background preloader

L'industrie de la croisière a créé 10 000 emplois en Europe en 2014

L'industrie de la croisière a créé 10 000 emplois en Europe en 2014
L'industrie de la croisière a poursuivi sa croissance en 2014, permettant la création de 10 000 emplois en Europe l'année dernière, selon les chiffres de l'Association internationale des compagnies de croisières (Clia). Celle-ci estime néanmoins que le développement futur de l’activité suppose de lever un certain nombre d’obstacles. Avec 6,4 millions de croisiéristes l'année dernière, l'Europe est le deuxième marché mondial derrière les États-Unis. L'industrie de la croisière estime ainsi avoir « injecté » dans l'économie européenne quelque 40 milliards d'euros l'année dernière, dont 16,6 milliards de dépenses directes par les compagnies de croisière, leurs passagers et leurs équipages. En France, cette contribution directe s'élève à près de 1,2 milliard d'euros, en augmentation de 4 % sur un an, selon Clia. Côté destinations, les Français sont partis en majorité en Méditerranée (63 %), puis dans les Caraïbes (17 %). 29 navires en commande

http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/shipping/22323-lindustrie-de-la-croisiere-cree-10-000-emplois-en-europe-en-2014

Related:  Le marché européen de la croisièrecroisièresLe marché européen de la croisièreGrands acteurs de la croisièreMarché Européen de la crosière

Le groupe Costa moteur du marché européen des croisières L’étude publiée par la CLIA (Cruise Lines International Association) à l’occasion du salon Cruise Ship Miami 2015 illustre de manière flagrante la poursuite du boom des croisières à travers le monde. En 2014, dans les principaux marchés d’Europe, cinq croisiéristes sur dix ont effectué leur croisière à bord d’un navire opéré par le Groupe Costa. « Être leader du marché dans les principaux pays européens nous encourage à proposer à nos hôtes des formules de vacances exceptionnelles et un service inégalé, déclare Michael Thamm, CEO du Groupe Costa. En Europe, ce sont déjà cinq croisiéristes sur dix qui partent en vacances avec nous. J’aimerais remercier nos hôtes de la confiance qu’ils nous témoignent, ainsi que nos agences partenaires pour leur soutien.

La France devient le quatrième marché européen de la croisière Pour tous les professionnels qui se mobilisent depuis de longues années pour promouvoir la croisière dans l’Hexagone, l’évènement est historique. Pour la première fois, en 2013, plus d’un demi-million de Français, 522.000 pour être exact, ont effectué une croisière maritime. Cela représente une nouvelle hausse de 9%, similaire à celle déjà enregistrée entre 2011 et 2012. Elle permet à la France de devenir le quatrième marché européen de la croisière et, avec l’Allemagne, le plus dynamique du continent. Le marché français, qui bénéficie depuis plusieurs années d’une croissance soutenue, a supplanté l’Espagne à la quatrième place, les graves difficultés économiques rencontrées dans la péninsule ibérique ayant entrainé deux chutes consécutives de 18% du nombre de passagers espagnols en 2012 et 2013. Après l'Horizon, ici à Toulon, CDF va exploiter un second navire (© JEAN-LOUIS VENNE)

Croisière : la France connaît la plus forte croissance des marchés européens Antoine Lacarrière. Directeur général de Croisières de France, Cédric Rivoire-Perrochat, directeur général de CLIA France et Georges Azouze, président de CLIA France et Président-directeur général de Costa Croisières France. - photo JBH Les Français aiment de plus en plus la croisière. Selon les chiffres communiqués ce mercredi 18 mars 2015, par CLIA (Cruise Lines International Association) France, qui a pris la suite de l’AFCC depuis décembre 2013, le marché français a atteint en 2014 un total de 593 000 passagers, en forte croissance de 13,7% par rapport à 2013.

Costa Croisières repart à l’offensive Nouveaux navires, évolution de son concept, développement de nouveaux produits et itinéraires, réorganisation commerciale… La compagnie italienne, leader européen de la croisière, repart clairement à l’offensive en cette année 2015. Après une période délicate suite à la perte du Concordia, en janvier 2012, l’armement, fondé à Gênes en 1948 et intégré au groupe américain Carnival Corporation il y a 15 ans, a évolué en profondeur. Les leçons du drame, qui dans cette société où l’on travaille historiquement dans un esprit très familial restera gravé dans les mémoires, ont bien entendu été tirées. Les procédures de sécurité ont été totalement revues pour qu’une telle catastrophe ne se reproduise pas, alors qu’un centre de surveillance en temps réel des navires a été mis en place. S’y ajoute un grand pôle d’excellence dédié à la sécurité, développé en partenariat avec la compagnie aérienne Lufthansa, qui est implanté à Hambourg, en Allemagne.

Croisière : Nouveau bond français dans un marché européen contrasté Bilan mitigé, du moins en apparence, pour l’industrie de la croisière en Europe, à l’exception notoire de l’Allemagne et de la France, la première prenant la place de leader sur le continent et la seconde y enregistrant la plus forte progression. Certes, le marché global continue de croître mais, avec 6.387 millions de passagers européens en 2014, l’augmentation ne fut que de 0.5% par rapport à 2013, déjà marquée par un net ralentissement (1% de mieux seulement par rapport à 2012). « La croissance plus lente nous rappelle que le succès ne peut jamais être tenu pour acquis. Nous sommes optimistes pour le futur, nous constatons que la demande mondiale pour la croisière est en hausse, et nous savons que les opportunités pour l’Europe sont nombreuses – depuis les faibles taux de pénétration du marché jusqu’aux nouveaux navires qui seront lancés. De nombreux pays orientés à la baisse

4 armateurs dominent le marché mondial : Le business de la croisière Trois grands armateurs dominent le marché mondial (MSC étant une compagnie principalement européenne). Carnival Corporation, avec 86 navires et 188.940 lits, est le leader mondial , suivi de RCCL (Royal Caribbean Cruise Lines, 35 navires et 81.962 lits). Le troisième est un conglomérat de quatre armateurs, dont le capital est en majorité détenu par le fonds d'investissement Apollo Management. De nouveaux venus s'aventurent sur le secteur. TUI Ag, le mastodonte allemand du tourisme, vient ainsi de finaliser une joint venture avec RCCL pour lancer une compagnie de croisière, TUI Cruises. Le tourisme de croisières en Méditerranée 1. Le deuxième bassin de croisières mondial 2. Le succès des croisières en Méditerranée : éléments d'explication 3.

2 nouveaux navires pour MSC Croisières croisiland.com | actualité des compagnies | 02/02/2016 16:31 • Mis à jour le 02/02/2016 17:12 Lundi 1er février 2016, lors de la cérémonie des pièces du MSC Meraviglia à Saint-Nazaire, la compagnie a confirmé les options posées pour la construction de deux navires supplémentaires sur le site. Ces deux bateaux de la classe nouvelle génération « Meraviglia-Plus » seront équipés de 2 444 cabines et pourront accueillir jusqu'à 8000 passagers et membres d’équipage. Ils seront livrés en novembre 2019 et avril 2020. Il s’agit d’un contrat de 3 milliards d'euros qui assure 16 millions d'heures supplémentaires aux salariés des chantiers navals de Saint-Nazaire.

Où partir en 2016 ? Les destinations phares de l’année Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Thomas Doustaly Dans la liste des vœux pour la nouvelle année, le mot “voyage” revient souvent. Voici les pays qui devraient nourrir nos rêves d’évasion en 2016. Au fil des années, de la géopolitique, du développement hôtelier et aérien, les destinations « à la mode » changent. Le marché italien leader de la croisière européenne :Les croisières : un segment profitable aux agences de voyages italiennes. La croissance du marché italien pour les croisières est très supérieure à la moyenne européenne. Il se positionne, d’une part, comme le troisième marché européen en volume de croisiéristes, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne. D’autre part, la contribution du secteur des croisières sur l’économie italienne est la plus importante d’Europe avec 4,57 milliards d’euros et une progression de +2,5% (après le Royaume Uni et l’Allemagne avec respectivement 3,12 et 3,6 milliards d’euros). L’an dernier, les ports italiens ont accueilli +11,7% de passagers par rapport à 2013 soit environ millions de passagers représentant 22,4% des escales des navires de croisières européens (20,1% des croisières effectuent une escale à Venise). En conséquence, les croisières gagnent de plus en plus d’espace dans les gammes de produits des agences de voyages. Les croisières sont un des packages les plus vendus sur le marché italien.

Les principaux acteurs du marché : Croisière : Dossier pratique de voyage Le marché de la croisière est à l’image des autres secteurs du tourisme : il y les mastodontes (Costa Croisières, MSC Croisières…) et les autres (Intermèdes, Compagnie des Iles du Ponant, Hurtigruten…). Tout a commencé dans les Caraïbes il y a une trentaine d’années. La destination a été lancée par quelques armateurs, notamment norvégiens. Aujourd’hui, trois géants de la croisière ont émergé, pesant sur plus de 85 % de l’offre !

Marseille, la réussite du port de croisière Capitale française de la croisière, Marseille va signer en 2015 un nouveau record, avec un total de 1.5 million de passagers, soit 170 000 de plus qu'en 2014. Comment expliquer cette réussite dans le contexte économique et géopolitique du bassin méditerranéen ? 1. La réussite du port de croisière de Marseille « Marseille intègre le Top 15 mondial des ports de croisière », Mer et Marine, 20 novembre 2015.

Related: