background preloader

Libération.fr – Le P'tit Libé

Libération.fr – Le P'tit Libé

http://www.liberation.fr/apps/2015/11/le-ptit-libe-attentats-paris/#/

Related:  Traumas- ViolencesLes attentats : s'informer et comprendreAttentats

Comment parler des attentats aux enfants Les attentats font de plus en plus souvent effraction dans notre quotidien. Comment en parler aux enfants ? Comment évoquer avec eux le terrorisme, l’effroi, la mort soudaine et violente ? Il n’y a sans doute pas une seule façon d’en parler, mais toutes ont en commun de prendre en compte le niveau de développement car un enfant ne comprend pas la même chose à 6 ans et à 14 ans D’une façon générale, les images sont des ponts entre les éprouves corporels et le langage.

Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France Comment organiser le dialogue avec les élèves le lundi 16 novembre ? En solidarité avec les victimes et leurs familles, le Président de la République a demandé qu'une minute de silence soit organisée le lundi 16 novembre 2015. Il appartient au directeur d'école et au chef d'établissement d'organiser un temps de regroupement des élèves dans les classes ou la cour de l'école et de l'établissement pour ce moment de recueillement individuel et collectif dans cette journée. Dans les deux cas, chaque enseignant doit encadrer sa classe durant ce temps de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l'âge des élèves. Ce temps de recueillement sera précédé d'un échange d'au moins une heure entre les élèves et les enseignants dans chaque classe. Ce dialogue est un travail pédagogique indispensable pour soutenir les enfants et les adolescents dans la gestion de leurs émotions et la compréhension complète de ces événements violents.

Attentats de Bruxelles : comment en parler aux enfants ? Les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016 posent à nouveau la question du traitement de cette information à l'égard des enfants. © BillionPhotos.com – Fotolia.com Comment parler aux enfants des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016 ? C’est à cette question simple que la « coach scolaire » Nathalie Vancrayenest tente de répondre dans les colonnes de La Libre Belgique. Ne pas cacher la vérité

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent

Rassurer, consoler puis réfléchir : comment parler des attentats aux enfants? Comment en parler aux enfants? Comment leur transmettre les valeurs de tolérance, de respect, comment développer l'esprit critique, ouvrir à la culture, à la pensée, à l'humour, à l'empathie... Comment par l'éducation éviter ces horreurs?.. Pas de solution miracle mais gardons au cœur la foi laïque qui doit animer chaque parent, chaque enseignant, chaque éducateur : Donnons la parole aux enfants, trouvons les mots justes, apprenons leur à réfléchir, à s'écouter, à débattre, aiguisons leur esprit critique, transmettons sans relâche les Humanités, les Arts, les Cultures... Bien sûr le lendemain des attentats, il faut consoler, rassurer les enfants avec des mots simples et justes : leur dire que le mal existe malheureusement, mais que nous pouvons le combattre, que les adultes sont là pour les protéger, qu'à la maison ou à l'école ils ne risquent rien, que ces événements sont très rares.

Attentats : Paris va archiver les messages d'hommage aux victimes Après Saint-Etienne, Rennes et Toulouse,c'est au tour de la capitale d'archiver les milliers de messages d'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre. La ville de Paris a annoncé "une large campagne photographique pour recenser et documenter" les témoignages qui ont fleuri pas milliers dans les rues et sur les monuments de la capitale : fresques, dessins, bougies, drapeaux, textes... Cette mission a été confiée aux Archives départementales de Paris.

Primaire : Agnès Florin : Que faire lundi matin ? Que faire dans sa classe lundi matin après les fusillades parisiennes ? Professeure de psychologie, spécialiste de l'école maternelle, Agnès Florin invite à laisser s'exprimer les enfants et à donner toute sa place au sens du collectif. Lundi matin, les enseignants vont se retrouver à l'école face aux enfants. Quels conseils leur donner ? Après les attentats : "Les élèves consomment l'info sans la digérer" - 9 janvier 2016 - Le 8 janvier, au lendemain de la tuerie à "Charlie Hebdo", et le 16 novembre, après le week-end sanglant à Paris et au Stade de France, les enseignants, qu’ils exercent dans la campagne périgourdine ou près du Bataclan, ont été les premiers témoins des questionnements, angoisses et indignations d’ados submergés par un déferlement d’infos plus ou moins exactes, d’images parfois choquantes. La tragique actualité a fait irruption dans leurs classes. Sommés de répondre, de contextualiser, de rassurer, conscients de devoir "être bons", beaucoup avouent s’être sentis très démunis. Qu’ont-ils entendu ces jours-là ?

Les psychotraumatismes - La Réponse du Psy « Je ne l’ai pas vu arriver mais j’ai tout de suite su qu’il avait un flingue... Je me suis dit « il va me tuer »... J’étais tétanisée, je ne pouvais plus parler, je tremblais tellement que je n’arrivais pas à ouvrir le coffre… Il m’a bousculée violemment en disant des mots orduriers et j’ai perdu mes urines… J’y pense sans cesse… cela fait 6 mois et je n’ai jamais pu retourner sur les lieux… Je n’ose plus sortir… Je crois le reconnaître partout… J’ai le sentiment d’avoir quelqu’un dans mon dos… Je me retourne tout le temps… C’est horrible… Jamais je n’arrive à cesser d’avoir peur, même un instant… Ma vie est foutue… Souvent je pense que je vais me flinguer ».

Rue du Monde avance la sortie de son livre pour enfants sur les attentats <p><strong>Note:</strong> Since your browser does not support JavaScript, you must press the Continue button once to proceed. </p> Le premier livre pour enfants qui évoque les attentats de janvier et de novembre 2015 à Paris sera disponible au Salon du livre de Montreuil dès le 2 décembre, et le 8 décembre en librairie. J’atteste contre la barbarie (Rue du Monde), du poète marocain Abdellatif Laâbi et de l’illustrateur Zaü, sera en librairie dès le 8 décembre, avec un mois d’avance et un dossier d’informations de l’auteur jeunesse et éditeur Alain Serres, incluant les événements tragiques qu’a vécu Paris le vendredi 13 novembre. 400 exemplaires de ce premier album pour enfants évoquant les attentats de janvier ...

Éclairage juridique sur le devoir de signalement du psychologue - Psychologue.net Négligences, violences, humiliations, agressions sexuelles ou encore viols, quels faits peuvent être révélés par un psychologue ? Ou commence et s'arrête le secret professionnel d'un psychologue ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre. L'obligation de secret

Related: