background preloader

Ma vie à poil sur le net

Ma vie à poil sur le net
Voici un excellent documentaire de Canal Plus, intitulé Ma vie à poil sur le net, qui explique comment les réseaux sociaux peuvent être un danger, réalisé par Yves Eudes. Alors tous immatriculés, fichés, traqués ? Jusqu’où peut-on garder le contrôle ? Peut-on tout effacer ? Un très très bon doc avec le point de vue de tous les personnes, des personnes subissant un préjudice au Président de la CNIL jusqu’aux entreprises américaines…. La version intégrale : Version découpée 1/4 Related:  .. sur la technologie

Apple n’aime pas la culture populaire Les industries culturelles considéreraient-elles la culture populaire comme illégitime et productrice de spectateurs pirates? Notre culture n'aurait-elle pas de valeur face à leur économie? Pier-Alexis Vial nous livre son point de vue. Pas un long billet cette fois-ci, juste une petite note pour parler d’une nouvelle invention de la firme à la pomme fleurant bon le mépris des foules et la défense acharnée du monopole des industries culturelles. En effet, un article du New-York Times rubrique Technologie nous apprend que les appareils portables fonctionnant sous iOS et équipés d’une caméra vont bénéficier d’un tout nouveau senseur infrarouge permettant de détecter si votre prise de vidéo est autorisée ou non: ceci pour savoir si, une fois dans la salle, vous jouez au vilain pirate de concert ou de cinéma. Culture populaire, concurrence déloyale Or, à mon avis, le débat n’est pas vraiment là. Que sommes nous face à l’art? Principalement des amateurs, plus ou moins “éclairés” comme on dit.

Avec la CNIL, apprenez à sécuriser votre smartphone! Notre smartphone contient de plus en plus d'informations sur nous. Pourtant, contrairement à un ordinateur, nous sécurisons peu, voire pas du tout, son accès. Une récente étude de la CNIL et Médiamétrie révèle que 40% des possesseurs de smartphone stockent des données à caractère secret (coordonnées bancaires 7%, codes secrets 17%, codes d'accès aux immeubles 17%, informations médicales 3%…) dans leur téléphone. Et 30% d'entre eux déclarent n'avoir aucun code de protection actif sur leur téléphone. Pourtant les smartphones peuvent être volés, perdus ou victimes de logiciels ou applications malveillants, et dans ces cas, des informations très personnelles peuvent être lues, rendues publiques ou détruites La CNIL a donc élaboré ce tutoriel vidéo pour montrer en 6 étapes comment sécuriser son smartphone afin que les données contenues dans votre téléphone ne tombent pas entre de mauvaises mains ! Conseils illustrés dans la vidéo : Voir le tutoriel CNIL #2 Sécuriser son smartphone

Quest to learn : l’école où l’on joue à apprendre Malgré les multiples de tentatives de réformer l’éducation en France et ailleurs, le rapport entre l’élève, le professeur et la connaissance n’a guère changé : l’enseignant reste l’unique diffuseur du savoir. Quant à l’intégration des technologies, elle se limite souvent à la salle d’informatique où l’on apprend péniblement quelques fonctionnalités de Word. Ne parlons même pas des jeux vidéos, qui restent le grand Satan. Image : Katie Salen lors de la conférence Hacking Education organisée par l’Union Square Ventures en 2009. Autant d’attitudes dont Katie Salen prend le contrepied. Cette conceptrice de jeux a créé en 2009, à New York, l’école Quest to learn, un établissement public, qui n’accueille donc pas forcément des enfants issus de familles privilégiées. A terme, cette institution réunira des jeunes de la 6e à la première, avec 75 élèves par niveau. Comment la diffusion des savoirs s’articule-t-elle avec l’attitude ludique ? Image : La home page de présentation de Quest to lean.

Lexique_numerique.pdf Pistorius, le "cyborg" qui dérange les fédés d'athlétisme | Rue89 « Flex-Footh Cheetah », c’est le nom des prothèses de carbone qui ont permis à Oscar Pistorius le 19 juillet 2011 de boucler le tour de piste en 45 secondes 07 et de se qualifier dans la foulée pour les mondiaux d’athlétisme (des valides) fin août en Corée du Sud. Figure de proue des Jeux paralympiques, Pistorius fascine autant qu’il intrigue ; qui plus est lorsque son nouveau chrono personnel fait de lui le deuxième meilleur Sud-Africain sur 400m, le plaçant hypothétiquement 5e aux J.O de 2008, devant le Français Leslie Djhone. Et si la prothèse l’avantageait ? Mais une polémique est née en novembre 2007 lorsque l’IAAF (Association internationale des fédérations d’athlétisme) lui interdit de courir avec les valides : « Les prothèses connues sous le nom de “cheetahs” doivent être considérées comme une aide technique et de ce fait, sont clairement en désaccord avec la règle 144.2 de l’IAAF. » Le président Lamine Diack ajoute : Un débat sportif et surtout scientifique Demain, l’humain-cyborg ?

Une puce électronique dans un tatouage Voici une découverte qui pourrait bien révolutionner le monde médical : une équipe de scientifiques vient de mettre au point une puce électronique pouvant être greffée sur un patient comme un tatouage temporaire. L’intérêt ? Réaliser des mesures d’activité cardiaque, cérébrale ou musculaire sans avoir à passer par les électrocardiogrammes et autres appareils traditionnels, encombrants et nécessitant une hospitalisation. Cette nouvelle puce peut en effet effectuer les mesures grâce à son circuit intégré, et les envoyer au médecin à l’aide d’une transmission sans fil. Se dirige t’on vers un avenir où chacun aura des puces greffées sur la peau, qui pourront être analysées partout où l’on va ?

L’ouverture des données publiques, et après ? » Article » OWNI, Digital Journalism Daniel Kaplan, directeur de la Fing, explore les conséquences de l'ouverture des données publiques et leur réutilisation. Une réflexion nécessaire au mouvement de l'open data. Tous ceux qui, comme nous dans le cadre du programme Réutilisation des données publiques de la Fondation internet nouvelle génération, s’engagent en faveur de l’ouverture et de la réutilisation des données publiques, en espèrent des résultats féconds en termes de qualité de vie, de cohésion sociale, d’innovation et de croissance. Ceux qui militent en faveur de l’ouverture des données publiques (ou non, d’ailleurs) et de leur réutilisation par les citoyens, les chercheurs et les entrepreneurs, espèrent qu’il en sortira quelque chose de bon. CrimeMapping : le crime est partout ! Explorer les conséquences Mais les choses ne s’avéreront pas forcément aussi simples. Commençons donc à penser aux conséquences. Un avenir radieux Le récit dominant de l’ouverture des données publiques décrit un avenir radieux. Data lassitude

Liseuses : la lecture réinventée LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne Chemin Elle a longtemps hésité mais elle a fini par succomber à la tentation : pour son anniversaire, Sylvie Sagnes, qui tient un blog littéraire, s'est offert une liseuse électronique. "Elle n'est pas fun, elle n'est pas jolie mais c'est un vrai livre !, s'enthousiasme cette femme de 44 ans qui lit plusieurs ouvrages par semaine. Sylvie Sagnes est une pionnière, mais après Noël elle se sentira sans doute moins seule : si l'on en croit les experts, la liseuse pourrait devenir "le" cadeau électronique des fêtes de fin d'année. Pour ses premiers pas en France, Amazon a opté pour une liseuse dernière génération à 99 euros. Pour assurer l'illusion d'une lecture traditionnelle, Amazon a déployé des trésors d'imagination. Amazon a tout fait pour que les utilisateurs du Kindle retrouvent les petits plaisirs de la lecture papier. Car l'histoire de l'écrit est aussi l'histoire des objets sur lesquels il se déploie. Les libraires, eux aussi, sont inquiets.

Quand l'internet fait peur au pouvoir Avec les dernières controverses sur wikileak(1), la recrudescence des blogs participatifs et politiques, l’augmentation des buzz et rumeurs, et une presse internet libre qui permet de faire circuler l’information rapidement et pour tous, les projets de lois portant atteinte à la liberté d’information et la liberté individuelle se multiplient. La censure devient plus fréquente, et se répand sur toute la planète sous différente formes, cherchant à lutter contre les cybers activistes. Bien que ces interdictions soient déjà connues pour les pays autoritaires, et religieux, ces pratiquent se développent maintenant sur les pays développés. Dans un premier temps, les pays autoritaires ont mis en place des interdictions fortes afin de préserver le pouvoir et d’empêcher les peuples de s’informer librement sur le monde. Un autre pays totalitaire qui pratique des contrôles poussés et des interdictions est l’Iran. Dans un second temps, il ya les pays religieux.

Journaliste de données : data as storytelling Par Hubert Guillaud le 09/07/10 | 8 commentaires | 4,135 lectures | Impression En préfiguration de Lift France, l’un des ateliers était consacré au Journalisme de données, cette “nouvelle” façon de faire du journalisme, en utilisant les données comme matériel pour construire de l’information. Qu’est-ce que le data journalisme ? Quels sont les enjeux ? Le journalisme de données, c’est l’exploitation de données sous des formats plus ou moins structurés, explique Lideth Rodriguez Solorzano, animatrice de l’atelier. Une narration visuelle Pour Caroline Goulard, qui vient de lancer le site ActuVisu (blog), un laboratoire étudiant de la visualisation de données, ce qui définit cette nouvelle profession ce sont les données. C’est un usage qui vient s’ajouter aux autres formes de journalisme, pour conceptualiser et visualiser l’information. Les chiffres sont aussi subjectifs que les mots La visualisation… un outil relationnel ou une machine à cash ? “Mais la donnée est-elle de l’information ?”

#pdlt : Humain, surhumain, transhumain… Xavier de la Porte, producteur de l’émission Place de la Toile sur France Culture, réalise chaque semaine une intéressante lecture d’un article de l’actualité dans le cadre de son émission. Désormais, vous la retrouverez toutes les semaines aussi sur InternetActu.net. La lecture de la semaine, il s’agit d’un article du New York Times qui rejoint une question que nous avons traitée ici même il y a quelques semaines, celle du transhumanisme. L’article d’Ashlee Vance s’intitule : « Etre simplement humain ? Trop 20e siècle » et il s’intéresse à l’université de la singularité, un cursus universitaire financé en grande partie par Google, dont on avait parlé sur Place de la Toile dès septembre. Ashlee Vance fait d’abord un long rappel théorique. « Le concept de Singularité, explique-t-il, postule que les êtres humains et les machines se mêleront avec si peu d’effort et tant d’élégance qu’une santé fragile, les ravages de l’âge et même la mort appartiendront bientôt au passé ».

Le gros coup de flip d'un vieux geek | slate You Are Not a Gadget de Jaron Lanier possède, parmi tous les livres récents, la préface qui refroidit le plus. «Nous sommes au début du XXIe siècle, ce qui signifie que ces mots seront principalement lus par des non-personnes», débute-t-elle. Des mots qui seront «hachés menus par les mots-clés d'un moteur de recherche», puis «copiés des millions de fois par un quelconque algorithme avec une quelconque visée publicitaire», et, enfin, comme une insulte définitive: «scannés, tailladés, et déformés par une armée de lecteurs négligents». La conclusion de Lanier: «des vrais yeux humains ne liront ces mots que dans une infime minorité des cas». publicité Lanier est célèbre pour être l'un des pionniers de la réalité virtuelle et l'une des premières stars du magazine «Wired». Globalement Your Are Not a Gadget, est une compilation de ses chroniques et articles sur Internet, reliés, mis en forme et devenus un «manifeste». «Computationnisme réaliste» De l'Eden à la ruche Nostalgie ridicule

Related: