background preloader

Obama, la guerre financière et l'élimination de DSK, par Thierry Meyssan

Obama, la guerre financière et l'élimination de DSK, par Thierry Meyssan
Les Français ont assisté avec stupeur à l’arrestation aux États-Unis du leader politique le plus populaire chez eux, Dominique Strauss-Kahn. Ancien ministre de l’Économie, l’homme était devenu le haut fonctionnaire le mieux payé au monde (salaire de base annuel, hors primes et frais : 461 510 USD) et s’apprêtait, disait-on, à briguer la présidence de la République. Cette personnalité chaleureuse, connue pour son appétit à table et au lit, parfois accusé de faire de la politique avec dilettantisme tant il aime prendre le temps de jouir de la vie, est accusée d’avoir violé précipitamment une femme de chambre dans un hôtel de Manhattan. Pendant six jours, les Français sont restés vissés devant leurs écrans de télévision à regarder hébétés l’acharnement judiciaire contre un homme qu’ils s’étaient habitués à considérer comme un recours possible après le catastrophique quinquennat de Nicolas Sarkozy. Sa chute était aussi la fin de leurs illusions. L’ascension et la chute Le choc culturel

http://www.voltairenet.org/article170056.html

Related:  Un autre monde est possible

Faire rayonner l'esprit de Défense Le comité Moyen-Orient de l’ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence : L’économie israélienne : entre innovation et économie de guerre Zvi TALMinistre plénipotentiaire de l’Ambassade d’Israël en France Carlton de Lille : révélations sur des soirées parisiennes très spéciales Dans l'affaire du Carlton de Lille, on en sait davantage sur les soirées libertines révélées sur Le Point.fr et organisées par deux personnalités lilloises, le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde et un gros entrepreneur du BTP, David Roquet, mis en examen et écroué. Ce dernier a expliqué aux policiers que trois soirées, dont une au printemps 2010, avaient été organisées dans une suite de luxe, un appartement en duplex avec une piscine sur la terrasse, à l'hôtel Murano situé 13, boulevard du Temple à Paris. Quatre prostituées étaient présentes, ainsi que quatre hommes : lui-même, le commissaire, un homme politique dont le nom a été cité - il s'agirait, selon certains journaux, de Dominique Strauss-Kahn - et le gérant d'une société actuellement en garde à vue. C'est d'ailleurs cette société, une agence événementielle du Nord, qui aurait réglé la facture de l'hôtel. Cet hôtel dont le slogan s'affiche sur son site internet : "When sleeping is not enough".

la Grèce et les retraites du PS : les mots pour ne pas dire TINA Ouf, la crise est terminée, enfin presque grâce aux 370 milliards d'euros du plan "d'aide" de l'Union européenne... Un plan que les parlementaires de l'UMP, du Nouveau centre et du Parti socialiste ont voté comme un-e seul-e élu-e... Attention, n'en tirez pas de conclusion(s) trop hâtive(s) sur la démocratie, le pluralisme ou les subtiles différences entre néo-libéralisme et social-libéralisme. C'est Benoît Hamon, le porte-parole du P"S" qui apporte la précision suivante : Les journalistes qui pratiquent la propagande de guerre devront rendre des comptes Dessin d’enfant à propos d’Al Jazeera (Ecole de Tripoli) Le traitement actuel de l’information sur la Libye et la Syrie marque un tournant dans l’histoire de la propagande de guerre en ce qu’il utilise des moyens nouveaux qui ont pris l’opinion publique internationale par surprise. Quatre puissances, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et le Qatar, ont joints leurs moyens techniques pour intoxiquer la « communauté internationale ». Il s’agit principalement des chaînes de télévision CNN (qui bien privée agit en coordination avec l’unité de Guerre psychologique du Pentagone), France24, BBC et Al-Jazeera.

DSK et guerre en Libye / nouvelle monnaie / Russie - retour en arrière Rappelez-vous le dinar Or... Quel rapport avec DSK ? C'est ce que Chalouette vous propose de tenter de découvrir à travers ces quelques libre supputations... L’idée du complot fait rage depuis quelque temps sur le cas DSK. Nous pouvons vivre libres Dans son ouvrage, Comme si nous étions déjà libres, l’anthropologue David Graeber s’appuie sur le mouvement Occupy pour rafraichir la pensée de la démocratie et de la liberté. « Il ne s’agit pas de construire une société à partir de zéro, mais de la construire à partir de la société existante, en y élargissant les zones de liberté, jusqu’à ce que la liberté serve de principe d’organisation absolu ». Pour réfléchir avant La Rencontre de Reporterre, lundi 6 octobre : L’écologie au cœur de la reconstruction politique En 2011, un vent révolutionnaire a soufflé sur les Etats-Unis.

France : Carlton de Lille: le PV qui met en cause DSK INFO LE FIGARO - Un chef d'entreprise du Pas-de-Calais détaille des soirées à Paris en présence de l'homme politique. Dans l'affaire à tiroirs du Carlton de Lille, un couple est en garde à vue depuis mercredi. Fabrice P., 44 ans, dirige une société de matériel médical dans le Pas-de-Calais. Sa femme, Virginie D. est à la tête d'une société d'événementiel. Le chef d'entreprise, par ailleurs très investi dans les milieux politiques et économiques de la région, est soupçonné d'avoir été le «facilitateur», selon l'expression d'une source judiciaire, des contacts entre Dominique Strauss-Kahn et certains membres présumés du réseau de proxénétisme. Son rôle est notamment décrit par David Roquet, mis en examen et écroué la semaine dernière.

Accords de Bretton Woods Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les accords de Bretton Woods sont des accords économiques ayant dessiné les grandes lignes du système financier international en 1944. Leur objectif principal fut de mettre en place une organisation monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays touchés par la guerre. Les deux protagonistes principaux de cette conférence ont été John Maynard Keynes, qui dirigeait la délégation britannique, et Harry Dexter White, assistant au secrétaire au Trésor des États-Unis, qui avaient tous deux préparé un plan d'ensemble. Le plan Keynes fut ébauché dès 1941 et préparait un système monétaire mondial fondé sur une unité de réserve non nationale, le bancor. La partie américaine mettait en avant le rôle de pivot du dollar américain et proposait plutôt de créer un fonds de stabilisation construit sur les dépôts des États membres et une banque de reconstruction pour l'après-guerre.

Camus, Sartre et les nouveaux réacs Je travaille à mon prochain livre. Pour ce faire, j'ai lu l'oeuvre complète d'Albert Camus, les biographies qui lui sont consacrées et les correspondances. Fauché par la mort à l'âge de 47 ans, il a passé un temps considérable à répondre à la haine répandue par les journaux qui se déchaînaient contre ses livres, coupables de dire la vérité en un temps où l'on préférait le mensonge avec Sartre que la vérité avec lui. Je suis atterré par la bassesse des attaques venues de toute part : chrétiens qui le trouvent athée, athées qui l'estiment trop chrétien, gens de gauche qui l'imaginent à droite, gens de droite qui le savent de gauche, ratés qui n'en peuvent plus de sa réussite, plumitifs minables qui carburent au ressentiment, habituels médiocres lanceurs de polémiques dont l'écho dû à la renommée de celui qu'ils attaquent leur laisse croire qu'ils sont quelque chose. A plus d'un demi-siècle de distance, Camus pense un monde qui semble être encore le nôtre !

Pourquoi faut il tuer Kadhafi et au passage DSK. Pourquoi faut-il tuer Kadhafi et au passage DSK ! (Sarkosy y a échappé de peu mais il est prudent, il demande la permission) La décision prise par Sarkozy de procéder à une escalade militaire en Libye par l'engagement d'hélicoptères lance-missiles fait suite sans aucun doute à un ordre de ses patrons étasuniens. La France n'a nul intérêt dans cette opération de vol colonial des richesses libyennes. L'état libyen a maint fois proposé à la France de participer pleinement et aux premiers rangs au développement de ce pays pour en tirer de substantiels bénéfices. La survie inattendue, autant politique que légale, du chef de l'état libyen pose des problèmes importants, problèmes surtout financiers qui indisposent les milieux bancaires et le FMI, leur appendice.

Related: