background preloader

Nébuleuse solaire

Nébuleuse solaire
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La nébuleuse solaire (ou protosolaire, ou primordiale) est le nuage de gaz (ou disque d'accrétion) à partir duquel le Système solaire s'est formé. L'hypothèse de la nébuleuse a été proposée pour la première fois en 1734 par Emanuel Swedenborg[1] et en 1755 par Emmanuel Kant, en supposant que la nébuleuse tourne lentement sur elle-même, se condensant et s'aplatissant graduellement sous l'effet de la gravité, pour former plus tard des étoiles et des planètes. Un modèle similaire fut proposé en 1796 par Pierre-Simon de Laplace. Formation et évolution[modifier | modifier le code] D'après cette théorie, la nébuleuse aurait eu un diamètre initial de 100 UA, et une masse de 2 à 3 fois la masse actuelle du Soleil. Après 100 millions d'années, la température dans la proto-étoile a atteint un niveau tel que les réactions thermo-nucléaires se sont déclenchées - la proto-étoile devint alors le Soleil. Notes et références[modifier | modifier le code] Related:  science : L'universA ClasserSystème SolaireLe Soleil - A Classer

Système solaire Le système solaire correspond à l'ensemble des astres soumis au champ de gravitation du Soleil. Ainsi, il comprend des planètes (Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune par ordre d'éloignement au Soleil) en orbite autour du Soleil et leurs satellites et anneaux, des planètes naines (Pluton, Éris...), des astéroïdes, des comètes, des météorites, des grains interplanétaires (comme ceux présents dans les anneaux de poussière responsable de la lumière zodiacale). Représentation schématique des principaux constituants du système solaire (les échelles ne sont pas respectées). On y voit donc le Soleil, la ceinture d'astéroïde, les planètes internes et externes, ainsi qu'une comète. © Nasa, Wikimedia commons, DP

Naine blanche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une naine blanche est un objet céleste de forte densité, issu de l'évolution d'une étoile de masse modérée (de 8 à 10 masses solaires au maximum[1]) après la phase où se produisent des réactions thermonucléaires. Cet objet a alors une taille très petite comparativement à une étoile, et conserve longtemps une température de surface élevée, d'où son nom de « naine blanche ». Début 2009, le projet Research Consortium on Nearby Stars dénombre huit naines blanches dans les cent systèmes stellaires les plus proches du système solaire[3], mais étant donné la rareté des étoiles de grande masse, elles représentent le destin de 96 % des étoiles de notre galaxie[4]. Du fait de l'évolution de leur étoile parente (dictée par sa masse), les naines blanches existant aujourd'hui sont habituellement composées de carbone et d'oxygène. Découverte[modifier | modifier le code] Edward Charles Pickering Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Le système solaire Le système solaire est un système planétaire composé de divers éléments : Une étoile : Le système solaire possède une seule étoile en son centre: le Soleil, une énorme boule de feu qui brûle de l'hydrogène à l'aide d'une réaction nucléaire (il existe des systèmes qui possèdent plusieurs étoiles comme les systèmes binaires, et ces étoiles peuvent brûler de l'hélium, de l'oxygène ou du carbone).Des planètes : Des planètes telluriques (Mercure, Vénus, la Terre, Mars) qui sont proches du soleil et qui se caractérisent par leur petite taille, par leur petite masse, leur haute densité, ainsi que leur surface rocheuse. Des planètes géantes - ou gazeuses - (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune ) qui sont plus éloignées du soleil. Elles sont très massives et très volumineuses mais peu denses. Leur atmosphère est constituée d'hydrogène. Elles sont escortées par de nombreux satellites et sont toutes ceintes d'anneaux. Le système solaire fait partie de la Voie lactée. Actualité liée Tags

Tempêtes solaires, la menace invisible Partager Avis de tempête sur le Soleil ? Malgré les 150 millions de kilomètres qui la sépare de son étoile, la Terre n'est pas à l'abri d'une catastrophe. Une tempête solaire, c'est quoi ? La surface du Soleil est régulièrement balayée par des "vents solaires" plus ou moins forts, c'est-à-dire des émissions de plasma (gaz chargé électriquement) qui peuvent gagner la Terre. Cette vidéo de la Nasa montre que les éruptions solaires, impressionnantes à regarder, dégagent parfois tellement d'énergie qu'elles "pourraient fournir l'Europe en électricité pendant un million d'années". Les tempêtes solaires reviennent tous les onze ans en moyenne. Dans ces cas d'activité intense, la Terre n'est plus nécessairement à l'abri. Depuis 1859 : des télégraphes en feu et des villes plongées dans le noir Lorsqu'elles sont trop puissantes, les EMC arrivent à percer la magnétosphère terrestre et entrent alors en contact avec le champ magnétique terrestre, générant des perturbations dites géomagnétiques.

Comparer et classer les objets du système solaire Benoit Urgelli ENS Lyon / DGESCO Olivier Dequincey Emmanuelle Cecchi Benoît Urgelli Résumé Étude comparative de la taille, de la densité, de la composition chimique, des paramètres orbitaux des planètes du système solaire et de leurs principaux satellites. Version remaniée et complétée à partir de la première édition du 3 mars 2000. Le site de Calvin J. Le site de Bill Arnett, The Nine Planets, présente un survol complet de l'histoire, de la mythologie et de la connaissance scientifique du système solaire en anglais. Les images qui suivent sont issues de ces deux sites. Depuis août 2006, Pluton n'est plus une planète mais fait partie d'une nouvelle catégorie de corps du système solaire : les planètes naines. Généralités sur le système solaire Le système solaire est souvent limité, dans notre esprit, au Soleil et aux huits planètes qui gravitent autour. Nous allons ici rappeler tout ce que contient le système solaire, du Soleil aux corps les plus éloignés. Le système solaire "lointain"

Musée de la civilisation: Les phases de la Lune Pourquoi la Lune brille-t-elle? La Lune n'émet pas sa propre lumière. Elle reflète la lumière du soleil. Tantôt ronde, tantôt fin croissant, la Lune change d'aspect tout au long du mois lunaire. Pour mieux visualiser ce phénomène, nous vous proposons d'utiliser notre démonstration interactive.

Le système solaire Archives - L'astronomie de A à Z Définition La Terre est une planète comme les autres à part le faite qu’elle abrite la vie. Nous la connaissons depuis que nous y existons. Parmi les 8 planètes du système solaire, elle est une planète tellurique, solide. Elle est la troisième planète du système solaire dont l’une des quatre planètes telluriques. Dans un ordre croissant, elle est la 5ème planète la plus grande. La structure de la Terre La structure la Terre est assez complexes entre la croûte terrestre, le noyau… Je vous laisse cette image avec le descriptif pour mieux comprendre. L’impact entre Gaïa et Théia Au tout départ, ce qu’on nomme la Terre aujourd’hui était Gaïa. Voici une reconstitution de l’explosion: Sur l’animation si dessus sachez que réellement cela c’est produit beaucoup beaucoup plus lentement mais c’est en accéléré pour ne pas être trop long. Calendrier de la Terre jusqu’à aujourd’hui La naissance de la Terre: Il y a près de 4,6 milliards d’années, la Terre se forme. Les débuts de la vie:

Activité solaire L'activité solaire aujourd'hui Voici le Soleil tel qu'il est visible en ce moment. L'image ci-contre est celle du satellite SOHO (Solar and Heliospheric Observatory, exploité conjointement par l'ESA et la NASA). Avec (en principe) une nouvelle photo chaque jour, elle nous montre presque en direct les taches solaires, autour de la longueur d'onde 677 nm (donc dans le visible). Leur nombre est fonction de l'activité du Soleil car celle-ci n'est pas constante. Les taches solaires sont la résultante d'une intense activité magnétique au sein de la zone de convection, si puissante qu'elle freine la convection et limite l'apport thermique à la surface du Soleil. Ces taches solaires ont une taille qui peut atteindre plusieurs dizaines de milliers de kilomètres. Historique de l'activité solaire En 1826, un modeste astronome amateur, H. On sait aujourd'hui que si le cycle moyen est de 11 ans, les courbes oscillent entre 9 et 14 ans (cycles 2 et 4). L'activité solaire à venir ?

Related: