background preloader

L'impression 3D, ce sera formidable... s'ils ne foutent pas tout en l'air !

L'impression 3D, ce sera formidable... s'ils ne foutent pas tout en l'air !
L’impression 3D est en train de naître sous nos yeux. Demain il sera ainsi possible de reproduire toute sorte d’objets chez nous aussi facilement, ou presque, qu’un texte numérique se couche sur le papier à l’aide de notre bonne vieille imprimante 2D. Les conséquences potentielles de la démocratisation d’un tel outil donnent le vertige et suscitent espoir et enthousiasme parmi les makers du monde entier[1] Pour rappel, l’impression 3D est une technique qui permet de produire un objet réel à partir d’un fichier CAO en le découpant en tranches puis en déposant ou solidifiant de la matière (plastique, cire, métal…) couche par couche pour, en fin de compte, obtenir la pièce terminée. C’est l’empilement de ces couches qui crée un volume. Si le concept et la technologie vous semblent encore un peu obscurs, je vous invite à regarder cette courte vidéo. Pour le moment on se déplace donc chez ceux qui disposent d’une telle imprimante, imprimante encore rudimentaires dans ses possibilités.

http://www.framablog.org/index.php/post/2011/05/25/impression-3D-attention-danger

Related:  photos numériquesA trier

Fiches terrain sur les réglages et la composition Ces deux « Memo Photo » consacrés aux réglages et à la composition sont conçus pour accompagner les photographes sur le terrain. Ils trouveront facilement place dans un fourre-tout ou une poche de pantalon (11 x 17 cm). L’idée séduira les novices, désireux de s’affranchir progressivement des modes automatiques. Et d’apprendre in situ les fondamentaux en matière de cadrage.

L’impression 3D est-elle le moteur de la fabrication de demain "Il y a une sorte de pensée magique chez les geeks aujourd'hui autour de l'impression 3D", s'énerve Christopher Mims pour la Technology Review. Alors que les imprimantes 3D deviennent accessibles aux amateurs - la Thing-o-Matic de MarkerBot ne coûte que 1 100 dollars - et que Pirate Bay estime que les "physibles" - les plans d'objets qu'on peut réaliser via des machines 3D et qui s'échangent dès à présent sur The Pirate Bay - sont la nouvelle frontière du piratage, des penseurs comme Tim Maly pensent que nous approchons de la fin de "l'expédition". C'est-à-dire qu'il sera bientôt plus coûteux d'expédier une pièce depuis la Chine ou de n'importe quel endroit où elle est fabriquée, que de la fabriquer soi-même.

Imprimer le réel à portée de main Les imprimantes 3D, c'est-à-dire des machines capables de fabriquer des objets, intéressent désormais de puissants investisseurs, comme l'un des fondateurs d'Amazon. La démocratisation de ces machines ne relève plus de l'utopie. Fin août, MakerBot Industries, un des principaux fabricants d’imprimante 3D grand public, a levé [en] 10 millions de dollars. À ses débuts en 2009, la société avait 75.000 dollars en poche. Fab Lab, la pharmacopée anti-crise Ce jeudi, l'université de Cergy-Pontoise inaugure Fac Lab, le premier fab lab en France porté par une université. Il sera ouvert au public. Pour ses porteurs, ce type de lieu est une réponse à la crise que nous traversons. Et pas qu'économique. Imprimante 3D MakerBot au FacLab de Gennevilliers -- OpheliaNoor/Owni

RepRap Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tout le plastique de la machine de droite a été imprimé par la machine de gauche. (Adrian Bowyer (à gauche) et Vik Olliver (à droite) sont des membres du projet RepRap RepRap (contraction de l'anglais Replication Rapid prototyper, pouvant se traduire par concepteur de réplication rapide) est un projet britannique de l'Université de Bath, visant à créer une imprimante tridimensionnelle en grande partie auto-réplicative et libre (c'est-à-dire sans brevet, et dont les plans sont disponibles pour tout le monde) sous licence Licence publique générale GNU. Leica M Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La série Leica M (pour Messsucher : télémètre) est une gamme d'appareils photographiques télémétriques 35 mm produits par Leica depuis 1954 (avec le Leica M3). Description[modifier | modifier le code] Leica M7. Série mythique du constructeur Leica, le « M » représente l'apogée dans l'histoire des appareils photos télémétriques, autant pour la qualité de fabrication et le silence des appareils que pour la très grande réputations des objectifs produits par Leica.

RepRap, la machine réplicante qui fait peur aux capitalistes L’un des multiples objets 3D réalisés par la RepRap Machine d’Adrian Bowyer, qui dit travailler sur l’auto-réplication des objets. En open-source, naturellement… © RepRap RepRap, la machine réplicante qui fait peur aux capitalistes « Nous sommes en 2020, les hackerspaces, fablabs et autres usinettes se comptent par milliers en France et pas seulement dans les grandes villes. Des gens de bonne volonté se sont regroupés dans certains villages désertiques, dans d’anciennes MJC-Algeco de banlieues "chaudes", dans des usines désaffectées.

Naissance du Fabernet De "do it yourself" à l'usine personnelle L’expansion du phénomène "Rapid Prototyping" ou "Personnal Factory" aux Etats-Unis, mêlant le mouvement DIY (« Do It Yourself »), le progrès des imprimantes 3D et autres techniques de "freeform fabrication", et une esquisse d'industrialisation, est impressionnante. Des dizaines de sites sont désormais accessibles aux Américains, tous fondés peu où prou sur la même logique : je designe un objet, un meuble, voire une machine sur mon ordinateur, j’envoie les spécifications en ligne et je reçois chez moi l’objet fabriqué à façon.

Bienvenue dans le monde des « fabs labs » ! Grâce à des bidouilleurs de génie, on a depuis longtemps accès à des logiciels libres et gratuits qui fonctionnent aussi bien, sinon mieux, que des logiciels édités par de grandes marques. Le navigateur Web Firefox ou le système d’exploitation Linux font partie des exemples les plus répandus. Aujourd’hui, cette philosophie du « libre » déborde le monde numérique des logiciels pour gagner le monde matériel des objets. Voici les « fabs labs », les laboratoires de fabrication personnelle. Mais qu’est-ce que le « libre » ?

Fab@home Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Fab@Home est un projet de conception d'une machine basée sur la fabrication numérique (Digital fabricator), sur le principe de l'imprimante 3D et de la culture libre (le logiciel de pilotage, comme les plans, sont en « open source », et chacun peut proposer des améliorations ou tester de nouveaux matériaux ou usages). L'idée est de pouvoir produire des objets à bas coût, éventuellement à distance dans un Fab lab (atelier de fabrication piloté par ordinateur où tout fonctionne sans brevet avec des outils et logiciels conçus collaborativement). En 2013, ces machines sont des prototypes ou de premières versions ne pouvant produire que certaines catégories d'objets, mais l'objectif à long terme est de produire une sorte de machine universelle susceptible de pouvoir fabriquer à peu près n'importe quoi, pourvu qu'un plan informatisé soit disponible.

Liens Tutoriels Photofiltre et Photofiltre Studio Venez me découvrir sous un autre angle (un clic sur l'image) PhotoFiltre version gratuite PhotoFiltre Studio Mise à jour le 31/1/2016 Que peut réaliser l’impression 3D ? Drape Dress. Robe maillage imprimée en 3D, conçue par le studio de design Freedom of Creation. (Source : Freedom of Creation – 3D Systems) L’impression 3D est une technique à fort potentiel. Elle offre des possibilités encore jamais imaginées et remet en question l’ensemble des procédés industriels. Voici un rapide tour d’horizon de ce dont elle est capable. Houellebecq et les Fab Labs » Article » OWNI, Digital Journalism Xavier de la Porte, producteur de l'émission Place de la toile sur France Culture, revient sur le dernier ouvrage de Michel Houellebecq "La Carte et le territoire" sous l'angle des technologies. Une reprap, imprimante 3D permettant de fabriquer ses objets à la demande. Xavier de la Porte, producteur de l’émission Place de la Toile sur France Culture, réalise chaque semaine une intéressante lecture d’un article de l’actualité dans le cadre de son émission. Une lecture accessible chaque lundi matin sur InternetActu.net. La lecture de la semaine, il ne s’agit comme d’habitude, de la traduction d’un texte anglo-saxon, mais de ma lecture du dernier livre de Michel Houellebecq, La Carte et le territoire, paru à la fin du mois d’août aux éditions Flammarion.

Related:  Print 3Dimprimante 3Dimprimante 3darticlesTechnologie