background preloader

Wiki Infographic

Wiki Infographic
Related:  EMIInternetRendre l'élève acteur / engagement pour l'apprentissage

[FADBEN] Dans chaque champ, on précise les objectifs retenus pour le niveau, puis les notions développées, dans le cadre d’une découverte, d’une initiation ou d’un approfondissement. Les savoirs sont accompagnés de commentaires afin de faciliter la mise en œuvre. Classe de sixième L’enseignement de l’information-documentation en classe de sixième a une triple visée : consolider, enrichir et structurer les acquis de l’école primaire ; préparer à l’acquisition des connaissances et compétences nécessaires à la maîtrise de l’information ; développer la capacité à utiliser les ressources imprimées et numériques de manière critique. 1. A l’école primaire, les élèves ont eu l’occasion de se familiariser avec les outils informatiques et avec quelques ressources numériques adaptées. En sixième, il s’agit de consolider ces notions et de permettre aux élèves, progressivement, tout au long du collège, de s’approprier des environnements qu’ils doivent adapter à leurs besoins. 2. 3. 4. Classe de cinquième

L’algorithme : une notion info-documentaire à didactiser ? Introduction Au cours d’un autre article1, nous avons présenté sous la forme d’une synthèse le contenu du dernier ouvrage de Dominique Cardon, sociologue spécialiste du numérique et d’Internet, publié en octobre 2015 et consacré aux algorithmes2. Cette lecture a amené le professeur documentaliste que nous sommes à s’interroger quant à la pertinence de considérer l’algorithme comme une notion info-documentaire et donc, par extension, de la didactiser. Le premier chapitre du livre intitulé « Quatre familles de calcul numérique », sur lequel s’appuient en grande partie les considérations qui vont suivre, offre beaucoup de matière abondant en ce sens. C’est pourquoi nous souhaitons ouvrir le débat sur l’accueil de l’algorithme dans la famille des notions info-documentaires. 1. Considérer l’algorithme comme une notion info-documentaire peut sembler, de prime abord, un peu étrange. 2. Le tableau ci-dessous, élaboré par Dominique Cardon, offre une vision synthétique de ces quatre familles4. 3.

Création d’un magazine scolaire en ligne : un superbe outil d’apprentissage et d’intégration pour les élèves allophones – Ludovia Magazine 64 Shares Share Tweet Email Les élèves étrangers ont besoin de beaucoup produire pour maîtriser la langue française. Matthieu Sanchez explique qu’il avait beaucoup de mal à trouver des sujets de production écrite dans lesquels ces élèves s’impliquent pleinement « parce que trop artificiels ou trop éloignés de leurs réalités ; ils ne s’y retrouvaient pas ». Il a donc réfléchi à des solutions pour les motiver et a décidé dans un premier temps de mettre en place un blog. « Notre blog était intéressant mais n’était pas suffisamment regardé par les élèves ». « A partir du moment où c’est moi qui relance, je trouve que le numérique n’a plus grand intérêt », souligne t-il. Puis il a découvert la création de magazines scolaires en ligne avec Madmagz. Aujourd’hui, le journal du collège est en première page du site web et Matthieu Sanchez y voit beaucoup d’avantages comme : Les élèves UPE2A en sont les rédacteurs en chef, au centre du projet et ne sont plus en périphérie, explique t-il. lu : 2103 fois

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. La bonne, c’est qu’il existe aujourd’hui tout un panel d’outils et de techniques qui permettent d’enquêter sur ces hoax. Comme la désinformation n’est pas née avec Internet, la manipulation d’images n’est pas apparue avec Photoshop et Twitter. Le commissaire Nicolai Yezhov et Staline dans les années 1930. Ce qui a toutefois changé, c’est que la fabrication et la diffusion de ces intox sont aujourd’hui à la portée de tous. Images censées prouver que la voiture des frères Kouachi n’est pas celle retrouvée dans le XIXe arrondissement de Paris. Pour tromper les réseaux, rien de mieux qu’une photo ou encore mieux, une vidéo.

Guide de survie numérique : comment détecter et éviter de propager des rumeurs ? Comment ne pas se laisser piéger par une intox sur le web ? RSLN vous propose trois étapes indispensables pour éviter de participer à la propagation d’une rumeur. Les tragiques événements de novembre l’ont montré une fois de plus : il en faut peu pour que les rumeurs, même les plus insensées, se propagent en temps réel sur le web. 1. Cela peut sembler anodin, mais ce qui semble un pré-requis avant le partage est souvent oublié. Site de la publication : est-ce un site institutionnel (ministère, préfecture, etc.) ? Une minutie consciencieuse difficile à tenir dans l’empressement de l’actualité, mais qui évite d’attribuer à Donald Trump des propos tenus dans un autre contexte… et à l’ambassadeur de France aux Etats-Unis de le souffler en place publique. 2. Non, l’ami dont le fils de la voisine est le cousin par alliance d’un membre important de la DGSE n’est décidément pas une source à prendre au sérieux. 3.

Outils numériques pour travailler les activités langagières Speaking image Caractéristiques : site gratuit par simple inscription courriel. Il permet de télécharger une image et de la rendre interactive en isolant des zones et en y insérant des commentaires textes, des liens internet ou des fichiers sons en podcast (mis en ligne et insérables grâce à une URL ). Rappel : Des sites en ligne gratuits permettent de convertir des document texte ( .doc ou PDF ) en image ( JPEG / PNG ). Exploitations pédagogiques possibles : Pour l’histoire des arts, créer des images enrichies sous forme d’un travail personnel de recherche ou bien de manière collaborative pour groupes. Site : Vidéo explicative : Online voice recorder Caractéristiques : Site gratuit en ligne. Exploitations pédagogiques possibles : Le fichier au format MP3 peut être sauvegardé sur son ordinateur et ensuite mis en ligne sur un Padlet. Site :

Comment mieux repérer de fausses photos et vidéos Une vidéo de l’aéroport de Bruxelles circule… Alors qu’elle avait déjà illustré des attentats à Moscou en 2011, une autre de l’explosion dans le métro… avait déjà en fait été utilisée pour l’attentat de Minsk en 2011. Etonnant ? Hélas non. Après chaque événement dramatique, de fausses photos et vidéos circulent sur les réseaux sociaux. La recherche inversée sur Google Cette fonctionnalité de Google Images permet de retrouver des images similaires à la photo en question. Par exemple, cette photo supposée montrer l’explosion à l’aéroport de Bruxelles. #Breaking: Been a ' huge ' explosion at #Brussels Airport --- smoke rising from building + airport on lockdown pic.twitter.com/MYsBt0kME0 — Raven*H⚓️U*Wolf (@RavenHUWolf) 22 mars 2016 Les résultats de la recherche inversée affiche le titre de l’image «nasa rocket explosion» et laissent peu de doutes quant à l’origine du cliché. YouTube Data viewer C’est d’ailleurs le cas. Les bonnes questions à se poser Pauline Moullot

Le contenu posté sur les réseaux sociaux vous appartient-il ? - Cabinet d'Avocats Mathias Lorsque vous publiez une image sur Twitter, vous la partagez avec l’ensemble de vos contacts, qui pourront à leur tour la rendre accessible sur leur compte en la « re-twittant ». Les réseaux sociaux ont une vocation de partage, et incitent fortement les utilisateurs à faire circuler entre eux le contenu qu’ils postent sur la plateforme. Pour autant, comment se traduit ce partage en terme de droits d’auteur ? Vos photos et vos textes publiés sur Twitter ou Facebook vous appartiennent-ils ou appartiennent-ils à tout le monde ? La décision du 14 janvier 2013, Daniel Morel v. AFP La question vient d’être posée à un tribunal new-yorkais par un photographe qui a vu ses clichés postés sur Twitter être publiés sans son consentement par les plus grands organismes de presse. En effet, en janvier 2010, l’un des rares photoreporters présents en Haïti au moment du séisme, Daniel Morel, publie les premiers clichés de la catastrophe sur son compte Twitter.

Related: