background preloader

La liberté d'expression, une valeur à protéger

La liberté d'expression, une valeur à protéger
Il y a un an, le journal satirique Charlie hebdo était attaqué par des terroristes et 12 personnes ont trouvé la mort, dont 8 journalistes. En s'attaquant à un journal, les terroristes s'en sont pris à un droit très important dans notre pays : la liberté d'expression. Les Français ont été choqués par cet attentat et par le fait qu'une valeur si précieuse ait pu être attaquée. Dans ce dossier, 1jour1actu t'explique ce qu'est la liberté d'expression et pourquoi il faut la défendre. (© Jacques Azam). Le 7 janvier 2015, 2 hommes armés ont forcé les portes de la rédaction du journal satirique Charlie hebdo, à Paris. Feuilleter le numéro spécial Télécharger le numéro spécial (pdf) Sommaire de ce dossier web : • C'est quoi, la liberté d'expression ? • Unis pour défendre un droit essentiel. • S'exprimer à travers des dessins. • La liberté d'expression, ça s'apprend. • La liberté d'expression, ça se pratique. • Un droit menacé. • Comment respecter la liberté d'expression en protégeant son pays ?

http://www.1jour1actu.com/grand-dossier/liberte-expression/

Related:  Liberté d'expressionEPI Dessin de presseLiberté d'expression

La lente disparition du blasphème dans la loi n’épuise pas le débat En Europe, la séparation des Églises et de l’État et le pluralisme religieux ont conduit à faire disparaître progressivement le délit de blasphème. Pour autant, nombreux sont ceux qui appellent à un « respect des sensibilités ». Le mot vient du grec blasphemein qui signifie littéralement « une blessure faite à la réputation » de quelqu’un. On le rencontre fréquemment dans la Bible, qu’il s’agisse de l’injure faite à Dieu ou aux choses qui lui appartiennent. Dans l’islam, le contexte est spécifique : un interdit pèse non seulement sur la critique mais même sur la représentation de Dieu. Hérité de la tradition juive et du Décalogue, il n’est pas posé par le Coran mais par les hadiths, ces paroles et gestes prêtés par la tradition au Prophète.

LA CARICATURE DE CHARLIE HEBDO EXPLIQUÉE À MA MÈRE Suite à la polémique suscitée au delà des Alpes par le dessin de Félix, le réalisateur italien Francesco Mazza a rédigé un plaidoyer en faveur de la satire, cette éternelle incomprise… J'ai travaillé pendant 9 ans, dans 6m2 de tabagisme passif, écrivant sur mon petit bureau pour la très fameuse émission de télé satirique italienne, à l'antenne depuis 1988. Étant donné que la satire fait beaucoup parler d'elle depuis quelques jours, j'ai décidé d'utiliser un moyen public à fin privée et de passer par les « stati generali » (les états généraux) pour parler avec ma mère de Charlie Hebdo et de cette fameuse caricature. Maman : CE DESSIN EST RÉPUGNANT ! Moi : En effet, tu as raison, il est répugnant.

"Charlie Hebdo" : quelles sont les limites de la liberté d'expression ? Le nouveau Charlie Hebdo est dans les kiosques. Une semaine après l'attaque contre Charlie Hebdo, le journal satirique est tiré à cinq millions d'exemplaires, mercredi 14 janvier. Mais des commentaires fleurissent sur les réseaux sociaux. Certains demandent pourquoi Dieudonné a été condamné pour différents propos alors que Charlie Hebdo, qu'ils considèrent insultant par exemple, est toujours publié. >>> Al-Qaïda au Yémen revendique l'attaque contre Charlie Hebdo.

Protéger l’expression dans la liberté La liberté d’expression n’est pas chose simple. L’expression présuppose que la pensée lui préexiste, et la liberté renvoie à tant d’acceptions différentes que la philosophie n’en finit pas de les cerner. Ce qui est sûr, c’est que les deux perdraient beaucoup de leur sens si elles étaient séparées de la vérité et de la justice. On n’établit aucune justice si la liberté n’est pas là, et la liberté ne serait que libre concurrence des égoïsmes et des intérêts si elle ne se souciait pas de la justice. Quand cette «dissociation» peut-elle advenir ? Par exemple lorsqu’on se contente de donner à «liberté» son sens le plus stupide : faire ce qu’on veut. Attentat contre « Charlie Hebdo » : Charb, Cabu, Wolinski et les autres, assassinés dans leur rédaction Douze personnes, dont les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski et Tignous et l'économiste Bernard Maris, ont été tuées dans l'attaque du siège de « Charlie Hebdo », à Paris, mercredi. Douze personnes ont été assassinées lors de l'attaque du siège de Charlie Hebdo, dans le centre de Paris, mercredi 7 janvier. Onze personnes ont également été blessées par les assaillants, dont quatre grièvement, parmi lesquelles le journaliste Philippe Lançon et deux policiers. Jean Cabut, dit Cabu, dessinateur Jean Cabut, géant du dessin de presse, né en 1938 à Châlons-sur-Marne (Marne), était entré à Hara-Kiri en 1960, après deux ans passés en Algérie pour son service militaire. Il crée au journal Pilote le personnage du Grand Duduche, en souvenir de ses années de lycées en province, et, à la même époque, un autre personnage, Mon beauf, l'un des héros les plus bêtes et méchants de l'histoire de la bande dessinée.

Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire

«Charlie»: éthique de conviction contre éthique de responsabilité Le 14 janvier, l’interview de Caroline Fourest sur Sky News au sujet des attaques contre Charlie Hebdo s’est brutalement interrompue au moment où, à l’insu de son hôte, l’invitée a brandi le dernier exemplaire du journal pour en montrer la couverture au public britannique. La journaliste Dharshini David s’est alors excusée auprès des téléspectateurs qui auraient pu être «offensés» en rappelant que la politique de sa chaîne était de ne pas montrer les caricatures du Prophète. Cette censure a immédiatement déclenché des réactions d’indignation de la part des médias français et l’intéressée a parlé «d’une violence inouïe et d’une hypocrisie absolue».

Courrier international Courrier International et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques). Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu. Pour plus d’information, consulter notre politique relative aux cookies.

Parler de liberté d'expression et d'humour en classe de FLE La France est-elle toujours le pays de la liberté ? Découvrez l’évolution de la liberté d’expression depuis 1830. Discuter de la caricature (B2), déterminer les enjeux de la caricature (C1). Voix off Une poire pour contourner la censure. 1831 : le roi Louis-Philippe interdit qu’on le dessine, alors il devient l’homme à la tête de poire, sous la plume d’un caricaturiste, Honoré Daumier. Pour avoir croqué le souverain en Gargantua* volant l’argent du peuple, Daumier est jeté en prison, 6 mois. C’est à cette époque, dans la résistance, que la caricature gagne ses lettres de noblesse. La liberté d'expression française vue depuis l'Amérique L'arrestation et la procédure judiciaire entamée contre Dieudonné étonne les Américains. Placé en garde à vue, mercredi, le polémiste sera jugé en correctionnelle pour "apologie du terrorisme", après avoir écrit sur Facebook qu'il se sentait "Charlie Coulibaly", en référence à l'un des auteurs des attentats meurtriers de Paris. Les médias américains ont réagi à cette décision, d'un bout à l'autre du spectre politique. Le site Vox explique les différences concernant le droit d'expression en France et aux Etats-Unis, où la liberté de parole est beaucoup plus poussée -- Il est parfaitement possible de diffuser de la propagande nazie en vertu du 1er amendement. La liberté d'expression en France, en revanche, exclut la diffamation, à l'égard d'une personne ou d'un groupe ainsi que des propos qui peuvent représenter une menace contre l'ordre public.

LIBERTE D’EXPRESSION - BLASPHEME – LAICITE - [Espace Doc Web] Suite à la publication d’une vidéo en janvier 2020, dans laquelle elle critique avec véhémence l’Islam, Mila, une adolescente de 16 ans, a reçu des centaines d’insultes et menaces de mort. Deux camps s’affrontent sur les réseaux sociaux : ceux qui, avec le hashtag #JeSuisMila, soutiennent la jeune femme et le fait que le blasphème n’est pas illégal en France et ceux qui, au contraire, condamnent les propos de la jeune femme à travers le hashtag #JeNeSuisPasMila. Ce vendredi 16 octobre 2020, Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie a été assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. En cours d’EMC, en EMI, continuons à montrer que dans tous nos établissements, dans toutes nos classes, nous pouvons enseigner la liberté d’expression et utiliser une caricature de Charlie Hebdo comme support pédagogique.

Related: