background preloader

Intuition : le cerveau en roue libre

Intuition : le cerveau en roue libre
NUMÉRIQUE. Article extrait du n°827 de Sciences et Avenir. Pour en savoir plus, se référer à l'encadré de bas de page. INTUITION. En réunion, la situation est bloquée : personne ne trouve la solution pour sortir de la crise. Mais soudain, une petite voix intérieure vous dicte l’idée géniale que tout le monde attendait. Puissante, l'intuition peut changer la face du monde Longtemps considérée comme irrationnelle, à la frontière de la parapsychologie, l’intuition est désormais un "vrai" domaine de recherche. Une découverte majeure dans le traitement du cancer John Kounios aime ainsi raconter l’histoire du docteur Judah Folkman qui fit une découverte révolutionnaire dans le traitement du cancer dans les années 1970 à la suite d’une formidable série d’intuitions. En dépit du ridicule et du manque de financements, il était sûr de la validité de sa vision. Sa théorie reçoit un mauvais accueil. Deux routes cérébrales : une haute et une basse Les premières impressions sont souvent pertinentes

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/20160129.OBS3618/intuition-le-cerveau-en-roue-libre.html

Related:  cerveau - psychiatriececilelcselscPsychologie - Thème

Notre cerveau aurait une capacité de stockage proche de celle du Web ! - 25 janvier 2016 "Ce résultat a l'effet d'une véritable bombe dans le domaine des neurosciences", annonce fièrement dans un communiqué Terry Sejnowski, neuroscientifique du Salk Institute à La Jolla, en Californie (États-Unis). Avec son équipe, il a mesuré la capacité de stockage du cerveau, et surprise : celle-ci est 10 fois supérieure aux estimations précédentes ! "L'équivalent d'au moins 1 pétaoctet (10 puissance 15), soit une capacité de grandeur proche de celle du World Wide Web", résume-t-il (une estimation a minima basée sur l'étude d'une petite zone du cerveau qu'il faudrait toutefois réévaluer nettement pour qu'elle soit réellement comparable au Web : même si la capacité de stockage de ce dernier est impossible à estimer, les 4 géants que sont Google, Facebook, Amazon et Microsoft stockeraient à eux seuls 1.200 pétaoctets de données...). Cette étude lève également le voile sur un mystère du cerveau. Une région du cerveau modélisée en 3D SYNAPSES.

Le cœur a un cerveau En effet, la découverte de neurones à l’intérieur du cœur prouve que cet organe a un langage intelligent. Depuis la nuit des temps, le cœur jouait un rôle important dans nos vies. Les expressions populaires comme « le cœur a ses raisons » ou « une histoire qui me tient à cœur », démontrent qu’on avait toujours subodoré l’existence d’un lien entre les émotions et cet organe. Les poètes et philosophes ont beaucoup écrit sur le cœur au cours de l’histoire. Cet organe a été considéré comme étant « une source non seulement de vertu, mais d’intelligence », les plus anciennes civilisations (mésopotamienne, égyptienne, babylonienne et grecque) partageaient le même avis. Le cœur a le pouvoir de contrôler nos émotions, notre moralité et notre capacité de prendre des décisions.

Le mystère de la formation des plis et replis de notre cerveau résolu Noix, spaghettis, Flanby... Les plis et replis qui forment notre cerveau nous évoquent bien des images. Ces circonvolutions seraient le résultat d'une simple compression mécanique selon une étude publiée dans la revue Nature Physics. Une seule chose est sûre : l'utilité de ces plis. Chlorella : la bienfaitrice La chlorella aide à la régularisation de l’activité intestinale. Elle détoxique, désodorise l’intestin et favorise le péristaltisme et le transit intestinal. La chlorella accroît le développement de la flore intestinale favorable pour l’intestin tels que les lactobacillus Acidophilus. Elle favorise également la production de vitamine B présente dans les intestins. Les métaux lourds toxiques tels que le mercure, le cadmium, le plomb, l’arsenic accumulés dans l’organisme sont transportés à travers l’organisme par la chlorella jusque vers les voies d’élimination.

Cerveau : comment naît la créativité des musiciens ? - 14 janvier 2016 Associée souvent au "génie artistique", la créativité livre peu à peu ses secrets aux scientifiques. Ces dix dernières années, les neurologues sont parvenus à identifier les premiers rouages d'un circuit cérébral impliqué dans cette capacité. Mais la créativité ne peut s'exprimer par simple activation de ce réseau fixe de neurones. Une nouvelle étude, coordonnée par Charles Limb et publiée dans la revue Scientific Reports, le démontre. Ce chercheur américain, musicien amateur, s'intéresse à la créativité depuis des années, en étudiant le cerveau de pianistes de jazz grâce à l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf).

La marche consciente La marche consciente selon Daniel Zanin La marche Afghane : un dossier de Daniel Zanin, accompagnateur en montagne, master spécialiste en sophrologie caycédienne Cerveau : un selfie cérébral tous les mardi et jeudi - 21 décembre 2015 IMAGERIE. Pendant 18 mois, le chercheur en psychologie Russel Podlark, de l’université de Stanford (Californie), a fait deux IRM de son propre cerveau le mardi et le jeudi matin de chaque semaine. Collectant ainsi une quantité d’images sur la durée, jamais obtenue chez un seul individu. Une sorte de time lapse du cerveau en quelque sorte !

C. G. JUNG - Du Livre Rouge à la Fleur d'Or Jung cite des couples d'opposés, chaleur/froid, humidité/sécheresse, vie/mort, esprit/âme, licorne/cerf, etc, qui se présentent souvent dans une structure quaternaire (les quatre éléments, les quatre âges de l'homme), sorte de croix symbolique. La signification du Mercure (spititus mercurii), en fait le principe unificateur synthétisant l'union des couples d’opposés dans ce "quaternio", en relation avec un arrière-plan chrétien. La double quaternité, l'octoade, combinant la croix simple à la croix dite de St André, représente la totalité, à la fois céleste et terrestre, spirituelle et corporelle, qui se trouve dans l'inconscient. « C'est, à n'en pas douter dit Jung, le microcosme, l'Adam mystique, l'homme primordial. C'est pourquoi, dit-il encore, dans le Gnosticisme, non seulement le "Père de Tout" est décrit comme ni masculin ni féminin mais qu'il est aussi appelé le "fond" ou "l'abîme".

Cerveau : comment se forment nos souvenirs La découverte du "neurone Jennifer Aniston" La compréhension de la formation d'un souvenir dans la mémoire épisodique commence réellement en 2005, lorsque des neuroscientifiques décèlent un neurone ne s’activant que lorsque l'on montre des photos de l'actrice américaine Jennifer Aniston aux cobayes. Un autre neurone ne réagissait qu’aux photos d'une autre comédienne, Halle Berry, et ce même avec son masque de Catwoman. "Mais attention toutefois à l'interprétation de cette étude : celle-ci ne prouve pas qu'un seul neurone s'active lorsque l'on voit une image de Jennifer Aniston ou de Halle Berry, commente à Sciences et Avenir Gabriel Lepousez, chercheur en neurosciences à l'Institut Pasteur. Il en existe forcément d'autres car il serait trop risqué qu'un seul neurone soit chargé de mémoriser une image, puisqu'en cas de perte, l'image serait à jamais oubliée."

LA FEMME ET SON OMBRE Sylvia di Lorenzo . notre siècle manque surtout d'Éros. .. dans le sens que nous ne pouvons pas aimer et supporter l'autre tel qu'il est : notre complexe de pouvoir veut toujours le changer. Les tensions sont devenues énormes, surtout entre la femme et l'homme. . M.L. von Franz

Cerveau : découvrez la carte du cortex moteur redessinée Avez-vous déjà vu ce dessin, un drôle de bonhomme de profil avec un gros pouce, une grande bouche et une toute petite jambe ? C’est "l’homonculus de Penfield", la carte du cortex moteur, établi par le neurochirurgien canadien Wilder Penfield au XXe siècle grâce à des expériences de stimulations corticales chez des patients épileptiques. Cet homonculus vient d’être mis à jour par une équipe de l’université Emory (Atlanta, États-Unis) après une étude d’imagerie médicale.

Related: