background preloader

Cartes schématiques de l’Inde

Cartes schématiques de l’Inde

http://geotheque.org/cartes-schematique-de-linde/

Related:  UNION INDIENNEcarog94Union IndienneL'Union indienneclaireobscur

"Les paradoxes de la santé en Inde : une illustration des enjeux de développement" Café géo-oct15 Café géo du 21 octobre 2015par Virginie Chasles Ce mercredi 21 octobre, nous accueillons au café de la Cloche Virginie Chasles, maître de conférences en géographie et aménagement à l’université Lyon 3 et spécialisée dans les questions de santé. Elle étudie plus particulièrement le lien entre genre et santé (place des femmes dans le système de santé, genre et accès aux soins). L’Inde est un pays qui lui tient tout particulièrement à cœur puisqu’elle y a mené, pour sa thèse de doctorat, une étude sur la maternité[1]. Elle vient également de collaborer au nouveau manuel sur l’Inde paru chez Armand Colin (L’Inde, une géographie) sous la direction de Philippe Cadène et Brigitte Dumortier, pour un chapitre sur les questions de santé.

"Les paradoxes de la modernité indienne" - CETRI, 2011 L’Inde, si elle intrigue et fascine, interpelle surtout par les ambiguïtés qui la traversent. Cataloguée il y a deux décennies à peine comme l’un des pays les plus pauvres du monde, longtemps marginalisée sur la scène internationale, elle s’affirme désormais comme une puissance « brillante » et incontournable, au point que la banque d’affaire américaine Goldman Sachs prévoit qu’elle occupe le troisième rang économique mondial à l’horizon 2025. Cette ascension, malgré les apparences, n’a rien de fortuit. Elle trouve ses fondements dans la période post-indépendance. Le modèle de développement instauré par Nehru a permis la constitution « en interne » d’un substrat économique et scientifique sur lequel le pays se repose encore. Ce système d’économie mixte qui attribue un rôle central à l’État a toutefois montré ses limites et a finalement été démantelé.

"L’Inde courtise l’Afrique et ses matières 1ères" Le Monde 26/10/15 LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julien Bouissou (New Delhi, correspondance) L’Afrique est à New Delhi. La capitale indienne accueille pendant quatre jours, à partir de lundi 26 octobre, le troisième sommet Inde-Afrique, qui va réunir, pour la première fois, tous les pays du continent. Accès LIBRE Les conflits qui imprégnèrent l’histoire du Proche-Orient médiéval, des croisades aux invasions mongoles, rendirent nécessaire la présence de guerriers au cœur du pouvoir. Les Mamelouks, esclaves militaires, affranchis pour accéder au titre d’émir, gouvernèrent l’Égypte et la Syrie, à partir de 1250, avec le titre de sultan, et furent de ceux qui défendirent le monde musulman contre les périls du temps. En cela réside le difficile enjeu du présent ouvrage : saisir, de façon aussi fine que possible, au-delà de la distinction et des rapports de domination, les modalités de cette longue coexistence, et étudier, comprendre et restituer la complexité des interactions et des relations que Mamelouks et élites civiles et religieuses ont su tisser entre eux. Pour ce faire, cette étude se concentre sur le règne des sultans turcs (1250-1382), la Dawlat al-Atrāk.

Les populations d'origine indienne hors de l'Inde : fabrique et enjeux d'une « diaspora » L’année 2015 marque le centenaire du retour du Mahatma Gandhi sur le sol indien après plus de vingt ans passés en Afrique du Sud. L’événement fut célébré en grande pompe au mois de janvier à Gandhinagar, la « ville de Gandhi » et capitale de l’État du Gujarat, dans le cadre des journées consacrées chaque année aux Indiens expatriés (Pravasi Bharatya Divas [1]). En effet depuis 2003, le gouvernement indien rend régulièrement hommage à ce qu’il nomme « la diaspora indienne ». Cependant New Delhi n’utilise cette expression que depuis le tournant des années 2000, alors que les émigrations depuis le sous-continent sont pluriséculaires, voire millénaires. Auparavant ces personnes étaient désignées comme des « Indiens d’outre-mer » (Overseas Indians), bien que toutes n’aient pas émigré par voie maritime. Ce recours relativement récent au terme « diaspora » dans le langage officiel indien montre que l’idée d’« une diaspora indienne » est loin d’aller de soi et mérite discussion.

"Une place en Asie et dans le monde" Revue Projet, 2009 Longtemps fermée sur elle-même, l’Inde s’éveille au monde. A l’exemple de la Chine sa voisine, à la fois modèle et rivale, l’inde sera-t-elle reconnue comme une grande puissance mondiale ? Elle en a l’ambition et les moyens. L’Asie du sud est volontiers présentée comme « monde indien », en référence tant au rayonnement culturel qu’au poids politique de l’Inde dans la région. Conscient de la portée de son message après 1947, notamment auprès des populations en phase de décolonisation, le Premier ministre Jawaharlal Nehru avait placé son pays à la tête du Mouvement des non-alignés, avec l’Égyptien Nasser et le Yougoslave Tito. Depuis lors, New Delhi a toujours cherché à se positionner comme une grande puissance, attachée au multipolarisme et chef de file du tiers monde [1].

Inde -"La question musulmane" Revue Projet, 2009 Le nouveau terrorisme islamique en Inde témoigne du malaise vécu par la minorité musulmane. Celle-ci, en déclin économique mais à forte croissance démographique, se voit marginalisée. Va-t-on vers une alliance des musulmans de basse caste avec leurs homologues hindous ? Les Musulmans forment en Inde une minorité différente des autres. La spectaculaire montée en puissance des relations Paris-New Delhi - Asie-Pacifique Le président François Hollande est arrivé dimanche le 24 janvier en Inde pour une visite d’Etat de trois jours. Avec en point d’orgue sa participation en tant qu’invité d’honneur à la parade militaire du 26 janvier à New Delhi qui commémore l’anniversaire de l’entrée en vigueur de la Constitution indienne en 1950. Pour la première fois, des militaires étrangers, en l’occurrence des militaires du 35e régiment d’infanterie de la 7e brigade blindée française, ont été invités à défiler sur le sol indien à l’occasion de la « Republic Day », équivalente du 14 juillet en France. La décision d’accorder cet honneur inédit à l’armée française, tout comme la décision d’inviter le président Hollande à ce défilé commémoratif, aurait été prise au lendemain des attaques terroristes de Paris, le 13 novembre. Ces attaques qui ont rappelé aux Indiens les tueries aveugles perpétrées par des terroristes sur leur sol en novembre 2008, avaient bouleversé l’Inde entière. Un approfondissement des relations

Buresi P. et El Aalaoui H., Gouverner l’empire. La nomination des fonctionnaires provinciaux dans l’empire almohade. Accès LIBRE 1 Cette partie couvre les p. 223-477 du volume. 1L’ouvrage, fruit de l’habilitation à diriger des recherches de Pascal Buresi (PB), repose d’abord sur la réédition et la traduction en français par PB et Hicham El Aalaoui (puis en anglais par Travis Bruce) d’un recueil de lettres de la chancellerie almohade, le Majmūʿ Yaḥyā, conservé dans le manuscrit 4752 de la Bibliothèque Ḥasaniyya de Rabat1. Aḥmad ‘Azzāwī (1995) en avait déjà fait une édition dans les années 1990, dans le cadre de son recueil de lettres almohades, mais en dépit de la grande qualité de cette édition, les auteurs ont jugé utile de reprendre le travail pour deux raisons principales. La première est la nécessité de fournir une édition qui corresponde davantage aux normes et critères de l’édition scientifique actuelle (qualifiée d’« occidentale » p. 85), notamment tels qu’ils ont été définis et mis en œuvre par Frédéric Bauden. La correction systématique du texte par A.

Related:  Union indienne