background preloader

La forêt cueillie

La forêt cueillie
Que ce soit pour se nourrir, se soigner ou même se vêtir, l’homme a toujours trouvé au sein de la forêt un grand nombre de plantes pouvant répondre à ses besoins. La cueillette a pourtant évolué au cours du temps : sa place dans le quotidien de l’homme, les différentes espèces ramassées ainsi que leurs utilisations, n’ont pas toujours été les mêmes. La liste des végétaux ramassés par l’homme en forêt est très longue… © Ingrid Laromiguière / ONF La châtaigne a eu pendant longtemps la valeur du pain Durant toute la Préhistoire, l'alimentation de l'homme est basée sur la chasse, la pêche et la cueillette. A partir du Néolithique (environ - 5500 av. Les végétaux ramassés par l'homme pour se nourrir sont nombreux. De nombreuses plantes, herbacées ou ligneuses, sont aussi ramassées pour leurs feuilles et leurs fleurs, mais la plupart de ces cueillettes sont désormais tombées dans l'oubli : pulmonaire, cresson, raiponce, ortie, violette, oxalis, primevère, jeunes pousses de frêne et sapin...

La Forêt Fruitière JT - Cette forêt, vous l’avez transformée en verger ? MC – Oui..., Mais c’est plutôt une garrigue !... Ce qui m'interesse en toute chose, c'est le rapport qui s'est instauré au cours des âges entre Nature et Culture... La Nature qui m'intersse n'a pas connu les avatars d'un “dévelopement durable” ! J'essaie personnellement, d'y toucher le moins possible. Au Maroc , j’ai eu à connaître un “projet de développement” assez curieux : il s'agissait de produire des légumes frais, des salades. des tomates, des poivrons, et c, dans un milieu qui, visiblement, n'en voulait pas... rocailleux, escarpé et sans eau... En fait, il y avait autour de ce jardin, parmi les vegétations “sauvages,”diverses espèces particulièrement vigoureuses ... par exemple un Lyciet, en buissons épineux , de deux à trois mètres de haut. Or, là-dessus, j’ai greffé un Lyciet de Chine, celui qu’on appelle je crois le Goji, et dont on achète actuellement les petits fruits dans les boutiques diététiques... mais assez cher !

Unasylva - No. 107 - La forêt l'homme et l'environnement - La forêt, l'homme et l'environnement Frank Fraser DarlingSir Frank Fraser Darling, l'un des plus éminents écologistes du monde, a prononcé cette allocution (ici légèrement écourtée) en septembre 19;74, à Oxford, devant la dixième Conférence forestière du CommonwealthSi l'humanité veut continuer à vivre sur la planète, non pour y mener une existence misérable, mais pour y trouver l'environnement de qualité dont notre civilisation a besoin, le forestier est un des défenseurs sur lesquels elle doit le plus compter. Les forestiers ont fait grand honneur à un profane en l'invitant à parler le premier à une conférence qui, des Tropiques à l'Arctique, embrasse une si vaste part de la planète. Que dirais-je que vous ne sachiez beaucoup mieux déjà? Certes pas grand-chose de la foresterie, même si j'étais assez téméraire pour vouloir disserter. Le fait; que l'espèce humaine est désormais capable d'occuper à peu près tous les milieux de la planète est sûrement un des éléments du progrès humain. Le même endroit cinq ans plus tard.

L’homme qui tire de l’énergie des broussailles La nuit était presque tombée lorsque j'arrivai au domaine des Templiers, un espace forestier de 240 hectares adossé aux Alpes de haute Provence. Au détour d'une piste de terre cahoteuse qui serpente à travers une maigre garrigue près de Villecroze, dans le Var, je découvris la grande maison blanche de Jean Pain. Il y a dix ans, alors âgé de quarante et un ans, ce petit industriel de Grenoble décidait de tout lâcher pour devenir garde forestier sans salaire, quitte à nourrir difficilement sa femme et son fils sur 3 hectares de terres médiocres. Aujourd'hui, il est salué comme «le pape de l'or vert». De tous les continents, des spécialistes de l'énergie ont accouru au domaine des Templiers pour étudier le miracle qu'il a accompli: une méthode simple et économique permettant de produire de l'énergie et de l'engrais à partir de la broussaille. Expert international en matière d'énergie, M. Quinze ans d'efforts. Forêt providence. En Belgique et ailleurs.

Le System Verger Potager de Phil Corbett - à la Courdémière... 2Les fruitiers sur leurs propres racines :2 Je me propose d’ expliquer le système que nous sommes en train de créer ici et qui met en oeuvre des stratégies hors du commun, jardin, maison et business. Pour mieux expliquer, il convient de parler d’un arboriculteur, spécialiste des pommiers à Brogdale en Angleterre qui abrite la plus grande collection d’arbres fruitiers de ce pays, à peu près 1800 variétés de pommiers différents. Hugh Ermin avait déjà 30 ans d’expérience des pommiers quand soudainement il s’est posé la question de savoir pourquoi ils étaient tous greffés sur des porte-greffes. Il savait bien que pour garder aux arbres une certaine taille, il faut réduire leur vigueur mais nous allons voir qu’il y a d’autres façons de s’y prendre. Les autres avantages du greffage généralement invoqués lui semblaient n’être que des mythes. Les variétés elles- mêmes gardaient leurs propres caractéristiques par rapport aux maladies mais ses pommiers étaient en meilleure santé en général.

bruno-de-vie-47 ​Inventée par les Esséniens Germinations et fermentations sont au coeur de nos pratiques alimentaires depuis des millénaires. Les peuples de l'antiquité connaissaient les bienfaits de ces pratiques. Redécouverte il y a peu de temps Popularisée à partir des années 1950 par des gens comme Edmond Bordeaux Szekely ou Ann wigmore, l'alimentation vivante a pris des galons parallèlement aux preuves scientifiques de ses bienfaits sur la santé. Aujourd'hui du dernier chic, Mise en confiance par ces avancées, le but de nombreux cuisiniers fut alors d'inventer des recettes qui permettraient de consommer le maximum de végétaux crus, pour les bienfaits sur la santé. Un impact environemental et humain positif C'est la condition siné qua non de nos interventions. Notre projet pédagogique Nous présentons notre démarche à toutes les occasions et sommes ravis d'offrir à chacun les moyens d'améliorer son quotidien.

Forêt comestible Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. La forêt comestible est un agrosystème complexe créé par l'homme, tendant à imiter un écosystème forestier naturel en associant une large diversité de plantes utiles. La permaculture cherche à développer ce type de système, potentiellement très productif et beaucoup plus résilient qu'un système simple. L'écosystème forestier, source d'inspiration de la forêt comestible Observation de l'écosystème forestier La mise en comparaison d'un écosystème naturel complexe de type forestier et d'un système cultivé, aussi productif soit-il, montre généralement que le premier est le plus fertile. La forêt comestible tend vers cette complexité et cette diversité : l'empilement de différentes strates de végétation reproduisant les strates forestières est alors recherchée. Les strates de la forêt comestible Plusieurs strates de végétation sont identifiées dans l'écosystème forestier : Créer une forêt comestible Analyse préalable du milieu Choix des espèces

la forêt en france au fil des siècles 2 février 2011 (mis à jour le 2 juillet 2012) La forêt française a été façonnée par l’homme et ses activités au fil des siècles : activités forestières bien sûr, mais aussi activités agricoles, pastorales ou industrielles. De la préhistoire à la création des aires protégées en passant par le Second empire, retour sur les grandes étapes qui ont structuré nos forêts. La protection de la forêt comme ressource économique La forêt française a longtemps été considérée comme un "bien commun", qui n’avait pas de maîtres mais des usagers. Dès 1346, des lois édictées, notamment dans les forêts royales, ont visé à protéger une ressource économique considérable pour les rois et les seigneurs propriétaire forestiers. En 1850, il ne restait que 7 à 8 millions d’hectares de forêt en France, alors qu’elle couvrait encore la quasi-totalité du territoire autour de l’an 400 (Jules César parle dans la Guerre des Gaules de la « Gaule chevelue »). La protection de la forêt comme espace naturel

Bois Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le bois est un tissu végétal (le xylème) qui joue un double rôle chez les plantes vasculaires: conducteur de la sève brute, et tissu de soutien qui donne leur résistance aux tiges. Il sert aussi parfois de tissu de réserve.Un bois est aussi un lieu planté d'arbres, généralement de petite superficie (par opposition à une forêt, qui désigne une grande étendue boisée). Cet article encyclopédique présente le bois dans sa nature et ses utilisations.Pour une présentation de ses caractéristiques en matières de construction : Veuillez consulter Le bois, matériau de construction. Le bois, que l'on tire principalement du tronc des arbres, est un matériau apprécié pour ses propriétés mécaniques, pour son pouvoir calorifique et une matière première pour l'industrie chimique. Il présente de nombreux usages dans le bâtiment et l'industrie; et aussi en tant que combustible de chauffage. Structure Dessin en coupe d'un tronc d'arbre (clic pour agrandir)

Vers la forêt comestible Et si la microscopique parenthèse agricole productiviste était arrivée au bout de son existence? Et si une autre façon de cultiver, d’imaginer sa relation à la nourriture, à la production de sa nourriture était pensable? Produire son alimentation en allant dans le sens de la Nature n’est pas un retour en arrière, c’est peut-être même tout le contraire : redevenons cueilleurs! Sans forcément apporter toutes les réponse à la faim dans le monde, la forêt-jardin est un nouveau paradigme agricole qui a toute sa place dans nos problématiques actuelles. Voici une partie des modules que je donne sur la forêt-jardin lors de cours certifiés de permaculture. L’homme était au départ un chasseur-cueilleur, puisant dans la Nature de quoi assurer subsistance, santé, protection. On date les premières cultures de chasseurs-cueilleurs d’origine africaine de -44000 ans. Il y a plusieurs théories sur le passage d’une économie de subsistance à une économie de production et de stockage. Climax ? 7 étages :

sans titre Les hommes libres Corps humain: le voyage de l’eau - amaroli, une thérapie qui peut choquer 27 juillet 2010 Qu’est-ce qui mesure environ 100‘000 km de long dans le corps humain? L’eau qui entre L’eau doit être constamment renouvelée. En résumé l’eau sert donc à transporter, à dissoudre, à alimenter le métabolisme cellulaire, à drainer hors du corps les produits non utilisés. Pourquoi boirait-on sa propre urine? Écrit par hommelibre dans la catégorie Santé | Tags : soins naturels, urine, thérapie, amaroli, eau.corps humain, sang 11 commentaires Excellente leçon hydrique! Publié il y a 45 mois par Marie-France de Meuron. Répondre à ce commentaire Merci pour ce rappel intéressant. Publié il y a 45 mois par NIN.À.MAH. Oui, je pense que le concept défendu par Benveniste méritait mieux que la démolition que l'on sait. Publié il y a 45 mois par hommelibre. Publié il y a 45 mois par Philippe Souaille. bonjour, je pratique amaroli depuis 4 mois. Publié il y a 41 mois par kely katy. Écrire un commentaire

Le semis d'arbres en place - Chronique des jardiniers de France, conseils d’entretien du jardin et astuces de jardinage du Village Certi'Ferme La chronique Les oiseaux font un chouette boulot ! Semer des graines d’arbres. Les semis d’arbres donnent des plantes robustes, bien ancrées dans le sol et donc plus résistantes aux aléas climatiques. Les expériences sur la vitesse de pousse du système racinaire sont parlantes. Il en va de même avec toutes les plantes. Sauvons les forêts Zéro Déforestation est un élan de solidarité pour la restitution des terres autochtones par voie légale et pour la conservation des forêts primaires en danger immédiat de déforestation. Grâce à votre aide, de vastes espaces naturels, riches en biodiversité, sont préservés d’une exploitation outrancière, qu’elle soit forestière, minière, pétrolière ou agricole. A ce jour, Zéro Déforestation a protégé par décret 549.012 hectares de forêt primaire en Amazonie pour un coût moyen incluant légalisation et conservation de 0,50 € l’hectare ! Avec un don de 10 €, vous protégez par décret 20 hectares de forêt Avec 100 €, vous parrainez l’espace de vie d’un Indien Shiwiar Nos raisons d'agir : Le taux de déforestation est 17 fois plus faible dans les territoires indiens que pour le reste de l'Amazonie (Données ISA, Brésil 2006). La reconnaissance et l’autonomie des territoires autochtones est un droit fondamental reconnu par la Charte des Droits de l'Homme et pourtant bafoué par de nombreux Etats.

Bardeaux de bois Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le bardeau de toiture est un produit ancestral. Le terme bardeau désigne une planchette en forme de tuile utilisée pour couvrir une toiture ou une façade. On peut les rencontrer sur les murs ou les toitures dans de nombreuses régions du globe. Selon les régions et les essences, différents termes sont utilisés: tavaillon, aisse, eschandole, scandule, écaille... Choix du bois Tout bois résistant aux intempéries donc pouvant être utilisé en extérieur et qui peut se débiter en fines plaques. Résistance aux parasites Si l'aubier est distinct du duramen, le bois résiste mieux aux parasites. Bois indigènes ne nécessitant pas un traitement contre les insectes xylophages (sauf termites): chêne, châtaignier, mélèze, douglas, cèdre (peu utilisé), sous réserve que l'aubier ait été correctement enlevé. Durée de vie Fabriquer ses bardeaux Caractéristiques suggérées: Épaisseur: de 15 à 20 mm Largeurs: de 100 à 300 mm Longueurs: de 400 à 800 mm Précautions

Concevoir un jardin forestier: le Jardin à sept étages Un jardin forestier permet au jardin (si l'on choisit les espèces adaptées au lieu) d'être autosuffisant et durable. Le jardin foret simple contient trois niveaux: arbres, arbustes, et plantes. Mais pour ceux qui aiment profiter de chaque occasion de plantation, un jardin forestier optimal peut contenir jusqu'à sept niveaux de végétation. Comme l'illustration ci-dessous le montre, un jardin forestier de sept couches contient de grands arbres, des arbres bas, des arbustes, des herbes, des plantes couvre-sol, des grimpantes comme la vigne, et des plantes racines. Voici donc le détail de ces couches : 1-Les grands arbres : la canopée. Ceci est un étage supérieur fait de grands arbres à fruits, à noix ou d'autres arbres utiles, espacés pour laisser une grande luminosité atteindre les couches inférieures. Il s'agit par exemple des pommes standard et semi-standard et poiriers, pruniers européens sur les porte-greffes standard telles que Myrobolan, et les grands cerisiers. 3-La strate arbustive.

Related:  bibitiboplantes sauvagesHistoire