background preloader

Décryptage de l'accord de Paris : ses points positifs et ses points faibles

Décryptage de l'accord de Paris : ses points positifs et ses points faibles
Nous venons de vivre un moment historique et planétaire. Après plus de 20 ans de discussions et un échec retentissant à Copenhague, la signature de l'accord de Paris est un accord qui lie les 195 pays qui s'engagent sur le long terme, à réduire les émissions de gaz à effet de serre afin d'éviter que le réchauffement climatique dépasse deux degrés. Mais que retenir de l'accord de Paris ? + Pour la première fois, un accord universel sur le climat impliquant 195 pays qui devront tous agir pour lutter contre les changements climatiques. + Des contraintes différentes selon le niveau de développement et de responsabilité des Etats, les pays développés continuant à assumer le leadership de l'action et des financements. + Une ambition forte : limiter le réchauffement climatique bien en dessous de 2°C en poursuivant les efforts pour ne pas dépasser 1,5°C par rapport à l'époque pré-industrielle. A Paris, nous avons eu une preuve que le changement est possible et qu'une dynamique est en marche

http://www.fondation-nicolas-hulot.org/magazine/decryptage-de-laccord-de-paris-ses-points-positifs-et-ses-points-faibles

Related:  Analyse COP21Le réchauffement climatiquela lutte contre le changement climatique

Climat : qu’y a-t-il vraiment dans l’accord de Paris ? « Ce marteau est petit, mais il peut faire de grandes choses ! » Telles ont été les paroles de Laurent Fabius, président de la COP21, samedi 12 décembre à 19 h 32, au moment de marquer d’un coup l’adoption de l’Accord de Paris. « Un moment historique », ont jubilé de nombreux pays, après un tonnerre d’applaudissements. Mais que contient réellement cet accord de Paris ? Est-il, conformément à la formule du ministre des Affaires étrangères, « différencié, juste, durable, équilibré et juridiquement contraignant » ? Reporterre est sceptique : il y a quelques bonnes idées, poussées par les pays en développement les plus vulnérables au changement climatique, mais elles ont été affaiblies au maximum par les pays qui ont encore intérêt à polluer. Le texte final, ici ou à télécharger :

Les Etats ne sont pas prêts à enclencher la «révolution climatique» ! A l'Etat d'urgence climatique, l’accord de Paris oppose un bricolage constitué de la somme des égoïsmes nationaux, aussi bien en matière de financements que d’objectifs de réduction des émissions. Il ne faut pas oublier l'essentiel : l'accord de Paris entérine un réchauffement climatique supérieur à 3°C, sans se doter des dispositifs pour revenir sur une trajectoire inférieure à 1,5°C ou même 2°C. François Hollande souhaitait qu'on se souvienne de la COP21 comme du moment déclenchant une « révolution climatique »1.

COP 21 : les prochaines étapes après l'adoption de l'Accord de Paris - Gossement La 21ème Conférence des Parties à l'Accord de Paris a, par une décision du 12 décembre 2015, adopté l'Accord de Paris et ouvert le processus qui doit mener à son entrée en vigueur. Que va-t-il se passer maintenant ? 12 décembre 2015 : adoption de l'Accord de Paris Par sa décision du 12 décembre 2015, la Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques a adopté l'Accord de Paris. La décision du 12 décembre - principalement - et l'Accord de Paris comportent des éléments de calendrier parfois précis. Voici quelques unes des principales étapes à venir.

350 Francais – Paris: merci! L’accord de Paris vise à limiter la hausse du réchauffement de la planète en deçà des 2 degrés Celsius, avec un objectif de 1,5 degré, et de parvenir à la neutralité climatique, ce qui nécessitera l’abandon progressif des combustibles fossiles au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Nous espérions plus, néanmoins cet accord envoie un signal clair : il est temps de laisser les combustibles fossiles sous terre et de désinvestir du charbon, du pétrole et du gaz. Cet accord représente un progrès important, mais les progrès ne sont pas une fin en soi. Notre objectif est de bâtir un monde juste et habitable. S’il est suivi à la lettre, l’accord laissera trop de peuples exposés à des catastrophes telles que la montée du niveau de la mer, des tempêtes de plus forte intensité et des sécheresses plus sévères.

Pierre Rabhi : "La COP21 manipule l'opinion" Acteurs de l'économie-La Tribune : Quel est votre regard sur les événements tragiques qui ont touché Paris le 13 novembre dernier ? Pierre Rabhi. Je suis ulcéré comme beaucoup de gens et je condamne fermement cette violence. Une transition ça va. Deux, bonjour le climat Dérèglement climatique ? Problèmes d’énergie et dégradations que nous faisons subir à notre planète ? La Conférence de Paris de 2015 sur le climat (qui inclut la COP21) est une excellente occasion de mettre la transition écologique au cœur du débat. De plus, nous baignons dans une autre transition, la transition numérique dont on mesure chaque jour un peu plus en quoi elle transforme notre monde de façon si fondamentale. Deux disruptions.

Alternatiba Gironde se gausse de la COP21 Surement encore une grand messe cette COP 21 qui nous a coûté un bras voire deux pour faire reluire un certain nombre de personnages qui n’ont "rien à battre" de l’avenir de la planète et c’est pour cette raison qu’Alternatiba a mené ce samedi une action décalée avec des militants d’Alternatiba Gironde déguisés en lobbyistes en dénonçant l’accord de Paris qu’ils ont présenté comme suit "Après des mois d’intenses cessions de lobbiyng auprès de la délégation française, le soulagement est là. Nous lobbyistes, grands patrons, actionnaires, financiers, avons réussi à préserver l’ensemble de nos intérêts lors de la Cop21 et sommes très satisfaits de l’accord signé par les 195 parties". C’est pour cette raison qu’il sont venus sabler le Champomy place de la Bourse puis après avoir remonté la rue Saint Rémy, il se sont retroués Place de la Comédie ou ils ont croisé les représentants de "La Force" qui se sont joints à eux.

Réaction d'Attac France à l'Accord de Paris François Hollande souhaitait qu’on se souvienne de la COP 21 comme du moment déclenchant une « révolution climatique » [1]. Par bien des points, l’accord de Paris tranche en faveur des options les plus conservatrices et les moins ambitieuses qui étaient présentes dans le texte de négociation. L’accord de Paris valide une chose positive : les 195 États de la planète sont d’accord pour maintenir un cadre international et multilatéral – bien que très affaibli – de « gouvernance du climat » : pour véritablement changer la donne, il devient urgent que les règles et principes d’organisation de l’économie mondiale et du commerce international soient soumises à l’objectif climatique. Analyse du texte sur la base des adjectifs utilisés par Laurent Fabius et François Hollande

Ségolène Royal : "il ne faut plus avantager le diesel" Europe 1L.H. INTERVIEW - Après le scandale Volkswagen, Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, a réclamé mercredi l'interdiction du diesel en France d'ici 2025. "Ce n'est pas sérieux", a rétorqué Ségolène Royal, invitée de Jean-Pierre Elkabbach, vendredi sur Europe 1. COP21 : un projet d'accord ambitieux et équilibré Après 13 longs jours - et quelques nuits - de négociations, le projet final de l'accord de Paris a été présenté vers midi ce samedi. Un texte qui comporte de nombreuses avancées et quelques déceptions. Mais qui constituerait une avancée inédite en matière de lutte contre le réchauffement climatique s'il venait à être adopté dans la soirée de ce samedi 12 décembre.

L’avenir en demi-teinte Fumée blanche au Bourget. Enfin. Après plusieurs décalages successifs et des discussions ardentes jusqu’à la fin, la COP21 accouche d’un accord. La fin d’un rendez-vous important, à l’issue duquel tout, néanmoins, reste à faire. Prolongations Revue de presse climat & Cop 21 du 11 septembre 2015 Cette semaine dans la revue de presse climat & Cop 21, éclaircies en France, retour sur Bonn et bataille de communication notamment, avec : Une semaine après les intersessions de Bonn, retour à froid sur le réchauffement : - Climat : la convergence des négociations politique et technique devient urgente - Actu-Environnement - 7 septembre ; où l'on insiste sur le besoin de directives ministérielles claires, et où l'on s'inquiète du manque de contenu de l'accord et d'une recherche de consensus qui ne fait que repasser incessamment sur le texte.

COP21 : le bilan de tout ce qui compte mais qui n’est pas dans l’accord "Quelle que soit la teneur de l’accord que nous aurons, il y a un tournant, une concrétisation des forces vives autour de cette bataille climatique", affirme Matthieu Orphelin, le porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot. Une analyse formulée quelques heures avant la publication du texte de projet d’accord de Paris. "Jamais une conférence des Parties (COP) n’avait été accompagnée d’une telle mobilisation des acteurs non étatiques, par un tel foisonnement d’initiatives". "Révolution dans les énergies renouvelables" Les énergies renouvelables ne font pas l’objet d’un article dans le texte, et sont seulement évoquées dans le préambule de la "Décision de la COP", qui concentre les actions pré-2020.

COP21 : ce que disent les points-clés de l'accord DÉCRYPTAGE - Les 195 pays réunis au Bourget dans le cadre de la 21e conférence sur le climat ont adopté samedi soir un accord universel juridiquement contraignant sur le climat. Un texte historique dont voici les principaux points. L'objectif de long-terme? L'article 2 du texte stipule que le réchauffement devra être contenu «bien en deça de 2°C» par rapport à l'ère pré-industrielle (nous sommes déjà à + 0,8°C) et que des efforts devront être réalisés pour tenter de rester en-dessous de 1,5°C, conformément à ce que demandaient les pays les plus vulnérables au réchauffement (à commencer par les petits états insulaires menacés par la montée du niveau des mers). C'est un symbole important même si les spécialises du climat s'accordent à dire que le franchissement de la barre des 1,5°C est inéluctable Comment l'atteindre?

Related: