background preloader

Et si on essayait l’empathie - La Croix

Et si on essayait l’empathie - La Croix
Le mot «empathie» est désormais sur toutes les lèvres. Pour ses partisans, elle serait la clé d’un vivre-ensemble aujourd’hui malmené (1). Elle serait aussi le nouveau sésame éducatif. Celui qui permet aux enfants d’apprendre à se comporter avec les autres. Celui qui permet aux parents de trouver la bonne distance avec leurs enfants, et de les élever avec bienveillance. À condition de ne pas se méprendre sur le sens du mot «empathie». « L’empathie donne à l’enfant une boussole intérieure » L’importance de l’empathie a été validée par les avancées majeures des neurosciences. Du coup, psychologues et pédagogues y ont vu une clé de l’éducation des enfants qui apprendraient par imitation et décryptage des émotions d’autrui. Une révolution copernicienne L’enfant naîtrait équipé pour un tel décryptage. Plus encore, si l’enfant est si perméable au comportement des autres, la question du modèle que lui donnent ses parents prend tout son relief. Une écoute à hauteur d’enfant A l’école aussi

http://www.la-croix.com/Famille/Parents-et-enfants/Et-essayait-empathie-2016-01-19-1200732331

Related:  travailler l'empathie et les émotionsNeurosciencesEducation aux émotions, empathie ...BLK_ressources

Le sentiment de confiance accompagne l’apprentissage 30 juillet 2015 © Fotolia L’apprentissage est souvent accompagné du sentiment de "savoir" : il révèle la confiance que l’individu a en sa nouvelle connaissance. Les lois naturelles de l’enfant Voici un autre grand pilier de la formation de l’intelligence : le développement des fonctions exécutives. Les fonctions exécutives sont essentielles, ce sont les compétences cognitives qui nous permettent d'agir de façon organisée pour atteindre nos objectifs. Les experts en relèvent trois principales : la mémoire de travail, le contrôle inhibiteur et la flexibilité cognitive. Ces fonctions exécutives sont fondamentales.

Les fonctions cognitives, cest quoi ? Le cortex cérébral Il est de plus en plus courant de lire l’expression « fonctions cognitives » dans des articles ou des livres car les avancées en termes de neurosciences ont participé à vulgariser des notions comme « fonctions cognitives », « fonctions exécutives », « fonctions supérieures du cerveau » ou encore « métacognition ». La notion de « fonctions cognitives » reste assez floue et j’avais envie de l’éclaircir un peu car je l’utilise souvent sur le blog sans avoir pris le temps d’expliquer ce que ces fonctions cognitives recouvrent. Les 6 C : 6 clés d’un développement harmonieux et épanouissant Roberta Michnic Golinkoff et Kathy Hirsh-Pasek, auteures de Becoming Brilliant: What Science Tells Us About Raising Successful Children, estiment que 6 compétences sont clés pour un développement harmonieux et épanouissant des enfants : les 6 C. Ces 6 C s’emboîtent les uns dans les autres : la coopération est en haut de la pyramide (puisqu’il faut bien avoir quelqu’un en face pour communiquer, échanger, apprendre, transmettre). la Coopération

Echec scolaire : quel mécanisme cérébral ? (Voir la 2ème partie du dossier pratique) Prenons l’exemple d’un élève qui, depuis longtemps, est en échec scolaire. Il a le sentiment qu’il ne sait rien et qu’il n’a aucune qualité. Le jour de l’examen, il est certain qu’il ne pourra jamais réussir. Il est battu d’avance. Enseignants et écoles favorisant l'apprentissage par l'autonomie L’objectif de cette carte n’est pas de recenser les initiatives d’une méthode ou d’une autre : nous souhaitons dépasser l’idée de méthode. Cette carte recense les initiatives pédagogiques - peu importe la méthode dont elles se revendiquent - respectant les lois naturelles de l’apprentissage qui exigent que l’enfant apprenne par son activité autonome, avec des enfants d'âges différents, et guidé par un étayage individuel bienveillant. Si vous êtes dans cette démarche - et même si vous en êtes à une phase de découverte et de documentation – nous vous invitons tout de même à vous signaler sur la carte.

Mémoire Dossier réalisé en collaboration avec le Pr. Francis Eustache, Directeur de l'unité Inserm-EPHE-UCBN U1077 "Neuropsychologie et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine" – Octobre 2014 La mémoire repose sur cinq systèmes de mémoire © Inserm, G. Pourquoi et comment favoriser l'optimisme chez les enfants ? Martin Seligman, auteur de L’École de l’optimisme, a une approche plutôt à contre courant de l’estime de soi : selon lui, le bien-être est un « sous-produit » de la réussite. Plutôt que d’intervenir pour que les enfants se sentent mieux dans une perspective de bien-être, ce psychologue américain propose une « approche de la réussite ». Les adultes s’appuyant sur cette approche de la réussite des enfants sont eux aussi prêts à intervenir mais de manière différente : pour modifier la façon de penser des enfants à propos de l’échec,pour encourager la persévérance plutôt que la simple réussite.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Introduction aux cinq gestes mentaux La Gestion Mentale élaborée par Antoine de la Garanderie s'appuie sur la maîtrise des cinq gestes mentaux que sont l'attention, la mémorisation, la compréhension, la réflexion et l'imagination créatrice, mais aussi sur deux éléments importants : l'évocation et le projet mental. Il m'est alors apparu opportun de rajouter la perception dans ce cours introductif pour que le lecteur assimile plus facilement la différence fondamentale entre percevoir et évoquer. 1. La perception J'entre en relation avec le monde extérieur grâce à mes sens : la vue, l'ouïe, le toucher, le goût, l'odorat. Ce monde, peuplé d'êtres, de choses, d'informations, de relations logiques (êtres/choses ; choses/informations ; informations/informations, etc.), existe pour nous tous lorsque nous sommes en leur présence.

Une vie intentionnelle Note : cet article est une traduction de l’article An Intentional Life de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article ! Beaucoup d’entre nous traversons nos journées éveillés, mais en suivant des schémas que nous avons développé au fil des ans. Nous suivons notre route, faisons des choses chez nous, en ligne, au travail, sans vraiment y penser plus que ça. Mettez cela en parallèle avec l’idée de vie intentionnelle : tout ce que vous faites est fait consciemment, répondant à une de vos valeurs fondamentales (la compassion, par exemple). Tout est fait avec une intention consciente.

11 manières de développer les fonctions exécutives des enfants Je définissais les fonctions exécutives dans cet article. Si vous souhaitez que votre enfant réussisse à l’école et dans la vie, aidez-le à développer de bonnes fonctions exécutives. Ces compétences sont vraiment importantes et souvent plus prédictives que le QI. – Dr Adele Diamond 1. Favoriser toutes les situations dans lesquelles l’enfant déploie ses 3 besoins fondamentaux Des chercheurs créent une carte 3D du cerveau pour visualiser comment nous comprenons le langage Chaque jour, nous échangeons des milliers de mots. En famille, au bureau, avec les amis. Comment le cerveau est-il capable de reconstituer le sens des mots. Quels mécanismes se mettent en œuvre pour que nous puissions comprendre ce flux sans fin ? Un groupe de scientifiques a entrepris de cartographier la façon dont le cerveau représente le sens de la langue parlée, mot par mot.

Related: