background preloader

Gilbert Simondon

Gilbert Simondon
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gilbert Simondon (né le à Saint-Étienne et mort le à Palaiseau) est un philosophe français du XXe siècle. Son œuvre, produite pour l'essentiel entre 1954 et 1968, traite de l'appartenance de l'homme au vivant, de la centralité philosophique du problème de la technique ou encore des nouvelles formes d'aliénation. Biographie[modifier | modifier le code] Gilbert Simondon fait ses études secondaires au lycée de Saint-Étienne, sa ville natale, et a tôt l’occasion de fréquenter le milieu industriel, de discuter avec des ingénieurs, de s’intéresser à l’invention scientifique et technologique et à la manière dont les innovations sont reçues au sein de la société. En 1955 il devient assistant à l’université de Poitiers. La dernière partie de sa vie est assombrie par la souffrance psychique, qui le contraint à prendre une retraite anticipée. Pensée[modifier | modifier le code] Publications[modifier | modifier le code] Film[modifier | modifier le code]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_Simondon

Related:  Ontologiestrataelectromus

Transduction (Simondon) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'article doit être débarrassé d'une partie de son jargon (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Transduction est un terme utilisé par Gilbert Simondon (1924-1989) pour désigner l'opération de prise de forme expliquant la genèse de l'individu sur fond de réalité pré-individuelle. La transduction désigne l'opération par laquelle deux ou plusieurs ordres de réalité incommensurables entrent en résonance et deviennent commensurables par l'invention d'une dimension qui les articule et par passage à un ordre plus riche en structures[1]. Gilbert Simondon, L'individuation à la lumière des notions de formes et d'information, Jérôme Millon, 2005. Le langage de l'individuation - Lexique simondonien Portail de la philosophie

Le réseau social comme espace d’individuation hodologique. Esquisse d’une hodologie des réseaux sociaux 1Le présent article se propose d’examiner la problématique suivante : comment s’actualise la différence ontologique de l’Être au travers de l’usage des réseaux socio-numériques ? Une première partie présente les balises conceptuelles ; une seconde analyse la problématique dans le contexte de l’usage des réseaux socio-numériques. Nous explicitons enfin en conclusion la relation de connexion entre la problématique concrète, sur un terrain d’observation, et sa connaissance théorique. 2L’ontologie est la science qui étudie l’Être en tant qu’être (Aristote, 1968).

Extimité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Après Lacan, l’extimité, par opposition à l'intimité, est, tel qu'il a été défini par le psychiatre Serge Tisseron, le désir de rendre visibles certains aspects de soi jusque là considérés comme relevant de l'intimité. Il est constitutif de la personne humaine et nécessaire à son développement psychique - notamment à une bonne image de soi. En cela, l'extimité doit être distinguée de l'exhibitionnisme qui est pathologique et répétitif, inscrit dans un rituel morbide. Histoire du concept[modifier | modifier le code] On trouve « extime » sous la plume d’Albert Thibaudet dans un article de La Nouvelle Revue Française daté du 1er juin 1923, « Lettres et journaux » : « M.

Héraclite Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Héraclite d'Éphèse Philosophe grec La Route de la servitude Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Route de la servitude (titre original : The Road to Serfdom) est un essai du philosophe et économiste Friedrich Hayek paru en 1944. Dans ce livre, Hayek soutient que l'interventionnisme de l'État a tendance à toujours empiéter davantage sur les libertés individuelles et qu'il peut progressivement conduire au totalitarisme, c'est-à-dire à la servitude des peuples. Cet ouvrage est devenu au fil des ans un classique de la pensée libérale contemporaine.

André Leroi-Gourhan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. André Leroi-Gourhan. André Leroi-Gourhan (25 août 1911 à Paris - 19 février 1986 à Paris) est un ethnologue, archéologue et historien français, spécialiste de la Préhistoire. C'est aussi un penseur de la technologie et de la culture, qui sait allier précision scientifique et concepts philosophiques. Biographie[modifier | modifier le code]

larva Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier] Forme de verbe[modifier] larva \laʁ.va\ Marcel Mauss Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Mauss. Marcel Mauss Signature Scientisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le scientisme est une vision du monde apparue au XIXe siècle selon laquelle la science expérimentale a priorité pour interpréter le monde sur les formes plus anciennes de référence : révélation religieuse, tradition, coutume et idées reçues. Le scientisme veut, selon la formule d'Ernest Renan (1823-1892), « organiser scientifiquement l'humanité »[1]. Pour une ontologie descriptive minimaliste. Avec Francis Wolff à l'Ecole Normale Supérieure. 34 VuesEnregistré le 06.10.2014Posté le 21.01.2016Durée : 1 heures 57 minutes 3 secondes Description :Une bonne part de l’activité philosophique ou scientifique consiste à se demander : "Qu’y a-t-il ?" Et la plupart de ces ontologies sont "réformatrices".

Ecole de philosophie d'Epineuil-le-Fleuriel Cours Vous pouvez retrouver sur ce site les archives du cours : enregistrements vidéo du cours (année 2013-2014 : 8 séances, années 2012-2013 : 8 séances, années 2011-2012 : 8 séances puis 2010-2011 : 13 séances + 1 intercours ) Un podcast permet l’accès aux MP3 du cours. Pour recevoir toutes les informations sur le cours, le séminaire et l’académie d’été, abonnez-vous à la lettre d’information d’Ars Industrialis

Related:  Philosophytechnologie