background preloader

La source du bonheur est dans notre cerveau

La source du bonheur est dans notre cerveau
Et si le bonheur, c’était vraiment dans la tête ? Une piste scientifique sans doute insuffisamment explorée, que nous explique un PDG-philosophe, dans son dernier ouvrage. Jacqueline Demornex Christian Boiron Heureux, Christian Boiron, 50 ans, l’est, visiblement. Remarié depuis peu, père d’une petite fille, PDG des premiers laboratoires d’homéopathie au monde, il habite, près de Lyon, une maison pleine de lumière, de couleurs et de tableaux, dont beaucoup sont de lui. Psychologies : Qu’est-ce qui vous a poussé, vous, chef d’entreprise, à écrire un essai sur le bonheur ? Christian Boiron : Adolescent, j’avais tout pour être heureux. Mai 68, c’est loin. Cette définition du bonheur, fondée pour la première fois sur des bases scientifiques, entraînait logiquement celle du malheur : le « malheur » provient d’un désaccord entre les trois cerveaux et se manifeste par un « état d’urgence de l’instinct». Que sont les états d’urgence de l’instinct ? Un exemple ? Une distinction fondamentale.

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Bonheur/Articles-et-Dossiers/Le-bonheur-c-est-possible/La-source-du-bonheur-est-dans-notre-cerveau

Related:  anatchatcha

Éducation au développement durable - Paroles de scientifiques Cette série vidéo vise à éclairer les grands débats actuels en fournissant des repères.Elle intéresse les enseignants pour l’actualisation de leurs connaissances, les élèves des collèges et des lycées guidés dans un travail de recherche documentaire, le grand public intéressé par les enjeux économiques, environnementaux, sociaux et culturels du développement durable. La Science face au changement climatique La série " La science face au changement climatique " un ensemble d’interviews de chercheurs des principaux organismes de recherche français Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique BIEN-ETRE - Une des hypothèses courantes des recherches en psychologie est que nous aurions un seuil de bonheur qui prédétermine en grande partie notre bien-être général. Nous orbitons autour de ce seuil, nous sentant plus heureux lorsque quelque chose de positif survient dans notre vie, et l'inverse, pour retrouver notre équilibre par la suite. Or, il se trouve que ce seuil peut, dans une certaine mesure, être recalibré. Bien que notre humeur et notre bien-être soient en partie déterminés par des facteurs génétiques et culturels, les experts s'entendent pour dire qu'environ 40% de notre bonheur dépend entièrement de nous-mêmes.

Judith schlanger la vocation - Comptes Rendus - Silviaviby Commentaire du texte de Schlanger : « Moteur de la vocation » Introduction -Judith Schlanger propose dans La Vocation une réflexion sur « la vocation moderne, cette version laïque de la vocation religieuse » (quatrième de couverture). Elle s’interroge tout particulièrement, dans son ouvrage, sur la vocation de savoir. -La réflexion part ici du postulat que la vocation est active pardéfinition, et s’articule autour de la question suivante : quel est le « moteur de la vocation », le principe de cette action ? Réponse en deux temps : 1. Les 6 critères du bonheur, selon le rapport 2013 de l'ONU BONHEUR - Rappelez-vous, c'était il y a un peu plus d'un an: la publication du premier World Happiness Report, le Rapport annuel sur le bonheur, par l'ONU. Sa finalité: mesurer le bien-être des individus pays par pays évidemment, mais aussi déterminer quels sont les critères les plus importants dans la mesure du sentiment de bonheur. Rendu public dimanche 8 septembre, le second World Happiness Report permet d'y voir un peu plus clair. Grâce à l'analyse de données fournies par les États mais aussi les travaux sur le bien-être d'organisations comme l'OCDE, ou encore ceux de l'institut américain Gallup, les chercheurs ont pu aller plus loin que l'an dernier. Lire aussi:» Arianna Huffington : Pourquoi les enquêtes sur le bonheur me laissent perplexe » Mesure du bien-être : 1978 fut l'année la plus heureuse selon une étude de chercheurs australiens

Les intérêts professionnels selon le modèle hexagonal de Holland 1La théorie dominante depuis les années 1960 dans le domaine de l’évaluation des intérêts professionnels est certainement celle du choix vocationnel de Holland (1973, 1985a, 1997). Ce modèle distingue six catégories d’intérêts professionnels (Réaliste, Investigateur, Artistique, Social, Entreprenant, Conventionnel), correspondant à des profils de personnalité différents (Guichard & Huteau, 2001). 2Il s’agit de six types idéaux desquels les individus sont plus ou moins proches suivant leurs caractéristiques personnelles. Les six dimensions indiquées ne sont pas indépendantes, mais elles peuvent donner lieu une représentation spatiale suivant une structure CIrculaire qui montre les similitudes psychologiques entre les différents types selon l’ordre RIASEC. Figure 1 Représentation Circulaire du modèle RIASEC de HollandRepresentation of Holland’s CIrcular model

Comment se sentir heureux : 13 astuces prouvées scientifiquement BIEN ÊTRE - Les coups de blues ne sont pas une fatalité. Pour être heureux, les choses les plus simples peuvent être les plus efficaces. Grâce au site Business Insider, voici 13 astuces qui ont fait leur preuve pour voir les choses du bon côté. Les emplois verts ont le vent en poupe Loi de transition énergétique, COP 21… La France a enfin pris le train de la croissance verte. Avec des emplois à la clé. « La croissance verte est rentable. Elle est non seulement rentable mais elle est à mes yeux créatrice d’emplois », déclarait Gérard Mestrallet, PDG d’Engie au micro d’Europe 1 à l’issue de la Cop 21. Les « professions vertes » (éco-activités) et celles dites « verdissantes » (activités périphériques) comptaient 4 millions d’emplois en 2012.

13 techniques pour ne jamais abandonner La principale raison qui fait que les gens n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, c’est qu’ils abandonnent trop tôt. Ca peut être n’importe quoi, mais souvent le schéma est le même : vous n’avez pas obtenu ce que vous vouliez alors vous avez abandonné. Arrêtez d’abandonner ! La persévérance est de ces qualités qui font la différence dans une vie. Une qualité, ce n’est pas de l’inné.

Related: