background preloader

Friedrich Hayek

Friedrich Hayek
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Hayek. Friedrich Hayek Philosophe occidentalÉconomiste autrichien XXe siècle Portrait de Friedrich Hayek. Friedrich Hayek s'est intéressé à de nombreux champs de la connaissance humaine, comme l'économie, le droit, la psychologie, la philosophie ou la science politique. Hayek a vécu en Autriche, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, et a été naturalisé britannique en 1938. Biographie[modifier | modifier le code] De 1923 à 1924, Hayek est l'assistant du professeur Jeremiah W. Il jouit alors d'une certaine notoriété, qui lui permet d'être invité en 1931 pour une série de quatre conférences à la London School of Economics (LSE) par l'économiste Lionel Robbins. Refusant de rejoindre l'Autriche annexée par les Allemands, il acquiert en 1938 la nationalité britannique. En 1944 paraît son ouvrage le plus lu, La Route de la servitude. En 1950, il quitte la LSE pour l'université de Chicago.

Milton Friedman Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Friedman. Photographie représentant Milton Friedman. Milton Friedman a inauguré une pensée économique d'inspiration libérale dont les prescriptions s'opposent de front à celle du keynésianisme. En réponse à la fonction de consommation keynésienne, il développa la théorie du revenu permanent. Ses idées se diffusèrent progressivement et furent prises en compte par les milieux politiques dans les années 1980, influençant profondément les mouvements conservateurs et libertariens américains. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] Milton Friedman naît à Brooklyn (New York), le 31 juillet 1912 dans une famille d'immigrants juifs venue de Transcarpathie, alors partie de la Hongrie (dans l'actuelle Ukraine). Le campus de l'université de Chicago À sa sortie de Rutgers, toujours boursier, il étudie l'économie à l'université de Chicago où il obtient un master en 1933.

Société du Mont-Pèlerin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Société du Mont-Pèlerin (en anglais Mont Pelerin Society, MPS) est une organisation internationale composée d'économistes, d'intellectuels réunis pour promouvoir l'économie de libre marché et la société ouverte auprès des hommes politiques . Histoire[modifier | modifier le code] La Société du Mont-Pèlerin a été créée le lors d'une conférence organisée par Friedrich Hayek au Mont Pèlerin, village suisse surplombant Vevey. En réaction au keynésianisme ambiant de l'après 1945, les membres de la Société du Mont-Pèlerin souhaitent favoriser l'économie de marché et la « société ouverte » à l'échelle mondiale. Après cette première rencontre, les membres de la Société du Mont-Pèlerin ont continué à se rencontrer, généralement en septembre de chaque année. Huit adhérents passés et présents, dont Friedrich Hayek, Maurice Allais, Milton Friedman, George Stigler, James M. De plus, de nombreux membres ont créé des think tanks importants.

Ludwig von Mises Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ludwig von Mises École autrichienne XXe siècle Ludwig von Mises (prononciation allemande : ˈluːt.vɪç fɔn ˈmiː.zəs) ( - ) est un économiste autrichien puis américain qui a eu une influence importante sur le mouvement libéral et libertarien moderne. Auteur majeur de l'école autrichienne d'économie qui défend le capitalisme et le libéralisme classique, il est particulièrement connu pour son magnum opus, L'Action humaine, traité d'économie publié pour la première fois en anglais en 1949. Son nom reste également attaché à la critique théorique du socialisme, que Mises considère voué irrémédiablement à l'échec en raison de l'absence des mécanismes de fixation des prix par le marché. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] Ludwig Heinrich Edler von Mises nait à Lemberg en Autriche-Hongrie (aujourd'hui, Lviv) le . En 1892, il entre à l'Akademische Gymnasium de Vienne, où il étudie avec Hans Kelsen.

Adam Smith Institute Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Institut Adam Smith (en anglais Adam Smith Institute) est un think tank libéral britannique fondé en 1977. Il reprend le nom d'un des pères de l'économie libérale, Adam Smith. Histoire[modifier | modifier le code] Il a été fondé par Eamonn Butler, Stuart Butler et Madsen Pirie, alors étudiants à l'Université de Saint Andrews en Écosse. Il se trouve à Westminster, dans le centre de Londres. Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Portail du libéralisme Frédéric Bastiat Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Bastiat. Frédéric Bastiat Gravure représentant Frédéric Bastiat. Claude, Frédéric Bastiat, plus communément Frédéric Bastiat (Bayonne, – Rome, (à 49 ans) est un économiste, homme politique et polémiste libéral français. Il développe une pensée libérale, caractérisée par la défense du libre-échange ou de la concurrence et l'opposition au socialisme et au colonialisme. Tombé dans un oubli relatif en France, il bénéficie d'une renommée internationale, en particulier grâce à ses Harmonies économiques. Biographie[modifier | modifier le code] Il quitte l'école à 17 ans pour rejoindre le commerce familial. Dans sa jeunesse, il lit le Censeur Européen, journal créé par Charles Dunoyer, qui donnera, selon ses propres termes, la direction de ses études et de son esprit[2]. Économiste et pamphlétaire, sa carrière publique dure à peine 6 ans : il débute par des articles dans le Journal des Économistes en 1844.

15 août 1971 Jacques Mornand, « Le casseur et les payeurs » «...En fait, on assiste à une redistribution complète des mises sur l'échiquier monétaire international. Mais elle n'a pas le sérieux qui convient à ce genre d'opération. C'est une empoignade, avec tous les risques que cela implique. Washington veut maintenir à tout prix son leadership économique et financier à l'échelle de la planète. Le Nouvel Observateur (France), 23 août 1971, p. 20. S.A., « La balle dans le camp européen » «...Le paradoxe de la situation créée par les initiatives annoncées par M. Le Monde (France), 18 août 1971, p. 1. Claude Lemelin, « Le coup de Washington » «...Pendant que ce train de mesure restaurera la position concurrentielle de l'économie américaine et que le jeu de l'offre et de la demande rajustera les parités entre les grandes monnaies, les grands argentiers de l'Occident pourront envisager plus sereinement la réforme du système monétaire international qui s'impose. Le Devoir (Québec, Canada), 17 août 1971, p. 4.

Commerce international Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le commerce international est l'échange de biens, de services et capitaux entre pays. Ce type de commerce existe depuis des siècles (cf. route de la soie), mais il connaît un nouvel essor du fait de la mondialisation économique. La théorie du commerce international est la branche de l'économie qui étudie et modélise le commerce international. Par ailleurs il existe un « droit des opérations de commerce international », formalisé notamment par les incoterms de la Chambre de commerce internationale. Évolution du commerce international[modifier | modifier le code] Évolution du commerce international depuis 2000. Ces deux dernières décennies, les échanges commerciaux internationaux ont grandement augmenté, plus particulièrement pour les pays développés, et pour les nouveaux pays industrialisés, favorisant la croissance de ces derniers. Théorie du commerce international[modifier | modifier le code] Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Related: