background preloader

Croisière : Nouveau bond français dans un marché européen contrasté

Croisière : Nouveau bond français dans un marché européen contrasté
Bilan mitigé, du moins en apparence, pour l’industrie de la croisière en Europe, à l’exception notoire de l’Allemagne et de la France, la première prenant la place de leader sur le continent et la seconde y enregistrant la plus forte progression. Certes, le marché global continue de croître mais, avec 6.387 millions de passagers européens en 2014, l’augmentation ne fut que de 0.5% par rapport à 2013, déjà marquée par un net ralentissement (1% de mieux seulement par rapport à 2012). « La croissance plus lente nous rappelle que le succès ne peut jamais être tenu pour acquis. Nous sommes optimistes pour le futur, nous constatons que la demande mondiale pour la croisière est en hausse, et nous savons que les opportunités pour l’Europe sont nombreuses – depuis les faibles taux de pénétration du marché jusqu’aux nouveaux navires qui seront lancés. De nombreux pays orientés à la baisse La France a désormais clairement dépassé l’Espagne à la place de numéro 4 du marché européen.

http://www.meretmarine.com/fr/content/croisiere-nouveau-bond-francais-dans-un-marche-europeen-contraste

Related:  Le marché européen de la croisièrecroisièresLe marché européen de la croisièreCroisières en FranceCroisière en France

La France devient le quatrième marché européen de la croisière Pour tous les professionnels qui se mobilisent depuis de longues années pour promouvoir la croisière dans l’Hexagone, l’évènement est historique. Pour la première fois, en 2013, plus d’un demi-million de Français, 522.000 pour être exact, ont effectué une croisière maritime. Cela représente une nouvelle hausse de 9%, similaire à celle déjà enregistrée entre 2011 et 2012. Elle permet à la France de devenir le quatrième marché européen de la croisière et, avec l’Allemagne, le plus dynamique du continent. Le marché français, qui bénéficie depuis plusieurs années d’une croissance soutenue, a supplanté l’Espagne à la quatrième place, les graves difficultés économiques rencontrées dans la péninsule ibérique ayant entrainé deux chutes consécutives de 18% du nombre de passagers espagnols en 2012 et 2013.

L'industrie de la croisière a créé 10 000 emplois en Europe en 2014 L'industrie de la croisière a poursuivi sa croissance en 2014, permettant la création de 10 000 emplois en Europe l'année dernière, selon les chiffres de l'Association internationale des compagnies de croisières (Clia). Celle-ci estime néanmoins que le développement futur de l’activité suppose de lever un certain nombre d’obstacles. Avec 6,4 millions de croisiéristes l'année dernière, l'Europe est le deuxième marché mondial derrière les États-Unis. Le groupe Costa moteur du marché européen des croisières L’étude publiée par la CLIA (Cruise Lines International Association) à l’occasion du salon Cruise Ship Miami 2015 illustre de manière flagrante la poursuite du boom des croisières à travers le monde. En 2014, dans les principaux marchés d’Europe, cinq croisiéristes sur dix ont effectué leur croisière à bord d’un navire opéré par le Groupe Costa. « Être leader du marché dans les principaux pays européens nous encourage à proposer à nos hôtes des formules de vacances exceptionnelles et un service inégalé, déclare Michael Thamm, CEO du Groupe Costa. En Europe, ce sont déjà cinq croisiéristes sur dix qui partent en vacances avec nous.

Le marché français de la croisière toujours en forte progression Une croissance de 14% l'an dernier. C'est ce qu'annonce l'Association Française des Compagnies de Croisière. En 2011, le marché français a représenté 441.000 passagers, contre 387.000 l'année précédente. Croisiere fluviale - France et Europe Choisissez votre région pour naviguer Avec FPP Travel, spécialiste du tourisme fluvial, partez naviguer avec votre bateau fluvial sans permis selon vos envies en organisant vos vacances en bateau habitable à la carte. Rechercher une destination

4 armateurs dominent le marché mondial : Le business de la croisière Trois grands armateurs dominent le marché mondial (MSC étant une compagnie principalement européenne). Carnival Corporation, avec 86 navires et 188.940 lits, est le leader mondial , suivi de RCCL (Royal Caribbean Cruise Lines, 35 navires et 81.962 lits). Le troisième est un conglomérat de quatre armateurs, dont le capital est en majorité détenu par le fonds d'investissement Apollo Management. De nouveaux venus s'aventurent sur le secteur. Croisière : la France connaît la plus forte croissance des marchés européens Antoine Lacarrière. Directeur général de Croisières de France, Cédric Rivoire-Perrochat, directeur général de CLIA France et Georges Azouze, président de CLIA France et Président-directeur général de Costa Croisières France. - photo JBH Les Français aiment de plus en plus la croisière. Selon les chiffres communiqués ce mercredi 18 mars 2015, par CLIA (Cruise Lines International Association) France, qui a pris la suite de l’AFCC depuis décembre 2013, le marché français a atteint en 2014 un total de 593 000 passagers, en forte croissance de 13,7% par rapport à 2013

Marseille, 1er port de croisières de France Le marché de la croisière en Méditerranée maintient sa course folle Le produit croisière reste un des produits touristiques ayant maintenu sa croissance dans un contexte économique perturbé. L'Europe et la Méditerranée en particulier sont devenues des zones de navigation importante pour les armateurs. Marseille trouve ses marques dans ce marché concurrentiel et se positionne plus que jamais comme le port d'embarquement pour le marché français. Le marché de la croisière continue sa mutation sur le territoire français et à Marseille en particulier.

Tourisme : le boom des croisières Les croisières attirent de plus en plus de touristes : 13 millions de passagers en 2004 contre 22 millions en 2014 dans le monde. Une équipe de France 3 a embarqué à bord d'un de ces hôtels flottants à Marseille (Bouches-du-Rhône). De plus en plus de familles choisissent ce type de vacances à bord d'un paquebot de 333 mètres de long. La famille Picq a dépensé 2 200 euros pour une semaine en famille.

Related: