background preloader

Sociocratie, l’intelligence collective dans la gouvernance

Sociocratie, l’intelligence collective dans la gouvernance
L’utilisation des processus et des outils de la Sociocratie dynamise la coopération et le développement de l’intelligence collective au sein d’une entreprise ou d’une organisation. La participation de tous est recherchée pour donner du sens à l’activité d’une organisation et pour harmoniser l’implication des professionnels. Le fonctionnement de l’entreprise en pyramide, selon un organigramme classique, reste efficace pour l’action. Mais il est enrichi par des temps de travail collectif en équivalence, pour aborder et résoudre les tensions, élaborer des propositions d’amélioration et prendre des décisions. La recherche de solutions en commun permet à chacun de porter les valeurs de la structure et d’être au service de sa raison d’être. La Sociocratie est un terme inventé par Auguste Comte au début du XIXe siècle. Une explication de la Sociocratie sous forme de carte (BM Chiquet) Cette entrée a été publiée dans gouvernance, avec comme mot(s)-clef(s) Sociocratie.

http://equivalence-creative.com/2011/01/sociocratie/

Related:  Pasquetto ClémentIntelligence collective

Les biens communs ou le nouvel espoir politique du XXIe siècle ? Il y a plus de dix ans, Philippe Quéau (qu’on ne lit pas assez) s’exprimait ainsi lors d’une conférence organisée par le Club de Rome (qui a eu raison avant l’heure ?) ayant pour titre Du Bien Commun Mondial à l’âge de l’Information : « L’intérêt public est beaucoup plus difficile à définir que l’intérêt privé. C’est un concept plus abstrait.

Holacracy : un système de gouvernance centré sur la raison d'être Après une expérience de dirigeant et d’entrepreneur, Bernar-Marie Chiquet travaille à développer de nouvelles structures et modes de gouvernance plus ouverts à travers l’Holacracy. Alors, une gouvernance ouverte, ça favorise les modèles ouverts ? L’Holacracy consiste en une nouvelle définition du pouvoir au sein des organisations, quelle est cette nouvelle forme de pouvoir ? La meilleure façon que j’ai trouvée pour répondre à cette question est de nous décaler et de regarder comment fonctionne les villes. J’ai lu récemment que dans une ville comme celle de Paris, il y a à peu près entre 2,5 et 3 jours de stock de nourriture.

Spirale Dynamique?: description Au cours du développement d'un individu, d'une organisation ou d'une société, des modèles du monde nouveaux apparaissent, se rajoutant aux anciens dans une spirale évolutive sans fin. Ces paradigmes, la Spirale Dynamique les appelle des niveaux d'existence ou des vMèmes. Même s'ils permettent de gérer un monde de plus en plus complexe, aucun d'entre eux n'est meilleur que les autres. Un niveau d'existence est approprié dès lors qu'il est adapté à nos conditions de vie. Sociocratie: La fin du management ? Le billet de ce jour fait suite à de nombreuses suggestions que j’ai reçues de me pencher sur la sociocratie, en particulier suite à mon billet précédent sur l’effet d’échelle. Les articles sur la sociocratie font souvent référence à la cybernétique et aux « systèmes complexes », ce qui a également aiguisé ma curiosité. Il m’a fallu plusieurs mois pour lire une partie de l’abondante littérature et tisser les liens avec d’autres ouvrages ou systèmes de management. Je suis arrivé à une conclusion, plutôt négative, que je vais vous livrer autour de trois convictions : La sociocratie combine un ensemble de valeurs, diagnostics et pratiques qui correspondent bien aux enjeux du 21e siècle, mais c’est une approche contraignante et qui est en conflit sur plusieurs points avec les valeurs du « lean » ou même de l’entreprise 2.0 que je défends par ailleurs.La sociocratie n’est pas une architecture organisationnelle scalable.

Le bonheur est-il affaire de politique ? II- Dire que le bonheur est affaire de politique, n'est-ce pas confondre liberté et bonheur? Deux grands questionnements s'imposent : 1) L'Etat doit-il vraiment s'occuper du bien privé ? Travail collaboratif [Identifier les enjeux du travail collaboratif] L'amélioration de la coopération La conséquence du développement de l'intelligence collective est l'amélioration de la coopération. Une coopération est totale quand le travail collectif correspond à un but commun. Nous pouvons concevoir la coopération interentreprise idéale comme une situation où deux ou plusieurs agents partenaires, sous l'égide de contrats, mettent en commun des ressources et des moyens complémentaires pour la résolution de problèmes, afin d'accomplir une ou plusieurs activités en commun. De façon plus concrète, dans le cadre d'une coopération au sein d'un réseau d'entreprises, les partenaires sont amenés à: communiquercoordonner les tâches et les rôlesrésoudre en commun les problèmes

Management intergénérationnel et Spirale dynamique « C’est quoi ce petit jeune qui part à 17h30 alors qu’il y a encore plein de boulot? » (Roger – 50 ans). « Pourquoi il me dit que si je veux réussir dans la vie, il faut que je sois le meilleur et qu’il ne faut faire confiance à personne? » Emilie – 27 ans, en parlant de son patron (Eric – 40 ans). « Pourquoi je devrais obéir à un ordre qui n’a pas de sens pour moi?

Holacracy Qu'est-ce que l’Holacratie ? L’holacratie est une pratique pour les organisations qui recherchent davantage d’efficacité et d’agilité dans leurs structures de base telles que les réunions, les processus de décision et leur organisation. Elle s’appuie sur des principes innovants et opérationnels qui permettent de faire émerger l’essence, la capacité d’innovation et le potentiel collectif de l’organisation en la libérant des peurs et des ambitions des egos individuels et collectifs.

Sociocratie, l'entreprise à l'heure du consentement Idées d'ailleurs - Mercredi 14 Septembre 2011 Comment garantir le fonctionnement efficient d’une entreprise, en créant le respect et la confiance qui permettent l'implication de tous les salariés ? A la fin des années 1960, Gerard Endenburg, ingénieur hollandais à la tête d'une société d'électrotechnique, trouve la réponse en expérimentant la Sociocratie. Ce modèle de gouvernance, théorisé par le pédagogue Kees Boeke, se fonde sur l'intelligence collective et la participation de tous au processus de décision. Bonheur et Démocratie - al.jes J'avais lu il y a quelque temps une interview de Guy Hermet publiée dans Usbek et Rica (très bon magazine que je vous recommande par ailleurs), qui m'avait beaucoup plue mais avec laquelle je n'étais pas tout à fait d'accord (ça arrive...). Pour vous donner un aperçu de l'ensemble, l'interview était ainsi titrée : "Guy Hermet : « Ce qui est universel, ce n'est pas la démocratie, mais la poursuite du bonheur »". Voilà qui remet bien en cause mes idéaux. J'invite donc tous les détenteurs de l'excellent Usbek et Rica à relire l'interview (dans le dossier observatoire sur les dictateurs), et les autres à se fournir cette came qu'elle est bonne.

La méthode Delphi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Delphi. La méthode de Delphes est une méthode de prévision, utilisée en particulier en gestion de projet ou en prévision économique. Le principe de cette méthode est que des prévisions réalisées par un groupe d'experts structuré sont généralement plus fiables que celles faites par des groupes non structurés ou des individus. La virtualisation de l'intelligence Retour table des matières Après avoir examiné, au chapitre précédent, les opérations de la virtualisation, j'évoquerai, dans le chapitre suivant, son objet, ou plutôt le surgissement de l'objet comme accomplissement de la virtualisation. Mais afin d'aboutir à l'objet par une progression logique, j'entraînerai le lecteur dans une exploration préalable de la virtualisation de l'intelligence. Trois thèmes seront entrelacés dans ce chapitre et le suivant : la part collective de la cognition et de l'affectivité personnelle, la question du "collectif pensant" en tant que tel et l'intelligence collective comme utopie technopolitique.

Related: