background preloader

Marshall McLuhan (1911-1980)

Marshall McLuhan (1911-1980)
Marshall McLuhan Quelles dates clés 1911 : naissance au Canada 1951 : La Fiancée mécanique . McLuhan montre que le machinisme a engendré une conception mécanique de la vie humaine, physique et spirituelle. 1962 : La Galaxie Gutenberg . L’imprimé a fragmenté la société en incitant les hommes à lire et à penser individuellement, à se centrer sur eux-mêmes. 1964 : Pour comprendre les média s. L’universitaire aborde sa thèse principale : « Le médium, c'est le message » : le contenu de la communication est secondaire ; le véritable message étant le medium lui-même. 1967 : The Medium is the Message (traduit sous le titre de Message et massage ). McLuhan naît le 21 juillet 1911 à Edmonton, au Canada (Alberta). McLuhan est membre de l'école de communication de Toronto, ainsi que Harold Innis, Eric Havelock et Edmund Carpenter, chercheurs convaincus de l'influence des technologies sur la communication. « The medium is the message » Voilà donc un des concepts-clés de la pensée de McLuhan.

http://www.cndp.fr/savoirscdi/societe-de-linformation/le-monde-du-livre-et-de-la-presse/histoire-du-livre-et-de-la-documentation/biographies/marshall-mcluhan-1911-1980.html

Related:  info doc

Ressources Electroniques pour les Etudiants, l'Enseignement et la Recherche Par Pierre Nobis | p.nobis@cursus.edu Créé le mardi 24 mai 2011 | Mise à jour le dimanche 25 mars 2012 Le guide REPERE distribué par l’ENSSIB (école nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques) propose une approche synthétique de la recherche documentaire au sens large. Pour remplir cet objectif, chaque chapitre est rédigé de manière concise et propose en notes infrapaginales des liens vers des ressources complémentaires numériques et imprimées. Effet diligence, effet serendip et autres défis pour les sciences de l'information. Effet diligence, effet serendip et autres défis pour les sciences de l'information. Les sciences de l'information et de la communication sont une spécialité française qui rassemble sous un terme générique ce que l'on nomme ailleurs " media studies " et " information science ". La composante " sciences de l'information " est proche de " information science " et de " social informatics ". Certains chercheurs français ont en effet introduit, depuis une quinzaine d'années, l'étude des usages et des contextes dans leur champ disciplinaire. La plupart des chercheurs français dans les sciences de l'information s'intéresse essentiellement au document, aux bibliothèques et à la documentation. Certains, comme Jean Claude GARDIN, estiment que cette discipline est en bout de course, puisqu'elle a produit les artefacts qui permettent de trouver un document à partir de questions, que la théorie documentaire permet de poser de façon très élaborée.

Paul Otlet Paul OTLET L'homme qui voulait classer le monde Paul Otlet a beaucoup écrit (en particulier à chaque moment décisif de sa vie, la mort de son père, de son fils, victime de la guerre…), beaucoup créé et beaucoup agi, poussé toujours par le même élan d’humanisme et de partage.Sa vie entière est menée par une espérance : permettre aux hommes de mieux se connaître, de ne plus avoir peur les uns des autres et donc de vivre en paix. Le document joue un rôle déterminant pour ce Pacifiste. Par ailleurs, en mettant en avant l’idée de réseau et de coopération internationale entre bibliothécaires et bibliothèques, il œuvre, avec ses amis, en précurseur et en visionnaire.Aux professionnels de l’information, il laisse en héritage le Traité de documentation : le livre sur le livre : théorie et pratique [1] qui synthétise la somme des savoirs fondamentaux nécessaires pour comprendre l’essence de la documentation. Une biographie,

Le TOP des articles en Sciences de l’information. (Ma sélection de septembre) Salut les petits « clouds’ Il m’avait semblé qu’il fallait tenter de faire une sélection mensuelle des articles à lire. C’est pas de la curation dont on a cure du concept, mais d’un retour sur veille ce qui permet une prise de distance.

Ingénieries de la sérendipité. Cela ressemble à de la sérendipité, ça à la goût de la sérendipité ... mais ce n'est pas nécessairement de la sérendipité. Historiquement, c'est Google qui fut le premier moteur de recherche à instrumentaliser un processus de fortuité, via le bouton "Feeling Lucky" (lequel n'a d'ailleurs rien à voir avec une quelconque sérendipité littérale, puisque ledit bouton se contente de vous amener sur le premier résultat renvoyé par le moteur de recherche). Comme nous l'expliquions en détail dans ce remarquable article co-écrit avec mes excellents collègues (:-), ce bouton est avant tout un argument marketing et un élément fondateur de la sémiotique Googléenne. 1998 : Sérendipité année zéro. Bref, depuis Google, et avec l'arrivée du web contributif, la sérendipité est aujourd'hui partout réellement présente et systématiquement agissante. Sérendipité et SIC.

untitled Suzanne Briet I. Une technique du travail intellectuel. Blog des cours d'Olivier Ertzscheid (département Infocom) La plupart des services que nous utilisons aujourd’hui sur le web sont gratuits : YouTube, Google, Facebook, LinkedIn et tant d’autres. Or, s’il ne s’agit pas de services publics, il faut bien que ces différents sites gagnent de l’argent. Mais … Les origines du .fr Nous sommes dans les années 80. Le réseau internet en est encore – en France notamment – à ses balbutiements. Hannah Arendt - L'éducation moderne english version | version française La véritable difficulté de l'éducation moderne tient au fait que, malgré tout le bavardage à la mode sur un nouveau conservatisme, il est aujourd'hui extrêmement difficile de s'en tenir à ce minimum de conservation et à cette attitude conservatrice sans laquelle l'éducation est tout simplement impossible. Il y a à cela de bonnes raisons. La crise de l'autorité dans l'éducation est étroitement liée à la crise de la tradition, c'est-à-dire à la crise de notre attitude envers tout ce qui touche au passé. Pour l'éducateur cet aspect de la crise est particulièrement difficile à porter, car il lui appartient de faire le lien entre l'ancien et le nouveau : sa profession exige de lui un immense respect du passé.

Historiographie Sur l'histoire de l'informatique, de la cybernétique Sur l'histoire d'Internet Sur l'histoire d'hypertexte Sur l'histoire des outils et techniques de l'information Avertissement : Les 9 modèles d’enseignement des compétences informationnelles Dans le cadre d’une revue de littérature portant sur l’intégration des compétences informationnelles au premier cycle que j’ai eu à faire récemment, j’ai pu constater que le chapitre de livre Developing Faculty-Librarian Partnerships in Information Literacy de Susan Carol Curzon était cité régulièrement. Dans ce chapitre, l’auteure proposait neuf modèles d’intégration des compétences informationnelles dans l’enseignement universitaire. Les neuf modèles L’objectif premier de l’article de Curzon concerne le développement de la collaboration entre un département et un bibliothécaire comme étant la base d’un enseignement fructueux et durable des compétences informationnelles. Et c’est dans ce contexte que celle-ci élabore une classification des différents modèles possibles d’intégration de l’enseignement des compétences informationnelles dans les structures actuelles. Les modèles ont été gardés dans leur dénomination anglophone afin d’éviter une mauvaise traduction de ma part.

Parcours pédagogique : Roland Barthes Le Centre Pompidou vous propose de nombreuses visites, parcours et ateliers pour découvrir le bâtiment, les collections, les expositions temporaires, la création des 20e et 21e siècles. L'ensemble des visites, générales ou thématiques, offrent la possibilité d'établir des liens avec les programmes scolaires, adaptés à chaque niveau. Parcours, ateliers et événements de la Galerie des enfants permettent aux plus jeunes dès 2 ans, de se familiariser à l'art moderne et contemporain par la manipulation ou l'expérimentation. Le programme d’activités Visites des collections permanentes et des expositions temporaires Les visites s'adressent à tous les niveaux scolaires.

Related: