background preloader

8 compétences indispensables aux élèves dans le futur

inShare615 Traditionnellement, l’éducation a toujours mis l’accent sur 3 compétences de base : la lecture, l’écriture et l’arithmétique. Cependant avec les profondes mutations que connait notre monde, grâce notamment à la prolifération des innovations technologiques, les enseignants doivent se poser la question de savoir si les compétences qu’ils transmettent à leurs élèves, leur garantissent toutes les chances pour réussir à l’école, dans leur futur travail et dans la vie en général. Quelles sont donc les compétences transversales les plus indispensables aux élèves pour assurer leur réussite ? Il est aujourd’hui légitime de se poser la question et de réfléchir sur le plan transversal plutôt qu’uniquement académique. Et bien qu’il puisse exister de nombreuses propositions, généralement, on identifie 8 compétences comme étant nécessaires pour réussir au 21e siècle. Leadership La culture numérique Communication Intelligence émotionnelle Entrepreneuriat Citoyenneté Globale Commentaires

http://edupronet.com/8-competences-indispensables-aux-eleves-dans-le-futur/

Related:  classe inversee en st2s / stssCompétences numériquesIntégration des MITIC théoriepour les colleguesGestion de classe

20 Idées pour Favoriser la Créativité en Classe - Fusion Yearbooks Voici ce que cela donne en français : Devoir « Antarctique » : Votre histoireL’exercice consiste à écrire et publier un livre sur le thème de l’Antarctique. Vous avez le choix du style : Récit, livre d’images, livre jeunesse, témoignage, biographie, autobiographie. Vous disposerez de deux séances de travaux par semaine, le lundi et le jeudi. Sauvegardez vos travaux sur le réseau de l’école, pour pouvoir y accéder depuis la salle de cours. Je vous suggère également de faire une sauvegarde sur un disque dur. Compétences numériques des adultes québécois Près de la moitié des Québécois se perçoivent très compétents en matière de numérique Le CEFRIO dévoile un nouveau volet de son enquête NETendances portant sur les compétences numériques des adultes québécois, des compétences de plus en plus importantes pour tirer profit de l'apport des technologies qui modifient en profondeur le quotidien des citoyens. Actuellement, près d’un Québécois sur deux (45 %) considère avoir un niveau de compétences numériques élevé.

Le sentiment d’appartenance à l’école : le comprendre, le développer et le maintenir chez les élèves Shutterstock / Jacob Lund Par Jérôme St-Amand, professeur et chercheur à l’Université de l’Alberta. Une version longue du même texte est disponible dans le dernier numéro de la Revue canadienne de l’éducation. François Taddei : « Il est temps de passer à une école de la confiance » Créé en 2005, le Centre de recherches interdisciplinaires agrège des dizaines d’actions innovantes en matière d’éducation. Son fondateur et directeur, le biologiste François Taddei, plaide pour une révolution copernicienne qui transformerait un système éducatif engoncé dans le contrôle en « écosystème innovant ». Avant même d’agir, il faut avoir conscience de l’urgence de l’action.

PIX, la nouvelle plateforme d’évaluation et de certification des compétences numériques, tout public ! – Ludovia Magazine 1 Share Share Tweet 10 Principes pour un apprentissage numérique efficace inShare6 Pour mettre en place un apprentissage numérique, qui intègre divers supports multimédia, il ne suffit pas de compiler différentes ressources pédagogiques, mais bien avoir en tête de s’appuyer sur une méthodologie d’enseignement pertinente. En effet, que vous souhaitez préparer un formation en ligne pour apprendre à vos employés comment se servir de votre nouvel ERP, que vous rédigez des fiches pédagogiques illustrées sur l’anatomie du corps humain ou que vous réalisez une présentation PowerPoint sur la thématique de l’éducation numérique vous devez chercher dans chaque situation à favoriser une transmission du savoir efficace. Ainsi, il faut œuvrer pour rendre vos supports multimédia vraiment attractifs et lisibles pour atteindre vos objectifs.

Ces Youtubeurs qui nous instruisent par Nicolas Poinsot (Médiathèque Neudorf) – L@ppli Quand on parle de Youtube, on pense très souvent aux vidéos de divertissement qui font un carton : tutos maquillage, lolcats, humoristes amateurs, canulars, top 10 en tous genres, etc. Il existe cependant une facette de Youtube qui prend de l’ampleur depuis qu’un dénommé Bruce Benamran a ouvert en 2013 la désormais célèbre chaîne e-penser : celle des chaînes de vulgarisation du savoir. En effet, face à l’immense succès de cette chaîne (Bruce fait les plateaux télé, écrit des livres, s’exporte à l’étranger), de nombreux passionnés de sciences, qu’il s’agisse de sciences dures ou de sciences humaines, s’enfoncent dans la brèche. Leur credo : transmettre leur amour du savoir à travers des discours simples, une mise en scène attrayante et des thèmes qui nous touchent au quotidien. Ils attachent un soin tout particulier à la qualité de leurs tournages au niveau de l’image et du son, la plupart d’entre eux ayant déjà une solide expérience de vidéastes. Astronogeek

Pédagogie différenciée : 10 conseils + 1 ! Voici un petit pense-bête, à la fois théorique et pratique, permettant de favoriser la mise en place de pratiques différenciées dans sa classe. 1/ Dans une classe, l’hétérogénéité est la règle ! L’homogénéité étant l’exception, il faut cesser d’être surpris de ne pas pouvoir faire avancer tout le monde de la même manière même si les programmes en donnent l’illusion. 2/ La différence entre élèves est normale ! Qu’il s’agisse d’écarts de vitesse, d’autonomie, de motivation, d’intérêt, de compréhension, on ne peut plus être « indifférents aux différences » mais devons inclure cette approche dans le fonctionnement habituel de la classe.

La pédagogie inversée et le numérique : comment en arriver là ? - Ludovia Magazine L’académie de Montpellier a organisé jeudi 7 avril 2016 son troisième séminaire académique sur le #numérique éducatif à CANOPÉ Montpellier. Un certain nombre d’ateliers, retours d’usages et nouveautés, ont été présentés à cette occasion. Frédéric Davignon nous a fait l’exposé de comment il en est arrivé à utiliser une #méthode de #classe inversée avec ses élèves de seconde, pour les remotiver d’une part et pour qu’ils apprennent, d’autre part. La classe inversée : un #outil à la disposition des enseignants pour remotiver les élèves et favoriser la persévérance scolaire ainsi qu’un vecteur d’intégration du numérique dans l’enseignement et de son utilisation par les élèves.Cette approche alternative permet aussi une réorganisation des moments d’#apprentissage et permet de mieux accompagner les élèves.Qu’est-ce que la classe inversée ? Comment créer une séquence en intégrant le principe de classe inversée ?

Définir la littératie numérique — Enseigner avec le numérique Habilo Médias, Centre canadien d'éducation aux médias et de littératie numérique, publie en ligne un document de discussion intitulé « Définir la politique de littératie numérique et la pratique dans le paysage de l’éducation canadienne » visant à définir les caractéristiques et les points d’intérêt de la littératie numérique et de la citoyenneté numérique dans l’ensemble du pays, à explorer des idées et des pratiques pour enseigner et apprendre avec les technologies numériques ainsi que de nouvelles perspectives dans les écoles où l’enseignement et l’apprentissage se font avec ces mêmes technologies. Quelle définition de la littératie numérique ? Selon les auteurs, il n'existe pas de définition consensuelle de la littératie numérique. Pour se forger une solide culture numérique, ils retiennent toutefois l'idée d'une combinaison de capacités technologiques, de compétences intellectuelles et de comportements éthiques. Enseigner la littératie numérique

intégrer les TIC à l'école toronto (ontario) 24/10/2008 1. Survivre avec des ordinateurs en classe 2. En quoi les motifs d’absence des élèves sont-ils parfois énervants (surtout en fin d’année) ? La question n’est pas « les profs ont-ils le métier le plus dur du monde ? » puisque tout le monde sait qu’on trouve toujours plus difficile ailleurs… C’est plutôt que ça gonfle « un peu beaucoup » de voir la motivation des élèves tomber dès fin mai début juin (je bosse en collège), les excuses de toutes sortes pour justifier un travail non fait (« oh hé, c’est bon hein… oui je sais, il n’a pas fait son travail, mais le conseil de classe est passé, il faut bien qu’il souffle un peu non ? » (oui oui, vous avez raison Madame, il est en 3ème, il a le brevet dans 3 semaines, le conseil de classe est déjà passé car il faut le temps des procédures d’orientation, il n’a rien glandé de l’année mais encouragez-le à continuer à ne rien faire !), et de voir les classes se vider à partir du 20 juin sous prétexte que « de toute façon on ne fait plus rien »! Quant aux grèves… ah ah ah !

La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique Le psychologue Abraham Maslow a établi une hiérarchie des besoins en faisant des recherches sur la motivation. Il a ainsi réalisé, dans les années 1940, la pyramide des besoins. Le fonctionnement doit être perçu tel un escalier. L’individu doit satisfaire les besoins qui sont à la base afin de pouvoir réaliser ceux qui sont au niveau supérieur. Le plus haut niveau étant le besoin de s’épanouir.

Comment inverser ? Le plus fréquemment, en classe inversée , le travail demandé aux élèves hors la classe consiste à visionner des capsules vidéo réalisées par le professeur. Ces capsules peuvent être plus ou moins longues et détaillées, sans excéder 10 minutes. Les différences s’expliquent par le profil des élèves (par exemple, un lycéen pourra soutenir une vidéo plus longue), mais aussi par l’objectif visé par le professeur.

Related: