background preloader

Les leçons de Marie Curie

Les leçons de Marie Curie
La publication des notes d’Isabelle Chavannes à l’occasion de l’année mondiale de la physique a rendu publique une partie des leçons que Marie Curie a dispensées à ses enfants et aux enfants de ses amis dans le cadre d’une coopérative d’enseignement1. Le document que nous présentons relate les leçons de Marie Curie et a pour ambition d’illustrer ses enseignements. Il invite à la manipulation et à la compréhension de quelques lois fondamentales de la physique élémentaire par l’utilisation d’instruments d’expérimentation et de mesure propres à la science, outils fondamentaux dans la mise en place de savoirs scientifiques. Sur le site, vous trouverez les 10 leçons que nous avons choisies, dans leur version initiale : elles nécessitent un certain nombre de matériels spécialisés (cloche et platine à vide, pompe à vide). Depuis, une exposition-atelier a été créée. Related:  sciences technologiesMarie Curie

images cahier experiences La mise en place d’un cahier d’expériences est un élément important de la démarche expérimentale et d’investigation. Le principe général du cahier d’expériences consiste à garder la trace des différentes étapes de cette démarche en donnant différents statuts aux écrits des élèves. Certains écrits seront personnels et d’autres collectifs, scientifiquement validés ou non. On acceptera par exemple (momentanément) des erreurs d’orthographe ou des mises en forme un peu brouillon dans des écrits personnels mais on corrigera des écrits collectifs destinés à être communiqués. Nous vous proposons ci-dessous une série d’images destinées à baliser ces différents écrits. Code couleur Nous proposons trois codes couleurs : En jaune, les écrits personnels, qui n’engagent que leur auteur. J’observe Écrit destiné à décrire des faits brut sans obligatoirement chercher à les expliquer. Ce que je pense Écrit destiné à matérialiser les représentations d’un élève ou d’un petit groupe d’élève. Nous échangeons

Marie Curie, un héritage centenaire Le 8 novembre 1911, la scientifique française Marie Curie recevait un télégramme l'informant qu'elle était lauréate du prix Nobel de chimie pour ses travaux qui ont permis la découverte des éléments radium et polonium, ainsi que pour l'isolation du radium et l'étude de sa nature. Elle recevra son prix le 10 décembre 1911 à Stockholm. C'était la deuxième fois que la chercheuse recevait un prix Nobel. Son époux Pierre Curie et elle avaient reçu une moitié du prix Nobel de physique en 1903 (l'autre moitié avait été remise à Henri Becquerel) pour leurs recherches sur la radioactivité. Marie Curie reste, à ce jour, la seule femme à avoir reçu deux prix Nobel et la seule parmi tous les lauréats à avoir été récompensée dans deux domaines scientifiques distincts, soit la physique et la chimie. D'ailleurs, le comité Nobel l'avait invitée à ne pas venir chercher son prix en personne en raison du scandale, une invitation qu’elle avait ignorée.

Marie Curie's Research Papers Are Still Radioactive 100+ Years Later Image by The Wellcome Trust When researching a famous historical figure, access to their work and materials usually proves to be one of the biggest obstacles. But things are much more difficult for those writing about the life of Marie Curie, the scientist who, along her with husband Pierre, discovered polonium and radium and birthed the idea of particle physics. If you want to look at her manuscripts, you have to sign a liability waiver at France’s Bibliotheque Nationale, and then you can access the notes that are sealed in a lead-lined box. Marie Curie died at age 66 in 1934, from aplastic anemia, attributed to her radioactive research. The laboratory and the building were decontaminated in 1991, a year after the Curie estate began allowing access to Curie’s notes and materials, which had been removed from the house. Still, passing away at 66 is not too shabby when one has changed the world in the name of science. via Christian Science Monitor/Gizmodo Related Content:

L'exposition "Les leçons de Marie Curie" Ce site est le complément du site "Les leçons de Marie Curie" où sont détaillés les ateliers proposés autour des expériences de Marie Curie dans le livre tiré des notes d'Isabelle Chavannes(1). Vous y trouverez tous les documents à imprimer : les affiches, le livret d'accompagnement et les fiches complémentaires produits pour la "leçon" de chimie. Les affiches ont été conçues au format A1 (80 cm x 60 cm). Cette exposition est libre de droits : vous pouvez l'utiliser à des fins pédagogiques, mais en aucun cas à des fins commerciales. Les textes tirés du livre "Leçons de Marie Curie" sont publiés avec l'aimable autorisation des éditions EDP Sciences.Les photos sont publiées avec l'aimable autorisation du Musée Curie. 1 Leçons de Marie Curie, EDP Sciences, Paris 2003. Ce projet bénéficie du label Année Internationale de la Chimie 2011.

Science & vie Marie Curie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Marie Skłodowska-Curie vers 1920. Signature Marie Skłodowska-Curie, née Maria Salomea Skłodowska (prononcé [ˈmarja salɔˈmɛa skwɔˈdɔfska] Pierre Curie — son époux — et Marie Curie reçoivent une moitié du prix Nobel de physique de 1903 (l'autre moitié est remise à Henri Becquerel) pour leurs recherches sur les radiations[1]. Scientifique d'exception, elle est la première femme à avoir reçu le prix Nobel, et à ce jour la seule femme à en avoir reçu deux. Elle est également la première femme lauréate en 1903, avec son mari, de la médaille Davy pour ses travaux sur le radium[4]. Biographie Malgré sa naturalisation française liée à son mariage, Marie Skłodowska-Curie (elle utilisait les deux noms) n'a jamais perdu le sentiment de son identité polonaise[5],[6]. Enfance Maria Salomea Skłodowska naît à Varsovie, alors dans l'Empire russe, d'un père d'origine noble (herb Dołęga), professeur de mathématiques et de physique, et d'une mère institutrice.

Hommage à Irène Joliot-Curie Irène Joliot-Curie est une chimiste, physicienne et femme politique française, lauréate du prix Nobel de chimie, tout comme sa mère, Marie Curie avec laquelle elle a travaillé (voir Le traitement du Cancer : hommage à Marie Curie pour sa découverte du Radium). A partir de 1918, elle devient son assistante à l'Institut du Radium de Paris. Chargée de former des ingénieurs en chimie nucléaire, elle rencontre son futur époux Frédéric Joliot. Avec son mari, Irène découvrira la radioactivité artificielle en 1934, peu de temps avant le décès de Marie Curie. Son engagement politique avec les antifascistes de gauche l'amène à prendre la défense du droit au travail féminin, on peut noter dans Le Quotidien du 18 novembre 1935 : « Si quelque règlement avait interdit à Irène Joliot-Curie de devenir savante, et l'avait condamnée au raccommodage des chaussettes de M. Fatima Rahmoun et Sophie Edouard

Chimie 2.0 La biodiversité bactérienne pour une pile à combustible « verte » ? En immobilisant deux enzymes thermostables sur des réseaux de nanofibres de carbone,les chercheurs ont obtenu des performances qui permettent d’envisager leur utilisation pour l’alimentation électrique de petits appareils portables comme des capteurs environnementaux. 19/03/2014 par Christophe Cartier dit Moulin / énergie électrique, pile à combustible, hydrogène, bactérie Vers des batteries plus durables : la piste des bactéries Une équipe de chercheurs vient d’utiliser des bactéries pour produire des coques d’oxyde de fer utilisables comme matériaux d’électrodes pour batteries Li-ion. 10/12/2013 par Christophe Cartier dit Moulin / lithium, stockage, électrochimie, batterie, énergie électrique, bactérie Activité anticancéreuse spectaculaire pour des nanoparticules allongées 30/01/2014 par Christophe Cartier dit Moulin / nanoscience, santé, médicament, transport, cancer, nanoparticule

Ecole des Sciences Séquences en effervesciences : Nouveautés sur le site : 04/09/12 - L’association d’intérêt public MIGADO intervient dans les écoles en mettant gratuitement à la disposition des classes des incubateurs avec 300 œufs de saumons. Accompagnés par les intervenants, les élèves peuvent ainsi observer et étudier le développement des jeunes saumons avant de les lâcher dans un ruisseau près de la pisciculture de Castels. Pierre et Marie CURIE Femme de science , deux fois Prix Nobel Physicien français, Prix Nobel Marie Sklodowska est née le 7 novembre 1867, à Varsovie. Son père Wladyslaw (1832-1902), sa mère Bronislawa (1836-1878) sont enseignants, elle mène une vie austère. élève brillante, sérieuse, avec un étonnant pouvoir de concentration, Maria fait le rêve, alors inconcevable pour une femme, de mener une carrière scientifique. Marie a trois sœurs : Zofia, Helena et Bronia et un frère Jozej. Zofoa meurt du tiphus en 1876, sa mère meurt à son tour en 1878, Marie a 11 ans. En juin 1883 elle obtient en Pologne son diplôme de fin d'études secondaires (avec la médaille d'or), elle a 16 ans. La timide Maria arrive à Paris en novembre 1891 pour poursuivre des études scientifiques. elle est reçue en 1893 première à la licence de physique, à la Faculté des Sciences de l'Université de Paris (la Sorbonne); puis, en 1894, elle est reçue deuxième de la Licence de mathématiques. La piézoélectricité Le magnétisme Deux fois Prix Nobel

Le traitement du Cancer : hommage à Marie Curie pour sa découverte du Radium Réalisé 50 ans après la découverte du principe de la radioactivité par Henri Becquerel, le reportage commence par un résumé rapide de cette découverte grâce à des images montrant l'impression d'une pellicule photographique dans un tiroir. Il est assez surprenant de voir en images « noir et blanc » une reconstitution de ces événements. Le journaliste décide de nous projeter dans un cours d'histoire des sciences en utilisant un vocabulaire très simple. Le reportage se recentre ensuite sur le Radium en précisant que Pierre et Marie Curie, deux ans après les travaux de Becquerel, ont réussi à isoler le Radium, le premier corps radioactif connu. On ne voit Pierre qu'en photographie, quelques secondes, dans le reportage. Puis le reportage s'attache aux applications du Radium sans aller plus loin dans la physique, les radiations émises sont dites des radiations « invisibles » qui peuvent être « bienfaisantes » ou « mortelles ». Mais comment montrer un élément qui est radioactif ?

Related:  Dossiers de sciences