background preloader

Les villes avec le plus de migrants sont celles où les standards de vie baissent le plus, selon l'UE

Les villes avec le plus de migrants sont celles où les standards de vie baissent le plus, selon l'UE
Selon une étude de la Commission européenne, les villes européens dans les pays qui accueillent le plus de migrants estiment que l'arrivée d'étrangers à un impact négatif sur leur communauté, selon un nouveau sondage. Une grande étude de la Commission européenne dans 83 villes a tenté d'analyser la qualité de vie des habitants en posant des questions sur l'éducation, le logement, la joie de vivre et l'impact de l'immigration. A la question de savoir si les étrangers sont bien intégrés dans leur ville, les habitants sont moins de la moitié à répondre favorablement dans 33 villes, près de 40 % des villes sondées. Le plus haut niveau de mécontentement est enregistré à Athènes (76%), la région d'Athènes (75%), Malmö (65%), Rome (64%) et Istanbul (64%), rapporte le Dailymail. Depuis le dernier sondage en 2012, l'opinion a chuté de façon significative dans les villes turques d'Istanbul, de 33 à 28 %, et à Ankara, de 46 à 16 % pour le dernier sondage. Related:  UE - Eurozone 5

Les médias allemands sont censurés, d’après un ancien employé de la chaîne ZDF Wolfgang Herles a raconté dans une émission en direct de la radio Deutschlandfunk que les journalistes ne pouvaient pas exprimer leur propre point de vue, et qu’ils recevaient de strictes instructions du gouvernement. Wolfgang Herles, un célèbre journaliste et présentateur qui a travaillé pour ZDF, la deuxième chaîne de télévision allemande depuis les années 1980 mais l’a quittée en 2015, a raconté que tous les journalistes des chaînes de télévision fédérales allemandes manquaient de liberté d’expression car Berlin leur dictait les sujets à raconter. «On a vu la même situation lors de la réunification allemande quand on nous a interdit de parler des nouvelles régions fédérales. «Pour cette raison, la population ne nous fait plus confiance», a-t-il poursuivi. Le financement de la radio télédiffusion en Allemagne est assuré par une redevance directe que doivent payer tous les Allemands pour l’usage des réseaux de télécommunications.

McCain voit rouge: l'Europe veut lever les sanctions antirusses! International URL courte Le sénateur américain John McCain, connu pour ses positions antirusses, estime que certains pays européens cherchent des moyens d'annuler les sanctions économiques contre la Russie. "Je pense qu'il y a beaucoup de débats parmi les Européens sur la levée des sanctions. Il y a beaucoup de pays qui cherchent le panneau "Sortie", a-t-il indiqué à l'agence Sputnik News. La décision définitive sur la levée des sanctions "dépendra dans une certaine mesure du leadership américain". Quant aux sanctions que la Russie a imposées contre lui, M. © Photo. Plusieurs pays occidentaux ont introduit en 2014 des sanctions antirusses, suite au conflit dans l'est de l'Ukraine et au rattachement de la Crimée à la Russie. En réponse, la Russie a imposé l'embargo alimentaire contre les pays de l'UE, les Etats-Unis, l'Australie, le Canada et la Norvège. Le 1er février 2016, la chancelière allemande Angela Merkel a assuré que l'UE "poursuivrait" les sanctions antirusses.

Berlin dépense 600 millions d’euros pour héberger 10 000 migrants dans des hôtels Selon le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'exécutif de la capitale ville allemande a négocié avec le groupe hôtelier Grand City Hotels la location de 10 000 chambres dans 22 hôtels à Berlin pour accueillir les migrants. D’après les estimations du sénat de Berlin, la capitale aura besoin de 30 000 places d’hébergement pour les migrants au cours de l’année. Pour éviter de construire de nouveaux camps, les autorités ont décidé de louer des chambres d’hôtel. Le coût moyen d’une chambre varie autour de la somme de 50 euros par nuitée, ce qui permet d’estimer les frais d’hébergement à 600 millions d’euros pour cette année. Cette décision a provoqué une vague de critiques. En 2015, l'Allemagne a accueilli environ 1,1 million de demandeurs d'asile, mettant sous pression la chancelière Angela Merkel, de plus en plus critiquée et contrainte récemment à plusieurs gestes de fermeté. En savoir plus : Pour 40% des Allemands, Merkel a échoué dans sa politique migratoire et doit partir

Vous avez aimé Tchernobyl en 1986 et Fukushima en 2011, vous allez adorer Tihange 2 !... Pour les connaisseurs, la centrale nucléaire de Fessenheim est une Rolls Royce, comparée à cette centrale belge implantée à proximité de Liège, prévue pour une durée d'utilisation maximum de 30 ans à compter de sa mise en service en 1983. Les multiples incidents et milliers de microfissures ont contraint l'opérateur Electrabel-EDF à suspendre l'activité. Malgré les rapports annuels successifs de l'AFCN (organisme scientifique), l'opérateur a choisi de relancer la production la semaine prochaine, quand bien même un nombre important d'organismes gouvernementaux voisins (allemands et hollandais) ont saisi la justice et les instances "européennes" pour éviter une nouvelle catastrophe nucléaire. Coté français.... silence !? A une époque durant laquelle nos dirigeants français nous focalisent sur les risques du terrorisme, il leur est confortable "par omission" d'être complaisants envers le lobbying exercé par l'opérateur belgo-français.

Merkel annonce la prolongation des sanctions antirusses International URL courte "Comme les accords de Minsk n'ont pas été entièrement réalisés, nous devrons prolonger les sanctions contre la Russie. Nous croyons qu'il serait préférable pour tous que ces accords soient mis en œuvre et pour qu'il y ait des conditions pour lever les sanctions, mais on n'y est pas encore arrivé", a déclaré la chancelière allemande. Selon Angela Merkel, plusieurs cas de tirs sont toujours enregistrés dans l'est de l'Ukraine. © REUTERS/ Mykola Lazarenko / Ukrainian Presidential Press Service La question du règlement de la situation dans l'est de l'Ukraine est discutée dans le cadre des rencontres des groupes de contact qui ont eu lieu à Minsk, en Biélorussie. Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont dégradées suite au début du conflit armé dans l'est de l'Ukraine en 2014. © Sputnik.

Le roi est nu. Demain, il mourra. Heureusement que la cruauté du titre n’est que métaphorique. Le roi ou plutôt le roitelet, passez-moi cet accès de condescendance, désigne ce système politique occidental qui est à bout de souffle – pas facile d’être vassalisé en long et en large –et qui, croyant jusqu’ici ses valeurs universalisables car infaillibles, constatent son déclin sans pour autant vouloir changer quoi que ce soit. Or, comme ses représentants ne veulent rien changer, ils essayent de se redorer le blason en s’en prenant à d’autres systèmes qu’il est de bon ton d’agonir, voire de menacer. Que ce soit par la force persuasive des médias de propagande, par des sanctions qui n’ont ni queue ni tête ou par le biais d’armées satellites enfermées dans l’Alliance. Ce qui prête à rire, c’est la mal fou que se donne une civilisation en déroute à montrer qu’elle est exclusive et à donner des leçons de démocratie alors que ses agissement sont simplement ridicules. La France va plus loin ! Premier exemple. Deuxième exemple.

L’UE avoue : 60% des immigrants ne sont pas des réfugiés Le 28 janvier 2016 – Source Deutsche Wirtschafts Nachrichten L’UE admet que la représentation publique voulant que la plupart des migrants qui arrivent en Europe soient des réfugiés était fausse : un rapport de Frontex montre que 60% des immigrants n’ont pas droit à l’asile. Mais une fois qu’ils sont dans l’Union européenne, un refoulement est à peine possible. A Bruxelles, un rapport interne suscite l’irritation : plus de la moitié des immigrants qui sont arrivés en Europe en décembre dernier n’ont aucun droit à une protection internationale. L’UE serait donc tenue de renvoyer ces 60% au-delà de ses frontières – ne serait-ce que pour assurer un accueil correct aux véritables réfugiés de guerre. Les chiffres auxquels Timmermans se réfère proviennent d’un rapport non publié de Frontex. Le problème : l’UE n’a pas les moyens de renvoyer les migrants une fois qu’ils sont entrés en Europe. La pression croît pour prolonger de deux ans les contrôles aux frontières de l’espace Schengen.

Qui en veut à Angela Merkel ? Par Oriental Review – Le 18 janvier 2016. En septembre dernier, nous avons publié un résumé de l’analyse de Vladimir Shalak, un journaliste d’investigation russe, sur les aspects cachés de la campagne twitter pour attirer les réfugiés du Moyen Orient vers l’Allemagne. Après avoir étudié 19 000 tweets originaux concernant les réfugiés, Shalak en conclut que le grand exode vers l’Europe continentale a été créé artificiellement par des agents non européens. La dernière vague de violence due aux migrants dans de nombreuses villes européennes à la veille du jour de l’an a encore provoqué une forte campagne anti Merkel dans les médias sociaux allemands et européens, tout en fournissant des données supplémentaires pour les recherches de Shalak. Ci-dessous nous partagerons ses premiers résultats. Était-ce un développement tragique mais spontané ou une action psychologique délibérée exécutée par un agent extérieur ? Traduit et édité par Wayan, relu par Diane pour le Saker Francophone.

Crise migratoire de l'UE : attaquez-vous aux guerres criminelles de l'Occident, au lieu de blâmer les victimes Les dirigeants européens, complices des guerres illégales menées par l'OTAN dans l'intérêt des Etats-Unis, doivent être tenus pour responsables des crimes de guerre et crimes contre la paix, au lieu de blâmer les réfugiés, estime Finian Cunningham. L'Europe est sur une pente dangereuse et glissante d'une xénophobie et d'un racisme croissants engendrés par l'afflux des réfugiés. La nouvelle loi sur la confiscation au Danemark est le signe d'un climat sombre et pernicieux. Mais, la véritable réponse au problème est de s'attaquer au soutien de l'Europe aux guerres criminelles de Washington. En d'autres termes, les citoyens d'Europe doivent s'adresser à la cause profonde du problème, au lieu de réagir aux symptômes. Nous devons exiger des sanctions légales et les poursuites judiciaires des chefs de gouvernement sur ce qui constitue d'énormes violations du droit international. Tout comme qualifier les réfugiés de «sympathisants des terroristes».

Saisissant! Distribution de nourriture. Athènes 27 janvier 2016. Souvenez-vous. A tous ceux qui font la morale aux peuples qui dépensent plus qu’ils ne gagnent (c’est le cas de la France) A tous ceux qui pensent qu’il n’y a pas d’alternative. A tous ceux qui pensent qu’il faut que nous soyons nous aussi encore plus compétitifs. A tous ceux qui pensent encore que les Grecs l’ont bien cherché! A tous ceux qui pensent que le capitalisme ne peut pas être discuté Regardez ces photos. Regardez-les bien, car “demain aussi vos noms grossiront la liste”. Charles SANNAT Source ici A propos de Charles Sannat Je suis diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. La Chine s’offre l’Allemagne!!! Ceux qui me lisent savent ce que je pense de la Chine. Cet immense pays à la culture millénaire et à la population brillante est en train de poursuivre inexorablement une stratégie de montée en gamme industrielle. La Chine tisse patiemment son savoir-faire. Ainsi rapidement les Chinois ont été capables de laminer les industries textiles bas de gamme, et toutes ces usines-là ont fermé chez nous. Puis la Chine a été en mesure de laminer toutes les industries des pays moyen de gamme comme la France, le Royaume-Uni et même les USA. Seuls résistent les deux grands pays positionnés sur du haut de gamme industriel, l’Allemagne et le Japon. Pour le Japon la messe est dite. Charles SANNAT Une entreprise chinoise de robotique rachètera un établissement de formation allemand Ce groupe est une joint-venture entre le fabricant chinois de robotique industriel Shenyang Siasun Robot and Automation Co., Ltd. et une société de conseil locale.

Scandale! Prague refuse de se plier à la volonté de Washington! International URL courte L'ambassade américaine à Prague s'est déclarée "choquée" par le refus des autorités tchèques d'extrader vers les Etats-Unis un Ukrainien d'origine libanaise et un Ivoirien soupçonnés de trafic d'armes. "Nous sommes choqués par la décision du gouvernement tchèque de libérer Ali Fayad et Khalid Marabi", lit-on dans une déclaration de l'ambassade publiée jeudi soir. Plus tôt jeudi, le ministre tchèque de la Justice Robert Pelikan avait annoncé aux journalistes son refus d'extrader Ali Fayad et son complice Khalid Marabi vers les Etats-Unis. Joseph A. Ali Fayad et ses deux complices ont été interpellés par la police tchèque au printemps 2014 dans un hôtel de Prague après une rencontre avec des agents du FBI qui se faisaient passer pour des membres de l'organisation terroriste colombienne FARC. Selon Robert Pelikan, le refus d'extrader Fayad et Marabi est une "décision politique".

Les migrants, invités bienvenus du Medef, d’UBS et de The Economist Des soutiens extrêmement révélateurs Voilà qui devrait tout de même faire réfléchir certaines belles âmes. En quelques mois, la fine fleur des élites globalisées a pris la parole pour défendre l’arrivée des migrants sur le continent européen. En septembre, le patron du Medef, Pierre Gattaz soutenait que « les migrants sont un atout pour la France ». Cette ligne pose un double problème. Mais surtout, ce que révèlent toutes ces prises de position, c’est que les migrants servent surtout les intérêts des grandes entreprises, qui souhaitent leur arrivée. La prise de parole unanime du patronat en faveur de l’accueil des migrants en Europe n’est en aucun cas philantropique.

L'UE parviendra-t-elle à bloquer le projet Nord Stream 2? Economie URL courte La construction du gazoduc Nord Stream 2 sera bloquée si ce projet ne répond pas aux normes de la législation européenne et aux dispositions du "troisième paquet énergie", rapporte vendredi l'agence Bloomberg, citant une conclusion de la Direction générale de l'énergie et des transports de la Commission européenne. © REUTERS/ Valentyn Ogirenko Cette dernière a conclu que le gazoduc Nord Stream 2, y compris son tronçon sous-marin, tomberait sous le coup du Troisième paquet de libéralisation du marché de l'énergie, dit "troisième paquet énergie". Selon la Commission européenne, la partie sous-marine du pipeline relèverait de la compétence territoriale de la Finlande, de la Suède, du Danemark et de l'Allemagne. © Sputnik. Vendredi 5 février, le commissaire européen à l'Energie, Miguel Arias Cañete, a fait savoir que les autorités de l'UE avaient entamé l'étude de la partie sous-marine du projet Nord Stream 2.

Related: