background preloader

Traiter les impayes de ses clients - Vie de l'entreprise - Les Clés de la Banque Espace Entrepreneurs

Traiter les impayes de ses clients - Vie de l'entreprise - Les Clés de la Banque Espace Entrepreneurs
Comprendre les raisons de l'impayé Dès l'apparition d'un impayé, c'est-à-dire dès que votre banque vous informe (ou que vous constatez sur votre compte) qu'un chèque ou une lettre de change remise à l'encaissement vous revient impayée (vous est débitée), prenez immédiatement contact avec votre client pour comprendre la cause de cet impayé. Il peut s'agir d'un oubli de votre client, ou votre client a donné instruction à sa banque de ne pas payer, ou pire, c'est directement sa banque qui a pris la décision de ne pas payer. Dans le cas où votre client a demandé à sa banque de ne pas vous payer la lettre de change arrivée à échéance par exemple, vous devez chercher à en comprendre la raison, et le motif de l'impayé. Il peut s'agir d'une livraison non conforme, comme d'une réelle difficulté de trésorerie de sa part. Dans le cas où la banque refuse le paiement d'une lettre de change ou d'un chèque par exemple, cela peut démontrer une difficulté de trésorerie. Retour haut de page

http://www.lesclesdelabanque.com/Web/Cdb/Entrepreneurs/Content.nsf/DocumentsByIDWeb/79CJYR?OpenDocument

Related:  Veille comptable - CGLettre de changeComptabilité - P1/P2Veille comptable

La comptabilisation des dépréciations de titres de participation Les titres de participations sont des immobilisations financières qui doivent être évalués à l’arrêté des comptes et comparés à leur valeur d’entrée. Dans le cas où une moins-value latente apparaît (lorsque la valeur d’inventaire est inférieure à la valeur d’entrée dans le patrimoine), elle doit obligatoirement faire l’objet d’une provision. Cet article de Compta-Facile définit les dépréciations de titres de participation ainsi que la comptabilisation de ces dépréciations. 1. Évaluation des titres de participation à la clôture de l’exercice A chaque clôture d’exercice, les titres de participation (peu importe qu’ils soient cotés ou non) doivent être évalués à leur valeur d’utilité.

Comment utiliser la lettre de change relevé (LCR)? Les lettres de change ont été créées au XVIIème siècle par les Templiers afin d’éviter les transports de fonds. Aujourd’hui les lettres de change sont plus communément appelées lettre de change relevé ou LCR du fait de la mise en place de procédés dématérialisés. Fonctionnement d’une Lettre de Change Relevé ou LCR Une lettre de change relevé (LCR) est un effet de commerce (papier ou dématérialisé) qui lie un client à son fournisseur. Elle est généralement émise en même temps que la facture.

Dépréciation des créances clients : créances douteuses et irrécouvrables La dépréciation des créances clients correspond au montant des créances que l’entreprise risque de ne pas recouvrer lorsque les clients ne sont pas solvables ou lorsque les factures sont en litige en fin d’exercice comptable. Il s’agit donc de créances douteuses puisque le risque est probable. Par contre, certains clients n’étant plus solvable ou les factures contestées par le client ne seront plus payées de manière certaine, la créance est alors irrécouvrable. C’est cas sont traitées ensemble, mais leur comptabilisation est différente. A quoi sert la dépréciation des créances clients ? Lors de l’établissement du bilan, il faut prendre en compte les créances douteuses afin de respecter le principe de prudence.

Comment comptabiliser une cession de créances professionnelles Loi Dailly ? La Loi Dailly permet à une entreprise de céder certaines de ses créances professionnelles à un établissement de crédit. Cette technique, appelée « cession Dailly« , occasionne des enregistrements comptables particuliers. Compta-Facile fait sur le point sur ce type de financement et répond à la question : comment comptabiliser une cession de créances professionnelles Loi Dailly ?

L'évaluation des stocks en comptabilité En comptabilité, tous les stocks doivent être évalués, qu’il s’agisse de marchandises, de matières premières, d’en cours de production ou encore de produits finis. Cette évaluation est importante car elle permet de déterminer la valeur globale des stocks figurant en comptabilité au bilan (qui ont été comptés au préalable lors de l’inventaire). 1. Affacturage : définition, traduction - Fiche pratique Définition du mot AffacturageL'affacturage est une méthode de financement et de recouvrement de créances pouvant être utilisée par une entreprise et qui consiste à confier à un organisme tiers (un établissement de crédit spécialisé) la gestion de ses créances afin d'en obtenir, entre autres avantages, un remboursement anticipé. Concrètement, une entreprise qui choisit d'opter pour l'affacturage décide alors de confier toute la gestion administrative des créances à un affactureur et s'évite ainsi toutes les démarches nécessaires pour obtenir le remboursement des créances effectuées auprès d'autres entreprises (l'affacturage ne peut être utilisé pour des créances de particuliers). Autrefois, le recours à l'affacturage était synonyme de mauvaise santé financière pour une entreprise, traduisant la recherche impérative de nouvelles liquidités. Aujourd'hui, cette méthode se présente davantage comme une solution d'externalisation des tâches administratives.

Dépréciation des titres A la clôture des comptes, les titres doivent être réévalué (au jour de la clôture de l’exercice comptable). L’évaluation des titres est fondée sur le cours de la bourse. La valeur actuelle (valeur d’inventaire) doit être comparé à la valeur d’achat des titres. Deux cas est possible : La valeur actuelle est supérieure à la valeur d’achat, il s’agit d’une plus-value latente. Ce cas ne présente aucune incidence, aucune écriture n’est à passer.La valeur actuelle est inférieure à la valeur d’achat, il s’agit d’une moins-value latente.

Avantages et inconvénients de l’affacturage La conclusion d’un contrat d’affacturage offre de nombreux avantages pour l’entreprise contractante qui confie le recouvrement de ses créances à une société d’affacturage. Ce contrat présente cependant, également des inconvénients. Avantages du contrat de l’affacturage pour l’entreprise contractante L’affacturage est un outil de financement Le contrat d’affacturage est un outil de financement efficace à court terme permettant à l’entreprise d’améliorer la qualité du cycle clients en lui assurant le règlement rapide de ses créances de manière anticipative et ce jusqu’à 85 % de leurs valeurs.

La comptabilisation des créances douteuses et irrécouvrables Les entreprises peuvent éprouver des difficultés à recouvrer des créances qu’elles détiennent auprès de leurs clients. Ces créances peuvent revêtir un caractère « douteux » voir « irrécouvrable » pour diverses raisons (procédure collective ouverte à l’encontre du débiteur, difficultés financières etc.). Ces difficultés ont des incidences comptables.

Définition : Bordereau Dailly Tout savoir sur la banque et ses services Dictionnaire bancaire et économique : plus de 1300 définitions des termes bancaires, financiers et économiques les plus couramment utilisés. Fiches Pratiques du Jour Les commissions d'intervention sont-elles légales ?

Related: