background preloader

Reno Marca, illustrateur voyageur

Reno Marca, illustrateur voyageur

Viva la vida | L'Association Viva la vida Baudoin et Troub’s Préface de Paco Ignacio Taibo II9782844144317136 pages noir et blancCiboulette18 euros En librairie le 24 Août 2011 Ciudad Juarez, située au nord de l’Etat de Chihuahua au Mexique, connaît depuis deux décennies une criminalité qui l’a rendue tristement célèbre. Sibérie ma chérie, de Sylvain Tesson « Vingt ans que je voyage en Russie. J'y retourne avec obsession sans savoir très bien ce qui m'y porte. Vingt ans qu'on m'interroge sur cette fascination et vingt ans que j'échoue à toute explication.S.T. Sylvain Tesson, Thomas Goisque et Bertrand de Miollis sillonnent la Russie depuis la chute de l'Union soviétique. Sibérie ma chérie est une déclaration d'amour à des terres méconnues où toutes les aventures sont possibles. Ce carnet de voyage aux confins de la Russie fait vivre leur passion commune et redonne à lire quelques-uns des aphorismes dont Sylvain a parsemé ses nouvelles, récits et reportages, illustrés par les photos de Thomas et les peintures de Bertrand.

URBAN SKETCHERS FRANCE XXI La bande dessinée sort de ses cases pour s’emparer du réel, et ça marche. Chroniques de Jérusalem de Guy Delisle : 100 000 exemplaires vendus. Le Photographe, d’Emmanuel Guibert : 260 000 exemplaires. Persepolis et l’Iran de Marjane Satrapi : 1,5 million d’exemplaires. Interpellées par le succès du genre, quatre étudiantes en journalisme bruxelloises ont enquêté. « La réponse à la question nous semblait évidente. Pourtant lorsqu’elles rencontrent le dessinateur Mathieu Sapin, il ne partage pas leur avis. « Je raconte les choses comme je les ressens, je ne prétends pas au sérieux d’une enquête journalistique. Elles confient alors un exemplaire de Campagne Présidentielle, le récit de campagne de Mathieu Sapin dans les pas de François Hollande, au correspondant de la RTBF à Paris, Pierre Marlet. « L’idée, c’était de confronter le point de vue du dessinateur avec celui d’un journaliste présent sur place. » Mathilde Boussion

Dessins Livres L’Edito : "Le grand Seyoum" d’Erythrée, par Léonard Vincent. J’ai pris l’habitude de l’appeler « le grand Seyoum ». Sans doute parce que ses amis, sa femme et ses petites filles m’ont parlé de sa grande taille, de son visage de pirate, de sa manière de taquiner les timides. Seyoum Tsehaye est un héros. Ecoeuré par les atrocités commises par les Ethiopiens, il monte au maquis à 25 ans, en 1977. Jusqu’à la libération, il capture en images la lutte un peu folle de ses compagnons en sandales. C’est à lui, qui enseignait le français et rêvait de Paris, que je pense lorsque j’apprends que l’Union européenne a débloqué en catimiti, vendredi soir, une aide de 200 millions d’euros pour aider le gouvernement érythréen à maintenir sa main sur la gorge de son peuple. Lire la suite

Related: