background preloader

Document sans nom

Document sans nom
À lire la plupart des projets d'écoles ou des projets d'établissements, à consulter les instructions ministérielles, à entendre les parents et les enseignants, on découvre que l'"autonomie" est au centre de tous les discours. On veut former des élèves autonomes, des enfants autonomes, former à l' "autonomie requise pour l'exercice d'une citoyenneté responsable", etc. Or, à regarder de près les pratiques scolaires et les comportements des élèves, on découvre que, en réalité, ce n'est pas l'autonomie qui est développée mais bien plutôt quelque chose comme la débrouillardise. Certes, l'Ecole n'est pas, à elle seule, responsable de cette confusion entre l'autonomie et la débrouillardise : il existe une multitude de pratiques sociales qui invitent à aller dans ce sens. La définition d'un champ de compétences d'abord : tout le monde peut se former à l'autonomie mais n'importe qui n'est pas capable de promouvoir cette autonomie dans tous les domaines. Philippe MEIRIEU

Pédagogie de l'autonomie Empowerment Au plan individuel, Eisen (1994) définit l'empowerment comme la façon par laquelle l'individu accroît ses habiletés favorisant l'estime de soi, la confiance en soi, l'initiative et le contrôle. Certains parlent de processus social de reconnaissance, de promotion et d'habilitation des personnes dans leur capacité à satisfaire leurs besoins, à régler leurs problèmes et à mobiliser les ressources nécessaires de façon à se sentir en contrôle de leur propre vie (Gibson, 1991 p. 359). Les notions de sentiment de compétence personnelle (Zimmerman, 1990), de prise de conscience (Kieffer, 1984) et de motivation à l'action sociale (Rappoport, 1987, Anderson, 1991) y sont de plus associées ACP (approche centrée sur la Personne) quelques principes de fonctionnement d’une approche centrée sur la Personne, ainsi qu’a pu la développer Carl Rogers, relayée en France par André de Peretti : · Les émotions sont constitutives de la Personne · La motivation est conçue comme autonome. Trois facteurs:

Autonomie Philippe Meirieu La question de l'autonomie a le mérite de ne pas nous laisser indifférents. Elle suscite même chez les professeurs de vives polémiques : - Les uns invoquent l'autonomie "naturelle" des enfants, leur capacité spontanée à se prendre en charge, leur don d'initiative et leur sens des responsabilités... Cette foi justifie à leurs yeux la mise en place d'un enseignement moins directif : ils laissent chacun organiser leur travail et prennent le risque de la confiance... - Les autres, au contraire, se plaignent du fait que les élèves sont incapables du moindre travail autonome, qu'ils se dispersent, chahutent, en profitent pour ne rien faire dès qu'ils n'ont plus la bride sur le cou. Ceux-là justifient ainsi le recours à des méthodes autoritaires, l'exclusion définitive du travail de groupe - insurveillable ! Ce n'est pas un hasard si ce mouvement de balancier est si fréquent et, à la réflexion, il n'est pas si curieux. Car, c'est bien là le noeud : l'autonomie n'est pas un don.

Pédagogie info-documentaire L’université Européenne de Bretagne héberge un site web d’autoformation à la recherche documentaire « FORMation A distance en information DOCumentation pour les docTorants ». Tutoriel mutualisé interactif destiné à tous les doctorants, chercheurs, et autres professionnels, réalisé par une quinzaine de formateurs en Sciences de l’Information et de la Communication. Pour la formation à la recherche d’information scientifique quatre axes sont proposés : chercher, exploiter, publier, connaître. Chaque axe contient différents modules traités selon le même schéma : introduction, méthodologie, outils à utiliser, lexique, bibliographie, signalement de ressources. Pour compléter les savoir-faire : repères sur des notions de base telles que le libre accès, la propriété intellectuelle. Possibilité d’un accès par thème.

Autonomie - Définition Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Étymologie[modifier | modifier le code] Du grec autos : soi-même et nomos : loi, règle.Droit que les Romains avaient laissé à certaines villes grecques, de se gouverner par leurs propres lois.Par extension : indépendance.hétéronomie : Fait de ne pas être autonome, d'obéir à des lois extérieures.anomie : Absence d'organisation sociale résultant de la disparition des normes communément acceptées. Entreprise[modifier | modifier le code] Voir : Elliott Jaques Philosophie[modifier | modifier le code] En philosophie morale, l’autonomie (du grec αὐτονομία, autonomia) est la faculté d'agir par soi-même en se donnant ses propres règles de conduite, sa propre loi. Cependant, une proposition d'autonomie peut se construire à partir de l'éducation (éducation à l'autonomie, écocitoyenneté). Dans la suite des champs disciplinaires, cette idée se comprendrait mieux dans la relation entre autonomie et hétéronomie et avec l'anomie. avant l’action pendant l’action

AECSE : Association des chercheurs et enseignants en science de l'éducation. L'AECSE regroupe enseignant et chercheur en science de l'education Présentation du socle commun - L'autonomie et l'initiative A. - L'autonomie L'autonomie de la personne humaine est le complément indispensable des droits de l'homme : le socle commun établit la possibilité d'échanger, d'agir et de choisir en connaissance de cause, en développant la capacité de juger par soi-même. L'autonomie est aussi une condition de la réussite scolaire, d'une bonne orientation et de l'adaptation aux évolutions de sa vie personnelle, professionnelle et sociale. Il est également essentiel que l'école développe la capacité des élèves à apprendre tout au long de la vie. Connaissances La maîtrise des autres éléments du socle commun est indissociable de l'acquisition de cette compétence, mais chaque élève doit aussi : connaître les processus d'apprentissage, ses propres points forts et faiblesses ;connaître l'environnement économique : l'entreprise ;les métiers de secteurs et de niveaux de qualification variés ainsi que les parcours de formation correspondants et les possibilités de s'y intégrer. Capacités Attitudes

10 conseils pour rendre les élèves autonomes ! Je remonte cet article grâce à Eowin ...pour la piqûre de rappel :) :) Bon mercredi Quand je dis autonomie j’entends capacité à prendre en charge son apprentissage ! Petite phrase et tout un programme ! Vous entendez souvent : « Maîtresse, ça veut dire quoi ? » « Maîtresse j’ai fini le 1 » « Maîtresse je prends un fluo pour surligner ? « Maîîîîîîtressssssssssssssssssssssssssssssssse !!!! Les élèves qui posent des questions sans arrêt sont tributaires de leur enseignant. Caractéristiques Les notions d'autonomie et d'apprendre à apprendre sont liées, et selon les auteurs se confondent (est autonome l'étudiant qui sait apprendre, pour Holec) ou se distinguent (apprendre à apprendre, c'est se préparer à être autonome, pour Portine). Pour savoir apprendre il faut d’abord vouloir apprendre : en avoir la capacité et la possibilité. Selon Sylvie Lay il y a deux catégories de difficultés à surmonter pour les élèves: - Un « rapport au savoir » qui n’est pas conforme aux attentes de l’institution scolaire

Related: