background preloader

Observatoire de la lecture publique - Livre et Lecture

Observatoire de la lecture publique - Livre et Lecture
Le ministère de la Culture et de la Communication administre, dans le cadre du contrôle technique exercé par l’État sur les collectivités territoriales, une enquête annuelle sur les données d’activité des bibliothèques publiques, prévue par les articles R310-5 et R320-1 du Code du patrimoine. L’enquête nationale sur les bibliothèques publiques a été créée à la fin des années 1960 et dématérialisée dans les années 1990. En 2009, la mise en œuvre de cette enquête a suscité la création, au sein du Service du livre et de la lecture, d’un Observatoire de la lecture publique, qui a pour mission de collecter, d’analyser et de diffuser les données d’activité de l’ensemble des bibliothèques municipales, intercommunales et départementales. Le projet s’appuie sur un partenariat avec les Conseils départementaux, qui contribuent à l’identification et au suivi des bibliothèques municipales et intercommunales qu’ils desservent.

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Politiques-ministerielles/Livre-et-Lecture/Bibliotheques/Observatoire-de-la-lecture-publique

Related:  Les bibliothèques et les nouvelles pratiques de lectureGénéralités sur la lecture publiqueDoc pro BibliothèqueLecture publiqueDes actions à différentes échelles

Y a-t-il encore des livres dans les bibliothèques ? du 29 janvier 2016 - France Inter Face à la montée d’Internet et à la diversification des usages, les bibliothèques traversent une crise identitaire et tentent de redéfinir leurs missions. Cours de yoga, de langues, prêts de DVD et de jeux vidéo, le modèle de la bibliothèque troisième lieu semble intéresser de plus en plus d’établissements. Véritables lieux de vie, centres culturels communautaires, ils fédèrent leurs usagers autour de projets culturels et sociaux. Peut-on encore parler de bibliothèques ? Quelles sont les solutions pour renouveler ces lieux et les rendre moins poussiéreux ?

La lecture publique, quelle lecture publique ? Simultanément ou presque, je rencontre cette semaine un mémoire sur les compétences territoriales en matière de lecture publique, à l’occasion des soutenances de mémoires DCB à l’enssib, et le dernier billet de Dominique Lahary faisant le point sur « la lecture publique intercommunale en 10 leçons« . Ajoutez à cela l’actualité politique qui valide la création des métropoles, le serpent de mer du débat sur les compétences croisées des différents niveaux d’administration locale, et une ambiance de campagne électorale qui débute sur fond de municipales et, par conséquent, d’intercommunalité. Le cadre de la lecture publique

Développement de la lecture publique - Livre et Lecture Le ministère de la culture et de la communication se donne comme objectif de favoriser le développement de la lecture et de mener plus spécifiquement une réflexion sur la place des publics en bibliothèques, et les rapports qu'ils peuvent avoir avec le livre et la lecture. Afin de remplir cette mission, dans un domaine où les compétences sont très largement partagées, le bureau de la lecture publique intervient en privilégiant une politique fondée sur les relations contractuelles avec des partenaires, issus des secteurs public ou privé. Cette politique se traduit notamment par la mise en œuvre du dispositif des Contrats territoire-lecture (CTL), dont l'objectif est d'instaurer des conventionnements pluriannuels entre l’État, les collectivités territoriales et les acteurs associatifs pour le développement de la lecture publique.

Le livre numérique en bibliothèques, entre absences et attentions Communication du 24 novembre 2015Biennale du numérique (Enssib) Comment se dessinent les offres de livres numériques qui sont actuellement ou seront proposées demain aux usagers des bibliothèques ? Si le livre numérique est réputé immatériel, le faire entrer dans les catalogues des bibliothèques exige des opérations qui, quant à elles, s’inscrivent dans des dispositifs sociotechniques, des interactions, des organisations, des savoir-faire ou bien encore des usages loin d’être évanescents.

Lecture publique : définition ENSSIB et bibliographie L’expression "lecture publique" apparait pour la première fois dans le décret, signé par le général de Gaulle le 19 août 1945, instituant la Direction des bibliothèques de France et de la Lecture publique (DBLP). Aujourd’hui, la notion de "Lecture publique" recouvre l’ensemble des actions et pratiques mises en œuvre par les bibliothèques accueillant ou desservant les publics dans son acception la plus large, au sein de l’aire géographique dans laquelle elles sont situées. C’est le cas des médiathèques ou bibliothèques municipales ou intercommunales, mais aussi celui des médiathèques ou bibliothèques départementales. Au niveau national, on peut également citer, comme établissement phare de la lecture publique, la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou, qui accueille gratuitement le public dans toutes ses composantes. Ressources

Unesco. Programme d'action en faveur du livre et de la lecture Sous le titre Des livres pour tous. Un programme d'action 1, l'Unesco a publié une brochure destinée à présenter conformément à la décision prise à la 17e conférence générale de maintenir l'impulsion donnée par l'Année internationale du livre, un programme mondial d'action en faveur du livre et de la lecture. Ce programme est articulé autour de quatre grands thèmes : I. Les livres au service de l'éducation, de la compréhension internationale et de la coopération pacifique; 2.

Ministère de la culture et de la communication : Direction du livre et de la lecture Les services de l'administration centrale Direction du livre et de la lecture Sommaire 180 rue de Rivoli - 75001 Paris France Téléphone : + 33.01.40.15.80.00 Télécopie : + 33.01.40.15.74.04 Directeur : M. Eric GROSS Directeur adjoint : M. Marc-André WAGNER La démocratisation culturelle par les bibliothèques de lecture publique, une préoccupation d’hier ? par Cécile Rabot, sociologue, maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense Les bibliothèques de lecture publique ont été conçues et développées dans une perspective de démocratisation culturelle : dans le prolongement de l’instruction offerte par l’école, il s’agissait de rendre possible, pour le plus grand nombre, l’accès au savoir et à une offre de lecture de qualité. L’article 3 de la Charte des bibliothèques élaborée en 1991 par le Conseil Supérieur des Bibliothèques met encore en avant le lien entre accès à la culture et exercice de la démocratie et fait de l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires une des missions des bibliothèques : « La bibliothèque est un service public nécessaire à l’exercice de la démocratie. Elle doit assurer l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires pour permettre l’indépendance intellectuelle de chaque individu et contribuer au progrès de la société. »

Politiques culturelles : projet de loi « Création » et lecture publique Le parcours semé d’embûches du projet de loi « création » Adopté en première lecture début octobre par les députés, le projet de loi relatif à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine – dit « création » – devrait être soumis au Sénat en janvier. L’objectif est une adoption avant l’été. Ce texte est issu de la fusion de deux projets de loi, l’un sur la création artistique, l’autre sur le patrimoine, dont l’élaboration avait commencé en 2013. L’Assemblée nationale a répondu à une partie des critiques des élus locaux et des associations professionnelles à travers ses propres amendements et ceux du gouvernement. Ainsi, les archives, étendues aux documents numériques, ont fait leur retour dans le projet de loi législatif.

La lecture publique en France Le 18 novembre 1966, un Comité interministériel, présidé par le Premier ministre, mettait à son ordre du jour les problèmes de la lecture publique en France. Ce comité décidait de confier à un groupe de travail l'étude approfondie de ces problèmes et la recherche des moyens propres à les résoudre. Le groupe de travail que présidait M.

Related: