background preloader

Vivre au sein d'une famille zéro déchet : un nouveau luxe pas si contraignant

Vivre au sein d'une famille zéro déchet : un nouveau luxe pas si contraignant
Dans la famille Poirier, il y a la mère, le père, trois enfants, un chat et … très peu de déchets. Installés à proximité de Nantes, Claire, Emmanuel, Matthias, Elsa et Jade génèrent chacun cinq kilos de déchets par an. Soit presque cinquante fois moins que ce que jettent en moyenne la plupart des Français dans leurs poubelles ! [1] Une belle performance. Mais quel est leur secret ? Une Famille "Zéro déchet". from Bastamag on Vimeo. Tout commence il y a six ans. « À cette période, nos revenus ont diminué, retrace Claire. Mieux manger pour moins cher « On a donc réfléchi et décidé de faire autrement. Alors que la famille Poirier se met aux légumes bio et locaux, leur commune lance une taxe incitative pour les ordures ménagères. « On paie en fonction du volume produit, explique Claire. Bocaux et sacs en tissu pour les courses Claire et sa petite troupe descendent à 20 kilos de déchets par personne et par an, alors que la moyenne nationale s’élève à 230 kilos de déchets environ !

http://www.bastamag.net/Vivre-au-sein-d-une-famille-zero-dechet-un-nouveau-luxe-pas-si-contraignant

Related:  Ô BocalConsommation ResponsableLa sélection d'Ariane

Le Magasin Bio de Demain Ce nouvel espace permet d’accompagner les magasins spécialisés, confrontés à de nombreuses évolutions ces dernières années. En effet, la surface et l’implantation des magasins spécialisés évoluent : leur surface moyenne augmente et ils sont ouverts autant en centre-ville qu’en périphérie. Ainsi, qu’il s’agisse de nouveaux concepts de magasins ou nouvel agencement : les changements sont nombreux. L’enjeu du « cross canal » est aussi déterminant lorsque l’on voit que près de 12% des produits biologiques sont désormais vendus en ligne. Comment continuer à attirer dans les magasins tout en donnant plus de service au consommateur ? Par Sauveur Fernandez, éconovateur, expert accompagnateur et enseignant en marketing-innovation des écoproduits et des nouveaux modèles économiques durables.

Jusqu’au 3 mars : participez à la consultation citoyenne de l’ANIA sur l’alimentation Le Parlement a définitivement adopté ce mercredi 3 février une série de mesures contre le gaspillage alimentaire. En effet, le Sénat a voté à l’unanimité une proposition de loi en ce sens, après l’Assemblée nationale. Celle-ci hiérarchise les actions à mettre en place pour récupérer, valoriser les denrées alimentaires et éviter leur gaspillage : de la prévention à l’utilisation à des fins énergétiques en passant par la récupération à des fins de consommation ou pour l’alimentation animale. Elle rend aussi obligatoire le recours à une convention pour les dons réalisés entre un distributeur de denrées alimentaires et une association caritative.

Climat : mobilisation de Sydney à Londres pour un accord ambitieux à la COP21 Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Frédéric Saliba (Mexico, correspondance), Anne Pélouas (Montréal, correspondance), Philippe Bernard (Londres, correspondant), Philippe Mesmer (Tokyo, correspondance), Caroline Taïx (Sydney, correspondance) et Frédéric Lemaître (Berlin, correspondant) A Paris, alors que les manifestations sont interdites, plusieurs milliers de chaussures ont recouvert dimanche matin la place de la République, d'où devait partir la marche pour le climat. › Accéder au portfolio Des dizaines de milliers de personnes ont défilé, dimanche 29 novembre, en Australie, avant des rassemblements à Londres, Rio ou New York. Au troisième jour de marches mondiales, ces citoyens veulent exiger un accord ambitieux des 150 chefs d’Etat qui se réunissent lundi à Paris-Le Bourget pour la conférence mondiale sur le climat (COP21), jusqu’au 11 décembre.

Nantes eco-responsable : trois incontournables Le boudoir éco-chic, le supermarché zéro déchet ou la ressourcerie : Nantes est verte, Nantes est responsable. La preuve avec ces trois adresses durables à ne surtout pas manquer. Quand « chic » rime avec « éthique » : Les Trésors Partagés Thierry Marx, le cuisinier solidaire Cuisinier étoilé, Thierry Marx est loin de toute étiquette et de tout élitisme. Son talent, il a choisi de le mettre au service de l’environnement, de l’économie sociale et solidaire et de la cuisine saine. Il l'explique à notre partenaire, le magazine Up, depuis le Mandarin Oriental, son restaurant de la rue Saint-Honoré, à Paris. UP : Quels sont vos astuces pour cuisiner tout en étant respectueux de l’environnement ? Mange-t-on mieux en privilégiant le circuit court ?

Charte des Alternatiba Actualisée en novembre 2014 Télécharger la charte au format PDF Les Alternatiba sont des Villages des alternatives, individuelles, collectives, territoriales et systémiques au changement climatique et à la crise énergétique. Leur objectif est de : Boutique sans emballage : Ô Bocal, le "Vracland" nantais Ô Bocal est un projet de commerce écologique, sans emballages. Imaginé par Johanna Le Mau, il devrait ouvrir prochainement dans le centre-ville nantais et a pris la forme d'une boutique éphémère en novembre. Pour booster ses premiers pas, des étudiants ont créé plusieurs outils de communication pendant le séminaire Transition positive. En France, 2 900 emballages sont mis à la poubelle chaque seconde. Pour régler le problème à la source, Johanna Le Mau porte un projet innovant de commerce nantais : Ô Bocal proposera tous les produits en vrac, et les clients rempliront directement leur récipient réutilisable. Les fournisseurs seront prioritairement choisis en Loire-Atlantique afin de privilégier "du local dans le bocal", et un café associatif sera créé en parallèle de l'épicerie.

Nourrir correctement l'humanité entière, c'est possible ! L'agriculture de demain devra être capable de procurer une alimentation diversifiée, saine et de grande qualité gustative, à une population sans cesse croissante, d'approvisionner les autres secteurs de l'économie en matières premières (amidon, bois, fibres, peaux, molécules médicinales, etc.), de s'adapter aux conséquences du réchauffement climatique global, de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, de séquestrer du carbone dans les sols, de bâtir des paysages harmonieux et de fournir divers services environnementaux, sans occasionner de pollutions majeures et en préservant les potentialités productives (la « fertilité ») des agro-écosystèmes sur le long terme. L'inspiration de l'agro-écologie D'un point de vue strictement technique, il est d'ores et déjà possible de promouvoir des systèmes de production agricole susceptibles d'assurer simultanément ces objectifs, sans coût majeur en énergie fossile ni recours exagéré aux engrais de synthèse et produits phytosanitaires.

Related: