background preloader

Les informulés d'une rhétorique sexiste

Les informulés d'une rhétorique sexiste
Souligner la respectabilité de l’accusé, l’importance du personnage, l’étendue de son pouvoir, ses innombrables qualités, et lui chercher toutes les excuses possibles ; entourer la plaignante d’un soupçon systématique, l’accabler de reproches, lui prêter des intentions machiavéliques… Dès l’inculpation du directeur du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn pour agression sexuelle sur une femme de chambre du Sofitel de New York, on a vu ressurgir, en France, les réflexes et les grilles de lecture archaïques qui dominent invariablement dans ce genre de mises en cause. « Nous ne savons pas ce qui s’est passé à New York samedi 14 mai, mais nous savons ce qui se passe en France depuis une semaine », dit la pétition lancée le 21 mai par les associations Osez le féminisme, La Barbe et Paroles de femmes (1). Or, dans le cas de M. Un corps féminin est un objet public Empathie à géométrie variable Spontanément, c’est à l’accusé que l’on s’identifie. Related:  Féminismes divers inclusifSexisme + Sexisme intersectionnel

Un raisonnement de fou, par Serge Halimi Quiconque vilipende les privilèges de l’oligarchie, la vénalité croissante des classes dirigeantes, les cadeaux faits aux banques, le libre-échange, le laminage des salaires au prétexte de la concurrence internationale se voit taxer de « populisme » (1). Il fait, ajoute-t-on, « le jeu de l’extrême droite ». Aussi, quand la justice new-yorkaise refusa de concéder un traitement de faveur au directeur général du Fonds monétaire international (FMI), accusé de viol dans un hôtel de luxe de Manhattan, un commentateur au diapason de la caste dirigeante française, politique et médiatique, s’offusqua de la « violence d’une justice égalitaire »… Il ajouta presque mécaniquement : « La seule chose dont on soit certain est que les sentiments anti-élite alimentés par ce scandale vont accroître les chances du Front national de Marine Le Pen lors de la prochaine élection (2). » Laisser s’installer une telle camisole de force intellectuelle constituerait une folie politique.

Delit Mail Je vais te baiser : Pourquoi la voix d’un homme compte-t-elle plus que celles de 100 femmes ? | Je ne suis pas une fille romantique Pour cet article à venir, je vous demande un peu d’indulgence : trop de choses se bousculent qui devraient être racontées mais on n’a pas assez de place ici Je n’ai pas écrit de thèse sur le sujet, ceci est un blog, j’y exprime simplement mon point de vue. Je vais donc faire de mon mieux, et rester sur mon sujet, j’espère que vous suivrez, et si vous avez des questions vous savez quoi faire ! Je voulais réagir à l’article que je n’ai pas arrêté de voir circuler, nommé « Je vais te baiser ». Relayé par différents médias type l’Obs, le Monde, etc. Au début, je n’ai pas voulu lire cet article, le titre m’avait rebutée. Je ne parlerai pas du contenu de l’article à proprement parler, mais de l’impression choquante générale qu’un article de ce genre est, comme par hasard, relayé au moment où il est écrit par un homme. Continuez, s’il vous plait, à parler de tout ça, à multiplier les récits. Qu’enfin, plus jamais je n’entende une seule personne me dire de nouveau : Merci de m’avoir lue. WordPress:

STOP AU DÉNI J’ai retiré mon voile, et le sexisme m’a immédiatement rattrapée Après avoir longtemps été considérée comme un voile sur pattes, une “fille d’immigrés” et une “jeune des quartiers”, on a enfin fini par comprendre que j’étais une femme le jour où j’ai retiré mon hijab, il y a quelques mois. Malheureusement, le premier à l’avoir formulé était un homme sexiste; au risque de vous choquer, c’est la reconnaissance tardive de ma féminité et non son sexisme qui m’a marquée ce jour-là. J’ai toujours été une femme, je suis même née comme ça. Mais d’autres caractéristiques de ma personne ont très souvent pris le dessus sur ma féminité lorsque face à moi, un individu tentait de me définir ou de m’appréhender. Quelle que soit la configuration (à l’école, dans la rue, dans les transports en commun), quelle que soit la personne (un prof, un médecin, un voisin de train), il fallait toujours, lors d’un échange normal ou conflictuel, qu’on me renvoie à ma condition de femme voilée, d’origine immigrée et issue d’un milieu populaire. Du racisme au sexisme

Ceci n'est pas une pipe, c'est un viol - Ceci n'est pas une pipe, René Magritte - Retrouvez tous nos articles de la rubrique L'explication ici Dominique Strauss-Kahn, mis en liberté surveillée sous caution le jeudi 19 mai, a déménagé dans la nuit de mercredi à jeudi. Il est notamment accusé de viol par fellation. publicité D’abord les chiffres: en 2005, le ministère de l'Intérieur a répertorié 4.412 affaires de viol commis sur des personnes majeures en France, soit une agression toutes les deux heures. Selon l’association Osez le féminisme, il y aurait plutôt 75.000 viols par an en France. Un viol selon la loi française La loi française en matière de viol est très complète et assez large comparativement à certains pays. «Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol. L’illusion du consentement Pourquoi alors cette idée qu’on ne peut pas imposer une fellation à une personne sans la menacer d’une arme? Viol sans violence

Oprah Winfrey fait ses adieux à la télé Photo vargas2040, CC BY SA La reine des talk-shows aux États-Unis, Oprah Winfrey, a fait ses adieux à son public, hier, lors de la dernière de son Oprah Winfrey Show . Elle a lancé un dernier message, un rien sibyllin, aux téléspectateurs : «Chacun d’entre vous a sa propre plateforme, la vôtre se trouve là où vous êtes. C’est votre plateforme, votre cercle d’influence, votre talk-show» . Pendant vingt-cinq ans, l’animatrice, regardée par 40 millions d’Américains chaque semaine sur la chaîne ABC, a vu défiler les célébrités du pays. Elle ne quitte pas pour autant la télé : elle a lancé en janvier sa chaîne sur le câble , baptisée en toute simplicité Oprah Winfrey Network.

The Problem With Men Explaining Things This story first appeared on the TomDispatch website. I still don't know why Sallie and I bothered to go to that party in the forest slope above Aspen. The people were all older than us and dull in a distinguished way, old enough that we, at 40ish, passed as the occasion's young ladies. The house was great—if you like Ralph Lauren-style chalets—a rugged luxury cabin at 9,000 feet complete with elk antlers, lots of kilims, and a wood-burning stove. We were preparing to leave, when our host said, "No, stay a little longer so I can talk to you." He was an imposing man who'd made a lot of money. He kept us waiting while the other guests drifted out into the summer night, and then sat us down at his authentically grainy wood table and said to me, "So? I replied, "Several, actually." He said, in the way you encourage your friend's seven-year-old to describe flute practice, "And what are they about?" He cut me off soon after I mentioned Muybridge. But he just continued on his way.

Le « dévoilement » des femmes, une longue histoire française Dès l’origine, le colonialisme assoit une domination au nom de la « race » supérieure qui entend civiliser les « races » inférieures. Comme le soulignait Aimé Césaire, dans son Discours sur le colonialisme, « que l’on s’y prenne comme on le voudra, on arrive toujours à la même conclusion : Il n’y a pas de colonialisme sans racisme ». Dans son ouvrage L’Orientalisme, Edward Said s’est attaché à démonter les mécanismes idéologiques de cette domination. L’auteur y cible d’emblée la manipulation des mécanismes de la représentation : « Le filet de racisme, de stéréotypes culturels, d’impérialisme politique et d’idéologie déshumanisante qui entoure l’Arabe ou le musulman est réellement très solide, [1] (…) ». Le colonialisme va construire sa richesse en spoliant la richesse des autres : c’est une agression physique, psychologique et culturelle. Le projet colonial relève d’une mise sous tutelle, d’une violation de territoire mais aussi d’une violation des consciences. Féminisme « colonial »

La misogynie, arme de silenciation massive | Genre ! J’ai appris avec le militantisme que si je ne voulais pas me laisser bouffer intégralement par la colère, il fallait que j’en fasse quelque chose. Des mots, des idées, des actions, n’importe quoi, mais qu’il ne fallait surtout pas que je la laisse me bouffer de l’intérieur. Ce billet est le résultat d’une très grande colère. A la fin d’une récente intervention, une jeune femme m’a demandé comment, concrètement, les femmes pouvaient continuer à prendre la parole sur internet quand leurs opinions et leurs idées se heurtaient si souvent à de la dérision, du mépris, de l’agressivité, ou pire. Je venais d’évoquer, notamment, ce que signifiait pour moi et tant d’autres femmes d’être blogueuse féministe et de donner mon avis sur internet. Quand la journaliste et essayiste Laurie Penny explique que l’opinion d’une femme est comme la mini-jupe d’internet, ce qu’elle veut dire, c’est que dans l’esprit de beaucoup, une femme affichant sa pensée sur internet s’expose à des rétributions.

Quel complot pour DSK? Les accusations de crimes sexuels à l'encontre de Dominique Strauss-Kahn sont sur le point de s'effondrer, affirme le New York Times, jeudi 30 juin. Citant deux enquêteurs non identifiés, le quotidien américain écrit que le bureau du procureur ne croit plus guère en la version de Nafissatou Diallo, la femme de chambre guinéenne de l'hôtel Sofitel, âgée de 32 ans. De quoi relancer les théories du complot, et le choix ne manque pas. publicité Dès le début de «l’affaire DSK», le mot «complot» a été prononcé. …au gré des facettes du personnage: le socialiste, le patron du FMI, le «juif» ou encore le «riche». oui, c'est votre marchand de journaux (1) qui vous l'a ditnon, c'est totalement impossible, vous avez fumé quoi? Le socialiste Théorie A: l’UMP souhaitait se débarrasser de DSK avant la présidentielle Pourquoi: Pour faire tomber DSK, alors considéré comme le candidat socialiste le plus probable contre l’UMP, et permettre à Nicolas Sarkozy de succéder à lui-même. Le patron du FMI

In the U.K., many journalists think PR pros make poor use of social media Journalists in the U.K. are using social media, but PR pros are failing to reach them in those spaces, according to a recent survey. Daryl Willcox Publishing contacted 957 journalists this month for its white paper titled, “Journalists and Social Media,” and it found that 75 percent of journalists rate social media as an important professional tool, and 90 percent of them are using it more than they did a year ago. However, 44 percent of journalists said they believed that PR pros did not make enough use of social media. Of the methods of interaction, emailed news releases and pitches (98 percent and 73 percent, respectively) were the highest, followed by phone contact (56 percent) and traditional face-to-face events (51 percent). These significantly exceeded contact by social media (the highest being via Twitter, at around 25 percent). “However, as the report shows, this is only part of the story. Click here to download the white paper. (Image via)

L’impuissance comme idéal de beauté des femmes – figures de la laideur féminine – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme « Au meeting des suffragettes, vous pouvez entendre des choses simples – et les voir aussi ! », carte postale britannique, début du XXème siècle (source) Partie 1 : Introduction Partie 2 : Un beau corps féminin est un corps qui n’occupe pas trop d’espace Partie 3 : Un beau corps féminin se déplace avec difficulté Partie 4 : Un beau corps féminin est un corps à l’air jeune voire enfantin et qui est sexualisé Partie 5 : Un beau corps féminin est un corps qui exprime l’abnégation – le sourire Partie 6 : Un beau corps féminin est un corps qui exprime l’abnégation – la répression des désirs Partie 7 : Un beau corps féminin est un corps qui exprime l’abnégation – la souffrance physique Partie 8 : Un beau corps féminin est un corps qui exprime l’abnégation – la souffrance morale Partie 10 : Conclusion Encore une fois : merci à Pimprenelle pour les corrections. Je n’ai pas encore terminé la rédaction des parties 7 et 8. 1. L’examen d’une sorcière par Thompkins H. 2. 3. Vous voulez plaire aux hommes ? 4.

L’impuissance comme idéal de beauté Il est temps de se libérer de la dictature de la beauté Les normes de beauté sont arbitraires, injustes et misogynes. C’est pour rappeler cela que nous avons décidé de créer "L’impuissance comme idéal de beauté", une vidéo sur ce sujet d’une importance capitale. En effet, une très grande majorité de femmes ne sont pas satisfaites de leur corps. Ainsi, selon un sondage datant de 2013, 7 Françaises sur 10 changeraient quelque chose à leur physique si elles le pouvaient. On dit des femmes qu’elles constituent « le beau sexe ». Dénigrer le corps des femmes, c’est donc dénigrer les femmes elles-mêmes. Par ailleurs, alors que les idéaux de beauté masculins (muscles, grande taille,…) valorisent la force, les idéaux de beauté féminins nous affaiblissent. La beauté coûte cher et nous fait perdre notre temps et notre énergie. Noémie Renard, blogueuse à Antisexisme.net et Clémentine Vagne, réalisatrice

Related: