background preloader

Ceux qui ont combattu Kadhafi vont être sévèrement jugés par l'Histoire

Ceux qui ont combattu Kadhafi vont être sévèrement jugés par l'Histoire

http://www.bvoltaire.fr/bernardlugan/ont-combattu-kadhafi-etre-severement-juges-lhistoire,227778

Related:  CES FOUS QUI NOUS GOUVERNENT DECEMBRE 2015 - 5Les USA ou SAM le POULPE 3Géopolitique : LIBYEUE - [CARE (Confédération Américaines des Régions d'Europe)] 5

La Grande Bretagne vient de classer les Frères musulmans « groupe terroriste » Ce sera peut-être étouffé par vos médias : les Frères musulmans viennent d’être classés organisation terroriste par la Grande Bretagne Le gouvernement britannique vient de clore son enquête, et l’information que je vous livre est d’une importance que peu mesurent et qui sera peut-être aussi bien étouffée que mes premières révélations. Les Frères musulmans, et qu’ils viennent d’être classés organisation terroriste par la Grande Bretagne. En avril 2014, David Cameron avait lancé une enquête afin de savoir si les Frères musulmans préparent des attaques terroristes au Moyen Orient depuis leur siège en Grande Bretagne. Dès le début de l’enquête, des informations me parvenaient indiquant que le premier ministre avait reçu des demandes d’Egypte et d’Arabie Saoudite, où les Frères musulmans sont déjà classé organisation terroriste, pour qu’ils soient interdits en Grande Bretagne, mais Cameron n’entendait pas s’exécuter. La réalité est tout l’inverse.

sans titre Un document obtenu par l'Associated Press indique que l'administration américaine envisagerait une démission du président syrien dans moins de vingt mois. Selon elle, cette prévision constituerait le meilleur des scénarios en Syrie. Un calendrier préparé par des responsables américains aurait déjà fixé le sort du chef d'Etat syrien, seul rempart au retour d'une situation stable dans le pays d'après eux. Selon ce document, Bachar al-Assad «abandonnera» son poste de président en mars 2017 au plus tard. «Merci d’avoir détruit notre pays» : des libyens en colère interpellent Obama après son message Le chef d'Etat s'est fendu d'un message adressé au peuple libyen, le félicitant pour l'indépendance acquise de sa nation... Mais tous les citoyens n'y ont pas été sensibles, certains ayant gardé un goût amer de l'intervention US dans le conflit. Dans un message au peuple libyen, le président américain a déclaré que la révolution de 2011 avait libéré celui-ci de «42 ans de dictature». Maintenant, il reste «des défis profonds», et les Libyens «ont montré leur engagement pour les résoudre», a-t-il écrit. Barack Obama a accueilli avec bienveillance l’accord politique signé le 17 décembre et a fait part de sa confiance dans le fait que le dialogue politique et l’établissement d’un gouvernement d’unité nationale généreraient la paix, la prospérité et la sécurité dans le pays, qui fait face à la division.

UE - Russie : les jeux sont faits Lundi ont pris fin les dernières négociations entre l'UE et la Russie à propos de l'application de l'accord d'association UE-Ukraine qui doit entrer en vigueur au 1er janvier 2016. Ces négociations se sont terminées sur des paroles peu avenantes de la délégation européenne, se levant et déclarant que le jeu est terminé. Pour autant, la presse continue à faire reposer la faute sur la Russie.

Reconquête et victoires de la Syrie par le pouvoir légitime appuyé par la Russie Zahrane Allouche, au centre de la photo, important chef islamiste a été tué par un raid aérien vendredi, ce qui semble avoir précipité la conclusion de l’accord de la part des terroristes terrorisés… L’accord qui vient d’être conclu entre l’Etat islamique et le Front al-Nosra (al Qaïda) d’une part et l’Etat syrien d’autre part, est la conséquence directe des victoires de l’armée syrienne depuis qu’elle est activement soutenue par l’aviation russe. Pris dans une véritable nasse à Damas, les islamistes ont négocié leur retraite de la zone avec le pouvoir syrien. Ce n’est pas la première fois que des accords de cette sorte ont lieu entre des islamistes et Bachar-el-Assad, mais c’est la première fois qu’il concerne l’Etat islamique et Al-Nosra, qui sont des organisations internationales. Auparavant il s’agissait de groupes à visées nationales.

Ancien patron du service de renseignement du Pentagone:Les États-Unis continuent de suivre leurs intérêts propres en Syrie,en cas de nécessité,Les États-Unis exigeraient une guerre totale contre la Russie Révélation de 50 documents secrets Ancien patron du service de renseignement du Pentagone de 2012 à 2014, Michael Flynn s’est rendu à Moscou en décembre 2015 à l’invitation de la chaîne Russia Today, qui vient de fêter son dixième anniversaire. Connu pour son attitude critique à l’égard de l’invasion américaine en Irak et de l’opération militaire internationale en Libye, Michael Flynn était sur le plateau de l’émission Vlast [«La Patrie», NdT] et a répondu aux questions sur les conséquences de l’intervention russe dans le conflit syrien. Question – Selon Al Jazeera, vous êtes le premier officiel américain à dire publiquement que les États-Unis, la Turquie et l’Arabie saoudite ravitaillent en armes des groupes liés à al-Qaïda pour renverser Bachar al-Assad, et ce, à l’intérieur de la Syrie. Est-ce bien ce que vous avez dit ? Michael T.

La Syrie va-t-elle connaitre le destin de la Libye, pays qui n’existe plus Préambule Lorsque l’équipe de France de football gagne un match le pays entier se sent fier, mais lorsqu’une décision politique du gouvernement français a des effets catastrophiques personne ne se sent responsable. De plus les deux principaux instigateurs de la catastrophe libyenne, BHL et Sarkozy, continuent impunément à se promener sur les plateaux télévisés, où les journalistes ne les confrontent jamais à leurs erreurs criminelles ; l’un deux a même le toupet de briguer de nouveau l’investiture suprême sans rencontrer beaucoup de résistance. La France et les Français ne connaissent-ils donc pas la honte ? Le peuple français est-il donc si complice ? Ou alors est-il, tel un junkie, complètement déconnecté de la réalité et totalement apathique ? Le Saker Francophone

Le Pentagone refuse de partager avec la Russie ses informations sur Daesh à cause de Bachar el-Assad Washington a encore une fois montré la négligence avec laquelle sont traitées les propositions russes en matière de coopération dans la lutte contre Daesh, Moscou ne partageant pas la position américaine sur le futur de Bachar el-Assad. Depuis le début de l’opération aérienne russe en Syrie, Moscou propose à la coalition international de la lutte contre Daesh menée par les Etats-Unis d’échanger des données de renseignement sur les positions des terroristes. Malgré tous les efforts russes, Washington continue de refuser une telle coopération.

Nouvelle manifestation aux cris de "Arabes dehors" en Corse Monde Une centaine de personnes, scandant "Arabes dehors! " et "On est chez nous!

Related: