background preloader

Bibliothèques d'Orléans

Bibliothèques d'Orléans

Médiathèque Marguerite Duras - Le blog de Mu Mardi 8 mars 2011 2 08 /03 /Mars /2011 00:58 Infinis paysages : Sarah Wiame, un parcours d’artiste Tant de bruits nous viennent de Paris, qu’il était bon, le 5 mars dernier d’écouter les poètes, dans la pénombre feutrée de l’auditorium de la Médiathèque Marguerite Duras, dans le 20ème arrondissement. A l’issue du vernissage de son exposition, Infinis paysages, Sarah Wiame, artiste et éditrice de poésie, avait invité les poètes à dire leurs textes autour de son œuvre. Ce sont eux, dit-elle, qui ont conduit mon œuvre à se transformer, à évoluer vers de nouvelles techniques et expressions. Les voix ont résonné d’une parole de vie et d’espérance : Gérard Cartier, Danièle Corre, Mireille Fargier-caruso, Jeannine Salesse, Jean-Dominique Rey, Leila Houari. Bibliothèque Marguerite Duras 115, rue de Bagnolet- Paris 20è Maëlle Remi Liminaire à ma lecture du Chemin de Croix : Choisir un poème, c’est choisir un poète. Le ciel est, par-dessus le toit, Si bleu, si calme ! Un arbre, par-dessus le toit,

Page d'accueil | Médiathèques de Ace Atkins Du rififi à Tibbehah County. Pour Adultes - proposé par double croche de Annamaria Gozzi, Violeta Lopiz Tête à tête avec dame la mort. Pour Tout-petits - proposé par Pypapou de Antoine Guilloppé, Géraldine Elschner Mélancolique, poétique et héroïque. de Tetsuya Toyoda Tranches de vie douces-amères... - proposé par Boria de Noémie Révah, Olimpia Zagnoli Attention les yeux ! de Catherine Cuenca A la chasse au trésor Pour Enfants - proposé par VD de C. Le fil de l'Histoire - proposé par Yona de Tamikrest Hommage aux femmes Pour Tout public - proposé par Christine de Susanne Abbuehl Album magnifique et très sensuel. de Stéphane Mercurio Une fenêtre ouverte sur le monde des «... - proposé par éclectante de Yoshitoshi Abe Beaucoup d'imagination et un brin... de Paul Eluard Echo du sens… de Guillevic A l’écoute des choses et des êtres. de Albert Jacquard Un parcours de vie peu ordinaire. de Danijel Zezelj Roman graphique et rageur de Paul Celan « Vint une parole […] à travers la nuit... de F.Lor - proposé par Mia

C'est quoi ce travail ?! A l'affiche En 2011, au cours de la résidence « Ecriture de lumière » de la DRAC Ile-de-France à la Maison du Geste et de l’image, Juliette Agnel a conçu un dispositif de camera obscura numérique, un sténopé relié à un appareil photo numérique. De cette création est née la série « Les Eblouis » : partout où la photographe pose sa machine, chacun est invité à poser, 3 secondes, en station debout sous deux lampes puissantes. « La résidence “Écriture de lumière” de la Drac-Île-de-France en 2011 à la Maison du Geste et de l’image (Paris 1er), m’a permis de faire une recherche d’un an, aboutissant à la fabrication d’une machine capable de filmer en sténopé : la camera obscura numérique. Dans la série des éblouis et à travers ce processus, je me pose la question de l’apparition de l’image photographique originelle, (avec une camera obscura reliée au dernier né des outils numériques) mise en relation avec les nouvelles technologies : de l’obscurité du sténopé à la lumière des pixels.

Related: