background preloader

Biologie synthétique

Biologie synthétique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La biologie synthétique est un domaine scientifique combinant biologie et principes d'ingénierie dans le but de concevoir et construire (« synthétiser ») de nouveaux systèmes et fonctions biologiques. Objectifs[modifier | modifier le code] Les objectifs de la biologie synthétique sont de deux types : Tester et améliorer notre compréhension des principes gouvernant la biologie (apprendre en construisant).Construire de façon fiable des organismes accomplissant des fonctions biologiques complexes répondant à diverses applications (énergie, santé par exemple). Concepts[modifier | modifier le code] Modifier le vivant pose aussi des questions philosophiques et éthiques nouvelles et complexes, en relançant la question de la brevetabilité du vivant ou de ses produits et plus généralement de la propriété intellectuelle. Histoire[modifier | modifier le code] Première génération : les années 1900[modifier | modifier le code] Related:  Autres informations francophones

Craig Venter Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Craig Venter Craig Venter en 2007 John Craig Venter (né le , Salt Lake City) est un biologiste et homme d'affaires américain. Biographie[modifier | modifier le code] Il vécut son enfance à Millbrae, non loin de l'aéroport international de San Francisco, où il fut un élève médiocre, pratiqua le surf et la natation. Travaux[modifier | modifier le code] À cette occasion il invente une approche systématique nouvelle, qu'il appelle les EST, expressed sequence tags, ou étiquettes de séquence exprimées. À la suite de la polémique, Venter quitte les NIH en 1992 pour monter une fondation privée appelée TIGR, The Institute for Genome Research et monte une plateforme de séquençage à grande échelle. En 1998, Venter quitte le TIGR et fonde la Celera Genomics avec le soutien de la société Perkin-Elmer. En 2002, Venter quitte Celera et monte le J. Venter est actuellement président du Center for the Advancement of Genomics. Projet Génome Humain Le génome de J.

MEDIAPART 05/03/09 Biologie synthétique: et voilà les super OGM! Mardi 3 mars se tenait la conférence de lancement du cycle sur la biologie synthétique organisé par l’association Vivagora et la Cité des Sciences. Je ne ferai pas un compte-rendu scientifique là-dessus, je n’en suis pas une, mais juste apporter un débat, qui paraît-il, devrait être soumis aux citoyens. Qu’est-ce que c’est la biologie synthétique ? Rien de moins que la fabrication de dispositifs biologiques et de systèmes vivants qui n’existent pas dans la nature. Jusqu’à présent, on lisait le code génétique supporté par la molécule d’ADN. Les OGM se contentaient d’insérer un gène de ceci dans une séquence appartenant au génome de cela, ce qui faisait s’exprimer tel caractère pour une fonctionnalité recherchée. A en croire les intervenants de la session, on n’y est pas encore. Malgré cela certaines équipes de chercheurs- en France notamment- sont intéressées par le potentiel de la bio synthétique pour la production de connaissance fondamentale qu’elle peut apporter.

La prothèse tentaculaire [Concept] S’il est un domaine où la technologie a naturellement sa place, c’est bien la médecine. Et lorsque les designers s’essaient à quelques concepts pour améliorer la vie et l’autonomie des personnes handicapées, il n’est pas rare d’arriver à des résultats plus que satisfaisants. Il en va de ce concept de Prothèse tentaculaire, dont le fonctionnement promet un regain significatif en autonomie aux personnes amputées. En général, lorsque l’on parle de prothèse d’avant bras, il est de coutume de penser à une main avec quelques doigts articulés par un moteur, permettant aux personnes de prendre appui, de bloquer des objets du quotidien sans vraiment avoir une préhension ni un contrôle total. Si l’aspect esthétique des prothèses est indéniable pour le moral des personnes amputées, leur conception se fait bien souvent au détriment des performances et fonctionnalités (prenez pour exemple les prothèses de jambes standard et les spatules » sans pied » utilisées par les sportifs handicapés)

Synbiosafe - Safety and Ethical Aspects of Synthetic Biology La main de Terminator est devenue réalité Vous vous rappelez de la main bionique du Terminator venu du futur que des inconscients avaient conservée? D’autres inconscients en ont fabriqué une. Et n’espérez pas la détruire facilement, elle est sacrément coriace: Les chercheurs de l’Institut de robotique et de Mécatronique du Centre Aérospatial Allemand (DLR) ont mis au point une main de robot anthropomorphique parfaitement fonctionnelle. Non seulement elle fonctionne très bien, mais elle est aussi très résistante: regardez plutôt comment la main du futur T-800 semble ne pas sentir le marteau plus qu’une plume. Oubliez aussi la barre de fer, cela semble à peine la chatouiller. [youtube]

VIGIES - 2009 - Biologie synthétique : production de biocarburants plus énergétiques par des bactéries [Etats-Unis] Des scientifiques de la Henry Samueli School of Engineering and Applied Science, University of California de Los Angeles, dirigés par le Professeur Liao, ont réussi à modifier génétiquement une bactérie Escherichia Coli, bactérie souvent associée aux intoxications alimentaires, afin de la rendre capable de produire des alcools à longue chaîne de carbones, qui pourraient constituer des biocarburants plus énergétiques. Un biocarburant (ou agrocarburant) est un carburant produit à partir de matériaux organiques renouvelables et non-fossiles. Cette production peut se faire à partir d'un ensemble de techniques variées : production d'huile, d'alcool par fermentation alcoolique de sucres ou d'amidon hydrolysé, de carburants gazeux obtenus à partir de biomasse végétale ou animale (dihydrogène ou méthane), ou de carburants solides comme le charbon de bois.

Une prothèse d’avant bras contrôlée par électromyogramme Une prothèse d’avant bras contrôlée par électromyogramme Des étudiants israéliens ont réalisé un projet de classe très intéressant et qui sera probablement utile pour les gens amputés de l'avant bras. En effet, grâce à 8 électrodes placées près du coude, un microcontrolleur est capable de capter les signaux électriques des muscles du bras (electromyogramme) et de les interpréter pour controler les doigts et la rotation d'une prothèse. C'est assez impressionnant car en plus d'être assez précis, ce système est très peu coûteux à fabriquer. En tout cas, bravo les jeunes (lol) ! [Source] Vous avez aimé cet article ?

INF OGM - DEC 2008 - Biologie synthétique : un développement discret Un jeu de Meccano sans vision globale La biologie synthétique s’est mise en place autour de ce qui est considéré, par l’approche réductionniste, comme la base de l’information dans le monde du vivant : les gènes. Ce travail est le fruit de la déconstruction de l’organisation du vivant - avec la perte de vision d’ensemble et donc des mécanismes écologiques qui participent à la Vie - pour essayer d’identifier les unités de base constituantes et leurs implications dans le fonctionnement vital. La vie, un simple assemblage de pièces ? ETC Group a identifié cinq grands pans de recherches appliquées dans le domaine de la biologie synthétique [2]. La nécessaire implication de la société civile Mais des acteurs économiques ont d’ores et déjà fait le choix d’investir dans la biologie synthétique malgré tous ces risques, y compris le risque de financer des projets utopiques. une évaluation par les instances internationales des implications de la synthèse d’ADN et de la biologie synthétique ;

Related: