background preloader

Les Fab Labs, ou le néo-artisanat

Les Fab Labs, ou le néo-artisanat
Fabriquer soi-même ce dont on a besoin, réparer, au lieu de consommer des objets que l'on jette au moindre dysfonctionnement : tel est le programme des FabLabs, nés au début des années 2000 au MIT grâce au physicien Neil Gershenfeld. Dans Tintin et le lac aux requins, le professeur Tournesol invente un engin révolutionnaire : le photocopieur en trois dimensions. On met un objet d’un côté, un peu de pâte de l’autre et en un tournemain l’original est reproduit à l’identique. Une telle machine existe depuis quelques années sur un principe pas très éloigné de ce qu’avait imaginé Hergé. On charge un modèle 3D dans la mémoire d’une imprimante qui, point par point, dépose des morceaux de colle, de plastique, de métal ou même de sucre selon les coordonnées spécifiées et recommence à l’étage suivant jusqu’à obtenir, par stratification, un objet en relief. Mais c’est un cours d’EMT deluxe, car il naît dans une grande université américaine, le Massachussetts Institute of Technology. illustir

http://owni.fr/2011/05/29/les-fab-labs-ou-le-neo-artisanat/

Related:  FAB LAB

faire émerger et connecter des FabLabs en France L’innovation ouverte en France a besoin qu’émergent des "Fab Labs". En coopération avec d’autres acteurs de l’innovation, de la création, de l’éducation et de la recherche et des technologies, la Fing s’engage pour les aider à émerger et se connecter. Qu’est-ce qu’un Fab Lab ? Un Fab Lab (abréviation de Fabrication laboratory) est une plate-forme ouverte de création et de prototypage d’objets physiques, "intelligents" ou non. Il s’adresse aux entrepreneurs qui veulent passer plus vite du concept au prototype ; aux designers et aux artistes ; aux étudiants désireux d’expérimenter et d’enrichir leurs connaissances pratiques en électronique, en CFAO, en design ; aux bricoleurs du XXIe siècle…

Fabulous Fab(Labs) Dans Tintin et le lac aux requins, le professeur Tournesol invente un engin révolutionnaire: le photocopieur en trois dimensions. On met un objet d'un côté, un peu de pâte de l'autre et en un tournemain l'original est reproduit à l'identique. Une telle machine existe depuis quelques années sur un principe pas très éloigné de ce qu'avait imaginé Hergé.

L'art sur les chemins du feu : La Coupe de Jaujac, par George Poulett Scrope Ce dessin de la ville de Jaujac et de son environnement Ardéchois fut réalisé par George Poulett Scrope , un géologue et économiste britannique et publié en 1827 dans ses " Memoir on the geology of central France; including the volcanic formations of Auvergne, the Velay, and the Vivarais. " / Linda Hall Library of Science, Engineering & Technology. George Poulett Scrope (1797-1876) Dessin publié dans la première édition de " Memoir on the Geology of Central France "en 1827. Close up sur la partie droite du dessin de George Poulett Scrope, avec la ville de Jaujac, et la Coupe de Jaujac. - Dessin publié dans la première édition de " Memoir on the Geology of Central France "en 1827. De ce point de vue, le géologue nous fait découvrir la rivière Le Lignon, coupant une coulée basaltique sur laquelle s’est édifiée la bourgade de Jaujac, et le pont qui relie les deux rives.

L’impression 3D fabrique son lobbying Tuer dans l'oeuf la nouvelle techno disruptive : c'est le risque qui vise les imprimantes 3D. Des machines connectées aux ordis permettant, à la maison, de fabriquer des objets réels en leur transmettant des plans. Les premières demandes de retrait de fichiers arrivent, au nom du droit d'auteur. Mais ses défenseurs prennent les devants et organisent leur lobbying. Imprimante 3D Ultimaker - (cc) Ophelia Noor pour Owni Public Knowledge, une organisation américaine de défense des libertés numériques, l’avait annoncé dans son livre blanc éloquemment intitulé “Ce sera formidable s’ils ne foutent pas tout en l’air : impression 3D, propriété intellectuelle, et la bataille sur la prochaine fantastique technologie disruptive”.

Made in ma bibliothèque Le rôle des bibliothèques ne cesse d'évoluer : après nous avoir facilité l'utilisation des médias et d'Internet, voilà qu'elles se mettent à nous accompagner dans nos envies de création en abritant aussi des makerspaces, ces lieux dédiés à la fabrication d'objets. Deux établissements américains viennent de se lancer dans l'aventure. Entrailles de MakerBot par Bre Pettis -cc-

Makers (1/2) : Faire société “We are all makers” (Nous sommes tous des artisans). Le credo de Dale Dougherty, fondateur de Make Magazine et de Maker Faire, le plus grand événement dédié au mouvement “makers”, est en passe de devenir le nom de référence d’une communauté extrêmement diverse et dynamique, en pleine expansion. Derrière ce sigle rassembleur, inventé par Make Magazine il y a plus de 10 ans au sein même d’O’Reilly Media, géant de l’édition orientée techno fondée par Tim O’Reilly l’un des gourous de l’internet à l’origine du concept de Web 2.0, on trouve une idée clé : il faut encourager la créativité individuelle car elle est porteuse de plus de conscience et responsabilité sociale, comme l’exprimait Dale Dougherty sur la scène de TED. Profitant de la vague du DIY (Do it yourself, pour “Fais le toi-même !”) Qui sont les makers ?

Groupe de Prospective Numérique de Franche Comté Mots clés : innovation économique Une idée pour favoriser l'échange, est de rendre l'économie indépendante des crises bancaires et monétaires (une dizaine par an depuis 25 ans). C'est l'idée qu'on eu 16 hommes d'affaire suisses et que raconte Bernard Lietaer. Peu de temps après la crise de 1929, les banques réduisaient leur ligne de crédit et certains ne pouvaient plus payer leurs fournisseurs.

"Vie et mort à Pompéï et Herculanum" , au British Museum Pompéï, cité figée dans le temps lors de l’éruption du Vésuve en l’an 79, exerce une fascination sur le public, et pas seulement sur les volcanophiles, depuis sa découverte en 1748. L’an dernier, le musée Maillol à Paris accueillait une exposition magnifiant le vie privée des romains dans cette cité du premier siècle : " Pompéï, un art de vivre ". Une " domus pompeiana " y était évoquée, avec ses pièces traditionnelles : atrium, triclinium, culina, péristyle entourant un jardin, balneum et venereum … chaque pièce étant ornée de fresques et objets d’époque. Affiche de l'exposition "Pompéi, un art de vivre" - OEnochoé en forme de tête de jeune femme.

Related:  Fabricacion digital