background preloader

Les communs, la vraie idée révolutionnaire

Les communs, la vraie idée révolutionnaire
Biens communs, ou communs, voilà un concept nouveau, à l'intersection des sciences politiques et de l'économie. Un concept à la mode, qui génère moult publications, autant de colloques et de livres. Mais de quoi s'agit-il ? Ce concept vient de loin, des communaux, d'une époque où l'Etat n'existait pas encore. Il remonterait à la révolution néolithique, à cette première révolution agricole. A l'époque, les hommes se sont approprié des champs qu'ils vont labourer, ensemencer, moissonner, en d'autres mots travailler, et qui de ce fait deviendront leur propriété. Les charges contre les communs sont très violentes jusqu'à une époque récente. On a l'impression que c'est la fin. Très tôt, quasiment seule au début, l'Américaine Elinor Ostrom résiste. En 2009, pour ce travail, Elinor Ostrom va devenir la première femme à recevoir le prix Nobel d'économie. Avec la crise du système libéral, sur ces bases, les communs reviennent d'actualité à partir des années 2000. L'idée est très séduisante.

http://www.marianne.net/les-communs-vraie-idee-revolutionnaire-100238861.html

Related:  Communs et Tiers-LieuxRéflexionsMichel Bauwens[LES COMMUNS]

Les communs, quelles définitions, quels enjeux ? / Geneviève Azam - Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail) PARANCE, Béatrice, DE SAINT-VICTOR, Jacques (dirs), 2014, Repenser les biens communs. Paris, CNRS Éditions, 314 p. PIBOU, Elsa (2013). Entre continuités et discontinuités : examen des parcours des fermier-e-s de Terre de liens, in "Le foncier agricole : lieu de tensions et bien commun", Pour, 220, 4/2013, 217-226. LOCHER, Fabien, 2013, Les pâturages de la Guerre froide : Garrett Hardin et la « Tragédie des communs », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 60, 1/2013, 7-36. Communs numériques : intérêts individuels au service du collectif Dans un monde où l’économie repose de plus en plus sur les services, les biens communs numériques sont un élément clé pour le développement de l’économie collaborative. À Télécom Bretagne, Nicolas Jullien, chercheur en économie, étudie les communautés épistémiques en ligne, des communautés de création qui fournissent une plateforme permettant de produire et de stocker des connaissances. Il a montré que les comportements égoïstes pouvaient expliquer la réussite des projets collectifs comme Wikipédia.

La crise de l'idéologie propriétaire et le retour des communs Dans cet entretien Benjamin Coriat, économiste au Centre d'Économie Paris Nord (Université Paris 13 / CNRS) revient sur les ressorts théoriques de l'idéologie propriétaire. Il montre comment celle-ci est devenue une force agissantes aux effets délétères. Étroitement associée aux mécanismes qui ont conduit aux grandes turbulences économiques actuelles, cette idéologie est aujourd'hui en crise. Dans le même temps, le regain d'intérêt pour la question des communs ouvre d'immenses ressources pour refonder une politique émancipatrice dans le domaine économique et social. Contretemps - Qu'entends-tu par « idéologie propriétaire » ? Communs : une notion médiévale viendra-t-elle protéger le logiciel libre ? Décroissance, paresse, protectionnisme, oligarchie, nationalisations, sobriété heureuse, gratuité, obsolescence programmée, création monétaire, revenu de base : place à ceux qui osent prononcer les gros mots, tabous dans les médias traditionnels ! Publié le 14/04/2011 Alimenté le 24/02/2016 chroniquedu24/02/2016parAnne-Sophie Jacques

Numériser le social, socialiser le numérique - Entretien avec Jean-Philippe Courtois L’entrepreneuriat social souffre encore – à tort ou à raison – d’une réputation d’élitisme. Comment insuffler un peu de diversité dans cette démarche qui séduit de plus en plus les jeunes diplômés ? Entretien avec Jean-Philippe Courtois, co-fondateur de Live for Good et président de Microsoft International à la ville. La révolution technologique a-t-elle suffisamment porté ses fruits dans le domaine du social ? Les communs, quelles définitions, quels enjeux ? / Geneviève Azam Présentation de: Les communs, quelles définitions, quels enjeux ? / Geneviève Azam Informations pratiques sur cette ressource Type : cours / présentation Niveau : licence, master, doctorat

Bien commun, Faire commun - Université Populaire Coopérative d'ici et là-bas Intervention de Jean Le Bohec. Introduction à la conférence débat organisée par l'Université Populaire Coopérative d'Ici et Là-Bas, le collectif Citoyen de l'Ile de Groix, L' Université Populaire de l'Ile de Groix. I - Pourquoi au début de ce 21ème siècle cet intérêt pour la notion de bien commun et faire commun ? Avant de faire un petit détour historique pour mieux comprendre cette notion, je vous propose de poser un regard sur la situation actuelle de plus en plus complexe et paradoxale.

Economie collaborative : la simplicité des échanges ? Pas si sûr… À la fois porteuse d’espoir par son caractère disruptif et inquiétante pour les acteurs économiques en place, l’économie collaborative intrigue et passionne. Mais que se cache-t-il vraiment derrière ce concept souvent mal défini ? Godefroy Dang Nguyen, chercheur en économie à Télécom Bretagne, nous aide à mieux comprendre. Il est co-auteur d’un MOOC sur le sujet qui sera mis en ligne au mois de septembre prochain. Passé et présent des biens communs Ouverture et enclosure Dans son film documentaire, Les Glaneurs et la glaneuse (2000), Agnès Varda revisite la pratique traditionnelle du glanage dans la France d’aujourd’hui. Son voyage à travers le pays à la recherche de déchets et d’objets de rebuts variés commence justement par la terre et par les tonnes de pommes de terre trop peu uniformes pour la vente en supermarché. En fouillant le tas de légumes imparfaits, elle trouve rapidement la première des pommes de terre en forme de cœur qui deviendra le symbole de son film et de sa suite, Les glaneurs et la glaneuse : deux ans après en 2002. Des grappes de raisin à l’art du collage, des pommes aux installations, Varda juxtapose avec fluidité nos usages de ressources tangibles et plus intangibles – ce qui « tombe entre les mots », comme le viticulteur et psychanalyste Jean Laplanche le dit poétiquement de son œuvre. Le film de Varda me servira ici de point de départ pour explorer les deux processus parallèles d’ouverture et d’enclosure.

Related: