background preloader

Personne n’est à l’abri du complotisme, par Marina Maestrutti (Le Monde diplomatique, juin 2015)

Personne n’est à l’abri du complotisme, par Marina Maestrutti (Le Monde diplomatique, juin 2015)
Quel est votre degré d’accord avec les théories suivantes, sur une échelle allant de 1 = « Pas du tout » à 7 = « Tout à fait » ? 1. Le sida a été conçu intentionnellement par l’homme, et plus spécifiquement par le gouvernement américain. 2. La mission Apollo n’a jamais atteint la Lune et les images dévoilées au grand public étaient un trucage de la Central Intelligence Agency (CIA). 3. L’assassinat de John F. A l’instar de Pascal Wagner-Egger et Adrian Bangerter, les auteurs de ce test (1), la psychologie sociale tente depuis de nombreuses années d’analyser les mécanismes d’adhésion aux théories du complot. On retrouve tout d’abord le « biais de conjonction », c’est-à-dire la tendance largement partagée à surestimer la probabilité que deux événements distincts soient en réalité corrélés. Ce biais opère de façon directe dans les théories du complot. Le seul fait d’être confronté à certaines thèses encourage l’adhésion Vient ensuite le « biais de simple exposition ». Related:  théorie du complotPolitiques

Vous avez dit « complot » ? (Le Monde diplomatique, juin 2015) Quelques jours après le tremblement de terre d’avril dernier au Népal, des doutes ont envahi la Toile : la catastrophe ne s’expliquerait-elle pas par la réactivation de l’accélérateur de particules de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) ? Dorénavant, le scénario est bien rodé. Des marchands de conspirations attribuent chaque bouleversement du monde à l’Occident, aux Juifs, aux financiers de Wall Street, aux francs-maçons, etc. Ces imputations rencontrent un écho d’autant plus large que l’histoire encourage à douter des récits officiels comme des engouements médiatiques. Assurément, la plupart des théoriciens du complot versent dans la paranoïa et surestiment le rôle de puissances occultes. De la naissance de l’Organisation de l’Etat islamique aux attentats de Paris, du 11-Septembre à la crise financière de 2008, chaque événement largement médiatisé peut désormais susciter des théories du complot.

Journée d'étude "Réagir face aux théories du complot" Édito Selon un sondage(1), plusieurs millions de citoyens américains penseraient que leur Gouvernement est composé de reptiliens. Le chiffre pourrait faire sourire, s'il ne dévoilait la puissance et le pouvoir des théories du complot dans le monde d'aujourd'hui. Si une théorie aussi absurde rencontre une telle adhésion, des théories en apparence plus crédibles rencontrent un succès beaucoup plus conséquent, et beaucoup plus dangereux. Si la théorie du complot n'est pas une nouveauté, elle a pris, au fur et à mesure que se développait Internet, une ampleur nouvelle. Elle constitue un ennemi intime du savoir et de la connaissance parce que, tout en jouant en apparence sur des enjeux analogues, elle dévoie, simplifie et fascine justement par sa simplicité même, son "anticonformisme" et la "transgression" qu'elle incarnerait face aux "pouvoirs établis" nécessairement mensongers pour les adeptes de ces théories. [EN VIDÉO] La journée d'étude "Réagir face aux théories du complot" Programme Fake

La vérité est ailleurs : corrélats de l'adhésion aux théories du complot Keeley (1999) définit les TC comme des explications de certains événements en termes d’action causale de la part d’un groupe de personnes – les conspirateurs – agissant en secret (p. 116). Il ajoute différentes caractéristiques que partageraient les TC : (1) Les intentions cachées des conspirateurs sont néfastes, et (2) ceux-ci font preuve d’une volonté manifeste de cacher la vérité. (3) Les TC contredisent une version « officielle » ou « évidente », et (4) lient des événements qui n’ont pas de rapport évident entre eux. Finalement, (5) les données aberrantes (éléments contradictoires ou qui n’ont pas été expliqués dans la version « officielle ») sont les éléments de base des TC. Le contenu des TC est traversé par un paradoxe : on y trouve souvent des éléments fantaisistes, mais en même temps une espèce d’hyper-cohérence logique dans les détails invoqués pour soutenir le récit. Figure 1 - Adhésion moyenne aux huit théories du complot (Les barres d’erreur représentent l’erreur standard)

noematic Des agrégations mot de passe: montage Chérihène, Louis, Stephanos, Lyess et Marc passent l'agrégation de philosophie. Durant cette année de préparation éprouvante, ils se confrontent à la peur de l'échec et découvrent que pour enseigner la philosophie, ils doivent se conformer à un système extrêmement compétitif. Réactions et témoignages Vos donations sont précieuses! Ce film a été fait quasiment sans argent. En faisant une donation, même modeste, vous me permettez de faire que mon activité soit viable et vous me permettez de financer de nouveaux projets.

(20+) Le grand complot qui est-il, quel est son réseau ? Le complotisme, c’est du sérieux. Si le phénomène ne date pas d’hier, il a pris, notamment chez les jeunes, une dimension préoccupante. Entre défiance sévère vis-à-vis des institutions et méfiance croissante à l’égard des vérités établies ou des discours officiels. A lire aussi :«Sortir gagnant d'une joute avec un élève, c'est en réalité perdre» Les enseignants, en première ligne, sont nombreux à s’alarmer du succès des théories conspirationnistes auprès de leurs élèves, à une époque où Internet constitue une caisse de résonance inédite où toutes les sources semblent parfois se valoir. A lire aussi, entretien avec Rudy Reichstadt : «Une vision du monde de plus en plus paranoïaque» «Vision manichéenne» Après les attentats qui ont touché la France en janvier puis en novembre, comme après ceux du 11 Septembre aux Etats-Unis, moult théories ont illico vu le jour. «Idées virales» (1) «L’espace logique du conspirationnisme», article paru en novembre 2015 dans la revue Esprit.

Zika ou comment le virus de la théorie du complot s'est propagé Les complotistes ne sont jamais très loin lorsqu’un virus surgit. Sur Ebola, déjà, les rumeurs fusaient, notamment celle selon laquelle l’histoire aurait été inventée par les Blancs. Il a suffi d’un post publié le 25 janvier sur le site communautaire Reddit de façon anonyme sous le pseudonyme «redditsucksatbanning» dans la catégorie «conspiracies» pour lancer une rumeur sur Zika et la rendre virale, comme le relève The Guardian. Le post tisse, d’abord, un lien entre l’endroit où les moustiques transgéniques ont été lâchés par le laboratoire anglais Oxitec et la première apparition de Zika: tous deux au Brésil. Il prétend ici que le virus est né au Brésil en 2011 au même moment que les moustiques transgéniques… et renvoie en guise d’argument vers deux cartes pointant vers la même localisation. Une corrélation qui a été reprise comme une causalité trois jours après par le site conspirationniste AntiMedia. Ce qu’il s’est vraiment passé La vérité rétablie, les rumeurs persistent quand même

Comment le complotisme a muté sur Internet Autrefois, un brin de jugeote suffisait à déceler le complotisme de sites internet malveillants se revendiquant de “l’info libre”. La tâche s’avère aujourd’hui plus compliquée. La paranoïa se cache dans les détails, si bien que l’on peut facilement tomber dans le piège. C’est ce qui est arrivé à l’humoriste Kevin Razy, qui a mis ses talents au service de la campagne anticomplotiste de Matignon, et qui s’est retrouvé interviewé dans une émission du Cercle des volontaires il y a un mois. Celui-ci dit ne pas avoir su où il mettait les pieds, rapporte Arrêt sur images. Pourtant, en 2014 déjà, @si révélait que ce site traitait volontiers de sujets se prêtant à la théorie du complot, du 11 Septembre au 7 janvier, en passant par l’exécution de James Foley par l’EI (“un coup monté, une opération spéciale sous faux drapeau, servant à mobiliser l’opinion publique occidentale”). “Le Cercle flirte sans cesse avec la ligne, sans l’admettre” Invités sulfureux et sympathies avec le régime syrien

Les communications chiffrées faciles en Mai 2015 | Alda Marteau-Hardi Il y a un peu plus d’un an, j’ai parlé de moyens pour sécuriser nos communications sur nos téléphones mobiles. J’avais parlé de TextSecure, Redphone et Telegram. Avec le vote de la loi sur le renseignement qui autorise maintenant le gouvernement à surveiller tout un chacun sans passer par le moindre juge, il me semble pertinent de refaire un point sur ce qui a changé ou non et sur les nouveaux moyens disponibles. Si vous n’y connaissez rien en chiffrement, ce n’est pas grave, vous pouvez continuer à lire. Je ne présenterai que des outils qui fonctionnent immédiatement après s’être installés parce que je fais parti de celleux qui pensent qu’une bonne sécurité doit être accessible à toutes et à tous, même si on ne sait pas ce qu’est le chiffrement à courbes elliptiques (et aussi parce que les arcanes de la sécurité ont tendance à me filer mal au crane.) Les logiciels dont je vais parler sont Libres, donc open-source et gratuits. Textsecure Celui là c’est un peu mon préféré. SMSSecure Signal Tox

Related: