background preloader

Site d'entraide communautaire pour les expatriés français/francophones dans le monde entier

Site d'entraide communautaire pour les expatriés français/francophones dans le monde entier
Related:  sites pour expatriés

Les bons plans et les pièges de l'expatriation Dans l'univers du conseil financier aux expatriés, on fait grise mine. Le projet de loi de finances rectificative pour 2011 réserve en effet quelques mesures au goût amer pour les candidats au départ, mais aussi pour tous ceux qui sont déjà partis. Bien que les mesures annoncées soient encore floues et objet d'interprétations chez les spécialistes, on en connaît déjà les contours, avec l'« exit tax » (taxe de sortie) et la taxe sur les résidences secondaires. L'« exit tax », destinée à imposer les dirigeants d'entreprise qui s'expatrient avant de vendre leurs actions, pourrait frapper tous ceux qui détiennent des participations d'au moins 1 % dans le capital d'une entreprise et de 1,3 million d'euros, sans toucher les détenteurs de fonds. « C'est une mesure qui cible les exilés fiscaux, mais il n'est pas toujours évident de savoir si les gens partent pour des raisons fiscales ou pour d'autres motivations, regrette ainsi Olivier Grenon-Andrieu, président de la société Equance.

Alaska Crabbing Jobs Crabbing is the most important of Alaska's commercial shellfish industries. Three kinds of crab - Alaska king, tanner, and Dungeness - are fished commercially in Alaska waters. King Crab The Alaska King Crab fishery is the grand daddy of Alaska's crab fisheries. The fishery was again made famous by Discovery Channel's hit TV show "Deadliest Catch." Most of the King Crab in Alaska are caught between October and January. Alaska crab fishing boats range in size from 39 to 246 feet in length and usually carry between 150 and 300 crab pots. King crab fishing is the extreme of Alaska fisheries. Although it does happen, it is pretty rare that a "greenhorn" gets a job on a Alaska King Crab boat. You can learn more about getting a king crab fishing job at AlaskaJobFinder.com Tanner Crab When the king crab fishery crashed in 1980, crabbers either diversified and worked salmon, halibut, and other fisheries, or focused on the two varieties of tanner crab - bairdi and opilio. Dungeness Crab

Expat blog, the expatriate community L'expatriation spontanée "Partir c'est mourir un peu", écrivait Alphonse Allais. Des milliers de Français en font pourtant le choix chaque année, et parfois du jour au lendemain. Qu'est ce qui les pousse à vouloir partir si rapidement ? Portraits robots de ces expatriés très spontanés"Les Français, qu'on a parfois tendance à décrire comme frileux et hexagonaux, sont aussi tout à fait ouverts sur l'extérieur", a souligné lors d'un entretien avec Reuters François Saint-Paul, directeur des Français à l’étranger et de l’administration consulaire. Des milliers de Français le prouvent en quittant chaque année la France sans au revoir larmoyant. Qu'ils soient de véritables aventuriers, des amoureux de l'ailleurs, des identités qui se cherchent ou bien des Français en exil, ils ont tout lâché dans l'Hexagone pour trouver à l'étranger ce qu'il n'avait pas (ou plus) en France. © Olivier Cadeaux/CorbisL'expat baroudeur Prendre sa brosse à dents, son guide de voyage, son passeport et destination le plus proche aéroport !

Expatriation du conjoint : attention danger Tout plaquer pour suivre son conjoint à l’étranger. Découvrir une autre culture, consolider son couple par une aventure commune, prendre du temps pour soi : l’ailleurs fait rêver. Gare aux désillusions. La femme suivrait plus volontiers son mari à l’étranger que l’inverse. 67 % quittent un travail Car, il n’est pas forcément aisé de mettre sa carrière sur la touche. 41 % n’obtiennent pas de visa travail Elles sont peu nombreuses à pouvoir profiter de l’expérience pour enrichir leur CV. 79 % d’entre elles ne travaillent pas, et pas souvent par choix. 41 % en sont empêchées administrativement, elles n’ont pas obtenu un visa de travail. « Les conjoints subissent souvent la politique économique des pays d’accueil, explique Tatiana Merienne, responsable du groupe du service mobilité internationale de Morpho, du groupe Safran. Sans compter, qu’une mission dure en moyenne 4 ans. 58 % des femmes n’ont pas été préparées Des frustrations économiques mais aussi psychiques. Grosse erreur.

Travailleurs indépendants : le prix à payer pour être libre On entend souvent des entrepreneurs attendre que quelqu’un prenne en charge leurs problèmes. Ou rejeter la faute de leurs échecs sur quelqu’un d’autre, ou sur tel ou tel élément extérieur. Pour certains, c’est la crise. Pour d’autres, le piratage. Ou la concurrence étrangère. Ils réclament des lois pour les protéger, ou des aides de l’Etat, et tentent de “sensibiliser le public” à leurs problèmes. Ce qu’ils n’ont pas compris, c’est que que la liberté est indissociable de la responsabilité. La liberté se paye Quand on décide de lancer son entreprise, quand on décide de travailler en indépendant, on fait le choix de la liberté. Et qui dit liberté, dit responsabilité. Un enfant est protégé par ses parents. Un salarié en CDI est protégé par un contrat qui garantit ses droits, et par une couverture chômage. Les citoyens des régimes collectivistes sont protégés. Simplement, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. La liberté est indissociable de la responsabilité.

Project management software, online collaboration: Basecamp Local Info for Expats Vente de produits d'information

Related: