background preloader

L'officine du jardin bio

L'officine du jardin bio
Related:  Techniques de jardinageEco-solutions

Cultiver en harmonie avec Gaïa (2) Par le Passeur. II – Fruits et Légumes. Second volet de l’article consacré à la permaculture, et plus particulièrement la culture en buttes, voici quelques indications pratiques concernant les cultures les plus répandues. Les notions d’arrosage indiquées ici concernent des cultures traditionnelles en terre. Quand cueillir un légume ou un fruit ? Les fruits et légumes se cueillent tôt le matin avant la montée du soleil, à moins d’un besoin pressent où la consommation suit immédiatement la récolte. Ceux que l’on souhaite conserver quelque temps seront récoltés trois à cinq jours après la pleine Lune, de même que les plantes condimentaires et médicinales à sécher. L’aménagement du potager sur buttes ou en culture traditionnelle. Les solanacées : un soleil chaleureux, de l’eau fraîche et du compost très, très jeune. Tomates Les écoles sont variées et les idées reçues fréquentes… • Plantation en terre : en plein soleil. Tomates séchées • Arrosage : un gros arrosage favorisera une grosse production.

De l’eau de mer qui devient potable avec cette invention Open Source qui va sauver des millions de vies 17 jan By Izitech Team Le manque d’accès à l’eau potable est l’une des causes principales de mortalité dans les pays pauvres. Durant ces dernières années, plusieurs efforts ont été déployés pour rendre l’eau de mer potable. Cela nécessitait des centrales qui consommaient énormément d’énergie et était inaccessibles aux pays pauvres. Le designer italien Gabriele Diamanti, a eu l’idée de rallier deux éléments naturels au service de l’environnement. Il a crée le « Eliodomestico », un éco-distillateur qui transforme l’eau salée en une eau potable grâce à l’énergie solaire. Ce projet est destiné aux pays en développement et il permettra à ces populations d’accéder à de l’eau potable à moindre coûts, avec en prime une technique « Open Source ». Comment fonctionne le « Eliodomestico » ? Chaque dispositif Eliodomestico peut produire cinq litres d’eau potable par jour. Le concept est simple, il suffit de mettre de l’eau de mer (eau salée) durant la matinée dans une chaudière spéciale.

Les anti-fourmis naturels et économiques Si vous avez un jardin ou une roseraie, vous savez sûrement que les fourmis peuvent être des insectes très destructeurs. Si l’on fait un classement des ennemis des plantes, elles sont en compétition avec les escargots. Sachez que vous n’avez pas à utiliser des produits chimiques pour les éloigner de votre jardin. Vous pouvez utiliser des repoussants naturels et économiques pour les fourmis, très efficaces et simples. Anti-fourmis maison Si vous souffrez d’une attaque de fourmis, que ce soit dans votre jardin ou dans votre cuisine, prêtez attention aux anti-fourmis naturels suivants : Le vinaigre de pomme C’est un produit idéal pour nettoyer la maison et de plus pour maintenir les invasions loin de chez vous. Cela fonctionnera parfaitement car les insectes détestent l’odeur du vinaigre et y sont beaucoup plus sensibles que les êtres humains. De la craie ou du talc Tracez une ligne ou saupoudrez l’un de ces deux éléments à l’endroit où passent ces petits mais puissants ennemis. Le jus de citron

Bienvenue dans l’agriculture de demain, libérée des pesticides et du pétrole, et créatrice de dizaines de milliers d’emplois Ce jour de printemps, Charles Hervé-Gruyer est accroupi au pied d’une butte de terre et repique des navets. Autour, une mare et un cours d’eau où viennent se réfléchir les rayons du soleil, de quoi augmenter légèrement la température de la butte cultivée. Nous sommes ici sur une petite île de la ferme du Bec Hellouin, à une cinquantaine de kilomètres de Rouen, dans l’Eure. Des canards [1] barbotent et viennent, quand c’est nécessaire, happer les limaces qui menacent les cultures. Sur le côté poussent des roseaux. Une fois broyés, ils serviront de paillage aux jardins afin d’empêcher les mauvaises herbes de pousser. Un peu plus loin, un jardin-forêt – entendez, des arbres et arbustes fruitiers mélangés à des plantes aromatiques et médicinales – abrite les cultures des vents dominants. « Nous avons créé des petits milieux qui interagissent entre eux, avec une circulation de la matière organique », explique Charles. « Un cocon de nature vivante, protégée. » Une agriculture sans pétrole

Un système de culture autonome en eau et autofertile? | Derrière cet anglicisme se cache un système de culture utilisé fréquemment en permaculture très intéressant. On pourrait traduire ce dernier par « une jardinière autosuffisante », beaucoup moins fun me direz-vous…N’hésitez pas à nous proposer des noms après lecture de l’article, si celui-ci vous inspire. Pour simplifier, le « wicking beds » est un système de culture éventuellement mobile, en jardinière donc « hors-sol », et complètement autosuffisant en eau et en fertilisant si on le souhaite. Les avantages sont énormes dans certains contextes, culture sur béton, parking, toitures, sols incultes, tout d’abord. Ce système est particulièrement adapté pour les milieux urbains, les toitures, les endroits où le sol fertile n’est plus accessible. On pourrait tout à fait penser à des déclinaisons professionnelles dans des lieux où la culture maraîchère serait difficile, je pense encore une fois aux milieux urbains. Fonctionnement Le principe de fonctionnement d’un wicking bed est très simple.

Semez ou laissez pousser des fleurs qui produisent des graines pour les oiseaux Aidez plusieurs espèces d'oiseaux en semant et/ou en laissant pousser des fleurs qui leur fourniront des graines en automne et en hiver. Consacrer un espace dans votre jardin Un jardin, même urbain, peut à la fois être beau et attractif pour la faune : il suffit de contrôler un peu les choses en fauchant, en taillant, en arrachant les adventices non désirées (à la main ou par un paillage du sol) et en choisissant des espèces non envahissantes. Compenser un peu la disparition des friches et des jachères Les friches et les jachères disparaissent en effet peu à peu dans nos campagnes à cause de l'urbanisation croissante, des modifications de politiques agricoles défavorables (suppression de certaines mesures agri-environnementales) ou de l’augmentation des cours des matières premières (une hausse du prix des céréales ou des oléagineux provoque une mise en culture de parcelles autrefois mises au repos). Les oiseaux qui seront attirés Semer ou laisser faire ? Des fleurs spontanées

Les plantations et semis spontanés en permaculture Même si le paillage n'empêche pas les grosses graines de germer, il est assez difficile de semer directement dans les buttes de permaculture. Nous privilégions donc : les semis spontanés les légumes vivaces le repiquage de légumes semés en pots dans la serre Le semis direct dans les buttes A réserver aux grosses graines et aux légumes de début de saison (plus tard, on ne verra plus rien pousser dans la "jungle" !) fèves (très utiles pour attirer les premiers pucerons qui, à leur tour, attirentles coccinelles au jardin) petits pois (ci-dessous à gauche) épinards carottes et radis (semés ensemble, les radis éclaircissent naturellement les carottes). On peut également semer de l'engrais vert en automne (moutarde par exemple, ci-dessous, à droite). Les bettes, haricots et courges pourraient être semés directement, mais je préfère les voir pousser dans la serre, à l'abri des limaces et du froid, puis les repiquer dans de bonnes conditions. Les semis spontanés Les légumes vivaces Nos essais ratés :

les vidéos de cyberacteurs Lien vers la vidéo de l'AG de cyberacteurs en 2010. Que se cache-t-il sous l’eau stagnante des mares ? Vous ne regarderez plus les mares de la même façon après avoir visionné cette vidéo fantastique ! The hidden life in pond water from Daniel Stoupin on Vimeo. Le sable : enquête sur une disparition De Bombay à la Bretagne en passant par Dubaï, Tanger ou les Maldives, cette passionnante enquête en forme de thriller dévoile une urgence planétaire : la menace qui pèse sur le sable, ressource vitale dont le pillage s'accélère. Les algues vertes tuent ! il ne vous reste que quelques instants pour croire que vous êtes en sécurité sur les plages bretonnes. Bande annonce du film ONDES SCIENCE ET MANIGANCES sur la manipulation de la science par les industriels de la téléphonie mobile sorti au cinéma le 19 Mars. Bande annonce L'Ombre des Origines Vous avez déjà observé un champ traité au Roundup ?

Lutter contre les pucerons ? Il y a la coccinelle, bien sûr, mais pas seulement… Avec le printemps et l’éruption de tendres pousses sur nos rosiers, arbustes et arbres fruitiers, un nouvel ennemi envahit les jardins ces temps ci : le puceron. Et chaque jardinier de sortir son arsenal de lutte : pulvérisations en tous genres, aspersions, et, pour les plus avertis, lâchers (ou poser) de coccinelles. C’est une bonne idée d’inviter ces insectes au jardin et de leur permettre de s’y installer durablement, mais on peut pousser plus loin cette réflexion. En effet, la coccinelle, ou Bête à bon Dieu, comme on l’appelait autrefois, est loin d’être le seul insecte efficace contre les pucerons. Il existe de nombreux autres auxiliaires qui peuvent aider le jardinier, pourvu qu’on les y invite. Comme beaucoup d’insectes, la coccinelle passe par des métamorphoses. Les larves Voici quelques photos de larves de coccinelles prises au Jardin des Merlettes. Et c’est toujours un spectacle rassurant pour le jardinier que la vue d’un groupe de larves en action sur une pousse de pommier !

superbe resources sur les purrins, décoctions et infusions au potager. by humulus Aug 22

Related: