background preloader

Répartition des réfugiés : Junker annonce la faillite des efforts européens

Répartition des réfugiés : Junker annonce la faillite des efforts européens
Le président de la Commission européenne a estimé que les efforts de l’UE sur la répartition des réfugiés depuis l’Italie et la Grèce vers les autre pays «ont failli». Seuls 272 des 160 000 demandeurs d’asile ont pour l’instant été relocalisés. Ce n'est pas la Commission qui a failli, mais certains pays membres qui «n'ont pas tenu leurs engagements», pris l’année dernière dans le cadre du plan de répartition des migrants, a fait savoir Jean-Claude Juncker au cours d'une conférence de presse. «Ce n'est pas possible qu'une proposition de la Commission, adoptée par le Conseil de l'UE [l'instance où sont représentés les Etats membres] et le Parlement au sujet de la relocalisation des réfugiés ne soit pas transposée ensuite», a regretté le chef européen. En septembre dernier, les ministres européens de l’Intérieur et de la Justice ont décidé à Bruxelles en septembre dernier de recourir à un système de quotas pour répartir 160 000 réfugiés dans les pays de l’UE. Related:  UE - Eurozone 4

La lune de miel européenne de l’Otan est-elle au bord du gouffre ? – Le Saker Francophone Par Robert Bridge – Le Sans précédent : la Pologne et l’Allemagne s’opposent à l’Otan. Seraient-ce que les premières ruptures précédant un tournant stratégique majeur de l’Europe ? Robert Bridge, écrivain et journaliste américain, présente son analyse. Parmi les mésaventures militaires des campagnes étrangères incessantes de l’Otan, responsable du déplacement de millions de personnes, les obligeant à se précipiter vers les côtes européennes, les Européens pourraient en fin de compte perdre patience face aux agissements téméraires de l’Alliance atlantique. Alors que l’Europe peine à accueillir un raz-de-marée de réfugiés fuyant le sang et la violence de ses anciennes terres coloniales, les partis de droite ravissent les cœurs et les esprits des Européens qui deviennent de plus en plus méfiants vis-à-vis de la multiculturalité, des réformes néo-libérales, des mesures d’austérité et, maintenant, de l’Otan elle-même, dirait-on.

Crise migratoire: Berlin prône des taxes supplémentaires International URL courte "Il nous faut rétablir le contrôle des frontières extérieures de l'Union européenne. Pourquoi ne pas nous entendre au niveau européen, car le problème demande une solution dans de brefs délais", a dit le ministre dans un entretien à Suddeutsche Zeitung. Il se déclare disposé à introduire cette taxe, même si elle n'est pas soutenue par tous les pays. En outre, M. La chancelière d'Allemagne Angela Merkel a récemment déclaré que le flot de migrants avait pris l'Europe de court.

L’Europe d’aujourd’hui de retour au Moyen âge International URL courte Avant 2009, donc avant le début de la crise liée aux dettes, les contours politiques et économiques européens étaient faciles à comprendre. L'époque de la guerre froide, avec les deux blocs rivaux, a été suivie par la période de l'intégration, de l'absence de frontières et de la monnaie unique, explique le journal. Par contre, aujourd'hui, il est de plus en plus clair qu'ayant échoué sur la voie de la création d'un territoire unifié, l'Europe retourne dans une époque caractérisée par l'existence d'Etats divisés qui ne s'occupent que de la défense de leurs propres intérêts politiques et économiques. Dans ce sens-là, la politique de l'Union européenne marquée par la centralisation et la bureaucratie à distance n'a pas mené à la réalisation de l'idée d'une Europe sans frontières, mais, au contraire, a finalement provoqué la hausse du mécontentement des citoyens, ainsi que l'essor des sentiments nationalistes.

La Bavière lance un ultimatum à Merkel International URL courte Si dans les deux semaines à venir, le gouvernement fédéral ne réussit pas à rétablir aux frontières allemandes l'état fixé par la législation, le gouvernement bavarois sera obligé de déposer une requête correspondante auprès du Tribunal constitutionnel fédéral, a déclaré M.Seehofer à l'hebdomadaire Spiegel. Le premier ministre bavarois avait déjà promis de s'adresser au Tribunal constitutionnel dans le cas d'une absence de changements dans la politique migratoire allemande. Les autorités bavaroises avaient plusieurs fois déclaré que leurs capacités d'accueillir de migrants et de réfugiés passant de façon légale et illégale par les frontières sud de l'Allemagne étaient épuisées. Cependant, Mme Merkel avait refusé d'annoncer les limites d'accueil de migrants.

Breivik aurait été contrôlé avec un arsenal en Allemagne deux ans avant ses tueries Le terroriste norvégien Anders Breivik, coupable d'un attentat à Oslo et d'un massacre sur l'île d'Utoya avait été interpellé lourdement armé par la police allemande. Qui n'aurait pas alerté la police norvégienne. Ou comment un massacre aurait pu être évité… Selon le documentariste allemand Daniel Harrich, qui a travaillé pendant des années sur le commerce illégal des armes en Europe, le terroriste d’extrême droite Anders Breivik avait été arrêté par la police allemande en 2009 avec un arsenal de guerre. Le tout lors d’un contrôle routier de routine. Daniel Harrish a révélé cette information dans son dernier film, diffusé récemment sur la chaine Arte, et a suscité un certain émoi dans les rangs de la police norvégienne. Selon les sources du journaliste allemand, les munitions et certaines parties des armes en question auraient été confisquée à Breivik. Il est depuis en prison, d’où il a d’ailleurs attaqué l’Etat norvégien à propos de ses conditions de détention.

L’UE dangereusement dépendante d’Erdogan International URL courte L'Union européenne a décidé de transférer une partie de sa responsabilité des réfugiés à la Turquie, pour ne pas se salir les mains, et Ankara, a son tour, a reçu trop de pouvoir, a déclaré Sebastian Kurtz, ministre autrichien des Affaires étrangères. "Nous ne devons transmettre à la Turquie que les tâches pour lesquelles sa participation est absolument nécessaire, notamment, l'octroi de l'asile aux migrants. Mais lorsque l'UE délègue à Ankara ses prérogatives de sécurité des frontières communes, une dépendance impressionnante se crée, qui, je pense, est très dangereuse", a indiqué M. Kurz au journal allemand Die Welt. D'après M. La coopération avec Ankara est l'élément le plus important de la politique migratoire de la chancelière allemande Angela Merkel, mais la Turquie ne prendra pas de mesures réelles de son propre chef pour résoudre la crise.

«L’intégration des communautés musulmanes en Europe est presqu’impossible», selon Milos Zeman Pour étayer ses dires, le président tchèque Milos Zeman a évoqué l’expérience des pays d’Europe occidentale où existent des ghettos et des quartiers fermés, ainsi que les évènements récents, notamment les agressions de Cologne. Le président tchèque est un opposant de longue date à l’accueil des migrants. Dans une interview donnée au journal tchèque Blesk, il a souligné que les nouveaux arrivants avaient leur identité propre mais qu’ils devaient s’adapter à la culture locale et aux traditions. «Bien sûr, l’intégration est possible au sein de cultures similaires», a ajouté Milos Zeman. Il a donné l’exemple de l’intégration réussie des diasporas ukrainienne et vietnamienne Tchéquie. Selon le président tchèque, la plupart de ses concitoyens ne veulent pas accueillir de migrants venus de pays musulmans. Comme Milos Zeman l’a lui-même reconnu, il est souvent accusé de critiquer l’islam. En savoir plus : Après la Slovaquie, la Hongrie porte plainte contre les quotas européens de migrants

» Le ministre allemand de développement : “8 à 10 millions de réfugiés sont en route” Il fallait s’y attendre, notez…Bientôt un Land de Syrie en Allemagne ? Je suis curieux de voir comment les grands médias vont reprendre ça… Source : Express Be, Mylène Vandecasteele, 11-01-2016 “Seulement 10% des réfugiés en provenance de Syrie et de l’Irak ont atteint l’Europe jusqu’à présent, et 8 à 10 millions d’entre eux sont encore sur le chemin.” “Les plus grands mouvements sont encore à venir. Selon Muller (à gauche sur la photo), la Commission européenne a largement perdu de son autorité: La protection des frontières extérieures ne marche pas. Le ministre a également expliqué que la digitalisation de la société avait joué un rôle important, car tout le monde sait maintenant à quel point les pays occidentaux sont riches, et tout le monde veut y aller. Muller a appelé à un plan Marshall de 10 milliards d’euros que les pays européens payeraient à l’Irak, la Syrie et la Libye. Nous avons besoin d’une réduction.

Related: