background preloader

Dossier spécial Google Panda : nombreux conseils Panda Update

Dossier spécial Google Panda : nombreux conseils Panda Update
Par Olivier Duffez, Lundi 22 juillet 2013 Ce dossier spécial de WebRankInfo aborde les points suivants : en quoi consiste vraiment Google Panda ? Quels sont ses critères ? Sommaire Qu'est-ce que Google Panda ? Panda est le nom de code d'une mise à jour de l'algorithme Google en place depuis février 2011, visant à lutter contre le spam, notamment en pénalisant des types de sites comme les fermes de contenus ou les scrapers (pillage de contenus). Présentation et historique de Google Panda Google Panda 2 (à moins que ce soit le dernier film d'animation à la mode ?) Suite aux critiques à répétition sur la qualité des résultats, qui se sont intensifiées depuis fin 2010, Google a mis en place au printemps 2011 une évolution majeure de son algorithme. Panda 1.0 : 24/02/2011. Panda 2.0 : 11/04/2011. Panda 2.1 : 10/05/2011. Panda 2.2 : 16/06/2011. Panda 2.3 : 23/07/2011. Panda 2.4 : 12/08/2011. Panda 2.5 : 28/09/2011. Panda 2.5.1 : 09/10/2011. Panda 2.5.2 : 13/10/2011. Panda 2.5.3 : 19/10/2011.

Quelques évidences sur le moteur de recherche Pourquoi des moteurs de recherche ? Pour trouver de l’information, me diriez-vous. Certes. Mais surtout pour trouver rapidement de l’information. On comprend mieux l’importance de cette proposition lorsque l’on s’aperçoit qu’il est plus rapide de faire la recherche d’un mot sur la totalité du Web que de faire la même recherche dans le document texte que l’on a sous les yeux. La comparaison donne proprement le vertige, et du coup elle fait comprendre pourquoi la fonction première d’un moteur reste la rapidité. Principe de base d’un moteur de recherche : Pour répondre à cette exigence de rapidité, le moteur s’appuie sur la constitution d’un index, qui n’est autre qu’une liste d’occurrences dans lequel chaque mot est associé aux documents dans lesquels il est présent. La recherche plein texte : Le principe de base de la recherche est la recherche dite « plein texte », ou « texte intégral », ou « Full Text » en anglais. A cette fonction de base ont été rajoutée les fonctions suivantes :

Google veut favoriser les sites « de qualité » et modifie son algorithme de recherche en conséquence Google vient d'annoncer officiellement une mise à jour de son algorithme de recherche. Cette mise à jour vise à mieux référencer les sites produisant du contenu de bonne qualité au détriment de ceux de qualité médiocre (fermes de contenus, Spams). D'après Google « cette mise à jour vise à faire baisser le classement des sites de qualité médiocre, sans valeur ajoutée ou sans utilité véritable. [...]Dans le même temps, il fournira un meilleur classement pour les sites de haute qualité avec un contenu original ». Sans préciser plus avant ce qu'il entend par « qualité » ni comment elle sera évaluée. Toujours d'après Google, la modification de l'algorithme impacte de manière significative 11,8% des sites. Si on ne sait rien de l’algorithme mis en place, Google souligne cependant que cette mise à jour ne repose en aucun cas sur l'analyse des listes noires issues des jugements des internautes et transmis via son extension pour le navigateur Chrome, Personnal Blocklist . Source : Google Et vous ?

Futur du navigateur web (partie 1) Le futur de la navigation web (partie 1) Voila un sujet que j’ai peu traité depuis la création de ce blogue. Et pourtant quand on regarde ce qui compose le web d’aujourd’hui, la navigateur web en est une pièce indispensable dans son fonctionnement. Les autres grandes composantes du web étant les pages webs, leurs adresses, et le réseau pour y accéder. {*style:<b>partie 1: nous ne navigons plus sur la même toile </b>*} Dans les premiers jours du web les pages et les données étaient plutôt copines puisqu’elles se confondaient. Arrivée du web 2.0: 1er effet kisscool. Arrivée du web 3.0: 2ème effet kisscool. La constante: dans cet environnement les pages web permettent toujours de visualiser les données. Mes sources pour la suite de l’article: share Uncategorized

Google, la marque essentielle des Français Sur 120 marques et 12 secteurs étudiés, le moteur de recherche Google est la marque considérée comme la plus essentielle pour les Français et ce, tous critères et tous secteurs confondus. C'est ce qui ressort de l'étude* prospective du premier "Observatoire de l'essentiel", mis en place par l'agence H, en partenariat avec l'institut CSA. Figurent, dans le peloton de tête Leclerc, Decathlon et Ikea. Cette étude a pour objectif de souligner la richesse et l'exigence d'une notion qui dépasse la simplicité d'une offre strictement low-cost. De cette étude, il ressort également que les marques de la grande distribution tirées par quelques enseignes fortes, leur présence quotidienne, leurs efforts relationnels, leur combat pour l’accessibilité, sont globalement jugées plus "essentielles" que celles du secteur banque/assurance, toujours en proie aux conséquences de la crise financière sur son image.

Moteurs de recherches Le moteur de recherches est l’outil aujourd’hui le plus utilisé par les internautes. Bien que d’un usage courant, il est encore mal connu - pour l’essentiel - par ses utilisateurs qui ne savent pas toujours optimiser leurs requêtes et par les webmaster qui ne savent pas positionner leurs sites (ou pages comme nous le verrons) afin d’être bien placés par rapport à leurs concurrents. Ce blog n’a pas la prétention d’être exhaustif sur le sujet mais d’essayer de donner une vision à la fois simple et claire du mode de fonctionnement des moteurs, ainsi que de la manière d’optimiser son site (quand on en a un ) pour être le mieux positionné dans les réponses qu’ils donnent. 1 - Qu'est ce qu'un moteur de recherches ? 2 - Etude de cas 2.1 - Premières constatations2.2 - Secondes constatations2.3 - Dernières constatations et premières conclusions 2.4 - Conseil aux internautes 4 - Comment fonctionnent les moteurs ? 7 - Conclusions Une réponse simple pour un objet qui ne l’est pas. 3.2 - Les balises

Google étend la mise à jour de son algorithme de recherche à l'international et publie une page de conseils pour les webmestres affectés Au cours des derniers mois, Google a apporté de nombreuses modifications aux algorithmes de son moteur de recherche. La plus connue de ces mises à jour, « Panda », visait à « mettre en valeur les sites de haute qualité dans les résultats de recherche Google ». Visiblement avec succès, si l'on en croit l'entreprise, puisque « "Panda" a permis d'améliorer le classement de nombreux sites Web de qualité pour les recherches effectuées en anglais ». Aujourd’hui, cette mise à jour du moteur de recherche s'étend à de nouvelle langues. D'après Google, le déploiement de ces algorithmes à l'international devrait être perçus par les utilisateurs pour en moyenne 6 à 9% des requêtes, tous langages confondus. Un impact un peu moindre que celui du lancement initial de Panda, qui affectait lui environ 12% des résultats perçus par les utilisateurs pour les requêtes anglophones. Il n'en reste pas mois que les Webmestres français sont cette fois-ci plus directement concernés. Et vous ?

Pour communiquer, maintenant, il faut parler aux moteurs de recherche Quand un collaborateur m’explique que maintenant il faut parler aux moteurs, je comprends bien qu’il s’agit des moteurs de recherche sur le web. Je réalise surtout que pour communiquer aujourd’hui, nous avons de plus en plus recours à l’intermédiaire des systèmes d’information, rendant virtuels des échanges aux intentions supposées bien réelles. Qu’il s’agisse d’échanges, de commentaires ou d’informations, tout ce que nous publions sur le web trace l’empreinte numérique de son auteur et/ou du sujet traité. Cet historique ainsi constitué participe pleinement à la création, voire à la construction d’une e-réputation, chaque jour plus complexe à faire évoluer et à contrôler. Pourquoi chercher à développer cette nouvelle génération d’empreinte digitale ? Aujourd’hui, dans les organisations publiques ou privées, que l’on soit un dirigeant, une marque, un recruteur ou un candidat être présent sur la toile est devenu incontournable et comporte une double responsabilité. Parler aux moteurs

Panda aggrave-t-il la position dominante de Google? La dernière grosse mise à jour algorithmique de Google, baptisée Panda, n'en finit pas de faire des vagues. Après avoir mis sens dessus dessous les web américain et britannique, rétrogradant le référencement des fermes de contenus (eHow...), des agrégateurs (Wikio...), des comparateurs de prix (Dooyoo, Ciao...), des sites de bons de réduction (Myvouchercodes...) et des sites d'avis de consommateurs (Qype...), la mise à jour s'apprête à toucher la France, où Panda est connu comme le loup blanc. Olivier Andrieu, expert en référencement, expliquait à L'Expansion.com qu'il ne fallait pas avoir peur de Panda, car son objectif, améliorer la qualité des résultats de recherche, était une très bonne chose. Twenga, un comparateur de prix français présent dans 15 pays, qui a perdu 40% de son trafic et de ses revenus en Grande-Bretagne du jour au lendemain, à cause de Panda, ne dit pas le contraire. Panda et les pratiques d'autopromotion de Google sont bien deux choses différentes.

Les algorithmes des moteurs de recherche Qualité du contenu & classement dans Google Le moteur de recherche e-commerce élément clé de la stratégie commerciale Le moteur de recherche de leur site marchand est un élément important à prendre en compte. En effet, la majorité des clients arrivant sur un site e-business utilise l’outil de recherche pour trouver au plus vite produits souhaités. Le moteur de recherche doit d’une part, permettre de faciliter la mise en avant d’un catalogue produit et d’autre part, transformer une simple recherche en un véritable acte d'achat. L'on comprend donc que la rapidité des réponses et la pertinence des informations affichées sont des facteurs clés pour transformer un visiteur en client et donc générer du chiffre d’affaires. Comment imaginer ne trouver une fiche produit existante, ou devoir attendre trop longtemps pour voir s’afficher une simple page web ? Cela a pour effet de rediriger les visiteurs vers d’autres sites concurrents, plus performants. Au-delà, le moteur de recherche ne doit pas se limiter à une fonction technologique, il doit être adapté aux spécificités de l’industrie du e-commerce.

Dans 5 ans, Google est votre principale agence de voyage ! Dans le cadre d’une formation au référencement naturel que j’ai assurée auprès d’un grand groupe du voyage cette semaine, je me suis livré à un petit exercice de prospective sur le futur de Google et des voyages en ligne. Bien entendu, l’exercice est purement intellectuel et les hypothèses sur l’implication du moteur américain dans le domaine des vacances sont nombreuses… Voici toutefois un petit scénario de travail sur ce à quoi il faut peut-être s’attendre de la part de Google dans les années à venir : Vous ne référencerez plus des sites Web… Depuis la sortie de sa Recherche Universelle en 2007, Google donne de plus en plus d’importance aux données géographiques. Le référencement, naturel ou payant, n’est plus seulement l’indexation de pages Web dans un moteur, mais l’indexation de lieux réels dans la base de données Google Places. Bien entendu, tout cela n’est qu’une suite d’idée et d’anticipations sur les pas que fait aujourd’hui Google dans le domaine du tourisme en ligne…

Moteur de recherche Capture d'écran d'une page de résultat de recherche Sur le principe, ils fonctionnent généralement : avec une indexation du contenu des sites internet dans une ou plusieurs base de données de l'exploitant du moteur de recherche, indexation effectuée préalablement à la recherche.Ainsi, le moteur restitue, en fonction de ses paramètres (exemple : les différents algorithmes de recherche de Google) une liste de pages correspondant aux mots recherchés. Certains sites web offrent un moteur de recherche comme principale fonctionnalité ; on appelle alors « moteur de recherche » le site lui-même. Ce sont des instruments de recherche sur le web sans intervention humaine, ce qui les distingue des annuaires. On trouve également des métamoteurs, c'est-à-dire des sites web où une même recherche est lancée simultanément sur plusieurs moteurs de recherche, les résultats étant ensuite fusionnés pour être présentés à l'internaute. Historique[modifier | modifier le code] Outils[modifier | modifier le code]

L'après-panda: conseils Google pour un contenu web nickel L'après-panda: conseils Google pour un contenu web nickel Ca y est ! Depuis la mi-août, ce bon gros panda fait ployer la toile française. Partout sur les forums consacrés au référencement, on se relève. Voici les principaux en français (je n'ai pas pu m'empêcher d'y ajouter quelques petits commentaires maison ;-) : 1- "Faites le nécessaire pour satisfaire au mieux les internautes qui visitent votre site Web et ne vous préoccupez pas inutilement des algorithmes ou des paramètres utilisés par Google pour le classement." Mon conseil rédaction web : intéressez-vous vraiment aux besoins de vos internautes, demandez-vous : "quelles informations recherchent mes internautes"? La qualité de l'information s'avère également essentielle. Voici les 5 premières questions éditoriales à se poser, d'après Google : > Les informations contenues dans cet article vous semblent-elles fiables ? > Cet article contient-il des fautes d'orthographe, de style ou des faits inexacts ?

Related: