background preloader

Thomas Sankara

Thomas Sankara
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Thomas Sankara est un homme politique anti-impérialiste, panafricaniste et tiers-mondiste burkinabé. Il est né le à Yako en Haute-Volta et mort assassiné le à Ouagadougou au Burkina Faso. Biographie[modifier | modifier le code] En septembre 1981, il devient secrétaire d'État à l'Information dans le gouvernement du colonel Saye Zerbo. Il démissionne le 21 avril 1982, déclarant « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! Le 7 novembre 1982, un nouveau coup d'État porte au pouvoir le médecin militaire Jean-Baptiste Ouédraogo. Un nouveau coup d'État, le 4 août 1983, place Thomas Sankara à la présidence du Conseil national révolutionnaire. Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara est assassiné lors d'un coup d'État organisé par celui qui était considéré comme son frère, Blaise Compaoré. Thomas Sankara et certains de ses camarades tués lors du coup d'État seraient enterrés sans tombe au cimetière de Dagnoën à Ouagadougou ( Related:  UtopiesThomas Sankara LE LION 1949-1987Mamatchoké

Pierre Bergé, l'homme de médias : entre coups de cœur et outils de pouvoir C’est en 2016 dans le Divan, l’émission télévisée de Marc-Olivier Fogiel, que le mécène des arts et des lettres a raconté cette anecdote. A un professeur de lettres classiques qui le conjure de ne pas abandonner le lycée à La Rochelle, le jeune Pierre Bergé répond : «Je ne veux pas passer le bac, je veux aller à Paris, je veux être journaliste.» L’homme a eu pour constante passion la presse, avec laquelle il n’a jamais cessé de frayer. Le nombre de médias qu’il a accompagnés, financièrement et éditorialement, est important – Libération, à une petite échelle, en a fait partie. Sa première aventure, menée dans l’après-guerre alors qu’il n’a pas encore 20 ans, tourne court : aux côtés de l’Américain Garry Davis, apatride libertaire et objecteur de conscience, il dirige la revue la Patrie mondiale, mais n’en publie que deux numéros. Mitterrandolâtrie aigüe Sa deuxième grande expérience dans le domaine le confirme : pour Bergé, le journalisme est aussi un instrument de pouvoir. Assagi ?

C’era una volta, la voce degli ultimi, non deve sparire dal palinsesto della Rai. C’era una volta, la voce degli ultimi, il racconto delle verita’ scomode, non deve sparire dal palinsesto rai. Proprio nei giorni in cui si discute il rinnovo del contratto di servizio pubblico che lega il nostro Stato alla concessionaria Rai; mentre da più parti e da importanti organizzazioni umanitarie si denuncia il silenzio dell’informazione televisiva sulle maggiori crisi in corso nel... Proprio nei giorni in cui si discute il rinnovo del contratto di servizio pubblico che lega il nostro Stato alla concessionaria Rai; mentre da più parti e da importanti organizzazioni umanitarie si denuncia il silenzio dell’informazione televisiva sulle maggiori crisi in corso nel mondo, la Rai cancella in un colpo solo C’era una volta ed il suo autore, Silvestro Montanaro. C’era una volta ha dato voce agli ultimi e coscienza a tutti noi. Nonostante tutto questo, la Rai costringe Silvestro Montanaro ad andar via e chiude C’era una volta.

Relations Fermes-Firmes - Agri-Hub Bénin Dans le cadre de ses activités pour l’année 2012, Agri-Hub Bénin a prévu de développer la thématique « relations fermes-firmes ». Afin que la discussion ne soit pas seulement théorique il a été décidé de développer la thématique sous forme d’un trajet/processus de Recherche-Action « Ferme-Firme » (RA-FF) autour d’une étude de cas de la filière Anacarde. La filière anacarde a été choisie car dans cette filière plusieurs membres de l’Agri-Hub sont actifs et les relations d’affaires entre les producteurs/productrices et les usines de transformation sont un élément central dans le développement de valeur ajoutée. Aussi, les relations firmes-fermes sont importantes pour le développement local ainsi que pour améliorer l’accès aux marchés. La SNV reçoit dans le processus de RA-FF, un appui méthodologique de la part de l’Institut Royal des Tropiques (KIT) et l’Université de Wageningen (WUR). 1. Cet exposé a été fait par le responsable de l’Agri-Hub Bénin (Hans Meenink). 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Cheikh Hamidou Kane : « L’Afrique n’existe plus, elle a été dépossédée de son espace » L’auteur sénégalais de « L’Aventure ambiguë », 90 ans, revient sur l’histoire contemporaine du continent, marquée par des questionnements et des tourments identitaires. Dans L’Aventure ambiguë, Samba Diallo, fils de notables peuls élevé dans la plus pure tradition coranique du pays des Diallobé – une nation fictive qui ressemble à s’y méprendre au Fouta Toro, région du nord du Sénégal –, est envoyé à « l’école des Blancs » pour y apprendre « comment on peut vaincre sans avoir raison ». Il sortira ébranlé de cette expérience intérieure d’une grande violence. La puissance de ce roman philosophique, en partie autobiographique, grand prix littéraire d’Afrique noire en 1962, reste d’actualité. L’Aventure ambiguë est l’ouvrage de référence pour qui continue de s’interroger sur les identités africaines et afrodescendantes percutées par la « rencontre » avec l’Occident. C’est dans sa villa dakaroise qu’il a reçu Le Monde Afrique. Vous venez de fêter vos 90 ans. Vous avez refusé d’obtempérer.

Philippe & Auguste burnikabè en exil «Nous voulons que justice soit rendue à notre père» C’est une exclusivité. Jamais les enfants de l’ex-président du Faso, Thomas Isidore Noël Sankara, n’avaient parlé à la presse depuis le coup d’Etat sanglant du 15 octobre 1987. Ils étaient encore petits lorsqu’ils ont été contraints de quitter le Burkina Faso avec leur mère, Mariam Sankara, afin d’échapper aux balles assassines de ceux qui ont orchestré le putsch. Courrier confidentiel: Comment vous portez-vous ? Nous nous portons bien. Et maman ? Notre mère va bien. Quelles activités précises menez-vous aujourd'hui ? Nous poursuivons nos études, l'un dans le domaine de l'informatique, l'autre dans l'économie-gestion. Votre mère est déjà revenue au Burkina. Notre mère est retournée au pays à un moment donné pour des raisons précises, mais les raisons pour lesquelles nous avons dû quitter notre pays sont les mêmes qui nous retiennent encore à l'extérieur. A quand votre retour au Burkina Faso ? Dès que cela sera possible. Ecoutez ! Hélas !

Mécontentement à Bantè suite à la formation du gouvernement Mercredi 1 juin 2011 3 01 /06 /Juin /2011 08:11 C’est la déception à Bantè surtout dans les rangs des partisans du président Boni Yayi qui étaient loin de croire qu’un nouveau gouvernement verrait le jour sans un des leurs. Quelques jours après que la liste du nouvel exécutif a été rendue publique, les uns et les autres continuent de ressasser leur amertume. En effet, pour Yao Amèkpo, président de l’Association des jeunes de Bantè, le chef de l’Etat est mis à l’index pour soit disant une double pirouette à l’encontre de Bantè. D’une part, il aurait contraint l’honorable Grégoire Laourou à abandonner ses prétentions en ce qui concerne le perchoir et d’autre part, il n’a pas daigné faire une compensation en octroyant ne serait-ce qu’un poste ministériel. Pourtant, le chef de l’Etat, a-t-il poursuivi, avait annoncé que son deuxième quinquennat serait placé sous le signe effectif des changements positifs pour la cité des Laourou. Aube Nouvelle Partager l'article ! inShare

Arundhati Roy Pour les articles homonymes, voir Roy. Arundhati Roy en 2013. Œuvres principales Elle a également travaillé ponctuellement pour le cinéma ou la télévision, comme scénariste ou actrice. Biographie[modifier | modifier le code] Arundhati Roy est née à Shillong, dans l'État du Meghalaya (Inde)[1]. Arundhati Roy va à l'école Corpus Christi de Kottayam puis la Lawrence School de Lovedale au Tamil Nadu. Son roman, Le Dieu des Petits Riens, publié en 1997, lui permet de poursuivre sa carrière dans l'écriture. Elle vit aujourd'hui à Delhi[2]. Œuvres[modifier | modifier le code] Cinéma[modifier | modifier le code] Au début de sa carrière, Arundhati Roy travaille pour la télévision et le cinéma. En 1994, Roy critique La Reine des bandits de Shekhar Kapur, un film basé sur la vie de Phoolan Devi[3]. Le Dieu des Petits Riens[modifier | modifier le code] Arundhati Roy commence à écrire son premier roman, Le Dieu des Petits Riens (The God of Small Things) en 1992. Militantisme[modifier | modifier le code]

15/10/1987 vers 16h45... Ce jour-là vers 16h30, un commando de militaires du régime de la sécurité présidentielle est arrivé aux abords d’une salle où Thomas Sankara tenait une réunion avec des collaborateurs. Il leur aurait dit : « restez c’est à moi qu’ils en veulent ». Le commando après avoir tué deux hommes est entré dans le bâtiment a tué Sankara, puis tout ceux qui assistaient à la réunion, à l’exception d’un seul qui a fait le mort. Le dénouement d’une crise interne Après 4 années de révolution qui avait bouleversé le pays, et dont le bilan, on le sait maintenant est considérable, cet assassinat mettait violemment fin à l’expérience révolutionnaire la plus importante du continent africain. Les partisans de Thomas Sankara qui ne purent ou ne voulurent s’enfuir, furent poursuivis et souvent torturés. Blaise Compaoré, en qui Thomas Sankara avait une confiance aveugle, s’est appuyé sur les secteurs de l’armée qu’il contrôlait et sur ces révolutionnaires de circonstance. Affiches à Berlin Affiche Tunisienne

Libéralités: conditions et procédure Quelles sont les institutions qui peuvent être agréées ? Les institutions susceptibles d'être agréées en vue de la déductibilité fiscale des libéralités qu'elles reçoivent, sont les suivantes (article 104, 3°, b, d, e, g, i, j, k, l, 4° ou 4°bis, du Code des impôts sur les revenus 1992) : Quelles sont les conditions d'agrément ? Conditions applicables à toutes les institutions Votre institution doit satisfaire aux conditions suivantes: Conditions spécifiques Suivant le but de votre institution, celle-ci doit remplir encore d'autres conditions. Institutions de recherche scientifique Institutions qui assistent les victimes de la guerre, les handicapés, les personnes âgées, les mineurs d'âge protégés, ou les indigents Institutions qui assistent les pays en développement Ces institutions doivent exercer des activités qui : Institutions culturelles Ces institutions doivent : • exercer leurs activités directement dans le domaine de la diffusion de la culture, c’est-à-dire en matière : Remarques

Related: