background preloader

Secrets des profondeurs - De nouveaux médicaments venus de la mer

Secrets des profondeurs - De nouveaux médicaments venus de la mer
Février 2009 Des colonies d’Ecteinascidia turbinata, l’ascidie dont est extrait le Yondelis® (Photo: PharmaMar, SA) Par Dolores García Grávalos Les scientifiques du monde entier sont à la recherche du prochain médicament miracle, celui qui permettra de guérir le cancer ou de soigner la tuberculose. Dolores García Grávalos, l’auteur de cet article, est coinventrice du Kahalalide F, un composé dérivé d’une algue marine actuellement en phase II des essais cliniques pour le traitement du cancer de la prostate et qui fait l’objet d’un brevet1 aux États-Unis d’Amérique. La découverte de la pénicilline en 1928 a déclenché une recherche systématique visant à trouver d’autres micro-organismes terrestres pouvant donner lieu à de nouveaux antibiotiques, ce qui a conduit à la découverte de médicaments tels que la streptomycine, la néomycine, le chloramphénicol et la chlorotétracycline. La vie est apparue dans la mer, et les trois-quarts de la surface de la Terre sont couverts par les eaux. 1.

Plongée - WikiDive, dictionnaire et encyclopédie de la plongée L'organisation actuelle 10 juin 2009 (mis à jour le 17 janvier 2011) Au sein de la sous-direction de la sécurité maritime de la direction des affaires maritimes, elle-même rattachée à la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer, le bureau des Phares et Balises est chargé : de déterminer les orientations générales et la réglementation en matière d’aides à la navigation maritime et de système de signalisation maritime ; de définir la politique et d’établir les programmes d’équipement et d’entretien des installations correspondantes et en suivre l’exécution ; de tenir et de mettre à jour l’état de signalisation maritime, pour en informer les navigateurs ; de définir et d’harmoniser les conditions d’exploitation de ces installations ; de participer dans ces domaines aux travaux des organismes internationaux ; Le CETMEF est un service d’études et de recherche, prestataire de service de l’administration centrale et des services déconcentrés.

PharmaSea The PharmaSea project focuses on biodiscovery research and the development and commercialisation of new substances from marine organisms. Its primary goal is to collect samples from some of the hottest, deepest and coldest places on the planet. These samples will be screened to uncover marine microbes and new bioactive compounds to evaluate their potential as novel drug leads, antibiotics or ingredients for nutrition or cosmetic applications. PharmaSea is funded by the European Union under its FP7 programme. The first field tests will be carried out in autumn 2013 in the Atacama Trench in the Eastern Pacific Ocean about 100 miles off the coast of Chile and Peru.

WoRMS - World Register of Marine Species Home Plaque de déchets du Pacifique nord Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vortex de déchets du Pacifique nord Le vortex de déchets du Pacifique nord est une zone du gyre subtropical du Pacifique nord, aussi connue sous le nom de gyre[1] de déchets, « soupe plastique[2] », « septième » ou « huitième continent » ou « grande zone d'ordures du Pacifique[2] » (GPGP pour Great Pacific Garbage Patch). Pour les océans, le terme « continent de plastique[3] » est rencontré. L'océanographe et skipper américain Charles J. La masse de plastiques concentrés au sein des océans est estimée à sept millions de tonnes[3], dont environ 269 000 tonnes de déchets plastiques flottants[5] selon une vaste étude internationale parue dans la revue PLOS ONE[6]. En 2013, une mission scientifique française, l'expédition 7e continent, s'est rendue sur place afin d'étudier ce gyre nord-pacifique. Description[modifier | modifier le code] Effets sur l'écosystème[modifier | modifier le code] Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Le prochain Prix Nobel de Médecine dans le Finistère ? | Le Francofil' Alors que les ressources terrestres ont tendance à s’épuiser, les richesses maritimes sont le nouvel eldorado de la recherche. A l’extrême pointe occidentale de l’Europe, sur les côtes bretonnes, le département du Finistère accueille une cinquantaine de PME actives dans le secteur des biotechnologies marines. Ces recherches pionnières, en partie soutenues par l’Etat français, trouvent des applications dans les secteurs de l’énergie, de l’agro-alimentaire, de la cosmétique mais également de la santé, la pharmacie et la médecine en partenariat avec les entreprises, les laboratoires, les établissements d’enseignement supérieur que compte le Finistère. Parmi elles dans le nord du département, deux jeunes entreprises: ManRos à Roscoff et Hemarina à Morlaix. Avec l’éponge de mer, ManRos Therapeutics découvre de nouveaux médicaments. Les deux co-fondateurs de ManRos Therapeutics se donnent quatre ans pour aboutir à une application thérapeutique permettant de traiter la maladie d’Alzheimer.

OCEAN ET CLIMAT 1ère PARTIE L'océan couvre 71 % de la surface de la Terre (soit près de 361 millions de km2) se qui représente 1,322 milliard de km3 d'eau ! La dynamique des océans est surtout animée par la circulation atmosphérique et la rotation de la Terre. La pression et surtout le vent expliquent dans une mesure notable l'existence et la direction des courants de la surface. Les mouvements de ces derniers sont liés aussi à la densité de l'eau, qui varie selon la température et la salinité. La théorie Ekman permet d'expliquer la raison pour laquelle les courants décrivent des mouvements cellulaires. Fréquemment des remontées d'eaux (upwelling) près des côtes Portugal, de la Mauritanie, du Pérou... ont lieu pour renouveler l'eau de la surface qui est chassée au large par les vents. On connaît différents courants marins : Le premier est le courant océanique horizontale, qui est dû aux vents comme les Alizés, Cinquantièmes Hurlants... et à la rotation de la Terre. Les courants océaniques

TRIAD : caractériser un candidat-médicament issu de molécules marines pour lutter contre la trisomie 21 et la maladie d’Alzheimer | A la une - Pôle Mer Bretagne Retour au sommaire de la newsletter Thème 4 : « ressources biologiques marines / biotechnologies » Le projet TRIAD prend appui sur les résultats du projet PHARMASEA labellisé par le Pôle Mer Bretagne qui a permis, à partir de substances naturelles, de sélectionner deux familles de molécules inhibitrices de kinases DYRKs/CLKs, les Leucettines et les RCZ pour la prévention et le traitement de la maladie d’Alzheimer. Le projet TRIAD vise, à partir de ces molécules naturelles actives d’origine marine, à caractériser un candidat-médicament issu des bio-ressources et capable d’inhiber l’activité de la protéine kinase DYRK1A, dont l’activité excessive est impliquée à la fois dans les déficits cognitifs associés à la trisomie 21 et à la maladie d’Alzheimer. Diverses molécules ont été décrites pour l’inhibition de DYRK1A à des fins d’études mécanistiques mais le potentiel d’application thérapeutique est très limité (difficultés en synthèse chimique, manque de sélectivité et d’efficacité, etc…).

Mer et littoral - Découvrez la faune et la flore marine de l'Atlantique, la Manche, la Mer du Nord, et de la Méditerranée Traitements du futur : les promesses de la mer La pharmacopée issue de la terre est explorée depuis les débuts de la médecine. Aujourd'hui, les chercheurs se tournent vers le monde marin. Ils y découvrent des molécules nouvelles possédant des modes inédits d'actions contre les tumeurs. Le Professeur Jean-Pierre Bazureau, chimiste chercheur à l'Institut des Sciences Chimiques de Rennes, nous guide dans cette exploration maritime. Que la mer constitue une mine de futurs médicaments pour traiter diverses maladies comme le cancer ou les maladies neurodégénératives, personne n'en doute et surtout pas Jean-Pierre Bazureau. Cependant certains malades ont déjà pu bénéficier des traitements issus de la mer. Des molécules phares A travers le monde, de nombreux extraits marins sont à l'étude dans le domaine du cancer. • Les oméga 3. • La roscovitine. • la Bryostatine 1, un dérivé d'un minuscule vers marin, le Bryozoaire, est actuellement en étude de phase II dans les cancers du pancréas, du rein et les mélanomes. • La famille des dispacamides.

MediaFire

Related: