background preloader

Sociocratie, l’intelligence collective dans la gouvernance

Sociocratie, l’intelligence collective dans la gouvernance
L’utilisation des processus et des outils de la Sociocratie dynamise la coopération et le développement de l’intelligence collective au sein d’une entreprise ou d’une organisation. La participation de tous est recherchée pour donner du sens à l’activité d’une organisation et pour harmoniser l’implication des professionnels. Le fonctionnement de l’entreprise en pyramide, selon un organigramme classique, reste efficace pour l’action. Mais il est enrichi par des temps de travail collectif en équivalence, pour aborder et résoudre les tensions, élaborer des propositions d’amélioration et prendre des décisions. La recherche de solutions en commun permet à chacun de porter les valeurs de la structure et d’être au service de sa raison d’être. La Sociocratie est un terme inventé par Auguste Comte au début du XIXe siècle. Une explication de la Sociocratie sous forme de carte (BM Chiquet) Cette entrée a été publiée dans gouvernance, avec comme mot(s)-clef(s) Sociocratie.

Spirale Dynamique?: description Au cours du développement d'un individu, d'une organisation ou d'une société, des modèles du monde nouveaux apparaissent, se rajoutant aux anciens dans une spirale évolutive sans fin. Ces paradigmes, la Spirale Dynamique les appelle des niveaux d'existence ou des vMèmes. Même s'ils permettent de gérer un monde de plus en plus complexe, aucun d'entre eux n'est meilleur que les autres. Un niveau d'existence est approprié dès lors qu'il est adapté à nos conditions de vie. Accédez à la description des huit premiers niveaux d'existence en cliquant sur les boutons de couleur ou en utilisant les flèches de défilement sur le côté : AN – Beige – Survie Exprimer le soi automatiquement en fonction des impératifs physiologiques et des possibilités de l'environnement Le monde est un milieu naturel L'être humain assure sa survie en suivant ses instincts et en satisfaisant ses besoins biologiques La pensée est automatique Pas de système de valeurs conscient BO – Violet – Sécurité CP – Rouge – Pouvoir

Libre arbitre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Arbitre. Le libre arbitre est la faculté qu’aurait l'être humain de se déterminer librement et par lui seul, à agir et à penser, par opposition au déterminisme ou au fatalisme, qui affirment que la volonté serait déterminée dans chacun de ses actes par des « forces » qui l’y nécessitent. « Se déterminer à » ou « être déterminé par » illustrent l’enjeu de l’antinomie du destin ou de la « nécessité » d'un côté et du libre arbitre de l'autre. Le principe d'incertitude, la théorie du chaos, voire les théorèmes d'incomplétude de Gödel, ont, selon certains, apporté des éléments nouveaux à ce débat, sans pour autant le trancher.[réf. nécessaire] Histoire[modifier | modifier le code] Origine augustinienne du concept[modifier | modifier le code] Saint Augustin fut l'un des premiers à méditer le concept de libre arbitre (portrait imaginaire par Botticelli, v. 1480). d’où vient que nous agissons mal ?

sociocratie Blog de spirale-dynamique - La suspicion, une protection ou une perversité ? - François Paul-Cavallier La suspicion, une protection ou une perversité ? Notre société se veut chaque jour plus sécuritaire, elle se cherche des moyens plus sécurisés. On tend vers l’illusion que le risque zéro est possible. Comme si un monde aseptisé, lisse, sans précipices ni obstacles contondants était possible et souhaitable. Bien sûr la prévention nécessite d’anticiper les risques probables, mais elle n’a de sens que si elle responsabilise la personne et, pour ce qui est du commerce, l’usager. François PAUL-CAVALLIER Formateur en psychologie

Sociocratie : Gerard Endenburg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sociocratie est un mode de prise de décision et de gouvernance qui permet à une organisation, quelle que soit sa taille — d'une famille à un pays —, de se comporter comme un organisme vivant, de s'auto-organiser. Son fondement moderne est issu des théories systémiques. Histoire[modifier | modifier le code] Gerard Endenburg[modifier | modifier le code] Gerard Endenburg (nl) (1933-) est un ingénieur hollandais en électrotechnique. Sources[modifier | modifier le code] La création de la sociocratie par Gerard Endenburg est la confluence de quatre éléments: Origine du mot[modifier | modifier le code] Le mot sociocratie a été inventé par Auguste Comte (1798-1857)[4]. Le mot a été aussi employé par le sociologue américain Lester Frank Ward[5] (1841-1913) qui l'a probablement repris d'Auguste Comte. Diffusion[modifier | modifier le code] Gerard Endenburg a créé aux Pays-Bas un centre de diffusion de la sociocratie[7]. ↑ Romme, A.G.L.

Management intergénérationnel et Spirale dynamique « C’est quoi ce petit jeune qui part à 17h30 alors qu’il y a encore plein de boulot? » (Roger – 50 ans). « Pourquoi il me dit que si je veux réussir dans la vie, il faut que je sois le meilleur et qu’il ne faut faire confiance à personne? » Emilie – 27 ans, en parlant de son patron (Eric – 40 ans). « Pourquoi je devrais obéir à un ordre qui n’a pas de sens pour moi? On peut analyser ces réactions à travers le prisme de l’appartenance à une génération. D’ailleurs, j’ai toujours eu du mal à obéir à un ordre qui n’avait pas de sens pour moi (j’appartiens à la génération X). Il existe un modèle intitulé « spirale dynamique » qui décrit l’évolution des comportements et qui explique pourquoi et comment les hommes et les sociétés changent. Conçu par le Docteur Claire X Graves pendant plus de 25 ans, il décrit le processus d’évolution de l’Humanité. L’évolution de l’Humanité peut-être décomposé en plusieurs « niveaux d’existence ». Le niveau Bleu : Transition du bleu vers l’orange :

Prophétie autoréalisatrice Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une prophétie autoréalisatrice est une prophétie qui modifie des comportements de telle sorte qu'ils font advenir ce que la prophétie annonce. Ce qui n'était qu'une possibilité parmi d'autres devient réalité, par l'autorité de l'oracle qui énonce la prophétie ou par la focalisation des esprits sur cette possibilité. L'inverse, la prophétie autodestructrice ou paradoxe du prophète ou encore paradoxe du prévisionniste, est une prédiction qui, au contraire, détruit les possibilités de réalisation de la prédiction. Dans les deux cas, le fait d'énoncer la prédiction et de trouver des gens pour y croire modifie les anticipations et donc les comportements. Plus généralement, ces prophéties font partie des système à rétroaction, rétroaction positive (amplificatrice, instable) pour les autoréalisatrices, rétroaction négative (amortissante, stabilisatrice) pour les autodestructices. Mécanisme[modifier | modifier le code] Portail de la sociologie

Sociocracy.info La virtualisation de l'intelligence Retour table des matières Après avoir examiné, au chapitre précédent, les opérations de la virtualisation, j'évoquerai, dans le chapitre suivant, son objet, ou plutôt le surgissement de l'objet comme accomplissement de la virtualisation. Mais afin d'aboutir à l'objet par une progression logique, j'entraînerai le lecteur dans une exploration préalable de la virtualisation de l'intelligence. Trois thèmes seront entrelacés dans ce chapitre et le suivant : la part collective de la cognition et de l'affectivité personnelle, la question du "collectif pensant" en tant que tel et l'intelligence collective comme utopie technopolitique. Nous, êtres humains, ne pensons jamais seuls ni sans outils. Si le collectif pense en nous, peut-on aller jusqu'à prétendre qu'il existe une pensée actuelle, effective, des collectifs humains ? Retour table des matières L'intelligence collective dans l'intelligence personnelle : langages, techniques, institutions Économies cognitives Machines darwiniennes

Une nouvelle humanité se lève, il faut tout réinventer — m.lesechos.fr Dégoûtés par le ciel triste et la croissance zéro, les neurones de tout un chacun ont tendance, ces temps-ci, à hiberner. Voici pour les réveiller un petit grand-livre plein de fulgurances et d'espoirs. Michel Serres, historien, philosophe qu'on ne présente plus, se pose là comme le longtemps attendu anti-Stéphane Hessel. Le père des « Indignés », héros de l'extrême gauche, nous a plongé il y a deux ans dans la nostalgie des Trente Glorieuses et de leurs grandes causes sociales perdues. Rêve déprimant des belles années passées... Petite poucette est la jeune fille qui tapote ses mails et SMS sur son smartphone. L'essentiel est pourtant ailleurs, dans nos têtes. Et alors ? On lit et relit partout avec énervement l'aphorisme du Guépard : « Il faut que tout change pour que rien ne change. » Faux ! La fin de l'ère du savoir, désormais à portée de main, ouvre le temps d'une nouvelle humanité et d'un monde qui change entièrement, qui change de nature. Par Eric Le Boucher

Sociocratie, l'entreprise à l'heure du consentement Idées d'ailleurs - Mercredi 14 Septembre 2011 Comment garantir le fonctionnement efficient d’une entreprise, en créant le respect et la confiance qui permettent l'implication de tous les salariés ? A la fin des années 1960, Gerard Endenburg, ingénieur hollandais à la tête d'une société d'électrotechnique, trouve la réponse en expérimentant la Sociocratie. Ce modèle de gouvernance, théorisé par le pédagogue Kees Boeke, se fonde sur l'intelligence collective et la participation de tous au processus de décision. Le consentement est le cœur de la Sociocratie. Dans une clinique vétérinaire de Plaisir, en région parisienne, vétérinaires et auxiliaires ont instauré la Sociocratie depuis 2010. Mais ce qui fonctionne avec une douzaine de salariés peut-il se pratiquer à grande échelle ? www.sociocratie.net www.auxenfans.com

Related: