background preloader

L’avenir de la programmation (2/6) : La programmation pour les non-programmeurs

L’avenir de la programmation (2/6) : La programmation pour les non-programmeurs
Par Rémi Sussan le 24/05/11 | 10 commentaires | 13,345 lectures | Impression Programmer, c’est difficile : penser logiquement, par étapes, sans en sauter aucune et en envisageant toutes les possibilités de ses actions demande une grande attention, une grande rigueur. Mais à ces complications s’ajoute encore l’apprentissage d’une syntaxe extrêmement ardue, qui ne supporte pas la moindre faute, à la virgule près. Sans compter que ladite syntaxe nous prend à rebrousse-poil. La simple instruction A=A+1, que l’on trouve dans presque tous les langages informatiques, y compris le vieux Basic, pourtant censé s’adresser aux néophytes, semble une insulte à ce que nous connaissons des mathématiques depuis l’école primaire. On a déjà eu du mal à avaler les maths, faudrait-il maintenant les jeter aux orties ? Un autre obstacle, peut-être moins évident, est l’absence de résultats immédiatement gratifiants pour les débutants. Les langages visuels Les enfants du Smalltalk Rémi Sussan Related:  enseignement-et-numerique

Aldebaran Launches NAO Next Gen Aldebaran Robotics has launched NAO Next Gen, a new version of a robot used by universities around the world. Aside from some new colors, NAO Next Gen doesn’t look any different from the previous version, but boasts upgraded performance in key areas. The new 1.6GHz Intel processor can handle two HD video streams simultaneously, allowing it to recognize objects and faces faster. New speech recognition software (called Nuance) can sift out the most important words in a spoken sentence to produce more accurate responses. Video : We’re not sure how this will affect existing NAO developers. The upgraded performance is nice, but after several years of development and increasing competition from the likes of the Robotis DARwIn-OP , we expected a new version to be a more dramatic overhaul. [source: Aldebaran Robotics ]

Teaching Kids Programming | The Baheyeldin Dynasty In order to teach kids how to program, you need first to get them interested in something that is computer related. One of the best ways to get them interested in computers is games. They may want to write their own games, and that could be their entry into programming. Here are some links to sites that deal with this subject. Python is a very clean and very easy to understand language, yet a very powerful one as well. PyGames is a set of libraries that allow someone to write their own games using the language. Here are several tutorials on the Python language, which you will need to write games using PyGames: For beginners, it is recommended that they start with something that does not assume they know too much about programming. IBM Alphaworks Robocode teaches kids Java programming while writing a game. Robocode Central is a web site dedicated to the Robocode community. Slashdot discussion on Robocode, titled: Learning Java through violence Kuro5hin discussion on Robocode

Après les TBI, la fin des tablettes, le retour de la craie et des claviers Une question traverse la pensée de nombre de décideurs qui agissent dans le monde éducatif : et si opter pour des tablettes était une erreur ? Cette question émerge progressivement dans le champ scolaire. Il en est de même pour les TBI. Il nous faut être lucide. Quand on observe des enseignants engagés dans l’évolution de leurs pratiques avec le numérique on ne peut qu’être séduit et imaginer que ces pratiques soient partagées. Le cadre posé, il nous faut revenir à ces deux objets symboliques de ces moments actuels : les TBI et les tablettes. La stratégie, politique ou commerciale, s’appuie d’abord sur l’impulsion, le lancement. Quel est l’avenir des tablettes dans les établissements scolaires ? Cela fait de nombreuses années que nous avons constaté la force du déséquilibre, déjà questionné par Jean Houssaye dès 1987 dans son livre « Ecole et Vie active » (Delachaux Niestlé, Neuchâtel, 1987). A suivre et à débattre

Que faire quand votre site/idée marche et que vous n'êtes pas DevOps? => YDD (Yolo Driven Development) - Technique - Pragmatic Entrepreneurs - Le forum des entrepreneurs pragmatiques L'histoire du gars qui à fait VDM.Amusant et intéressant(enfin moi j'ai trouvé sa intéressant) à la fois. Vous allez voir ce qu'est le YOLO Driven Développement. La leçon que j'en retiens et que lui même fait c'est que le code n'a pas besoin d'être une cathédrale hyper bien fignolé et tout. Et que finalement l'idée est très importante(on parle beaucoup d'exécution). Ensuite j'aime bien quand il dit que finalement il passait plus de temps hors du bureau sur les plateaux TV pour faire la promotion du truc. À la base un blog sans prétention, VDM (viedemerde.fr) est devenu en quelques semaines un des premiers sites de divertissement français. J'expliquerai mon retour d'expérience de ces 7 dernières années avec mes bons choix techniques (en PHP mais aussi dans l'infrastructure Web en général) mais aussi mes erreurs de DevOps autodidacte. VDM, DevOps malgré moi. - Maxime Valette #forumphp

・DARwIn-LC Virginia Tech’s RoMeLa unveiled a cute new robot at RoboCup 2010 in Singapore. It’s called DARwIn-LC (Low Cost) and was featured on a poster near the Robotis Bioloid booth with the headline “Open Platform Humanoid Robot”. It sports 20 degrees of freedom actuated by Robotis AX-18F (18kg/cm torque) servos. Thanks to an NSF grant, the robot will be manufactured along with its sibling, DARwIn-HP (High Performance), to be distributed to 11 of Virginia Tech’s partner universities, and may even be available through Robotis itself. This is pretty exciting to see, and the following video shows it’s no slouch when it comes to standard humanoid behaviors. Video (Mirror): I think they really nailed the design of this one. [source: I, Bioloid] Update June 30th 2010: Dr. We want to form a community of DARwIn-LC users to share new ideas for improvement, hack it, etc. and use the robot for research, education, outreach, and of course, an easy entry point for the RoboCup humanoid division. Media:

Open source programming languages for kids Scratch Scratch. Click to enlarge. Developed by the Lifelong Kindergarten group at MIT, Scratch is a graphical programming environment implemented in Squeak that works in a very Lego-like fashion. Scratch has implementations available under Microsoft Windows and Mac OS X, but as of yet there's no (official) native Linux version to run. One useful prospect that Scratch offers is the ability to upload your programs to the Scratch Web site, where you can create an account, get support, and browse programs that other Scratch users have uploaded. One issue I came across with Scratch was that the source code for a program could become quite large when the program involved many graphics or, more specifically, music. Alice. Alice Scratch deals well with 2-D graphics, text, and other somewhat "flat" programming concepts. Alice, developed by a group of researchers at Carnegie Mellon University, has releases for Linux, Mac OS X, and Windows, and is released under an aptly titled Alice License. Shoes

La technologie on s’en fout… Je raconte peu de choses en ce moment mais j’en lis par contre beaucoup. J’ai aussi relu pas mal de choses que j’ai pu écrire. Je digère. Le titre de ce billet peut paraître contradictoire avec le thème du blog et pourtant c’est le sentiment que j’ai depuis un moment. Pour moi changer l’école et la moderniser ne passera par les outils numériques que dans la mise en pratique quotidienne et dans l’acquisition de la culture du numérique pour les élèves. Je distingue plusieurs axes de travail que je vais essayer de suivre l’an prochaine 1. 2. 3. Tout ça c’est "hors numérique". Pour conclure, le numérique à une place très importante dans ma classe, mais tous mes visiteurs s’accordent à dire qu’il est quasi transparent tellement les élèves se sont approprié ces outils et cette culture. Mais pour moi, le plus important c’est de permettre aux enfants de se construire. Like this: J'aime chargement…

Mooc « décoder le code » reaDIYmate One Laptop per Child A short video covering OLPC's main mission principles One Laptop per Child (OLPC) is a project supported by the Miami-based One Laptop per Child Association (OLPCA) and the Cambridge-based OLPC Foundation (OLPCF), two U.S. non-profit organizations set up to oversee the creation of affordable educational devices for use in the developing world. The project was originally funded by member organizations such as AMD, Chi Mei, eBay, Google, Marvell Technology Group, News Corporation, Nortel, Red Hat, and Quanta. In the first years of the project, the Association managed development and logistics, and the Foundation managed fundraising such as the Give One Get One campaign ("G1G1"). FAQ on official site of OLPC[2] informs that as of 2011 there were about over 2.4 million XO laptops delivered.[3] History[edit] At the 2006 World Economic Forum in Davos, Switzerland, the United Nations Development Program (UNDP) announced it would back the laptop. Mass production[edit] Technology[edit] XO-3 concept

Un guide pour développer les compétences de publication numérique des élèves Le guide produit par Fréquence écoles pour aider les enseignants comme les élèves dans leurs travaux de publication associés au projet Mode d’Emploi de la Villa Gillet.Au sommaire : les outils de la recherche d’information, les outils de la publication, le glossaire des termes numériques… J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème Le Globe : un média en ligne pour publier de l'info avec des jeunes LeGlobe.fr est un journal d'information en ligne, composé de reportages vidéos, écrits et photos sur l'actualité... vu par les jeunes. Dans "Information" Retrouvez ici les ressources pédagogiques de Ma petite agence de PUB Atelier périscolaire à Feyzin dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires Ma petite agence de com, ou comment monter une campagne de communication avec des primaires. Dans "Outils" Un guide pour accompagner un travail de veille mené par les élèves de lycée Dans "Articles non classés"

Related: