background preloader

La surpêche et le déclin des ressources ont été largement sous-estimés

La surpêche et le déclin des ressources ont été largement sous-estimés
Une étude publiée dans « Nature » contredit les statistiques de l’ONU et montre que les prises dans le monde sont beaucoup plus prédatrices que déclarées. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martine Valo Dans les mers et les océans du globe, on prélève nettement plus de poissons que les statistiques officielles ne le prétendent. Néanmoins, malgré la forte croissance des armements, la diffusion des techniques industrielles de pêche jusque dans les coins les plus reculés de la planète et la sophistication toujours plus poussée du matériel, les tonnages des captures ne cessent de diminuer depuis les années 1990. Autrement dit, les pêcheurs dépensent toujours plus d’efforts et de carburant pour rapporter de moins en moins de poissons. Le secteur a effectivement atteint un sommet en 1996, constatent-ils, mais qu’ils chiffrent à 130 millions de tonnes. Chute de la pêche industrielle Ce sont les rendements faiblissants de la pêche industrielle qui expliquent largement le déclin global.

http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2016/01/19/le-declin-de-la-peche-a-ete-largement-sous-estime_4849986_1652692.html

Related:  SURPÊCHE et mort de l'Océan !Agrégation Interne Histoire Géographie session 2017AMB_Mers & OcéansAffaires maritimes

Nous avons sous-estimé de moitié les captures mondiales de la pêche depuis 1950 21 janvier 2016 Les seules données statistiques concernant les captures de la pêche au niveau mondial sont publiées par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Basées sur les déclarations volontaires de ses pays membres, leur qualité n’est que le reflet des capacités mises en œuvres pour surveiller lesdites pêcheries. C’est d’après ce constat que, depuis une quinzaine d’années, les chercheurs du projet Sea Around Us (basé à l’Université de Colombie-Britannique au Canada) se sont attelés à la folle tâche de ré-estimer les captures mondiales de la pêche en prenant en compte les secteurs oubliés. Certains étaient flagrants, comme les rejets industriels (espèces non-ciblées commercialement et rejetées à l’eau, mortes), officiellement exclus des statistiques publiées par la FAO.

La France étend son domaine maritime au large des Dom-Tom Accueil Le domaine maritime français a gagné près de 500.000 km2 grâce à l'élargissement du plateau continental au large de la Martinique et de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Nouvelle-Calédonie et des îles Kerguelen.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Social Les plus grandes marées noires de l’histoire Depuis des décennies l’addiction de l’humain au pétrole a déclenché des pollutions sans précédent de l’environnement. Cet article brosse le triste portrait des plus grandes marées noires de l’histoire. 12. Le trésor caché des ZEE françaises : VSLM « Victime d’un tropisme métropolitain des esprits, la mer est depuis longtemps la grande oubliée du débat public et des stratégies nationales ». Cette phrase de François Hollande prononcée lors de la campagne présidentielle de 2012 souligne le manque d’intérêt des politiques publiques pour un espace qui abrite des atouts considérables, mais qui reste malheureusement trop peu souvent considéré. Héritée de son passé colonial, la France possède la seconde Zone Economique Exclusive (ZEE) mondiale qui s’étend aujourd’hui sur dix à onze millions de km²[1]. Les ZEE ont été consacrées par la Convention de Montego Bay en Jamaïque.

Le monde des océans : enjeux méconnus Le rythme de la mondialisation s'accélère sur l'eau et sous l'eau, l'océan couvrant près des 3/4 de la surface du globe. C'est là que s'inscrivent plusieurs des grands enjeux contemporains, des migrations aux ressources naturelles, des transports aux communications et à l'espionnage. Autour de Christine Ockrent : Cyrille Coutansais, Directeur de recherches du Centre d'Études Stratégiques de la Marine (CESM). Il a notamment publié La Terre est bleue___ (Les Arènes) et L'empire des mers : atlas historique de la France maritime (CNRS)

Charles Clover dénonce la surpêche Surpêche, L’océan en voie d’épuisement, écrit par le journaliste et rédacteur en chef au Daily Telegraph a été préfacé par Charles Braine, chargé de programme Pêche au WWF-France. Ce livre était paru en 2004 en Engleterre sous le titre : The End of the line: How Over-fishing Is Changing the World and What We Eat. Pour une pêche mesurée et une consommation responsable : Il devient nécessaire de prendre conscience de l’état actuel de nos océans.

Les routes maritimes arctiques ouvertes Banquise arctiqueLa rétraction de la banquise arctique montre à nouveau cette image où l'on voit les deux routes maritimes simultanément ouvertes. Tant du côté de la Sibérie que du côté canadien. Alors que le minimum d'étendue de la banquise semble atteint cette semaine, l'image ci-contre, réalisée à l'aide des observations satellitaires quotidiennes de la région, montre la situation au 13 septembre. La haute mer : un espace aux frontières de la recherche géographique 1L’océan a longtemps été perçu comme une frontière et est encore considéré comme tel dans les recherches en géographie. Il est pourtant un lien pour les sociétés et aussi pour la géographie un pont intra et interdisciplinaire. Une des principales difficultés pour analyser l’océan tient à la nature propre de cet espace (liquide) et à son immensité qui lui confèrent une forte altérité. C’est un espace physique complexe qu’il est nécessaire de saisir car prédominant même si on ne peut se vouloir déterministe. Malgré le caractère changeant et mouvant de l’espace maritime une certaine permanence des phénomènes montre la dualité de ce milieu que l’on retrouvera fréquemment. L’océan est également un espace aux multiples ressources et par conséquent aux nombreux enjeux. « L’océan est désormais conçu comme un espace technique, stratégique, économique, juridique et même touristique » (Vanney, 1991, p. 11).

Préfecture maritime de la Méditerranée Dimanche 22 mai, vers 16h30, le CROSS Med est prévenu par les pompiers 66, ainsi que par plusieurs témoins, du dessalage d'un dériveur de 4,20 mètres. Celui-ci se trouvait dans l'anse de Peyrefitte, dans la baie de Cerbère (Cap Bear 66), à environ 400 mètres de la côte, mettant à la mer les 4 personnes (3 adultes 1 enfant) qui se trouvaient à bord. (Température de l'eau : 15° C). Un hélicoptère de la sécurité civile 66 ainsi que le canot SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) de Port Vendre sont dépêchés sur place par le CROSS Med qui relaie le MAYDAY. En parallèle, la Marine nationale a mis à profit de cette opération de sauvetage le Pluton, bâtiment base des plongeurs démineurs, qui se trouvait à proximité.

Les subventions au carburant dopent la pêche au grand large Réagissez : Partagez : La France, l’Espagne, le Royaume-Uni, le Japon ou encore les Etats-Unis font partie des pays qui sont de généreux donateurs de subventions au carburant.

Related: