background preloader

Cultiver des arbres et des arbustes à partir de semences > Centre du développement de l'agroforesterie > À propos d'AAC

Cultiver des arbres et des arbustes à partir de semences > Centre du développement de l'agroforesterie > À propos d'AAC
Related:  Forêt Comestible

Agroforestry research trust Forêt comestible Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. La forêt comestible est un agrosystème complexe créé par l'homme, tendant à imiter un écosystème forestier naturel en associant une large diversité de plantes utiles. La permaculture cherche à développer ce type de système, potentiellement très productif et beaucoup plus résilient qu'un système simple. L'écosystème forestier, source d'inspiration de la forêt comestible Observation de l'écosystème forestier La mise en comparaison d'un écosystème naturel complexe de type forestier et d'un système cultivé, aussi productif soit-il, montre généralement que le premier est le plus fertile. La forêt comestible tend vers cette complexité et cette diversité : l'empilement de différentes strates de végétation reproduisant les strates forestières est alors recherchée. Les strates de la forêt comestible Plusieurs strates de végétation sont identifiées dans l'écosystème forestier : Créer une forêt comestible Analyse préalable du milieu Choix des espèces

Visite de la Forêt fruitière à Banne en Ardeche La forêt fruitière est un petit sentier pédagogique au milieu de la garrigue Ardéchoise, exposant les possibilités de transformer une essence sauvage de la garrigue en plante produisant, sans aucun arrosage et dans les conditions hostiles d'une garrigue, des denrées comestibles. Greffer de l'Abricotier sur Prunellier, Cerisier sur Sainte Lucie, Pistachier sur Térébinthe... Le circuit est régulièrement agrémenté de panneaux expliquant la méthode et les éléments botaniques nécessaires à la compréhension. Le projet est mené par la Mairie de Banne, L'association "L'oeil dormant", M. Maurice Chaudière (auteur du livre "Les forêts fruitières"). Sud de l'Ardèche Entre la ville "LES VANS" et le village "BANNE" : A partir de Banne, CD251, environ à 2,5 km, sur la gauche, face au lieu dit "Les Champs Grands" Position GPS du sentier d'acces : 44° 22.740N 004° 08.263E. Il n'y aucune signalétique au bord de la route indiquant l'accès à la forêt fruitière. On poursuit le sentier sur environ 200 mètres :

la forêt cueillie Que ce soit pour se nourrir, se soigner ou même se vêtir, l’homme a toujours trouvé au sein de la forêt un grand nombre de plantes pouvant répondre à ses besoins. La cueillette a pourtant évolué au cours du temps : sa place dans le quotidien de l’homme, les différentes espèces ramassées ainsi que leurs utilisations, n’ont pas toujours été les mêmes. La liste des végétaux ramassés par l’homme en forêt est très longue… © Ingrid Laromiguière / ONF La châtaigne a eu pendant longtemps la valeur du pain Durant toute la Préhistoire, l'alimentation de l'homme est basée sur la chasse, la pêche et la cueillette. Plantes sauvages, fruits, racines et champignons sont ramassés pour être consommés. A partir du Néolithique (environ - 5500 av. Les végétaux ramassés par l'homme pour se nourrir sont nombreux. Certaines sont utilisées comme condiments ou aromates : genévrier, marjolaine, menthe sauvage, ail des ours, ciboule, aspérule, etc. Back to top

Semez la forêt La chasse aux grainesLa récolte des graines d'arbres est une manie innocente que beaucoup d'entre vous pratiquent peut-être. Pour ma part, je ne peux pas résister à l'envie de mettre dans ma poche les glands, faînes, marrons d'Inde ou châtaignes que je rencontre. Ils iront rejoindre les noyaux de pêches et autre précieux pépins qui attendent sagement dans une boîte le moment d'être mis en terre. Beaucoup ne le seront jamais, que le dieu des arbres pardonne au ramasseur de graines impénitent que je suis. C'est aussi un jeu amusant à pratiquer en famille, pour le plus grand plaisir des enfants qui doivent deviner où l'arbre cache ses graines. Entre les écailles de la pomme de pin, dans les gousses du robinier, ou au bout de la samare du tilleul les surprises ne manquent pas, et les ballades d'automne se transforment vite en jeu de piste... Traitements de choc La plupart des graines d'arbres récoltées en automne sont incapables de germer.

Plantations de la forêt comestible | La Permaculture Simplifiée Depuis un bon mois, j’ai pu reprendre les plantations sans m’arrêter. Temps sec principalement. Plutôt gé-nial! Voilà une vue du terrain maintenant. On peut même dire que cette jeune forêt comestible prend forme! Ici, on peut voir les buttes vite faites pour surélever un peu les plantations entre les drains. J’ai fait des tests. Idem pour les arbres. Donc, autour des plantes, et sur les buttes de culture, je mets du carton ou je n’en mets pas car il y a des endroits où la végétation ne semble pas encore très développée au sol, je pense que l’arbre ne court aucun risque de concurrence… Ensuite, après ce carton (si j’en mets), je mets une couche de déchets végétaux, coupes de branches, feuilles, et aussi du fumier mélangé à de la paille. Ensuite, là-dessus, je dépose une bonne grosse couche de BRF d’environ 5 à 10 cm si possible. Parfois, j’ai testé une couche de BRF, puis une couche de fumier-déchets végétaux, puis encore une couche de BRF. L’Aggradation. à bientôt…

La Forêt Fruitière JT - Cette forêt, vous l’avez transformée en verger ? MC – Oui..., Mais c’est plutôt une garrigue !... Ce qui m'interesse en toute chose, c'est le rapport qui s'est instauré au cours des âges entre Nature et Culture... La Nature qui m'intersse n'a pas connu les avatars d'un “dévelopement durable” ! Au Maroc , j’ai eu à connaître un “projet de développement” assez curieux : il s'agissait de produire des légumes frais, des salades. des tomates, des poivrons, et c, dans un milieu qui, visiblement, n'en voulait pas... rocailleux, escarpé et sans eau... En fait, il y avait autour de ce jardin, parmi les vegétations “sauvages,”diverses espèces particulièrement vigoureuses ... par exemple un Lyciet, en buissons épineux , de deux à trois mètres de haut. Or, là-dessus, j’ai greffé un Lyciet de Chine, celui qu’on appelle je crois le Goji, et dont on achète actuellement les petits fruits dans les boutiques diététiques... mais assez cher ! JA - Oui, j'imagine ! Mais je me répète !...

Visite de la Forêt fruitière à Banne en Ardeche La forêt fruitière est un petit sentier pédagogique au milieu de la garrigue Ardéchoise, exposant les possibilités de transformer une essence sauvage de la garrigue en plante produisant, sans aucun arrosage et dans les conditions hostiles d'une garrigue, des denrées comestibles. Greffer de l'Abricotier sur Prunellier, Cerisier sur Sainte Lucie, Pistachier sur Térébinthe... Le circuit est régulièrement agrémenté de panneaux expliquant la méthode et les éléments botaniques nécessaires à la compréhension. Le projet est mené par la Mairie de Banne, L'association "L'oeil dormant", M. Maurice Chaudière (auteur du livre "Les forêts fruitières"). Sud de l'Ardèche Entre la ville "LES VANS" et le village "BANNE" : A partir de Banne, CD251, environ à 2,5 km, sur la gauche, face au lieu dit "Les Champs Grands" Position GPS du sentier d'acces :44° 22.740N004° 08.263E. Il n'y aucune signalétique au bord de la route indiquant l'accès à la forêt fruitière. On poursuit le sentier sur environ 200 mètres :

Le semis d'arbres en place - Chronique des jardiniers de France, conseils d’entretien du jardin et astuces de jardinage du Village Certi'Ferme La chronique Les oiseaux font un chouette boulot ! Semer des graines d’arbres. Ils ne sont pas les seuls, certes, mais quand même, reconnaissons là chez eux une pratique coutumière. Vous allez me dire que les petits cerisiers ou féviers d’Amérique poussant dans les massifs de vivaces ou entre les rosiers ça fait désordre. Les semis d’arbres donnent des plantes robustes, bien ancrées dans le sol et donc plus résistantes aux aléas climatiques. Les expériences sur la vitesse de pousse du système racinaire sont parlantes. Il en va de même avec toutes les plantes.

Related: