background preloader

1er : Norvège : Classement IDH 2015 : les 20 pays où la vie est plus belle

1er : Norvège : Classement IDH 2015 : les 20 pays où la vie est plus belle
Avec 0,944 point en 2014, la Norvège est une nouvelle fois le pays au plus fort indice de développement humain. Difficile de déloger le pays des Fjords, qui doit son surnom à ses nombreuses vallées glaciaires, de la première position, qu'elle occupait déjà les trois années précédentes. Ses atouts ? Un revenu national par habitant élevé, à 64 992 dollars en 2014, et une durée moyenne de scolarisation supérieure à la moyenne des vingt pays présents dans ce classement. IDH 2014 : 0,944 point Espérance de vie : 81,6 ans Scolarisation moyenne : 12,6 ans Scolarisation attendue : 17,5 ans RNB par habitant : 64 992 $ Rang 2013 : 1

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/1170004-classement-idh/1170460-norvege

Related:  EconomiePIB Calcul richesseCroissance, Développement...

Comment sera la population française en 2060 ? LE SCAN ÉCO/VIDÉO - Dans l'édition 2016 des «Tableaux de l'Economie Française», l'Insee réalise des projections de population. Quel sera le profil de la population française en 2060? Tout d'abord, la France métropolitaine comptera 73,6 millions d'habitants au 1er janvier 2060, selon les projections de population de l'Insee dans son édition 2016 des «Tableaux de l'Economie Française» que publie l'institut ce mardi. Quant à l'âge moyen de la population résidant en France métropolitaine, il passerait à 45 ans en 2060, contre 41,2 ans en 2016, si les tendances démographiques observées jusqu'ici se maintiennent.

Au-delà du PIB, 10 indicateurs pour mesurer autrement le progrès Le Monde | • Mis à jour le | Par Alexandre Pouchard Partiel, incomplet, trop centré sur l’économie : le produit intérieur brut (PIB) est depuis longtemps accusé de ne refléter que partiellement la situation d’un pays, écartant des domaines primordiaux comme la qualité de vie ou le développement durable. Début avril, le Parlement français a adopté une proposition de loi écologiste préconisant l’examen de nouvelles mesures avant les discussions budgétaires de l’automne.

30 ans de PIB par habitant : de la croissance à la grande panne Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Les incontournables Alexandre Mirlicourtois La grande panne de l'ascenseur social Laurent Amice Décryptage du CPA, le Compte Personnel d'Activité Isabelle Barth L'open space est mort, vive le co-working Forces et faiblesses de la France sur le plan économique Mesurer les progrès de la France sur les plans économiques, sociaux et environnementaux, autrement qu'avec le Produit intérieur brut (PIB). C'est l'objectif affiché par le gouvernement, qui vient de détailler 10 indicateurs censés mieux appréhender les atouts de la France, et les points à améliorer, dans les domaines tels que l'emploi, l'éducation, la santé… Ce premier bilan est relativement mitigé : si l'Hexagone est au-dessus de la moyenne européenne dans la majorité des cas, notre pays fait rarement partie des tous meilleurs. Taux d'emploi : on est encore loin des Allemands Le taux d'emploi progresse depuis 2011 en France, sous l'effet des réformes des retraites successives qui obligent les seniors à travailler plus longtemps, et de l'augmentation du nombre de femmes ayant un job. En 2014, il était de 64,3%, un niveau très légèrement inférieur la moyenne de l'Union européenne (64,9%), et loin derrière l'Allemagne, des Pays-Bas, du Royaume-Uni ou du Danemark, où il dépasse 70%.

L’atonie de la reprise dans les pays émergents pèsera fortement sur la croissance mondiale en 2016 Accélération modeste de la croissance économique mondiale à 2,9 % WASHINGTON, 6 janvier 2016 – L’atonie de la croissance dans les principaux pays émergents pèsera sur la croissance mondiale en 2016, mais l’activité économique devrait se raffermir quelque peu et la croissance atteindre 2,9 %, contre 2,4 % en 2015, soutenue par la reprise dans les pays développés : ce sont les conclusions de l’édition de janvier 2016 des Perspectives économiques mondiales publiée par la Banque mondiale. Le ralentissement simultané des économies de la plupart des principaux pays émergents fait obstacle à la réalisation des objectifs consistant à réduire la pauvreté et à promouvoir une prospérité partagée dans la mesure où ces pays ont beaucoup contribué à l’expansion mondiale au cours de la dernière décennie. « Les performances des pays émergents divergent profondément.

L’indice Big Mac – (The Economist) Deux fois par an, l’hebdomadaire The Economist collecte les prix du Big Mac, de la société McDonald’s, dans une cinquantaine de pays ou zones monétaires (dont la zone euro). Comme le Big Mac est un produit relativement identique partout dans le monde, The Economist compare ses prix de vente dans les différents pays. Le résultat de la comparaison entre les prix observés dans deux pays donne un ratio qui est plus ou moins éloigné du taux de change des monnaies de ces pays, suggérant ainsi une possible surévaluation ou une possible sous-évaluation du taux de change de marché. L’indice Big Mac est donc un outil pour mieux comprendre et, avec cette infographie interactive, pour visualiser la théorie de la parité des pouvoirs d’achat et les notions de sur- et de sous-évaluation des taux de change.

Les chiffres clés d'une Europe en panne PIB, population, R&D, dépenses....les indicateurs de l'Europe montrent ses faiblesses. Un panel de chiffres qui prouve que les efforts sont nécessaires pour que l'Union tienne son rang économique sur la scène mondiale. ♦ Avec plus de 500 millions d'habitants, l'Union européenne possède un territoire plus peuplé que la Russie et les États-Unis réunis : 81 ans : c'est l'espérance de vie moyenne des Européens. ♦ Les candidats pour l'adhésion à l'UE sont plutôt des pays pauvres que des nations riches... > Vidéo.

Il était une fois le PIB Résumé Le PIB est devenu une sorte de divinité des économistes. S’il baisse, on s’affole. PIB : le début de la fin A quoi bon croître si les inégalités augmentent et si l'environnement est détruit ? Le débat sur des indicateurs alternatifs au PIB dure depuis trente ans. La loi Sas, adoptée en avril dernier, prévoit enfin la publication régulière de tels indicateurs en France. Reste à s'en saisir effectivement pour changer les priorités de l'action publique. Changer de lunettes L'omniprésence du PIB est de plus en plus reconnue comme un handicap pour appréhender la réalité de nos sociétés. Les 8 raisons d’espérer pour l’éco française "La France va mieux", a récemment affirmé le président de la république. Des propos qui ont suscité de nombreux sarcasmes. Pour autant, des institutions comme le Fonds monétaire international et la Coface (COFA-6,89 € 1,89 %) semblent partager l’avis de François Hollande. Le FMI vient notamment de relever de 1,1% à 1,5% ses prévisions de croissance pour l’économie tricolore en 2016.

Ce qui n'est pas compté ne compte-t-il pas Accueil > Formations et ressources > Liste des vidéo - balado - webdocu > Ce qui n'est pas compté ne compte-t-il pas ? Dans le cadre de la Journée Philosophies de gestion 405, rue Sainte-Catherine EstCase postale 8888, succ. Au-delà du PIB, un tableau de bord pour la France La plupart des économistes, des représentants de la société civile et le grand public s’accordent désormais pour reconnaître que la croissance du pays ne peut être mesurée ni à l’aune d’un seul indicateur, le produit intérieur brut, ni dans une seule dimension, la croissance de la production. La difficulté est que, s’il y a consensus pour refuser le PIB comme indicateur unique, il n’existe pas de soubassement théorique indiscutable pour construire l’alternative. Malgré les nombreuses initiatives tant locales qu’internationales, une approche différente de la mesure du progrès de notre société ne s’est pas encore imposée ni en France ni dans d’autres pays.

Les évolutions de la macroéconomie depuis les années 1980 — SES - 25/05/16 Xavier Ragot, Président de l'Observatoire Français de Recherche Economique (OFCE), chercheur au CNRS et professeur associé à l'Ecole d'Economie de Paris (PSE), était l'invité de la Journée de rencontre secondaire-supérieur 2016 de la Loire, le 22 janvier 2016. Cette journée de formation pour les enseignants de SES et leurs élèves est organisée chaque année par le département de Sciences économiques de l'Institut d'Administration des Entreprises (IAE), à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne, dans le cadre d'un partenariat avec l'Inspection Pédagogique Régionale de SES. Xavier Ragot est spécialiste en macroéconomie, en particulier monétaire et financière. La conférence de Xavier Ragot pour la formation des enseignants a porté sur l'évolution de la macroéconomie et l'état de la recherche académique aujourd'hui dans ce domaine. La conférence de Xavier Ragot : Quel renouveau de la pensée macroéconomique ? Les évolutions de la macroéconomie depuis les années 1980 - Partie 1

Les 7 chiffres marquants de la croissance de la fin d'année 2015 LE SCAN ÉCO - Hormis les dépenses de consommation des ménages qui ont diminué au quatrième trimestre de 2015, la production, les investissement, les stocks, les exportations et importations ont augmenté. La croissance du Produit intérieur brut (PIB) en France affiche 0,3% pour le quatrième trimestre de 2015, a indiqué ce vendredi matin l'Insee. Pour l'ensemble de l'année 2015, la croissance française atteint donc 1,1%. Les facteurs de cette croissance en chiffres. Au quatrième trimestre 2015, le PIB en volume croît de 0,3%, soit la même progression qu'au troisième trimestre.

Related: