background preloader

Les principaux réseaux sociaux : description et fonction

Les principaux réseaux sociaux : description et fonction
Les réseaux sociaux sont de plus en plus présents et nombreux sur le web. Leur nombre s’étend chaque jour et il devient difficile de comprendre les fonctions de chacun. Comme beaucoup, je connaissais les principaux réseaux sociaux : Facebook et Twitter avant de me pencher sur le sujet. Les principaux réseaux sociaux : Au fil de mes recherches, j’ai cherché à comprendre les fonctions de chacun de ces réseaux sociaux d’un point de vue utilisateur. Voici donc mon top 10 : Facebook : Le réseau social des amis. Fonctions et définitions des principaux réseaux sociaux : Facebook : c’est LE réseau social le plus connu : plus de 500 000 000 inscrits. Twitter : c’est le « petit » qui monte en flèche. Foursquare : littéralement « Quatre coins », permet d’informer vos amis de votre position géographique. Linkedin est un réseau social professionnel. Viadeo est le pendant français du réseau social Linkedin. Myspace est le réseau social destiné aux artistes. Florian Related posts:

Pourquoi les médias sociaux peuvent vous aider à être mieux référencés Petites entreprises : 6 raisons d’aller sur les réseaux sociaux… et 5 raisons de ne pas y aller ! Les TPE et PME qui participent à mes formations réseaux sociaux m’interrogent souvent sur les bénéfices qu’elles peuvent attendre d’une présence… Lire la suite [...] Ce qu’il faut répondre si l’on vous demande à quoi servent les médias sociaux en entreprise ☺ Comme disent les d’jeunes : « et sinon, j’ai trouvé ça« … Voilà, voilà… Bon week-end à tous !!! Quels sont les secteurs d’activité qui peuvent espérer gagner des clients grâce aux réseaux sociaux ? Les médias sociaux ont-ils réellement un impact sur les ventes ? A faire… ou à ne pas faire, quand on anime un compte professionnel sur #Twitter [Infographie] Quels sont les grands principes d’animation d’un compte Twitter utilisé à titre professionnel ? Comment savoir s’il faut modérer un commentaire… ou pas ? Médias sociaux : 65 chiffres-clefs que les professionnels retiendront de l’année 2013

Diigo Blog Les astuces pour booster son e-réputation Dynamique Entrepreneuriale Le web est un faiseur de réputation certes, mais il peut également la détruire en moins de 10 minutes. Si vous désirez mieux travailler votre e-réputation, voici les 10 astuces qui vous permettront facilement d’y parvenir. Faire un listing de ce que l’on dit sur votre entreprise Afin de mettre en place une stratégie pour booster votre e-réputation, vous devrez faire un état des lieux de votre réputation en ligne. Vous n’aurez qu’à taper le nom de votre entreprise sur Google ou effectuer une recherche plus approfondie dans les forums de discussion. Effectuer une veille régulière La veille vous permettra de tout savoir sur votre réputation. Développer votre image interne Le but est de faire en sorte que vos collaborateurs soient fiers de votre entreprise. Développer une stratégie de contenu Le principe est de poster « soi-même » sur un forum de discussion un contenu valorisant au sujet de votre entreprise. Animer la relation avec les leaders d’opinion La communication

14 Best Practices for Long-Term Social Media Success Brian Solis is principal of Altimeter Group, a leading research-based advisory firm. Brian is also the author of the all-new Engage!, an award-winning guide for businesses to build and measure success in the social web. As a consumer, you are blasted with the same request over and over: “Follow Us on Twitter, Like Us on Facebook.” Today, a notable number of businesses are approaching branded social channels from a "ready, fire, aim" approach. The key to zooming in on purpose and usefulness within social channels starts with the realization that there is no one audience. The answer is as simple as it is revealing. So what are the best practices for creating an engaging social stream? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. Following these best practices will prevent your brand from falling victim to the coming wave of customer unlikes and unfollows. Interested in more Soccial Media resources?

Top 20 Most Popular Social Networking Websitess Here are the top 15 Most Popular Social Networking Sites as derived from our eBizMBA Rank which is a continually updated average of each website's U.S. Traffic Rank from Quantcast and Global Traffic Rank from both Alexa and SimilarWeb."*#*" Denotes an estimate for sites with limited data. 1 | facebook3 - eBizMBA Rank | 1,500,000,000 - Estimated Unique Monthly Visitors | 5 - Quantcast Rank | 3 - Alexa Rank | 2 - SimilarWeb Rank | Last Updated: May 1, 2017. 2 | YouTube3 - eBizMBA Rank | 1,499,000,000 - Estimated Unique Monthly Visitors | 2 - Quantcast Rank | 4 - Alexa Rank | 3 - SimilarWeb Rank | Last Updated: May 1, 2017. 3 | Twitter11 - eBizMBA Rank | 400,000,000 - Estimated Unique Monthly Visitors | 11 - Quantcast Rank | 16 - Alexa Rank | 7 - SimilarWeb Rank | Last Updated: May 1, 2017. 5 | LinkedIn26 - eBizMBA Rank | 250,000,000 - Estimated Unique Monthly Visitors | 17 - Quantcast Rank | 22 - Alexa Rank | 38 - SimilarWeb Rank | Last Updated: May 1, 2017.

L'art du personal branding - MyBandNews Première partie de notre dossier "L'artiste doit-il agir comme un entrepreneur ?", l'un des enjeux de l'économie musicale que nous avons choisi d'expliquer. Les artistes comme David Bowie, Michael Jackson ou plus récemment Madonna, Beyonce et Lady Gaga, sont régulièrement cités comme maîtres absolus du self-marketing, comme des artistes capables de faire leur propre promotion avec un sens du timing et de la communication exceptionnels. Le personal branding, c'est quoi ? En 1997, Tom Peters publie The brand called you. Le marketing personnel désigne la création et la gestion d'une marque rattachée à un individu et non à un produit. Toutes les formations artistiques ou presque proposent aujourd'hui des cours (théoriques) de marketing. Se promouvoir, oui mais pourquoi ? L'idée pour un artiste de se promouvoir comme un produit, et donc consacrer une grande partie de son temps et de son énergie à la promotion de ses créations, est souvent contraignante. Choisir la bonne auto-promotion

culturevisuelle L’article « Montre moi ton avatar, je te dirai qui tu es » publié dans Libération.fr du 14 juin, avance cinq mythes de l’avatar des sites de réseau social. La journaliste, Marie Piquemal interroge la possibilité de connaître la personnalité et le psyché des utilisateurs Facebook et Twitter seulement à partir de leur choix d’avatar. Cette approche physionomique de l’avatar me semble poser quelques problèmes. Examinons d’abord la question et sa démarche. La quête de déduire le psyché d’un individu est une pratique controversée de la Physionomie qui s’est servit du portrait pour étudier les traits physiques. Le deuxième mythe développé dans l’article présente l’avatar comme un portrait capable de livrer l’identité des utilisateurs de réseaux sociaux. Cette comparaison d’éléments de la page de profil reste superficielle car elle ne prend pas en compte les paramètres techniques qui peuvent également influer la représentation des internautes.

L'e-réputation : définition, caractéristiques, enjeux Connaître et évaluer sa réputation, son image, en tant que personne ou pour son entreprise, a toujours été important au niveau individuel ou pour permettre aux organisations de définir leur stratégie. Avec l’avènement d’internet, du Web 2.0, la multiplication des réseaux sociaux, du partage de contenus, des contributions des internautes, l’apparition d’outils de notation des individus et des services, l’e-réputation prend une ampleur sans précédent. Elle devient mondiale, publique, intemporelle. Mais le concept reste flou pour beaucoup, d’où cette synthèse proposant une définition, évoquant les caractéristiques et les enjeux de l’e-réputation. Qu’est-ce que l’e-réputation ? Concept grandissant, l’e-réputation, appelée également web-réputation, cyber-réputation ou réputation numérique, s’est développée avec la montée en puissance du Web 2.0. Attention à ne pas confondre l’e-réputation avec : Les caractéristiques de l’e-réputation Enjeux : l’e-réputation se créée, se développe et se gère

Les réseaux sociaux ne protègent pas suffisamment les mineurs Aujourd’hui, selon une étude rendue publique cette semaine par la Commission européenne 77% des jeunes de 13 à 16 ans et 38% des 9-12 ans utilisent les réseaux sociaux. Mais ces sites protègent-ils réellement la réputation et les données personnelles des jeunes internautes? Pour Bruxelles la réponse claire: c’est malheureusement un NON sans appel. Les responsables de l’étude se sont penchés sur l’activité et les règles d’utilisation de 14 réseaux sociaux* (dont le premier d’entre eux Facebook). Deux bons élèves: Bebo et MySpace Il en ressort qu’à deux exceptions notables et en l’espèce particulièrement remarquables, Bebo et MySpace, tous les sites analysés omettent de garantir par défaut que les données en ligne des plus jeunes internautes ne soient accessibles qu’à leurs amis. Passons ici sur le fait que certains réseaux sociaux interdisent officiellement l’inscription aux mineurs, mais la tolèrent en réalité très largement. «Les jeunes ne comprennent pas les risques encourus»

Related: