background preloader

Voiture à hydrogène : l'espoir venu d'une enzyme et d'un virus

Voiture à hydrogène : l'espoir venu d'une enzyme et d'un virus
Pour alimenter les piles à combustible de nos futurs véhicules (ici, un modèle BMW), il faudra produire de l’hydrogène en quantité. Les biocatalyseurs imaginés par une équipe de l’université de l’Indiana (États-Unis) pourraient aider à rendre cette production plus simple, meilleur marché et plus verte. © Communications UQTR, Flickr, CC by-nc-nd 2.0 Voiture à hydrogène : l'espoir venu d'une enzyme et d'un virus - 2 Photos Une enzyme modifiée et protégée par la capside d’un virus bactérien, c’est le biomatériau que des chercheurs américains de l’université de l’Indiana (États-Unis) ont imaginé pour optimiser la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau. Selon l’étude qu’ils viennent de publier dans la revue Nature Chemistry, cette nouvelle forme de catalyseur serait 150 fois plus efficace que la forme classique. L’une des solutions alternatives envisagées, depuis quelques années déjà, est le recours à des enzymes nommées hydrogénases. À voir aussi sur Internet Sur le même sujet Related:  Hydrogene2

smart escooter, une autre vision de la mobilité urbaine zéro émission Ce n'est que pure logique. Smart est le leader de la mobilité urbaine puisque son modèle est le plus court du marché, et quoi de plus sensé que d'étendre ce leadership avec un engin encore plus urbain : un scooter ? Complément naturel de la Fortwo, voici donc l'escooter. Sa motorisation électrique lui permet d'éviter d'affronter de face les leaders japonais, tout en s'intégrant parfaitement à l'époque en étant zéro émission. Pour autant, le constructeur a retenu une définition haut de gamme. L'équipement aussi est haut de gamme, avec un freinage ABS, un guidon chauffant, et même un airbag. Le chargeur est évidemment intégré, et l'escooter est conçu pour fonctionner avec un smartphone à la place d'une clé. Dernières actualités de l'écologie automobile : 2015-12-30 — Le scooter Suzuki à hydrogène pour très bientôt — On a failli attendre. 2015-12-29 — La Kia Soul EV, championne en Allemagne — Une électrique seule qui bat Alfa Romeo. Recherchez sur ce site : Recherche personnalisée

Une France avec 100 % d'électricité renouvelable : pas plus coûteux que le nucléaire Une étude pilotée par l'Ademe conclut qu'un scénario « 100 % électricité verte » est possible en France, à un coût comparable à celui d'un mix conservant 50 % de nucléaire. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir C'est un véritable brûlot que vient, à son corps défendant, d'allumer l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), établissement public placé sous la tutelle des ministères de l'écologie et de la recherche. Une étude, qu'elle a commandée et pilotée, conclut qu'à l'horizon 2050, la France pourrait tirer la totalité de son électricité de ressources renouvelables, sans nucléaire. Et cela, à un coût comparable à celui de l'atome. La présentation de ce document avait été déprogrammée d'un colloque organisé les 14 et 15 avril à Paris, l'agence expliquant qu'il « n'était pas finalisé » et qu'il serait rendu public dans les prochains mois. Lire : Le scénario escamoté d’une France « 100 % énergies renouvelables » Trois fois la demande « Ouvrir le débat »

Une feuille artificielle productrice d’hydrogène bat un record d’efficacité Des chercheurs australiens de l’université de Monash, à Melbourne, ont battu le record d’efficacité de la production d’hydrogène à partir d’eau grâce à la lumière du soleil. Leur feuille artificielle réalise une véritable photosynthèse qui permet, à l’aide de l’énergie solaire, de séparer les atomes composant la molécule d’eau pour générer de l’hydrogène. L’amélioration progressive de cette technologie annonce des progrès dans la production d’un gaz hydrogène abordable, qui pourrait à l’avenir servir de carburant et même de moyen de stockage de l’électricité. Produire de l’hydrogène en s’inspirant des feuilles des arbres Le principe de la feuille artificielle a été découvert par des chercheurs du MIT, menés par Daniel Nocera. Il s’agit d’un exemple de biomimétisme, c’est-à-dire le fait que les scientifiques puisent leur inspiration dans la nature pour imaginer de nouvelles techniques et de nouveaux dispositifs. Un nouveau record d’efficacité : vers une généralisation de la technique ?

Le scooter Suzuki à hydrogène pour très bientôt 2015-12-30 — On a failli attendre. C'est en 2010, que Suzuki avait présenté son premier scooter électrique avec une pile à combustible à hydrogène. Il était censé venir en Europe en 2011, mais le projet resta à l'étude. La presse japonaise le fait ressortir en indiquant qu'un scooter Suzuki à hydrogène serait homologué au Japon le mois prochain, avec la mise en service d'une série pilote dans la foulée. On suppose que l'arrivée de la Toyota Mirai est pour beaucoup dans cette accélération soudaine. Suzuki ne voulait pas se lancer seul sur la route de l'hydrogène, mais derrière Toyota, et avec Honda qui n'est pas loin non plus, tout change. Rubrique(s) et mot(s)-clé : deux-roues ; Suzuki Dernières actualités de l'écologie automobile : 2015-12-30 — Le scooter Suzuki à hydrogène pour très bientôt — On a failli attendre. 2015-12-29 — La Kia Soul EV, championne en Allemagne — Une électrique seule qui bat Alfa Romeo. 2015-12-29 — Hybrides rechargeables, derniers jours du gros bonus — Vite !

Grâce au soleil et au vent, bientôt, l’électricité sera gratuite Samedi, 9 h 20. Peter regrette d’avoir traîné un peu au lit, car depuis vingt minutes Bristish Gas, son fournisseur d’électricité, ne lui facture pas sa consommation. Programme de la journée : lavage du linge, séchage, repassage, ménage, préparation de plats mijotés pour la semaine et incitation de toute la famille à prendre bains et douches en milieu de journée de manière à ce que la réserve d’eau chaude soit refaite avant 17 heures. Car à 17 heures, le nouveau compteur intelligent installé par British Gas repassera au tarif standard. Si Peter est un personnage fictif, l’offre de British Gas, fournisseur britannique de gaz et d’électricité, est bien réelle. De 9 heures du matin à 5 heures de l’après-midi, le samedi ou le dimanche, l’électricité est gratuite. Pour comprendre, oubliez le modèle français d’un EDF en situation de quasi-monopole, contrôlant toute la filière électrique, de la production à la consommation. Retrouvez aussi notre podcast en partenariat avec Radio Nova.

Catalyse de la production d'hydrogène Catalyse de la production d'hydrogène: comment fonctionnent les complexes métalliques ? La catalyse de la réduction électrochimique des protons en hydrogène (H2) par des complexes métalliques est contrôlée thermodynamiquement et cinétiquement par la réactivité d'un intermédiaire métal-hydrure (M-H). Cette espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la...) est formée par le transfert d'un proton (Le proton est une particule subatomique portant une charge électrique élémentaire positive.) couplé à celui d'un électron (L'électron est une particule élémentaire de la famille des leptons, et possèdant une charge électrique élémentaire de signe négatif. C'est un des composants de l'atome.) (PCET). De nombreux complexes de métaux de transition catalysent plus ou moins efficacement la réduction électrochimique des protons.

Riversimple Rasa – Une voiture à hydrogène ultra-économe Au Pays de Galles, la société Riversimple vient de révéler la Rasa, une petite voiture bi-place à hydrogène ultra-économe en énergie. C’est un peu la version à hydrogène de la XL1. A l’instar de la bi-place du constructeur allemand, la Riversimple Rasa n’a qu’un seul objectif : consommer le moins d’énergie possible en jouant sur différents facteurs comme le poids, la motorisation ou l’aérodynamique. Seulement 580 kilos Développée au Pays-de-Galles, la Riversimple Rasa repose sur un châssis en carbone composite auquel s’ajoutent des panneaux de carrosserie en fibre de verre. Côté motorisation, la Riversimple Rasa est animée par quatre moteurs électriques. En termes d’autonomie, le constructeur gallois pouvoir parcourir jusqu’à 500 kilomètres avec seulement 1.5 kilo d’hydrogène, soit l’équivalent de la Toyota Mirai, à cela près que la berline à hydrogène de Toyota a besoin de 5 kilos d’hydrogène pour parcourir la même distance. Première présérie de 20 exemplaires

Comment rédiger la note synthétique des TPE ? 1ère ES - Bac 2016 La forme de la note de synthèse pour les TPE - Bac ES Voici quelques conseils sur la forme que doit avoir la note synthétique pour les TPE : 1 note synthétique par membre du groupe2 pages recto-verso maximumLa rédiger sur ordinateurMettre un en-tête avec le nom de l’élève mis en évidence et ceux des autres membres du groupe et, la série : ESUtiliser le “je”La présenter sous forme de plan TPE bac ES Le plan de la note de synthèse pour les TPE - Bac ES Comme nous l’avons dit, la note de synthèse des TPE doit être présentée comme une mimi dissertation. Introduction : Amorce, rappel de la problématique et annonce du plan.I. Avec toutes ces indications, vous avez désormais tous les atouts en main pour réussir votre note synthétique !

Des cartouches d'hydrogène pour faire rouler scooters et voitures Sandrine Bajos | 09 Nov. 2015, 11h38 | MAJ : 09 Nov. 2015, 11h42 De l'hydrogène pour remplacer l'essence Baptisé Stor-H, cette solution remplace le carburant par une pile à hydrogène contenue dans une cartouche. La mise en fonctionnement du véhicule enclenche une réaction chimique qui décompose l'hydrogène contenu dans la cartouche en électricité et en eau. « Plus besoin d'essence ou de diesel pour faire rouler sa voiture ou son scooter et en plus, c'est zéro émission de CO2 », se félicite Jean-Baptiste Dementhon, vice-président d'Aaqius, en charge de la technologie. Révolutionner le secteur de l'automobile « En alliant une technologie de rupture de stockage d'hydrogène et d'un nouveau mode de consommation de l'énergie, adapté aux nouveaux usages et enjeux environnementaux, nous inventons un nouveau modèle économique de l'énergie», poursuit-il. Disponibles en supermarchés, stations d'essence, et même livrables à domicile > Venez débattre et poser vos questions sur nos forums !

L’hydrogène : l’énergie de l’avenir La forme gazeuse de l’hydrogène (H) est en réalité le dihydrogène (H2), mais il reste communément appelé hydrogène. Quasiment absent de l’atmosphère terrestre, ce gaz doit être produit par l’Homme. Il est extrait par des procédés industriels d’éléments naturels, notamment le méthane (CH4) et l’eau (H2O). Laissez un commentaire : Votre commentaire (min. 40 caractères) L’hydrogène ou l’énergie électrique transportable Jean-Daniel Reber, directeur commercial chez Helion, a introduit les débats en présentant la pile à combustible Baya. Une vaste gamme de puissance, donc, pour cette source d’énergie efficace qui offre l’avantage d’être indépendante des réseaux. Des verrous technologiques L’hydrogène coûte cher. « Il faudrait baisser les prix d’un facteur 10. Atteindre un cercle vertueux L'hydrogène est produit industriellement par deux procédés : le vaporeformage, à partir d'hydrocarbures (en particulier à partir de méthane CH4), et l’électrolyse de l’eau.

Bientôt des voitures à hydrogène pour tous ? / Fabrice Catérini Le physicien Philippe Sautet, de l'ENS de Lyon L'avancée scientifique, fruit d'une collaboration entre des chimistes du laboratoire de chimie de l’ENS de Lyon (CNRS/ENS de Lyon/université Claude-Bernard Lyon 1), de l’université de Leiden (Pays-Bas), de l’université technique de Munich et de l’université de la Ruhr à Bochum (Allemagne), vient d'être publiée dans la célèbre revue Science. Il s'agit d'une étape déterminante dans la démocratisation des véhicules à hydrogène, des pots catalytiques plus efficaces et des usines moins polluantes. Vers la fin des voitures polluantes ? Une petite révolution, menée par le chercheur Philippe Sautet de l'ENS de Lyon : “Nous avons mis en place une approche qui permet de déterminer la structure optimale d'un catalyseur afin de le rendre plus efficace. Aujourd'hui, les voitures à hydrogène sont rares, alors qu'elles n'émettent pas de gaz à effet de serre. Une manne de 50 milliards d’euros

Biocarburant : de l’hydrogène bon marché produit à partir de maïs Les chercheurs de l’institut de Technologie de Virginie utilisent les sucres les plus abondants dans les plantes en général et dans le maïs en particulier pour produire de l'hydrogène. Ils réduisent ainsi le coût global de la production d'hydrogène à partir de biomasse. © Tomas Moravec Biocarburant : de l’hydrogène bon marché produit à partir de maïs - 2 Photos Depuis une dizaine d’années, l’équipe de Percival Zhang travaille à mettre au point des techniques de production d’hydrogène alternatives et économiques. Les chercheurs de l’institut de Technologie de Virginie (États-Unis) s’intéressent tout particulièrement aux actions d'enzymes (les catalyseurs des cellules) et à leur capacité à libérer l’hydrogène retenu dans les plantes. Pourquoi un tel intérêt pour l’hydrogène alors que sa consommation ne représente qu’un faible pourcentage de la production mondiale d’énergie ? Pour Percival Zhang, l'hydrogène jouera un rôle majeur sur le marché des biocarburants du futur. Sur le même sujet

Related: