background preloader

Un sans-abri sur dix n'a aucune couverture sociale

Un sans-abri sur dix n'a aucune couverture sociale
En France métropolitaine, le nombre de sans domicile fixe (SDF) est estimé à 141.500, dont 10% ne disposent d'aucune couverture sociale. Ces données résultent d'une enquête menée en 2012 auprès des personnes fréquentant les services d'hébergement ou de distribution de repas, et publiée le 17 novembre par l'Institut de veille sanitaire (InVS). Les sans-abri interrogés déclarent, pour près de la moitié d'entre eux, "bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU), tandis que 29% se disent couverts par la Sécurité sociale et 8% par l'aide médicale d'Etat (AME) qui s'adresse à toute personne étrangère en situation irrégulière", précise le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). Autre enseignement : un quart des sans domicile fixe (SDF) ne dispose pas de complémentaire santé. Cette proportion est un peu plus faible parmi les sans-abri français (22%) mais atteint près de 30% chez les sans domicile étrangers. Recours au médecin et au dentiste d'un sans-abri selon sa couverture santé

http://www.mutualite.fr/actualites/un-sans-abri-sur-dix-na-aucune-couverture-sociale/

Related:  DERLes sdf en général

Pourquoi les sans domicile fixe refusent-ils d’être pris en charge ? 20 janvier 2009 - Certains sans domicile fixe refusent parfois, au péril de leur vie, l’hébergement en centre d’urgence. Comment comprendre les raisons qui les conduisent à ce choix ? Une analyse de Julien Damon, Professeur associé à Sciences Po. Une partie des sans domicile fixe (SDF) refusent les services proposés pour les aider. Le problème se pose de manière criante en hiver lorsqu’en période de grand froid, certains mettent de la sorte leur vie en péril. droit assurance maladie Les conditions pour en bénéficier De nationalité française ou étrangère, avec ou sans domicile fixe, vous pouvez demander à bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU) de base si vous résidez en France (métropole, départements d'outre-mer, Saint-Barthélemy, Saint-Martin) depuis plus de trois mois de manière régulière, et si vous n'êtes pas déjà couvert par un régime obligatoire d'assurance maladie-maternité. Condition de résidence stable Pour bénéficier de la CMU de base, vous devez donc résider en France de façon stable, c'est-à-dire de manière ininterrompue depuis plus de trois mois. Vous pouvez justifier de votre résidence stable de plus de trois mois par les moyens suivants : trois quittances mensuelles successives de loyer, deux factures successives d'électricité, de gaz ou de téléphonie fixe, un bail de location datant de plus de trois mois, etc. Dispense relative à la stabilité de la résidence

Regardons la précarité en face – Médecins du Monde Le contrôle de l’épidémie des hépatites B et C montre ses limites en France. Ce sont 500 000 personnes qui seraient porteuses du VHB ou du VHC, dont plus de 40% qui ne le savent pas, malgré une activité de dépistage importante. Dans huit de nos programmes9, la prévalence de l’hépatite B atteint 8,4%, celle du VHC 5,4%, soit respectivement 13 et 6 fois plus que la moyenne de la population générale. Les populations précaires, en grandes difficultés d’accès à la prévention, sont de fait plus vulnérables face à ces pathologies infectieuses. L’hépatite C touche particulièrement les usagers de drogues chez qui le taux de prévalence atteint 44%10. Depuis plus de 20 ans, Médecins du Monde est engagé auprès des usagers de drogues dans une démarche de réduction des risques.

73 - Les inégalités sociales de santé Les inégalités sociales de santé traversent l’ensemble de la population française et témoignent du creusement des écarts sociaux en dépit des politiques publiques de santé successives. Elles ont de nombreux facteurs : revenus, éducation, travail, environnement, modes de vie, accès aux soins… qui s’accumulent tout au long de la vie. Sommaire actualité

Sans domicile fixe : obésité, dépression... - Actusoins La précarité des personnes sans domicile affecte leur santé dans toutes ses dimensions, note Isabelle Parizot du Centre Maurice Halbwachs, Équipe de recherche sur les inégalités sociales (ERIS), en introduction d'une étude du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publié le 17 novembre. Cette dernière s’interroge "sur les nombreuses "occasions manquées dans le système de santé" pour prendre en charge ces personnes. Le nombre de personnes sans domicile a sensiblement augmenté depuis le début des années 2000 et cette population s’est diversifiée, comptant notamment de plus en plus de femmes, de familles avec enfants et de personnes de nationalité étrangère. D’après une enquête réalisée en 2012 auprès des personnes fréquentant les services d’hébergement ou de distribution de repas, le nombre de personnes sans domicile est estimé, en France métropolitaine, à 141 500. Obésité, surpoids et dépression Un tiers souffre de troubles psychiatriques sévères

Qu’est-ce que la précarité ? Des DOI sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions qui sont abonnées à un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lequelles Bilbo a trouvé un DOI. Le service d'export bibliographique est disponible aux institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : contact@openedition.org Anderson, Nels, 1993, Le hobo, sociologie du sans-abri, traduit de l’anglais par Annie Brigan, Paris, Nathan. Aubenas, Florence, 2010, Le quai de Ouistream, Paris, Éditions de l’Olivier. Bataille, Philippe, 2012, À la vie, à la mort.

Related: