background preloader

Comment sortir de l’obsolescence programmée ? Guide pratique

Comment sortir de l’obsolescence programmée ? Guide pratique
Comment sortir de l’obsolescence programmée ? Il s’agit d’un guide téléchargeable gratuitement (10 pages, en pdf) mis à disposition par Les Amis de la Terre, organisation non gouvernementale (ONG) créée en 1969 agissant pour des sociétés soutenables. Associé au site Produits pour la vie réalisé, mis en ligne et actualisé par la même association, le guide propose de comprendre les enjeux de lutte contre l’obsolescence programmée, une information concrète sur cette thématique avec des actions à mettre à en place au quotidien. Guide pratique avec actions concrètes à mettre en place Un guide concis et pratique pour ne pas jeter systématiquement des produits encore utilisables (en les réparant), pour allonger leur durée de vie… ou encore apprendre à échanger ou à louer des biens. Sommaire du guide : Comment sortie de l’obsolescence programmée ? Pourquoi ce guide Quels sont les impacts de nos consommations ? Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : Île-de-France Related:  InnovationFabriquer, créer, inventer en numériqueMarmite orient

Maison connectée : L'IoT se démocratise, mais ne règne pas encore Dans un article pour Wired, David Pierce revient sur la démocratisation de l’IoT dans la maison connectée, sur le fait qu’il soit partout, mais qu’il ne s’est pas encore imposé. La raison selon le journaliste ? L’absence de standards pour le moment. L’IoT affole les compteurs. Le futur serait celui d’une maison connectée, d’un environnement intelligent, interconnecté, grâce à l’IoT et aux plateformes Big Data. Les premiers achètent souvent un produit dans un but précis et n’imaginent pas encore la possibilité qu’un réfrigérateur puisse commander sa nourriture à sa place. Selon Pierce, les possibilités de l’IoT sont nombreuses, mais personne ne sait ce que cela va donner dans les prochaines années. Avant d’accomplir la révolution de l’IoT, il faut combler les failles de sécurité. A noter que les remarques du journaliste sont bien comprises par les gouvernements et les grandes firmes.

Fablab : des makers en action au Ouagalab Nous vous parlions d’ailleurs l’année dernière du Woelab, au Togo, qui a réussi à fabriquer une imprimante 3D performante à partir de déchets industriels et informatiques. L’objectif : s’en servir pour proposer des solutions adaptées aux conditions de vie locales dans un esprit participatif. C’est dans cette même veine que s’inscrit le Ouagalab à Ouagadougou, au Burkina Faso. Premier fablab d’Afrique de l’Ouest, cet espace est né en 2011 sous l’impulsion d’un maker, Gildas Guiella. Fort de ses 25 membres, il veut - aujourd’hui plus que jamais - rassembler un maximum de personnes : « Ici nous accueillons des programmeurs, des informaticiens, des experts en climatisation, des géographes ou encore des élèves », nous explique Kisito, membre du fablab. Assis devant une imprimante 3D, un grand sourire aux lèvres, le jeune homme ne cache pas son enthousiasme à l’idée de partager les initiatives développées au sein de ce laboratoire : Et le petit groupe ne s’arrête pas là : À découvrir aussi

PeoplBrain Un outil pour creer des tutoriels en ligne PeoplBrain est un outil simple et gratuit pour créer des tutoriels en ligne. PeoplBrain met la création d’un tutoriel à la portée de tous en offrant une interface et une ergonomie optimale pour ne pas vous embarrasser de longs apprentissages. Le site offre au-delà de la création une vitrine en ligne dans laquelle vous allez pouvoir partage votre savoir faire et bénéficier de celui des autres. PeoplBrain propose en effet un moteur de recherche permettant de recherches des tutoriels en ligne réalisés par ses utilisateurs. Vous pourrez également rechercher par rubrique, le site en propose une dizaine : Photographie, Informatique, Cuisine…etc. L’utilisation et la création de tutoriels en ligne on l’a dit sont très simples. C’est tout ? Dans la classe. PeoplBrain est un bon outil TICE qui permet grâce à sa simplicité de créer un tutoriel en quelques minutes pour le proposer à vos élèves. Lien : PeoplBrain Sur le même thème

La bio-inspiration : des robots si bêtes Le monde vivant est le résultat d’une évolution de près de 4 milliards d’années. Des êtres vivants de toutes sortes sont apparus et ont évolué au fil des ans pour s’adapter. Les scientifiques, et en particulier les roboticiens, sont là devant un véritable vivier à idées. La bio-inspiration est l’étude, la compréhension et l’utilisation des techniques, des “astuces” que la nature utilise, à des fins techniques. Dans le cadre de la robotique, nombreux sont les chercheurs qui étudient, analysent le déplacement, la locomotion présents dans le monde des vivants. Le crotale Sidewinder a une incroyable capacité à grimper les sols fortement inclinés et mous, comme le sable par exemple. Des chercheurs français en biorobotique ont, en début d’année, fait voler un petit drone de 80g et 47cm de long : le BeeRotor. La bio inspiration ne porte pas uniquement sur la locomotion et la perception, loin s’en faut! La bio-inspiration est une source inépuisable de créativité.

Des mix et des labs Tous les domaines sont fortement transformés par le numérique, que ce soit par les technologies elles-mêmes, par les usages qu’elles suscitent et les nouvelles relations qui émergent entre les métiers, pour les usagers et par extension au sein des organisations. Le rôle d’une équipe en charge des usages numériques est probablement d’anticiper les grands sujets qui seront bouleversés par les technologies, de développer des prototypes pouvant servir de modèles ainsi que des usages impliquant les professionnels concernés. Pour faire émerger des usages innovants du numérique, nous avons cherché au sein d’Erasme à tester et développer différents formats et méthodologies ces dernières années. Chacune a ses atouts et ses limites et répond à des objectifs et enjeux différents. Nous vous proposons de revenir sur les deux grand types de formats qui ont des fonctions distinctes et qui sont pourtant souvent confondus : les mix et les labs. un format ouvert et participatif, un espace de prototypage

Omnibook. Écrire et éditer un livre en mode collaboratif Omnibook est un outil en ligne qui va vous permettre d’écrire un livre seul ou à plusieurs. Une véritable petite maison d’édition virtuelle qui intègre d’intéressantes fonctions d’édition collaboratives qui vont de l’écriture à l’édition en passant par la révision ou la correction. Omnibook vous offre un outil complet pour écrire un ebook en mode collaboratif. Une fois inscrit sur la plateforme, vous allez pouvoir créer votre premier projet de bouquin. L’éditeur est simple et efficace et va vous aider à gérer le suivi de la rédaction de votre ouvrage. La logique veut que vous commenciez par composer la structure de votre livre et ses différents chapitres. Omniobook est une plateforme collaborative. Omnibook propose pour faciliter les échanges un service de tchat intégré ainsi qu’une fonction de commentaires dans le texte permettant les échanges sur un point ou un passage précis de l’ouvrage. Une belle découverte. Lien : Omnibook

Il est grand temps de mettre fin à notre ignorance collective de l’âge numérique... Farhad Manjoo du New York Times fait de 2015 l’année où "notre ignorance collective à l’âge numérique" est apparue flagrante. Et en conséquence, il propose une double résolution prioritaire pour 2016 : reconnaître le rôle éminent de la technologie dans l’évolution du monde et apprendre à mieux penser ses effets. Du scandale Volkswagen jusqu'aux violences policières aux USA "Terrorisme, protestation contre les abus policiers, scandale Volkswagen, tensions autour du climat et de l’énergie". Il pointe aussi du doigt les medias qui se sont laissés supplanter aux USA par les medias sociaux : sur la montée en puissance de Donald Trump, ou sur la force de protestation contre les violences policières contre la population noire passée par le hashtag #blacklivesmatter. Les régulateurs, débordés par les plates-formes Au tour des régulateurs, perdus par l’affaire du code caché de Volkswagen. liberté contre sécurité 2.0 Bonne année numérique

Créativité numérique : 13 fiches ateliers pour expérimenter Le portail Labenbib (comme laboratoires en bibliothèques) animé par les membres de la commission FabLab de l’Association des Bibliothécaires de France propose des ressources pour expérimenter la créativité en espaces publics numériques (EPN) et en bibliothèques que ce soit dans une dynamique fablab, makerspace, living lab… Des outils pour créer Dans la rubrique Outils, il est indiqué comment se servir d’Arduino, Raspberry… mais aussi où se procurer ces « modules » pour inventer, raccorder, créer, produire, réaliser. Deux dossiers sont déjà en ligne : Makey Makey : Connectez les objets du quotidien sur votre PC,Lego Mindstorms : Initiez-vous à la robotique avec Lego. Des ateliers pour créer Pour les EPN, voici des idées d’ateliers pour se lancer dans de nouveaux projets où les participants seront des acteurs. Chaque fiche pratique comprend une description de l’animation, atelier de travail ; les logiciels et le matériel nécessaires ; le déroulement de l’activité.

Moovly & Explee : créez des vidéos qui donnent de l’impact à vos idées ! Ce qui est super avec ces logiciels, c’est surtout la main qui dessine et qui écrit. Plus besoin de dessiner sur un tableau velleda et de se filmer ! Cependant, s’il y a quand même pas mal de dessins disponibles dans la banque d’images, le mieux selon moi c’est d’insérer nos propres dessins pour avoir plus de liberté ! Dans Moovly, les dessins (de notre création) que l’on importe ne peuvent pas avoir l’animation « drawing », c’est-à-dire que l’on ne peut pas les faire dessiner par la main. C’est un avantage pour Explee mais Moovly rattrape ce défaut en proposant une possibilité d’animation beaucoup plus flexible : en effet, dans Moovly on peut presque tout faire faire à un visuel, y compris lui attribuer plusieurs animations (le faire amener par la main sur le canevas, le faire dessiner, zoomer, déplacer etc.).

Quand les robots apprennent par eux-mêmes comme les bébés Atlantico : Une unité de chercheurs de l'Université de Washington a développé une nouvelle méthode de programmation qui permet aux robots d'imiter la manière dont les bébés apprennent. En quoi consiste cette expérimentation ? Jean-Gabriel Ganascia : Cette expérimentation relève d’un champ bien connu et identifié depuis longtemps qui s’appelle la " robotique développementale " et qui vise à mimer les capacités d’apprentissage des vivants avec des robots. On peut s’intéresser aux animaux ou aux hommes et essayer de reproduire leurs facultés d’acquisition des connaissances. Or, on sait depuis très longtemps que l’imitation joue un rôle central dans la formation de l’enfant à la fois chez l’homme et chez les primates supérieurs. On a donc essayé de reproduire ces capacités mimétiques chez les robots. Quelles possibilités cette avancée technologique ouvre-t-elle ? De telles recherches ouvrent bien évidemment deux types de perspectives. Quelles en sont les limites ? S’agit-il d’une révolution ?

Hebdo-Sciences : Créez votre Fablab dans votre établissement... Vous cherchez un lieu ouvert à la créativité des élèves ? Alexandre Benassar, enseignant en construction mécanique, a ouvert un Fablab au lycée Henri Nominé de Sarreguemines (57). Il permet les échanges entre élèves et le développement de nombreux projets comme, par exemple, un potager hydroponique pour cultiver des légumes ou encore un skateboard électrique. Derrière cet inventaire à la Prévert, un projet innovant et des conseils pour ouvrir, vous aussi, votre fablab dans votre établissement. Qu’est ce qu’un fab lab au lycée ? Fabulis fonctionne de la même façon qu’un fablab associatif ou d’entreprise. Comment fonctionne concrètement votre fablab ? Fabulis partage l’espace de travail avec une ULIS pro. Les élèves peuvent fréquenter le lieu en dehors de leurs heures de cours, mais aussi pendant, accompagnés ou non de leur professeur. La documentation des projets dans les fablab est un point indispensable, mais très dur à mettre en place. Quelle est l’origine de votre projet ?

Powtoon ou la vidéo animée à la portée de tous Assez classiquement, on y trouve successivement les fonctions sauvegarder, annuler, répéter, couper, copier et coller. Attention, la fonction Text permet d'intégrer du texte sans effet et en version gratuite, vous ne pouvez pas modifier les effets d'un texte sur votre diapositive. Si un effet ne vous convient pas, il faut effacer votre texte et insérer un nouvel effet. Ensuite, vous avez les icônes pour intégrer du son. Trois possibilités : enregistrer ou importer votre voix-off,importer une musique de votre ordinateur (au format mp3),choisir une musique dans la bibliothèque de Powtoon : les gratuites sont vertes. Pour mon projet, j'avais choisi d'importer une super musique de mon ordinateur. L'importation de vidéo ne fonctionne qu'en mode diaporama. Lorsque vous avez finalisé votre vidéo, vous pouvez exporter votre vidéo (Share). En version gratuite, vous ne pouvez que publier sur YouTube ou Wistia (plate-forme de partage professionnelle, freemium).

Related: