background preloader

Pétrole: exposition pétrole à Paris

Pétrole: exposition pétrole à Paris
Related:  Energies fossiles et renouvelables

Médiathèque EDF - Animation flash Fonctionnement d'une centrale géothermique SUJET 12 Troisième choc pétrolier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression « troisième choc pétrolier » est utilisée par certains journalistes, spécialistes et hommes politiques pour désigner une augmentation des cours dépassant tous les records historiques au premier semestre 2008, et qui a commencé entre 2003 et 2005 selon les observateurs[1],[2],[3]. Entre septembre 2003 et juin 2008 en effet, l’économie mondiale a assisté à un quintuplement des cours du pétrole en dollars constants[3], augmentation des cours qui s’est accélérée au premier semestre 2008[1] par un doublement en un an. Le record historique de prix du baril de pétrole en dollars constant de 103,76 dollars d’avril 1980 qui datait du deuxième choc pétrolier a été battu le 3 mars 2008[4]. Historique et comparaison avec les chocs pétroliers précédents[modifier | modifier le code] Caractéristiques[modifier | modifier le code] Pour une analyse exhaustive du marché pétrolier sur une longue période se reporter à la fiche pic pétrolier.

La problématique des Energies Fossiles Les énergies fossiles sont toujours très utilisées aujourd'hui dans le monde. On peut penser qu'elles vont poser deux problèmes principaux. Le premier est que leurs raretés vont créer des tensions géopolitiques dans le monde (ex : Guerre d'Irak). Le second problème est que les émissions de CO2, qu'elles engendrent, sont élevées et contribuent fortement au réchauffement climatique. Définition des Energies Les énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) sont issues de roches formées par la fossilisation de végétaux enfouis, et stockées dans le sous-sol durant plusieurs millions d'années. Des Ressources épuisables La disponibilité des réserves est une importante source de préoccupation. Tab 1 : Les réserves énergétiques mondiales (Source : Jean-Marc Jancovici) Une Demande croissante Cependant, ces données sont à relativiser car elles se basent sur la consommation actuelle alors qu'il est clair qu'elle va considérablement augmenter. Le Cas français Le pic de production Application aux bâtiments

L’énergie nucléaire L’énergie nucléaire Sommaire : Introduction Qu’est-ce que l’uranium La production de l’uranium L’utilisation de l’uranium La centrale nucléaire Les réacteurs nucléaires Les grands accidents nucléaires L’énergie nucléaire est à la fois la source d’énergie la plus concentrée et la forme d’énergie la plus élaborée. Exploiter l’énergie nucléaire, c’est provoquer des réactions dans le noyau de l’atome pour produire de l’énergie. Ces réactions comprennent : la fission – un noyau donne naissance à deux autres noyaux. La fusion (réunion des deux noyaux). Le processus de fission nucléaire est aujourd’hui la seule méthode maîtrisée à l’échelle industrielle. La production d’uranium Après son extraction du sol, le minerai d’uranium est transformé pastille d’oxyde d’uranium. Dans une centrale nucléaire, comme dans toute les centrales thermiques, on produit de la vapeur d’eau sous pressions pour faire tourner un ensemble de turbine-alternateur et obtenir ainsi du courant électrique. La protection du réacteur

SUJET 13 Pétrole: le Moyen-Orient comme région stratégique La prospérité pétrolière sur laquelle s’appuient de nombreux Etats du Moyen-Orient ne sera pas sans limites. La place de la région en tant que producteur de « référence » est déjà posée, même si cette position stratégique ne pourra véritablement être remise en cause. Pétrole: quels enjeux au Moyen-Orient ? (1/2). Le Moyen-Orient peut faire l’objet d’une typologie regroupant plusieurs pays, la rente pétrolière et gazière étant inégalement perçue entre les différents Etats de la région. D’une part, les « grands » pays pétroliers ou rentiers (Arabie Saoudite, Irak, Iran), qui regroupent une population importante et plutôt jeune. D’autre part, les petites monarchies pétrolières (lesquelles sont également appelées « pétromonarchies ») ou gazières très dynamiques (Emirats Arabes Unis, Qatar, Oman) avec des politiques actives de modernisation et de positionnement en tant que centre financier et commercial. Suite de notre série : quelle redistribution de la rente pétrolière ?

Energies Renouvelables Industrie nucléaire en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La production d'énergie électrique en France est dominée par le nucléaire depuis les années 1980 et une partie est actuellement exportée. nucléaire hydroélectrique énergie fossile Autres et renouvelables L’industrie nucléaire en France est mise en place dans les années 1950 et 1960 avec la mise en service de neuf réacteurs à uranium naturel graphite gaz (Marcoule G1, G2, G3, Chinon A1, A2 et A3, Saint-Laurent A1 et A2 et Bugey 1), d'un réacteur à eau lourde (Brennilis) et d'un réacteur à eau légère (Chooz A). L'industrie nucléaire est progressivement devenue la principale source de production d'électricité en France. Le nucléaire couvre, en 2004, 79 % de la production française d'électricité[1], et 18,4 % de la consommation finale totale d'énergie en France[2]. Historique[modifier | modifier le code] L'aventure scientifique de l'atome (1895-1945)[modifier | modifier le code] L’objectif assigné est tenu.

5 familles énergies renouvelables Fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, les marées ou encore la croissance des végétaux, les énergies renouvelables n’engendrent pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes. Elles participent à la lutte contre l’effet de serre et les rejets de CO2 dans l’atmosphère, facilitent la gestion raisonnée des ressources locales, génèrent des emplois. Le solaire (solaire photovoltaïque, solaire thermique), l’hydroélectricité, l’éolien, la biomasse, la géothermie sont des énergies flux inépuisables par rapport aux « énergies stock » tirées des gisements de combustibles fossiles en voie de raréfaction : pétrole, charbon, lignite, gaz naturel. Entrez dans l’univers des énergies renouvelables : Quelles sources d’énergies ? Pour quels besoins ? Pour en savoir plus ou télécharger la fiche pédagogique des "5 familles énergies renouvelables", connectez-vous.

Comment réduire les besoins ? Ne plus s'opposer au climat mais composer avec lui Il est possible de réduire drastiquement les besoins de chauffage, climatisation et électricité d'un bâtiment. La première étape, pour ce faire, est une conception soignée, appelée architecture bioclimatique. Aucun artifice de sur-isolation ou aucun système performant ne saurait rattraper une conception bancale. A ce niveau, nous disposons de plusieurs moyens d'actions que l'on peut regrouper en trois catégories : Réduire les pertes par les parois Réduire les pertes par la ventilation et les infiltrations Rechercher et gérer les apports gratuits Ventiler est nécessaire pour l'hygiène, la conservation du bâti, le fonctionnement des appareils à combustion. Il faut donc contrôler les flux d'air, ce qui suppose de ventiler ce qu'il faut, quand il faut et là où il faut. Les apports gratuits, ce sont des sources de chaleur autres que le chauffage. Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

S'éclairer à l'eau de mer Et si les vagues ne servaient pas qu’à surfer ? Et si grâce à la houle et aux courants marins, on arrivait à diminuer nos émissions de gaz à effet de serre et à diversifier nos ressources d’énergie ? Les prototypes se multiplient, pour des technologies plus si futuristes que cela. Dans la mythologie grecque, Pélamis est un serpent de mer géant. Dans la réalité, c'est le premier dispositif au monde qui va éclairer les maisons grâce à l'énergie des vagues. Grâce à sa structure articulée en quatre parties, Pélamis est capable d'onduler sur flots. Dans le sud de l'Angleterre, un autre projet a reçu, en septembre 2007, le feu vert du gouvernement pour passer en exploitation commerciale. Searev, système électrique autonome de récupération de l'énergie des vagues, est développé par la France à l’École centrale de Nantes. Mais, comme dans la fable, la tortue pourrait rattraper le lièvre. Alors la mer, avenir de la Terre ?

Related: