background preloader

FING - Fondation Internet Nouvelle Génération

FING - Fondation Internet Nouvelle Génération

http://fing.org/?-Reutilisation-des-donnees,138-

Related:  les acteurs

L'IGN et l'Open Data Qu’est-ce que l’Open Data ? L’ouverture des données publiques a pour objectifs de garantir la transparence et la lisibilité de l’action publique et d'être un moteur de l’innovation en favorisant le développement de nouveaux produits et services. En Europe, la démarche a été impulsée, sur le plan institutionnel, par la directive « Information de Secteur Public » (ISP). Cette directive a été retranscrite en France dans la loi du 10 juillet 1978 (dite loi « CADA »), qui oblige les administrations publiques à rendre leurs données accessibles à tous, sauf exceptions fortement encadrées. Cet accès est le plus souvent gratuit. Depuis quelques années, de plus en plus d’administrations et collectivités se sont ainsi lancées spontanément dans l’ouverture de leurs données.

Qu’est-ce que l’Open Data change aux processus de concertation ? Après plusieurs mois d’échanges avec l’association Décider ensemble, et faute d’avoir pu identifier en France aujourd’hui des expériences concrètes de concertation faisant recourt à l’Open Data, nous avons choisi d’imaginer comment cela pourrait se passer. Une quinzaine de spécialistes de la concertation publique et de l’Open Data a approfondi pendant une journée trois scénarios fictifs - bien que réalistes - de concertation : un débat public porté par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) une concertation menée dans le cadre d’un projet de réaménagement urbain une concertation pour l’élaboration d’un Plan Climat Energie Territorial L’objectif était d’identifier les moments où l’ouverture des données publiques pourrait alimenter les processus et les faire évoluer ; mais aussi les opportunités, les risques et les perspectives pour les différents acteurs en présence. De ce travail, il en ressort trois hypothèses principales : LA FING & Décider ensemble

Le mobile, la mobilité et l’open data Vendredi soir dernier j’étais invité au lancement des HackDays de Transilien. La filiale Ile-de-France de la SNCF a ouvert des premiers jeux de données et organise un hackaton durant 48 heures à la Cantine de Paris. A cette occasion, j’ai traité du rapport entre le (téléphone) mobile, la mobilité (les transports) et les données ouvertes. Extrait de cette intervention. Pourquoi les applications mobiles pour les transports représentent-elles la face la plus visible de l’open data ? Comment expliquer le lien très fort entre le mobile, la mobilité et les données ouvertes ?

SNCF Le 10/07/2015 Nombre de montants en gare et listes des abris Véligo : SNCF Transilien ouvre deux nouveaux jeux de données pour mieux connaître les mobilités en Ile-de-France. Il est désormais possible de connaitre le nombre de voyageurs montant dans chaque gare d’Île-de-France en fonction du type de jour et du créneau horaire. Ces données permettent, pour la première fois, d’estimer avec précision les voyageurs transitant dans les gares franciliennes à différents moments de la semaine. Le jeu de données indique le nombre de montants dans les trains du réseau Transilien pour chacune des 382 gares desservies par nos trains et RER en fonction de la ligne, du jour et de cinq tranches horaires.

"Etalab a mis l'open data au coeur du débat public" Vous venez d'être officiellement relevé de vos fonctions auprès du Premier ministre. Que va devenir Etalab, la mission dont vous étiez le patron? La mission va être rattachée au Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique. Mais je ne sais pas ce que le gouvernement va faire en matière de publication des données publiques, absolument nécessaire à un moment où les Français n'ont plus confiance dans leurs institutions.

Avons-nous besoin d’Info Labs Grâce aux outils de prototypage rapide à commande numérique, à du matériel et du logiciel désormais facilement bricolables, demain, un grand nombre de personnes seront en mesure de concevoir et fabriquer des objets de leur choix, passant rapidement de l’idée au modèle numérique, du modèle au prototype, voire du prototype à l’objet tangible. C’est l’essence même du projet des Fab Labs (Wikipédia), ces espaces de travail, ces ateliers de fabrication ouverts et accessibles à tous. Mais pourquoi s’en tenir aux objets physiques et à la matière programmable ?

Regards citoyens Projet de loi Numérique : soutenons les (Biens) Communs !Communiqué de Regards Citoyens, le 16 octobre 2015 En dépit de la coincidence malheureuse avec le projet de loi Valter sur les données publiques, Regards Citoyens participe comme de nombreux citoyens et organisations à la consultation du Gouvernement autour de l'avant-projet de loi sur le numérique. OpenData, OpenAccess, OpenGov, Transparence... Autant de sujets que nous essayons de défendre dans nos propositions, et que nous vous invitons à soutenir ici : Ce texte offre par ailleurs l'opportunité législative de traiter plus largement de la question des biens communs à l'heure du numérique. Regards ...16/10/2015 — En lire plusProjet de loi Données publiques : une transposition ambitieuse est encore possible pour l'Open Data !

Ontologie (informatique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Par analogie, le terme est repris en informatique et en science de l'information, où une ontologie est l'ensemble structuré des termes et concepts représentant le sens d'un champ d'informations, que ce soit par les métadonnées d'un espace de noms, ou les éléments d'un domaine de connaissances. L'ontologie constitue en soi un modèle de données représentatif d'un ensemble de concepts dans un domaine, ainsi que des relations entre ces concepts. Elle est employée pour raisonner à propos des objets du domaine concerné. Plus simplement, on peut aussi dire que l' « ontologie est aux données ce que la grammaire est au langage ». L'objectif premier d'une ontologie est de modéliser un ensemble de connaissances dans un domaine donné, qui peut être réel ou imaginaire.

Vol noir de corbeaux sur l’Open Data français Regards citoyens, association pionnière sur l'Open Data en France, réagit pour Owni aux deux articles très relayés qui laissent augurer d'un avenir assombri pour l'ouverture des données en France. Pour elle, il s'agit d'un bad buzz non étayé. Tribune en mode décorticage des faits. Ce mercredi, Le Journal du Neta publié un article intitulé “Etalab dissout, vers la fin de l’open data à la française ?”, à propos du regroupement d’Etalab, la mission gouvernementale chargée depuis 2011 de l’Open Data, avec la direction interministérielle pour la modernisation de l’action publique (DIMAP) et la direction interministérielle des systèmes d’information et de communication (DISIC). Pour nos confrères, cette évolution “pourrait entrainer un changement de philosophie de la part de l’Etat en matière d’ouverture des données publiques”, en mal.

Related: